AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 FANTÔMATIQUEMENT VÔTRE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
kalid
chasseur moyen
chasseur moyen
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3360
Age : 34
Localisation : 78180
frere préféré : Dean
citation du jour : D'amour, mon coeur s'est arrêté de battre...
Date d'inscription : 05/09/2007

MessageSujet: Re: FANTÔMATIQUEMENT VÔTRE   Jeu 18 Oct - 23:28

Sur la route vers Leoti, dans l'Impala...

"Hé Dean !"

"Hhhmm ?"

"Comment on va inspecter le manoir sans attirer l'attention ? J'veux dire, il est hors de question d'utiliser des cartes de marshalls fédéraux ou du FBI. Leur arrivée, surtout après deux semaines, ne sera que suspecte. Passer pour des journalistes semble aussi exclu. Dans une petite ville comme Leoti, tout le monde connaît tout le monde. Et puis, aussi vrai que la mort du maire est tragique et importante pour la communauté, je doute qu'elle fasse les choux gras de la presse nationale... Tu n'aurais pas une idée ?"

Dean avait écouté attentivement son frère, ne cherchant ni à l'interrompre ni à faire de l'humour. Il était calme, trop calme peut-être... Il tourna légèrement la tête vers son frère.

"Hé Einstein ! C'est toi le génie, j'te rappelle ! Et puis, c'est ton affaire !... alors fais marcher ce qui te sert de cervelle..."

Totalement pris de court, Sam était resté là, bouche béante, presque choqué. Il lança un regard ravageur à son frère. Ce dernier souriait intérieurement ; il avait enfin eu le dernier mot et, à y regarder de près, c'était jubilatoire.

Mon petit Sammy, t'as voulu nous entraîner sur cette chasse, à toi de faire marcher tes neurones ! A toi d'improviser !

"Dean..."

C'est pas vrai, il s'arrête jamais ! "Quoi ?"

Il se tourna vers Sam. "Ah non !"

Sam l'observait maintenant avec ce regard dévastateur de chien battu, que Dean ne pouvait soutenir. Il ne l'avait jamais pu. Alors, il se concentrait tantôt sur la route, tantôt sur son frère, sa tête effectuant des mouvements rapides.

"QUOI ?", sa voix devenant irritée. Mais comment il fait ça ?

"Dean ?!?... Où est passé ton esprit d'équipe ? J'ai fait les recherches. Tu pourrais au moins aider pour le reste..."

Touché ! "Mais je t'aide, p'tit frère !... Je t'ai dit d'utiliser ta tête !..." dit-il avec un large sourire.

Le sourire ne fit pas mouche. Au contraire, Sam semblait de plus en plus agacé. Il prit une grande inspiration avant de soupirer...

"Fallait le dire tout de suite que l'affaire ne t'intéressait pas. Je ne veux pas te l'imposer. Tu n'auras qu'à me déposer à la prochaine station-service, je trouverais bien un moyen de me rendre à Leoti, grâce à ma 'tite tête, seul..."

Dean, visiblement remonté, appuya brusquement sur la pédale de frein, faisant crisser les pneus de sa chère Impala et envoyant Sam contre le tableau de bord.

"Il est hors de question, tu m'entends ?!?... mais alors hors de question que je te laisse aller seul à la chasse, même fictive. C'est moi l'aîné ! Je dois te protéger !"

Il avait sorti cette tirade tellement rapidement, avec une telle fougue, qu'il n'avait même pas lu la lueur triomphale dans les yeux de son frère chéri. Lorsqu'il eut fini et qu'il se trouva nez à nez avec Sam, ce fut comme une révélation... Hé, minute ! Je viens de me faire avoir, là !...

Avec le plus grand calme, Sam lui rétorqua "Dans ce cas, je crains que tu doives m'aider..."

Dean grommela et laissa échapper un grognement, ce qui fit sourire son frère. Toi, mon grand, tu ne perds rien pour attendre... Tu vas me le payer !

"Ok ! Ok ! Je vais t'aider. Mais tu ne poses pas de questions, tu me laisses faire ! Fais-moi juste confiance..."

Sam le regardait mi-amusé, mi-inquiet. Peut-être avait-il été trop loin cette fois. Il n'aurait pas dû autant le bousculer, autant le pousser à bout. Comme son frère attendait une réponse pour reprendre la route, il soupira "Ok ! D'accord. Pas de questions..."

Visiblement satisfait de cette réponse, il redémarra l'Impala et le reste du trajet se fit dans le silence. Merde ! Il a l'air vraiment fâché contre moi !... La route risque d'être longue... Metallica résonna soudain dans les hauts-parleurs. Vraiment longue...

Après quelques autres heures de route, ils virent le panneau indiquant Leoti. Dean gara l'Impala sur le parking d'un motel. Il se tourna vers Sam et ouvrit la portière côté passager.

"Bon, tu prends nos affaires dans le coffre et une chambre pour la nuit..." Puis, souriant "Avec deux lits !"

Sam le regardait, médusé.

"Bon, alors, tu y vas ?"

"M-Mais..."

"Pas de mais. Tu voulais de l'aide. Et bien voilà, Super Dean vient à la rescousse !..."

Sam avala sa salive. La vache, il a l'air plus que fâché...

"Et toi ? Qu'est-ce que tu...?"

"J'croyais qu'on avait un deal... Pas de questions. En quelle langue faut t'le dire, Sam, pour que tu comprennes ?"

Ouh là là. Il a dit 'Sam'. Il m'en veux, là. Pas de doute.

"Ah au fait...". Sam releva la tête. "...autant que ça me coûte de le dire, il va falloir mettre un costume. Alors..."

Souriant légèrement, Sam rétorqua "Oui, je sais, je prends les affaires dans le coffre et..."

"Ne prends pas ce ton là avec moi, Samuel !"

"Oui Papa !" laissa-t-il échapper machinalement, visiblement troublé par le ton autoritaire de son frère.

Dean s'en étant aperçu, regardait son petit frère avec inquiétude...

"Imbécile !"

"Idiot !"

Ouf ! Il laissa échapper un soupir de soulagement, espérant secrètement que Dean ne l'ait pas remarqué. Puis il sortit de l'Impala.

"Hé Sam !"

"Hhhmm ?"

"A tout à l'heure !"

"Ouais..."

Et alors qu'il se dirigeait vers le motel, les bras chargés... "Et ne regarde pas des films cochons !..."

Le parking avait beau être désert, Sam se mit à rougir comme une écrevisse. "J-Je...je...ne..."

Et c'est un Dean hilare qui partit en direction du centre-ville.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kalid
chasseur moyen
chasseur moyen
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3360
Age : 34
Localisation : 78180
frere préféré : Dean
citation du jour : D'amour, mon coeur s'est arrêté de battre...
Date d'inscription : 05/09/2007

MessageSujet: Re: FANTÔMATIQUEMENT VÔTRE   Ven 19 Oct - 23:50

Dans le motel, Leoti.

Sam s'était assis sur l'un des lits, son ordinateur posé devant lui. Même si cela le gênait de le reconnaître, Dean avait raison. Il avait foncé tête baissée sur cette affaire, et pourtant rien ne paraissait surnaturel. Son intuition, son instinct lui jouaient-ils des tours ? Il fallait qu'il sache...

Alors, il continuait à creuser, pianotant sur le clavier et regardant sans cesse sa montre, l'air inquiet. Mais qu'est-ce qu'il fout ? Sérieux, ça fait déjà plus de deux heures qu'il est parti !... Il veut vraiment me faire culpabiliser !... Le pire, c'est que ça fonctionne...

Perdu dans ses pensées, Sam n'entendit même pas la porte s'ouvrir, et encore moins ne vit son frère rentrer avec ce sourire victorieux qui faisait tout son charme.

Troublé par la non-réactivité de son petit frère, Dean s'approcha de Sam, toujours scotché devant son écran, l'air ailleurs...

"Hé Sammy ! " dit-il en lui touchant l'épaule.

Sam sursauta suite à cette intrusion. "Tu pourrais frapper, ou au moins prévenir !..." sur un ton plus irrité qu'il ne l'aurait voulu.

Visiblement choqué, Dean s'écarta en grimaçant un peu. "Charmant accueil !..."

"Dean... Je suis désolé..."

"Non mais c'est bon, j'ai compris. Je suis de trop ici. Cela dit, j'te rappelle que c'est toi qui as voulu de mon aide..."

Et c'est reparti !... Comment se fait-il qu'on n'arrive plus à se parler sans se disputer ? "JE T'AI DIT QUE J'ETAIS DESOLE, OK ? Mais entre ces recherches qui ne donnent rien et toi qui ne revenais pas... J'en peux plus, Dean !" en donnant un coup de poing rageur sur le lit, faisant s'envoler le portable qui n'avait rien demandé, lui.

Le visage de Dean s'était radouci. Sa colère s'était envolée ; l'inquiétude l'avait remplacée. Et dire que Sam était à bout et qu'il ne l'avait même pas remarqué...

Il vint s'asseoir sur le lit, près de son frère, lui passant le bras par-dessus son épaule, comme il avait l'habitude de le faire lorsqu'ils étaient plus jeunes. Il n'était plus seulement le frère, mais le grand frère, le protecteur, le consolateur, celui sur lequel on pouvait toujours compter.

Sam se tenait la tête entre les mains, les coudes sur les genoux, le corps secoué par les sanglots.

"Ssshhh ! Ssshhh ! Doucement Sammy... Tout va bien... Je suis là !... Je suis là... Sammy !..."

Sam leva la tête vers son frère, les yeux rougis par les larmes, mais il ne dit rien. Il se laissa simplement aller dans les bras de son grand frère.

"Sammy ! Ecoute-moi !... Tout va bien se passer, j't'le promets ! Fais-moi confiance... Fais-moi juste confiance, hmm ? Tu peux faire ça pour moi, Sammy ?..." dit-il en lui passant la main dans les cheveux.

Sam fit un petit signe de la tête. Mon Dieu ! Il ressemblait tellement au petit enfant innocent qu'il était et si peu à l'adulte qu'il était devenu...

"Bien !" en lui massant les épaules. Puis, se relevant pour aller vers la table "Maintenant, au travail !"

"Dean !?!..."

"Hhhmm ?"

Sam regardait son frère, un large sourire éclairant soudain son visage encore mouillé de larmes. "ça ressemble à de l'attendrissement, non ?"

Dean lui fit un petit clin d'oeil et lui répondit avec le plus grand sérieux "Ne le mentionne pas !..."

Sam laissa étouffer son rire. Puis, passant la main sur son visage, pensif... "Alors, qu'est-ce qu'on fait ?"

"Rien."

"Pardon ?"

"Sam !... Regarde les choses en face... Il est trop tard pour se rendre au manoir... et trop tôt pour partir à la chasse sans risque..."

Sam dut reconnaître le bon sens dans ce que venait de dire son frère et acquiesça. "Ok. Donc quel est le plan ?"

"Si je te le dis, je vais devoir te tuer ensuite..."

Exaspéré, Sam leva les yeux au ciel. "Dean..."

"Ok. Ok. ça va. Tout ce que je peux te dire, c'est que nous sommes désormais inspecteurs en bâtiment. Satisfait ?"

Sam avait des yeux ronds comme des billes. Il se reprit peu à peu... "C'est nouveau ça ?"

"On ne perd rien à évoluer, Sammy !..." avec le plus grand sérieux.

"Soit. C'est pour cela que tu as été si long ?..."

"Entre autres... Une bonne fausse carte demande du talent - j'en ai à revendre - et du temps. Mais non, ce n'est pas la véritable raison de mon retard..."

"Ah ! Et c'est...?" en se redressant. Encore une fille, je parie...

"Remercie donc ton frère d'avoir pensé au repas !..." sourire aux lèvres, levant les sourcils, et arborant avec fierté deux paquets bruns pleins de victuailles.

"J'avoue. Tu es génial !"

"T'en auras fallu un temps pour t'en rendre compte !..."

"Qu'importe !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kalid
chasseur moyen
chasseur moyen
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3360
Age : 34
Localisation : 78180
frere préféré : Dean
citation du jour : D'amour, mon coeur s'est arrêté de battre...
Date d'inscription : 05/09/2007

MessageSujet: Re: FANTÔMATIQUEMENT VÔTRE   Dim 21 Oct - 0:30

Le lendemain matin, dans l'Impala, au milieu de nulle part.

"Mais c'est pas vrai, Dean ?!?..."

"Quoi encore ?"

"Comment as-tu pu être assez idiot pour te perdre, pour nous perdre !..."

Dean regarda son frère et fit la moue. "Tiens ! Hier j'étais génial pourtant..."

Sam visiblement exaspéré et pouvant soutenir le moindre trait d'humour de son frère, leva les yeux au ciel.

"Attends voir si j'ai bien tout compris !... C'est toi qui nous as entraîné dans cette affaire. C'est toi qui as la carte. J'ai suivi toutes tes indications. Et c'est de ma faute si nous sommes perdus !... Tu ne serais pas de mauvaise foi, parfois ?!..."

"Dean..."

"Non. Je regrette, mais va falloir apprendre à assumer tes erreurs, Sammy !..."

"Dean..."

"Et il n'y a pas de 'Dean' qui tienne ! Hors de question que je me fasse encore avoir à ce petit jeu-là..."

"Dean..."

"QUOI ?"

"J'crois que je vais vomir..."

Dean donna un grand coup de volant et se gara sur le bas-côté, en lisière de forêt. Sam était tout pâle et tellement faible... Dean dut même l'aider à sortir de l'Impala.

Il était inquiet. Sam n'était jamais malade en voiture, il ne l'avait jamais été. Avec les activités de leur père, cela aurait été un sacré handicap...

"Sammy..."

"Je vais bien !"

"Hé bien ça ne se voit pas au premier coup d'oeil !"

"Très drôle !"

"Je sais. On me le dit très souvent."

Sam esquissa un vague sourire avant de s'évanouir. C'est tout juste si Dean eut le temps de le retenir avant qu'il ne touche le sol. Dieu qu'il était pâle !...

"Wow wow wow ! Sammy ! Sammy ! SAMMY !"

Il lui tapota gentiment les joues pour le faire revenir à lui. Rien à faire ! Que faire ? Que faire ? Réfléchis ! Réfléchis ! Soudain, Dean eut comme une illumination... Sam s'était souvent moqué de son parfum. Trop fort, disait-il. Dean déposa donc délicatement son petit frère contre l'Impala et alla chercher la bouteille dans son sac. Il la déboucha et la plaça juste sous le nez de Sam. Celui-ci cligna des yeux, visiblement incommodé sinon dégoûté. Et avant qu'il ne puisse dire quoi que ce soit, il se pencha violemment en avant et rendit tout son comptant. La nausée avait pris le dessus.

Dean, les yeux grands ouverts, surpris, tout en regardant le flacon. "C'est bizarre ! ça n'a jamais eu cet effet-là sur les filles !..."

"Dean..."

"Sam ! Tu vas bien ? Et ne me mens pas cette fois-ci..."

Sam déglutit. Il avait envie de répondre qu'il se sentait mieux, mais il était certain que Dean n'en croirait pas un mot.

"J'ai une migraine..."

"Une vision ?" demanda-t-il en mode grand frère chasseur.

"Non. Juste une migraine... C'est juste... ça a été si soudain... C'est comme si quelqu'un essayait de rentrer dans ma tête en frappant !... Aaaaahhh ! La vache !..." en se tenant la tête.

"SAMMY ! "

"ça va aller... ça va aller... Aide-moi juste à me relever"

Sam tendit son bras, Dean l'attrapa fermement. Puis il tira son frère à lui.

"Oh !"

"Quoi encore ?"

Sam était resté là, totalement sidéré, droit comme un piquet. Il pointa son doigt vers l'horizon, semblant désigner quelque chose de précis. Dean tournait son regard tantôt vers son frère, tantôt vers l'endroit qui lui était indiqué.

"Qu'est-ce qu'il y a ?"

"Tu ne vois rien ?"

Dean paraissait de plus en plus inquiet pour son frère. "Je devrais ?"

"Dean..." Puis il ne dit plus rien, se contentant d'avancer jusqu'à un petit chemin boueux...

"Sam ! Tu pourrais au moins prévenir quand tu prévois de faire un bain de boue..."

Sam lui jeta un regard noir avant de montrer avec sa tête un panneau à moitié couvert de mousse. On pouvait y lire 'Manoir Kilkenny'.

"Et maintenant ? C'est plus clair pour toi ?"

Un large sourire éclaira le visage de Dean. "Tu vois ? On n'était pas si perdus que ça en fin de compte..."

"Dean !..."

"QUOI ?"

"Tu crois que le manoir..."

"Sam ! Arrête ça ! Il n'y a rien de surnaturel à ça. C'est juste de la chance..."

"Ah ? Et depuis quand les Winchester ont de la chance ?!?..."

"Ok ! C'est pas souvent... mais ça ne veut pas dire que c'est impossible !..."

"Avoue quand même que les coïncidences sont plus que troublantes. Combien y avait-il de chance qu'on passe sur cette route, que je tombe malade, que tu t'arrêtes à cet endroit précis et qu'on découvre cette pancarte, hein ?"

Dean soupira... "C'est bon. T'as gagné ! C'est bizarre... On peut y aller maintenant ?"

Sam fit la moue, plutôt choqué.

"Quoi ? Je sais pas pour toi, mais il est hors de question que j'y ailles à pied. Et puis, comment veux-tu passer pour des inspecteurs en bâtiment en ayant l'apparence de clochards ?" dit-il avec le plus grand sérieux.

Dean se dirigea vers l'Impala. Quand il s'aperçut que son frère ne le suivait pas, il se retourna brusquement.

"Hé ho ! Sammy ! Youhou ! T'es toujours là ? Tu comptes rester ici éternellement ou tu m'accompagnes ?"

La voix de son frère le tira de ses pensées. "Mmmhh ! Hein ? Quoi ? Euh... Oui... Oui... J'arrive..."

Dean fixait toujours son frère d'un oeil inquiet. Mais que se passe-t-il dans ta p'tite tête, Sammy ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kalid
chasseur moyen
chasseur moyen
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3360
Age : 34
Localisation : 78180
frere préféré : Dean
citation du jour : D'amour, mon coeur s'est arrêté de battre...
Date d'inscription : 05/09/2007

MessageSujet: Re: FANTÔMATIQUEMENT VÔTRE   Dim 21 Oct - 20:38

L'impala se fraya un passage à travers la forêt. Dean pestait à chaque nid-de-poule, à chaque pierre, arguant que pour un nouvel établissement, la route était vraiment mal entretenue. Et, autant qu'il essayait de le cacher, Sam en retirait une certaine satisfaction. Il se contentait donc de ne rien dire, souriant intérieurement mais arborant un air compâtissant...

Des cahots et des jurons plus tard, ils arrivèrent enfin au manoir...

"WOW ! C'est vraiment immense !... Ce... c'est... c'est tout simplement superbe !..."

"Qui êtes-vous et qu'avez-vous fait de mon frère ?" (sourire en coin)

"Tu sais que je suis mort de rire, là !?!..."

Il fallut quelques secondes supplémentaires à Sam pour comprendre ce qui avait tant retenu l'attention de son frère. Non, je rêve !... On est sur une affaire dans un cadre des plus magnifiques, et lui ne pense qu'à draguer !... Sam avait une mine renfrognée et lança un regard accusateur à son frère.

"Quoi ?!?... Depuis quand il est interdit d'admirer les merveilles locales ?!..." Petit sourire et clin d'oeil.

C'est pas vrai, il changera donc jamais !... Sam secoua la tête, désespéré.

"Bon ! On y va ?"

"Ouais..."

En ouvrant la portière, Dean ne put réprimer une grimace. L'Impala, sa voiture chérie, son bébé, était toute maculée de boue... Quant à Sam, il jubilait. Enfin une justice !...

"Qu'est-ce qui te fait rire ?"

"Rien... Je me disais juste que, maquillée ainsi, elle a perdu de son charme..."

Caressant amoureusement le capot... "Ne l'écoute pas, bébé, il est jaloux !..."

"N'importe quoi ! Je ne suis pas jaloux de ce tas de ferraille !..."

"... et pour ce double affront, je le condamne à prendre soin de ta toilette pendant un mois..."

"Attends ! T'es pas sérieux, là ?!..."

"On ne peut plus sérieux, Sammy..."

Et merde ! J'ai encore manqué une occasion de me taire...

"Bon. Maintenant que ça c'est réglé, on va peut-être pouvoir se mettre au boulot !..."

Sam acquiesça, regardant ses pieds, la mine boudeuse. Mais comment il fait ça ? C'est vrai quoi, j'ai plus cinq ans ! Alors, pourquoi je me sens comme un gamin pris en faute ?...

"Hé Sammy ! Tu sais de quoi on a l'air, là ? Tu viens, dis ?"

Puis, fouillant dans une des poches de sa veste... "Tiens ! Prends ça Mr l'inspecteur Sam Chester !..."

Et voyant que son frère regardait la carte d'un oeil suspect... "Ben alors ! C'est quoi le problème, encore ? Tu ne fais plus confiance à ton frère ? Car si c'est comme ça, tu peux me la rendre et j'irai tout seul..." Il tendait sa main devant lui.

"Non... non... ça va... je te suis..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kalid
chasseur moyen
chasseur moyen
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3360
Age : 34
Localisation : 78180
frere préféré : Dean
citation du jour : D'amour, mon coeur s'est arrêté de battre...
Date d'inscription : 05/09/2007

MessageSujet: Re: FANTÔMATIQUEMENT VÔTRE   Dim 21 Oct - 20:58

Ils s'avancèrent donc ensemble vers le perron, gravissant une à une les quelques marches. Dean fit un clin d'oeil à son frère, tout sourire...

"Observe l'artiste !..."

Il saisit le heurtoir et frappa à plusieurs reprises. La porte s'ouvrit, laissant apparaître un homme bien habillé, dans un costume tiré à quatre épingles. Il dévisagea les deux frères.

"Bonjour ! Dean Chest..."

"Les journalistes ne sont pas les bienvenus ici !" coupa-t-il, et il referma brusquement la porte devant un Dean plus que choqué.

"L'artiste, hein ?!..." pouffa son frère "Faut croire qu'il n'était pas au courant..."

Dean était hors de lui, et l'hilarité de son petit frère n'arrangeait rien à l'affaire. Il marmonna "Espèce de..." et attrapa de nouveau le heurtoir... mais avec plus de violence cette fois, le faisant claquer de toutes ses forces.

L'homme reparut à la porte, lui aussi agacé. "Je vous ai déjà dit que..."

"Oui oui, on sait, vous n'acceptez pas les journalistes..."

Donnant un coup de coude à son frère. "Veuillez excuser mon frère... Il est un peu rustre parfois... Sam et Dean Chester : inspecteurs en bâtiment !"

Rustre, rustre... Qui rira bien rira le dernier, Sammy ! "C'est le comté qui nous envoie..." dit-il en lui tendant une enveloppe portant un cachet officiel, sous le regard étonné de Sam.

Le visage de l'homme se radoucit un peu en voyant la lettre. Il s'en saisit. Il entrouvrit plus largement la porte pour les laisser passer, puis leur désigna deux chaises.

"Installez-vous ici... Je vais voir si Monsieur peut vous recevoir..."

"Merci"

A peine le majordome fut-il parti que Sam ressentit une douleur à l'arrière du crâne. Pas de doute. La vengeance du frère aîné avait frappé !...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kalid
chasseur moyen
chasseur moyen
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3360
Age : 34
Localisation : 78180
frere préféré : Dean
citation du jour : D'amour, mon coeur s'est arrêté de battre...
Date d'inscription : 05/09/2007

MessageSujet: Re: FANTÔMATIQUEMENT VÔTRE   Dim 21 Oct - 22:15

"Messieurs ! Désolé de vous avoir fait attendre et veuillez excuser Georges. Il voulait bien faire..."

"Nous comprenons... Mr Kilkenny, je présume ?"

"Je vous en prie, appelez-moi Eddie !" dit-il sous les regards étonnés des deux frères. "Si vous voulez bien me suivre jusqu'à mon bureau..."

Ils opinèrent de la tête et le suivirent jusque dans une grande pièce luxueusement décorée où se tenait une femme.

"Je vous présente ma fille Anna. C'est elle qui administre le complexe... Anna ! Voici les deux inspecteurs en bâtiment dont je t'ai parlé..."

"Dean Chester... et voici mon frère, Sam ! Enchanté !" (tout sourire)

"Hum ! J'aimerais vérifier vos cartes d'identité. Vous savez, on n'est jamais trop prudents..." (visiblement gêné)

"Sûr. Aucun problème !" et ils lui tendirent leurs pièces d'identité.

Eddie les examina l'une après l'autre. D'abord celle de Dean, puis celle de Sam. Inspectant cette dernière, il fronça les sourcils.

"Inspecteur des bikinis ?"

"H...?!" Ce fut tout ce que parvint à dire Sam pour sa défense. Il était resté figé, la bouche grande ouverte, et commençait à sérieusement changer de couleur. D'abord pâles, ses joues rougissaient à vue d'oeil.

C'est alors que, n'en pouvant plus, Dean éclata de rire. Cet embarras, cette gêne, cette détresse sur le visage de son frère valait vraiment tout l'or du monde. Et avant que Sam ne puisse réagir, il immortalisa l'instant avec son portable.

"Ce... c'est toi qui...?"

Derrière lui, Anna pouffait de rire et essayait vainement de se reprendre. Eddie souriait mais attendait tout de même des réponses.

"Que signifie tout ceci ?..."

Dean essaya de se calmer ; il avait les larmes aux yeux...

"C'est sa première inspection..." Grande inspiration. "... c'est une sorte de rituel de passage..." Grande expiration. "... et même s'il ne vous l'avouera jamais, il a été inspecteur des bikinis cet été... Pas vrai, Sammy ?"

Si les regards pouvaient tuer, Dean aurait été fusillé sur place...

Il n'en revenait pas que son frère ait pu lui faire un coup pareil... En public, en plus ! Il aurait dû se méfier. Toute cette histoire de confiance aurait dû lui mettre la puce à l'oreille... Cela ressemblait si peu à Dean !... D'un autre côté, il fallait s'y attendre. Il était clair qu'il n'avait toujours pas digéré le coup de la bouteille de bière, qu'il se soit servi des sentiments pour l'amener jusqu'ici et que sa chère Impala en ait fait les frais. C'est pas croyable ! Même comme ça, il arrive encore à me faire culpabiliser !... Dean, tu veux la guerre !?!... Tu vas l'avoir...

Sam releva la tête et sourit timidement, voulant faire bonne figure et, accessoirement, ne rien laisser paraître de ses intentions. La vengeance peut être si douce parfois...

"Voici sa véritable carte..." en essuyant ses larmes d'un revers de la main.

Soudain un hurlement strident se fit entendre....

"HHHHHHIIIIIIIIII !!!..."

Et tous se ruèrent hors de la pièce.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kalid
chasseur moyen
chasseur moyen
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3360
Age : 34
Localisation : 78180
frere préféré : Dean
citation du jour : D'amour, mon coeur s'est arrêté de battre...
Date d'inscription : 05/09/2007

MessageSujet: Re: FANTÔMATIQUEMENT VÔTRE   Dim 28 Oct - 22:07

Un groupe d'une vingtaine de personnes s'était massé dans le hall, alerté par le cri. Personne n'osait bouger. Tous se regardaient, s'observaient du coin des yeux, cherchant parmi eux la source du cri, dans un mélange de curiosité et d'inquiétude.

"Vous savez qui a crié ?"

Tout ce petit monde était tellement occupé à s'espionner mutuellement, qu'aucun d'eux n'avait remarqué la présence de leur hôte. Tous sursautèrent au son de cette voix intruse.

Voyant que son intervention provoquait un léger vent de panique dans l'assemblée, Eddie répéta calmement, mais néanmoins fermement " Quelqu'un sait-il qui a crié ?"

Tous demeuraient muets, comme transis de peur. Un frisson les parcourut. Puis une voix s'éleva enfin dans le hall. "C'était une femme..."

Dean leva les yeux au ciel. Bravo Einstein ! T'as trouvé ça tout seul ?!... Avec un cri pareil, évidemment que c'est une femme !... Idiot !

"Il y avait tant de peur, de terreur dans ce cri que j'en ai encore la chair de poule !..."

Eddie ouvrit la bouche pour répliquer, visiblement agacé que cette conversation ne menait nulle part.

"Je-je n'ai vu personne. Il n'y avait pas l'ombre d'un souffle ni de parfum flottant dans l'air. C'est comme si elle n'avait tout bonnement jamais existé..."

Et bien voilà, là ça devient intéressant !... Sam avait vu le changement dans le comportement de son frère, cette lueur dans ses yeux qui annonçait qu'il avait trouvé une nouvelle chasse, une nouvelle proie. Cette révélation le soulagea plus qu'il ne l'aurait cru. Ils allaient enfin pouvoir se mettre au travail...

"Si j'ai bien compris, vous êtes arrivé le premier sur les lieux..."

Les yeux se portèrent sur l'origine de la voix.

"Dean Chester, inspecteur en bâtiment !... Alors...?"

Il acquiesça.

"Sauriez-vous me dire d'où venait ce cr...?"

Il n'eut pas le temps de finir sa phrase qu'un second cri retentit, encore plus strident et plus intense, si bien qu'ils durent protéger leurs oreilles... Ah la vache ! ça c'est du cri première classe !... 20 billets que c'est pas humain !...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kalid
chasseur moyen
chasseur moyen
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3360
Age : 34
Localisation : 78180
frere préféré : Dean
citation du jour : D'amour, mon coeur s'est arrêté de battre...
Date d'inscription : 05/09/2007

MessageSujet: Re: FANTÔMATIQUEMENT VÔTRE   Dim 28 Oct - 23:34

"L'étage ! Qu'y-a-t-il à là-haut ?..."

Eddie le regardait, prostré. "A...à l'étage...? Rien de bien extraordinaire... Juste des chamb-... Oh mon Dieu !"

"Quoi ?"

"Les enfants ! Je les avais complètement oubliés !..."

En entendant parler d'enfants potentiellement en danger, le sang de Dean ne fit qu'un tour et il gravit les marches de l'escalier quatre à quatre, suivi de près par son petit frère.

"TOM ! DANNY !... Les enfants ! Vous allez bien ?"

Pour toute seule réponse, Eddie entendit des rires et des bruits de pas saccadés. Aucun doute, ils couraient dans le couloir à l'étage. Il leur avait pourtant dit que c'était dangereux...

"DANNY ! TOM ! Gare à vous si j'apprends que vous avez fait des bêtises !..."

Autres rires.

Pendant ce temps, Sam et Dean poursuivaient leur ascension. A-t-on jamais idée de faire de si grands escaliers !...

Soudain, il y eut comme un bruit sourd provenant d'au-dessus d'eux...

Dean lança à son frère un regard qui voulait dire 'T'as entendu ça ?'. Ce dernier hocha la tête, et tous deux accélérèrent leur cadence. En deux temps trois mouvements, ils arrivèrent à l'étage, talonnés de près par Eddie et Anna, inquiets pour les enfants qu'ils n'entendaient plus...

"Eho ! Y'a quelqu'un ? Madame ? ou peut-être... Mademoiselle ? Tout va bien ?" en avançant prudemment dans le couloir. Rien à faire. Ils n'obtenaient que le silence.

Alors, quand ils virent au loin une porte entrouverte, ils accoururent. Lorsqu'ils entrèrent dans la pièce, ils ne purent réprimer un haut-le-coeur. Au sol gisait le corps d'un homme transpercé par un de ces anciens lustres en fer forgé et, comme si cela ne suffisait pas, une immense bibliothèque s'était également abattue sur lui. C'était à peine si l'on pouvait prétendre le reconnaître derrière cet amas de chair et de sang.

Quel que soit cet esprit, il s'était vraiment acharné sur le pauvre malheureux.

Ils étaient entrés si vite qu'ils ne s'étaient même pas aperçus qu'ils n'étaient pas seuls dans cette pièce. Dans un coin se tenaient deux garçons tout tremblotants. L'un des deux, apparemment le plus âgé, avait mis sa main devant les yeux de l'autre, lui cachant l'horrible scène.

Dean s'approcha d'eux doucement, pour ne pas davantage les effrayer.

"Hé ! Vous allez bien ?"

Le plus âgé des garçons leva sa tête vers lui, les yeux hagards, le regard vide...

"Bon ! D'accord ! Question bête..." Puis il reprit "Vous êtes blessés ?"

Il fit non de la tête.

"Tu as vu la dame qui a crié ?"

De nouveau non.

"Tu as vu ce qui est arrivé au monsieur ?"

Cette fois-ci, ce fut un oui, et il éclata en sanglots.

"Ssshhh ! Sssshhh ! ça va aller..." en lui passant la main sur son dos.

"Oh mon Dieu !" en faisant un signe de croix "C'est Mr Jones ! Dieu ait son âme !..."

Puis détournant ses yeux de la scène macabre, il vit Dean qui essayait tant bien que mal de réconforter les deux garçons, sous le regard attendri de Sam. Il a ce don avec les enfants...

"Tom ! Danny ! Dieu soit loué, vous n'avez rien !"

"Eddie !" dirent-ils en courant vers lui se réfugier.

"Vous pouvez les emmener ? Nous allons essayer de comprendre ce qui a bien pu se passer..."

Eddie opina et fit sortir les enfants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kalid
chasseur moyen
chasseur moyen
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3360
Age : 34
Localisation : 78180
frere préféré : Dean
citation du jour : D'amour, mon coeur s'est arrêté de battre...
Date d'inscription : 05/09/2007

MessageSujet: Re: FANTÔMATIQUEMENT VÔTRE   Lun 29 Oct - 0:01

"Tu as senti cette odeur ?"

"Ouais ! ça empeste l'ozone à plein nez !..."

"Et qu'est-ce que cela signifie ?" Eddie les avait rejoints.

"ça signifie que nous avons un travail à accomplir... Je pense qu'il s'agit d'une fuite. Rien de grave pour l'instant, mais à forte dose cela pourrait devenir inquiétant voire fatal."

Eddie fit un signe de tête montrant qu'il comprenait.

"Encore une chose ! Vous venez de rénover votre manoir... Comment expliquer la chute du lustre et encore plus, celle de la bibliothèque qui doit peser plus de 100 kilos ?"

Eddie haussa les épaules d'un air désespéré "Si seulement je le savais !... Rien de tout cela ne serait arrivé !..."

Dean et Sam se regardèrent, compréhensifs.

"Nous autoriseriez-vous à parler à ces enfants ?"

Eddie fronça les sourcils. "Je ne suis pas sûr que ce soit une bonne idée. Ils sont encore sous le choc..."

Ce fut au tour de Sam de prendre la parole, les yeux suppliants... "Je vous en prie, Eddie, ils sont peut-être les seuls à detenir les clés de ce qui s'est passé ici !..."

La résistance de l'homme aux cheveux poivre-et-sel semblait fléchir devant tant d'insistance.

"Bon. D'accord ! Mais pas plus de cinq minutes..."

"Merci. C'est déjà beaucoup..."

"Hé !" dit Dean en s'accroupissant devant les enfants. "Alors comme ça vous vous appelez Tom et Danny..."

Tom avait regardé Dean avec méfiance, ne sachant trop comment réagir. Il prit Danny dans ses bras.

"C'est ton petit frère ?"

Son regard lançait des éclairs, comme s'il avait été violé dans son intimité.

"Ouh là !... Doucement !... Je ne vais pas le manger... Tu vois ce grand garçon, là ?..." en désignant Sam.

Tom fit un petit signe de tête. "Eh bien, c'est mon casse-pied de petit frère..."

A cette mention, Sam fit la grimace alors que Tom tendait à se relaxer et à relâcher sa garde "...et je ferais n'importe quoi pour lui !... Toi aussi n'est-ce pas ?". Tom lui fit un oui de la tête.

"Comme je sais que tu n'es... que vous n'êtes pas muets... l'un de vous peut-il me dire ce qui s'est passé ici ?"

"Vous êtes un malin, vous ! Z'avez trouvé ça tout seul ?" (sourire moqueur)

Mais pourquoi font-ils tous ça ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kalid
chasseur moyen
chasseur moyen
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3360
Age : 34
Localisation : 78180
frere préféré : Dean
citation du jour : D'amour, mon coeur s'est arrêté de battre...
Date d'inscription : 05/09/2007

MessageSujet: Re: FANTÔMATIQUEMENT VÔTRE   Lun 29 Oct - 0:51

Devant la mine renfrognée mais néanmoins décomposée de Dean, Sam étouffa un rire, alors que Tom et Danny se mirent à rire de bon coeur...

Se reprenant quelque peu... "Bon. Que faisiez-vous ici, vous deux ?"

"On jouait à cache-cache et à chat avec Mr Jones..."

Dean sourit. Cela rappelait quelques bons souvenirs d'avant l'incendie, mais aussi avec Sammy.

"Ah oui ?! Et qui gagnait ?" tout en sachant déjà la réponse.

"Ben... Moi bien sûr !" lui répondit Danny avec une naïveté toute enfantine.

"Et qu'est-il arrivé pendant le jeu, hmm ?!..."

Le visage du jeune garçon passa du sourire à la tristesse, si bien que Dean regretta presque d'avoir posé la question. C'est donc la mine défaite que Tom lui répondit...

"Il nous courait après dans la chambre. Vous savez, il adorait jouer avec nous... Il était vraiment gentil... Puis il y a eu ce bruit bizarre, ce grincement, ce cri... L'instant suivant, le lustre s'écrasait. J'ai juste eu le temps de protéger Danny... mais j'ai rien pu faire pour Mr Jones !..." (en sanglotant)

"C'est rien... C'est rien... De toute façon, tu n'aurais rien pu y changer..."

Tom le fusilla du regard. "J'aurais pu le sauver !!!..."

"Tu es bien trop jeune... Tu y aurais laissé la vie !... Tu m'entends ?!?... Ce n'est pas ta faute !"

Tom bouda dans un coin, peu convaincu.

"Et la bibliothèque ?"

"Elle a bougé toute seule... comme pendant la secousse... sauf qu'il n'y avait pas de bruit..."

Eddie avait mis les mains sur ses hanches, comme s'il était irrité. "Daniel Atkins, ne t'avise surtout pas de mentir !..."

"Mais je dis la vérité !..." (prêt à pleurer de nouveau)

Tom s'interposa. "C'est vrai !... Elle a bougé toute seule..."

Eddie avait les yeux écarquillés. Des objets qui se déplacent d'eux-mêmes ! On aura vraiment tout vu !... De toute façon, Tom sera toujours d'accord avec son frère, il le défendra toujours, même si ce qu'il dit n'est que pure ineptie. C'est une bataille perdue d'avance... Qu'importe ! Ces inspecteurs trouveront bien une explication plus raisonnable, si ce n'est plus plausible. Je leur fais confiance...

"Sur ce, Messieurs, je vais prendre congé. Les enfants ont besoin de se reposer et moi de contacter la police."

Ils acquiescèrent.

"Partez devant ! Nous vous rejoindrons !..."

Dean tourna la tête à l'opposé pour une ultime vérification. Quelle ne fut pas sa surprise de découvrir au fond du couloir ce qui s'apparentait à une silhouette féminine à la chevelure blond-roux !... Elle le fixait de ses yeux tristes.

"Hep Mademoiselle ! Avez-vous vu quelque chose ?"

Sam, que la voix de Dean venait de sortir de sa torpeur, se rapprocha de son frère.

"Dean !"

Il se retourna. "Tu la vois ?"

"Qui ça ?"

"La fille juste l... !"

Il fixait le bout du couloir, mais pas de trace de la jeune femme... Elle s'était tout simplement évaporée. Quant à Dean, il restait planté là, la bouche ouverte.

"Dean ?!?... Tu te sens bien ?"

"J'crois que j'ai vu un fantôme, mec !"

Sam restait sans voix devant cette révélation... Certes, ce n'était pas leur premier fantôme - loin de là -, mais c'était la première fois qu'il préférait apparaître devant Dean plutôt que devant lui, le psychique...

"Allez, viens ! Allons voir Eddie ! Il devient vraiment urgent d'inspecter le domaine et de trouver cet esprit !..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kalid
chasseur moyen
chasseur moyen
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3360
Age : 34
Localisation : 78180
frere préféré : Dean
citation du jour : D'amour, mon coeur s'est arrêté de battre...
Date d'inscription : 05/09/2007

MessageSujet: Re: FANTÔMATIQUEMENT VÔTRE   Lun 29 Oct - 14:59

Eddie finissait de discuter avec le shériff tandis que le corps du malheureux Mr Jones était emporté par le personnel de la médecine légale. La civière avec le sac de plastique noir passa devant un petit groupe de personnes réunissant personnel de maison et hôtes, les yeux rougis, mais néanmoins soulagés d'être vivants.

Ils ne purent réprimer un frisson lorsqu'une brise glaciale s'engouffra dans le hall, et ce pour le plus grand plaisir de l'ombre qui les observait du plafond.

Dean et Sam, eux, étaient retournés à l'Impala pour chercher le matériel adéquat et des vêtements plus à propos.

"Alors comme ça, tu as vu un fantôme..."

"C'est pas comme si c'était la première fois !..."

"Et il ressemblait à quoi ?..."

Dean fit mine de réfléchir profondément, puis il se retourna vers son frère, le sourire gourmand...

"Une silhouette parfaite, une longue chevelure ondulée blond-roux, deux magnifiques émeraudes..."

"Une femme !?!!..."

"Avec un cri pareil, tu t'attendais à quoi ? Un camionneur ?"

Sam lui lança un regard noir.

"Bon, ça va... Te moques pas !..." Puis souriant avec malice... "Et c'est tout ?"

"Primo : je l'ai à peine vue 10 secondes. Secundo : elle avait beau avoir de la voix, elle est pas très causante. Tertio..." (Petit sourire) "...je suis sûr que tu aurais voulu savoir la taille de son bonnet..." (Sourire s'élargissant) "... mais je ne peux rien pour toi, p'tit frère !..."

Sam arborait une expression à la fois choquée et embarrassée, bouche ouverte pour répondre, ce qui fit éclater de rire Dean. Il lui tapota gentiment l'épaule d'un air compâtissant.

"C'est juste que toi, Dean le Casanova, tu n'as pas de mémoire visuelle..." (sourire en coin)

Dean fit une mine boudeuse et, dès que son frère eut le dos tourné, il lui assena une tape derrière la tête...

"Hééééééé !"

Puis il lui fourra leur sac dans l'estomac. Et comme Sam ouvrait la bouche pour protester, Dean leva les sourcils et lui dit d'un air sérieux...

"ça c'est pour avoir douté de mon talent !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kalid
chasseur moyen
chasseur moyen
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3360
Age : 34
Localisation : 78180
frere préféré : Dean
citation du jour : D'amour, mon coeur s'est arrêté de battre...
Date d'inscription : 05/09/2007

MessageSujet: Re: FANTÔMATIQUEMENT VÔTRE   Lun 29 Oct - 16:23

Les véhicules de police et de médecine légale étaient partis. Seules restaient les personnes encore secouées par les événements du matin.

Les deux frères s'avancèrent dans le hall, cherchant Eddie des yeux. Il leur fit un petit signe leur indiquant d'attendre quelques instants.

"Messieurs..."

"Désolé de vous dire cela dans un moment pareil, mais nous aimerions commencer notre inspection dès maintenant, si vous n'y voyez aucune objection bien sûr..."

"Cela va de soit. En quoi puis-je vous être utile ?"

"Où pourrions-nous nous changer" (en montrant leur sac)

"Je vais vous donner une chambre..."

Sam et Dean firent mine de protester.

"J'insiste. C'est le moins que je puisse faire..."

Une chambre dans le manoir... Ce sera d'autant plus facile d'enquêter sans éveiller les soupçons. Et puis, ça changera des chambres d'hôtel miteuses auxquelles ils étaient habitués.

"Georges ! Voulez-vous montrer à ces messieurs leur chambre ?"

"Bien Monsieur ! Si ces messieurs veulent bien me suivre..."

"Merci"

Comme la majorité des chambres, la leur se trouvait à l'étage et, par un hasard troublant, juste en face de celle où avait eu lieu "l'accident" quelques heures plus tôt.

En ouvrant la porte, ils découvrirent une chambre assez coquette et bien meublée avec deux lits, ainsi qu'une petite salle de bains. L'ensemble était luxueux mais dans un style plutôt discret.

Dean ne put s'empêcher d'émettre un léger sifflement d'admiration. Sam leva les yeux au ciel. Il n'en pensait pas moins, mais lui avait la décence de le faire en silence.

"N'hésitez pas si vous avez besoin de quoi que ce soit..."

"Merci, nous n'y manquerons pas !..." répondit Sam en lui glissant un billet de 20 dollars dans la main.

Georges était à peine sorti...

"Pourquoi tu lui as donné de l'argent ?"

"Dean, dans un établissement de ce standing, on ne peut déroger à certaines règles. Le pourboire en fait partie."

Regardant son portefeuille avec une mine désemparée "Et ben dis donc ! T'es extrêmement généreux avec mon fric !..."

Ils allèrent se rafraîchir et se changèrent pour une tenue plus décontractée.

"Et maintenant ?"

"Maintenant, on inspecte le manoir. C'est pour ça qu'on est venus, non ?!..."

"Ha ! Ha ! Ha ! Je suis plié en deux ! Tu peux pas rester sérieux 5 minutes ?!... Alors, comment on se partage les tâches ?..."

"Qui t'a parlé de partage ? On reste ensemble, un point c'est tout !"

"Dean !..." (voix plaintive)

"Y'a pas de Dean qui tienne ! Y'a un esprit meurtrier dans ce manoir... et je te rappelle que tu attires les esprits... Alors il est hors de question que je te laisse y aller seul, sans protection, sans moi..."

Sam, les sourcils froncés, visiblement contrarié par ce que venait de dire son frère, s'apprêtait à ajouter quelque chose, mais Dean le prit de court.

"Fin de la discussion !"

Un ange passa...

"On commence par le sous-sol et on remontera progressivement. On avisera ensuite."

Sam, toujours boudeur, finit par faire un signe de la tête, devant le regard insistant de son frère.

"Bien !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kalid
chasseur moyen
chasseur moyen
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3360
Age : 34
Localisation : 78180
frere préféré : Dean
citation du jour : D'amour, mon coeur s'est arrêté de battre...
Date d'inscription : 05/09/2007

MessageSujet: Re: FANTÔMATIQUEMENT VÔTRE   Lun 29 Oct - 17:09

Dans le sous-sol du manoir

Ils avançaient à la lueur de leurs lampes torches, casque vissé sur la tête et caisse à outils à la main.

"Décidément, je déteste les déguisements !... ça ne me va pas du tout !..."

"Dean !... T'as fini de te plaindre, oui ?!?... Ce n'est qu'un casque !... et pour nous protéger encore..."

"Nous protéger des filles, oui !... D'autre chose, je sais pas"

Commençant à légèrement s'énerver... "Dean ! On peut en revenir à notre affaire ?!..."

"Ok. Ok."

Pointant sa lampe sur les murs "Je ne vois rien de spécial. Pas de fissure apparente, pas de trou, pas de rebouchage..." puis sur le sol "Le sol n'a pas non plus été remué... Tout m'a l'air en ordre !... Mais pour s'en assurer... Prends la caméra et passe-moi l'EMF !..."

Sam ouvrit la caisse qu'ils avaient... ou plutôt qu'il avait apportée et en sortit ce qui lui avait été demandé.

Dean avait à peine allumé l'EMF qu'il crépitait déjà et s'éclairait de rouge, comme affolé... Et quel que soit l'endroit vers lequel il le pointait, il enregistrait toujours les mêmes données. Dean leva les sourcils d'étonnement et tapota gentiment sur la petite boîte, comme si ce qu'elle lui disait était impossible.

"Dean ?!..."

"Hhmmm ?"

"Il y a beaucoup d'esprits ici. Je dirais même des centaines..."

Sam avait mis la caméra en mode nuit et les infrarouges lui montraient une multitude de boules lumineuses qui se déplaçaient dans l'air avec allégresse, nullement dérangées par les deux chasseurs...

"Pardon ?"

"Regarde par toi-même !"

Ils se regardèrent un instant, ne sachant trop quoi faire. Deux ou trois esprits, passe encore, ils pouvaient gérer... mais des centaines ! Ils étaient vraiment en surnombre... C'était vraiment une première ; rien de tel n'était mentionné dans le journal de leur père. D'un autre côté, ces esprits ne semblaient pas vindicatifs. Aucun d'eux n'avait tenté de les attaquer. Pour les Winchester, là aussi c'était une première !...

Voyant que cela ne posait pas de problème majeur, ils décidèrent de concert de passer à la visite du rez-de-chaussée.

Chambres, bureaux, hall, cuisines, placards, tout fut passé au peigne fin. Le résultat restait invariablement le même : pas d'atteinte physique, mais un EMF affolé et des esprits à chaque pas. Il en fut de même pour l'étage.

Les deux frères, assis sur leurs lits respectifs, étaient perplexes. Il était certain qu'un mauvais esprit, un esprit frappeur, un poltergeist s'était installé ici. Ils en avaient été témoins.

Le problème était ailleurs (enfin, en quelque sorte...) : cet esprit n'était pas seul. Il y en avait peut-être des milliers !... Comment donc retrouver ce poltergeist dans ce maelström, avant que lui ne les trouve ?!... La tâche s'annonçait ardue.

Et, comme la devise de la famille était 'Pour tout Winchester rien d'impossible', ils se mirent tout de suite au travail.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kalid
chasseur moyen
chasseur moyen
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3360
Age : 34
Localisation : 78180
frere préféré : Dean
citation du jour : D'amour, mon coeur s'est arrêté de battre...
Date d'inscription : 05/09/2007

MessageSujet: Re: FANTÔMATIQUEMENT VÔTRE   Lun 29 Oct - 17:43

"Hé ! Sam ! Je vais m'occuper de la grange, tu n'auras qu'à aller dans le parc... Un peu d'air te fera du bien..."

Il prit sa veste en cuir qu'il avait déposée sur une chaise des heures plus tôt, et l'enfila. Et quand il ouvrit la porte pour sortir...

"J't'ai eu ! T'es mort !" en arrosant Dean sur son jean, son tee-shirt et sa figure.

"Aaaaarrrggh !... Rhââââ !... Tu m'as eu ! Je me meurs... Couic !" dit-il en s'effondrant.

Sam était accouru en entendant du bruit, mais s'était arrêté dans sa course folle quand il avait aperçu les frères Atkins, et plus particulièrement Danny, armé d'un pistolet à eau.

Danny semblait inquiet devant le corps inerte de Dean. De sa petite main, il appuyait sur son épaule.

"Dis !? T'es pas mort, hein, dis ?!?..."

Dean ouvrit un oeil, puis les deux, et lui fit un petit clin d'oeil. Le visage de Danny rayonna de joie... Il envoya de nouveau une giclée en direction du visage de Dean tout en éclatant de rire. Oui, vraiment, il a ce don avec les enfants...

"Bon, c'est pas tout ça, mais il faut que je me relève, moi !... Tu veux bien m'aider ?" en tendant la main vers Danny.

Ce dernier déposa son arme à terre pour mieux agripper la main de Dean. Fatale erreur ! Il se trouva lui-même arrosé, pour le plus grand plaisir de son frère.

"Qu'est-ce qui te fait rire ?" d'un air vexé et grognon.

"Oh rien ! Je savoure juste l'instant... Pour une fois que quelqu'un ose répondre à une de tes farces !... Oh c'était trop drôle ! Tu aurais dû voir ta tête !"

"T'es trop méchant ! J't'aime plus !" en détournant son visage, boudeur.

Tom ne supportant pas de le voir ainsi, se précipita vers lui et le prit dans ses bras.

"Je me moquerai plus de toi, c'est promis ! T'es plus fâché, hein ?!..."

Tom était bien trop occupé à serrer fort son petit frère pour apercevoir ce sourire plein de malice qui s'échappait de ses lèvres. Dean, par contre, s'en était rendu compte...

"Hé Tommy ! J'peux te parler deux secondes, entre grands frères..."

"C'est Tom !"

Y'a comme du déjà-vu, là !...

"Tommy, c'est bon pour les enfants !..."

"Bon. Bon. Tom... Tu n'aurais pas dû réagir comme ça avec Danny... Tu aurais vu son regard !..."

Danny les observait d'un air innocent.

"Y'a rien de spécial..."

"Tu me laisses finir oui ?!?... Il était plein de malice. Il ressemblait assez à celui de Sammy quand il manigançait quelque chose..."

"Mon frère n'est pas comme ça ! Il ne me ferait jamais de farce ! Jamais !" en élevant un peu la voix.

"Si tu l'dis. Tu ne pourras pas me dire que t'étais pas prévenu... Et j'espère que cela n'a pas réveillé le côté joueur de Sammy..."

"De quoi vous parliez tous les deux ?"

"Oh ! De rien de spécial... Des délices d'avoir un petit frère..." en faisant un clin d'oeil discret à Tom.

Sam, semblant peu convaincu, les regardait d'un air suspect, mais ne dit rien.

"Bon ! J'vais y aller... Tu devrais en faire autant !..."

Il opina.

"Au plaisir de vous revoir, les mecs !" et il se dirigea vers la grange.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kalid
chasseur moyen
chasseur moyen
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3360
Age : 34
Localisation : 78180
frere préféré : Dean
citation du jour : D'amour, mon coeur s'est arrêté de battre...
Date d'inscription : 05/09/2007

MessageSujet: Re: FANTÔMATIQUEMENT VÔTRE   Lun 29 Oct - 18:38

Elle était immense mais vide, c'en était presque dommage pour Dean qui s'attendait à voir entassés mille et un objets insolites. Y'a pas à dire, j'aurais dû choisir le parc. Certes, c'est tout aussi ennuyeux, mais au moins c'est au grand air... Il prit l'EMF, mais le fourra dans la poche de sa veste lorsqu'il entendit des bruits de pas.

"Un peu de compagnie ?"

Ou peut-être pas...

La voix était douce, chaleureuse, mais par-dessus tout féminine. Il sursauta malgré lui et se retourna. Devant lui se dressait une jeune femme brune aux yeux noirs, la vingtaine... En somme, la plus belle des créatures... Il lui décocha son plus beau sourire.

"Ce serait pas de refus. Chester... Dean Chester... inspecteur en b..."

"En bâtiment... Oui, je sais... Ne faites pas cette tête-là !... Je vous ai entendu tout à l'heure au manoir..."

Dean ouvrit la bouche pour répliquer.

"Mais j'oublie les bonnes manières... Je m'appelle Emily Rose Collins"

"Co-comme dans le film...?"

"Oui, je sais, mes parents ont un sens de l'humour bien à eux..."

"Vous ne semblez pas les porter dans votre coeur"

"Ce sont eux qui ont insisté pour que je vienne ici. J'habite dans le Minnesota, vous savez. Je ne suis ici que parce que je suis une âme égarée qui doit rejoindre le troupeau..."

"Ow ! Je suis désolé..."

"Ne le soyez pas. Cela fait bien longtemps que je les ai classés parmi les fous dangereux..."

Se sentant observée "Quoi ?"

"Rien. C'est juste... Votre regard est si intense qu'on a envie de plonger dedans et de dire... 'Christo !'"

"Hééééé !" dit-elle en lui donnant un coup de poing dans l'épaule, ayant retrouvé le sourire.

"Parlez-moi un peu de vous..."

"De moi ?"

"Vous voyez quelqu'un d'autre ?"

"J'ai un frère, Sam, qui fait le même métier que moi. Nous nous sommes associés il y a peu, et avons été parachutés ici en mission..." Les demi-vérités valent toujours mieux que les mensonges.

"Et vos parents ?"

Le visage de Dean se crispa.

"Ma mère est morte lorsque j'avais quatre ans, et mon père est souvent sur les routes, pour son travail". Mais pourquoi je lui raconte tout ça, moi ?!... Ce n'est pas dans mes habitudes de me confier ainsi... En tout cas, c'est libérateur !...

"Oh ! Je suis désolée !... Je n'aurais pas dû poser cette question..."

"Ce n'est rien ! Y'a pas de mal..."

"C'est juste..."

Oui ?

L'EMF s'affola d'un coup, clignotant et hurlant à travers la poche de sa veste, comme si le sort du monde en dépendait. Sauvée par le gong... euh... par l'EMF !

"C'est quoi ce bruit ?" Aïe !

"Vous vous souvenez, je vous ai dit que j'étais inspecteur en bâtiment..." Elle acquiesça. "... et bien j'en suis un de très spécial. Je les inspecte physiquement et psychiquement grâce à ce petit objet, l'EMF... qui enregistre l'activité paranormale..."

Son visage s'éclaira. "Vous êtes un Ghostbuster alors !..."

Dean ne put s'empêcher de faire la moue et une grimace. Pourquoi les gens voyaient toujours leur travail sous l'angle de ce film des années 1980 où les fantômes se laissent gentiment attraper et où certains d'entre eux se transforment en bibendum en marshmallow !?!...

"En quelque sorte..."

Dean ne désirait plus qu'une seule chose, que cette discussion prenne fin. Il se sentait bien trop mal à l'aise avec cette fille, maintenant qu'elle en savait beaucoup sur lui. C'était comme si... comme si elle avait violé son intimité.

Mais que faisait Sam ? Où était-il ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kalid
chasseur moyen
chasseur moyen
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3360
Age : 34
Localisation : 78180
frere préféré : Dean
citation du jour : D'amour, mon coeur s'est arrêté de battre...
Date d'inscription : 05/09/2007

MessageSujet: Re: FANTÔMATIQUEMENT VÔTRE   Lun 29 Oct - 19:08

De son côté, Sam avait parcouru le parc en long, large et travers, la caméra à la main. Et c'est sans surprise qu'il vit apparaître sur l'écran une multitude de boules d'énergie blanches, signes de la présence d'esprits.

Il était bien avancé !... Pas de doute ! Le domaine était bien hanté !... Pourtant, à en croire l'histoire du terrain, peu de morts violentes avaient eu lieu ici. Il fallait obtenir plus d'informations... Eddie ! C'était leur meilleure chance !...

Il prit son portable et choisit 'Dean' dans son répertoire. Après deux ou trois sonneries, il décrocha.

"Hé !"

"Hé !" Mon vieux, si tu savais comme tu me sauves la mise...

"J'ai trouvé encore plus d'esprits ici..."

"Moi aussi..."

"Mais je ne m'explique pas leur présence. J'te propose d'interroger Eddie sur l'histoire du domaine. Je suis sûr qu'il ne se fera pas prier... Retrouve-moi dans..." (regardant sa montre) "... disons... 20 minutes, devant le manoir... Ok ?"

"Ok ! A tout de suite !"

Dean se retourna vers Emily Rose, feignant d'être chagriné.

"Je suis vraiment désolé... Je vais devoir vous laisser... Ce fut vraiment un plaisir de faire votre connaissance !..."

"Vous rentrez au manoir ?"

Il fit un oui de la tête.

"ça vous gênerait de me raccompagner ? Je me sentirais plus en sécurité..."

Dean voyait bien qu'il n'avait pas le choix et pas de raison valable de se soustraire à la demande de la jeune femme. Alors, il lui offrit sa compagnie pour la plus grande joie d'Emily Rose. Le trajet se fit dans le silence, mais tous deux se sentaient bien.

Lorsqu'ils arrivèrent enfin devant les marches du manoir, Sam était déjà là, impatient. Il n'en croyait pas ses yeux... Chasser le naturel, il revient au galop !... A peine une journée qu'ils étaient là et Dean arborait déjà une conquête à son tableau de chasse !... Pauvre fille !... Si elle savait !...

Sam lançait à son frère un regard dévastateur alors que Dean, tout penaud, envoyait des signaux indiquant 'ce n'est pas ce que tu crois !'.

Arrivés à la hauteur de Sam, elle lui susurra quelques mots à l'oreille et lui fit un petit baiser. Lui, d'habitude si fier, rougissait jusqu'aux oreilles...

Sam était resté bouche bée devant la réaction de son frère. Elle lui mit la main sur l'épaule, le forçant à se retourner...

"Vous avez de la chance d'avoir un frère aussi formidable !..."

Puis elle entra dans le manoir.

Dean fit un large sourire et un clin d'oeil à son frère .

"Tu vois, j'te l'avais bien dit que c'était vrai !..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kalid
chasseur moyen
chasseur moyen
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3360
Age : 34
Localisation : 78180
frere préféré : Dean
citation du jour : D'amour, mon coeur s'est arrêté de battre...
Date d'inscription : 05/09/2007

MessageSujet: Re: FANTÔMATIQUEMENT VÔTRE   Mer 31 Oct - 12:01

Eddie avait invité les deux frères à sa table pour le dîner. Il leur devait bien ça : ils étaient venus pour une simple inspection et avaient été confrontés à la mort et à la tristesse. Cela n'avait jamais été la vocation première du manoir et, foi d'Eddie, cela ne le saura jamais... Assez curieusement, les frères Chester n'était là que depuis le matin, mais il sentait au plus profond de lui qu'il pouvait leur faire confiance.

"Eddie, puis-je vous poser une question ?"

Eddie tourna son visage vers Sam, souriant.

"Mais bien sûr, jeune homme !..."

Sam s'attendait à une certaine résistance de la part du part du vieil homme, pas à sa complète collaboration... Il en perdit tous ses moyens.

"Hum ! Euh !... Euh !... Ben... Voilà... euh... A-avant d'obtenir mon diplôme... je-j'ai étudié l'histoire... Et puis... vous savez... c'est resté... hum... comme une passion... enfin... vous voyez..."

Dean levait les yeux au ciel. Mais accouche, Sammy ! Le monsieur ne va pas attendre jusqu'à minuit que tu te décides à cracher le morceau... Faut vraiment que j'fasse quelque chose, ou demain on y est encore... Je sais, ça va te faire mal, p'tit frère, mais c'est pour ton bien !...

"Je crois qu'il est intimidé..." (en regardant Eddie)

Sam bougeait sa tête dans tous les sens, incompréhensif.

"... Avoue-le donc, Sammy ! Dis donc à Eddie combien tu aimerais connaître l'histoire du domaine !..."

"Hum... Euh... Oui... C'est vrai..."

Puis, s'adressant directement à Eddie...

"Vous savez, c'est vraiment une passion chez lui. Il est incollable sur tout ce qui est architecture, histoire des territoires et des bâtiments... Vous l'auriez vu, plus jeune, griffonnant sans cesse sur des petits cahiers les informations glânées durant la journée !... ça rendait notre père totalement dingue !..."

Dean jeta un regard furtif sur Sam. Ouh là ! Il m'en veut déjà !... Je sais que je vais le regretter mais, au point où j'en suis, plus question de m'arrêter...

"On ne le dirait pas comme ça, mais la recherche est son passe-temps favori et la curiosité son plus gros défaut..."

Sam le fusillait du regard. C'est pas possible ! Deux fois dans la même journée !... Là, il en fait trop... Et dire que je viens de passer pour un débile... De toute ma vie, jamais je n'ai été autant ridiculisé, autant humilié !... On dirait même qu'il y prend goût !... Adieu le Dean attentionné et respectueux, bonjour Dean le grand frère casse-pieds qui prend un malin plaisir à tourmenter son petit frère sans défense !... Mais patience ! Ton tour viendra... et ce jour-là, souviens-toi que c'est toi qui as commencé...

"Ce serait pour lui un honneur de vous entendre conter des anecdotes sur le domaine... N'est-ce pas, Sammy ?!..."

"Oui. Oui, c'est vrai..." Dean, t'es mort !

Eddie avait observé les deux frères communiquer par de simples regards, ce qui en disait long sur leur complicité... Il ne put s'empêcher de sourire devant le visage radieux de Dean qui contrastait avec la mine déconfite de son frère. Oui, vraiment, ils faisaient la paire, ces deux-là !...

"Ce serait avec joie. Mais il y en aurait beaucoup à dire... Après plus d'un siècle et demi d'existence, le manoir recèle encore des secrets... Quel genre d'histoire vous plairait-il d'entendre, jeune homme ?!..." (s'adressant à Sam)

"Eh bien..."

Dean lui coupa la parole.

"Existe-t-il des légendes, des histoires insolites ou encore des histoires de fantômes relatives au manoir ?!..." (tout excité)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kalid
chasseur moyen
chasseur moyen
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3360
Age : 34
Localisation : 78180
frere préféré : Dean
citation du jour : D'amour, mon coeur s'est arrêté de battre...
Date d'inscription : 05/09/2007

MessageSujet: Re: FANTÔMATIQUEMENT VÔTRE   Mer 31 Oct - 12:53

"Dean ! Excusez-le, c'est le genre d'histoires qui a bercé son enfance... Et, à dire vrai, ce sont les seules qui l'intéressent..." (sarcastique)

Dean le regardait, la mine renfrognée...

"Oh ! Ce n'est pas grave... Je ne peux pas l'en blâmer... J'étais pareil à son âge..."

Non mais je rêve !... Dean brille par son insolence, mais Dean est un ange !... C'est vraiment le monde à l'envers !...

Dean s'était redressé, triomphant... Quelque chose dans son regard disait 'Na-na-na-na-nère !...'

"C'est rare de voir un tel enthousiasme ! ça fait plaisir à voir !... Et puis, je pense pouvoir satisfaire sa curiosité à ce niveau-là..."

"Ah ?!" fit Sam, que la tournure de la discussion commençait à intéresser.

"On raconte, enfin mon grand-père aimait à raconter, que durant la Guerre de Sécession, certains soldats changèrent de bord, trahirent, désertèrent et se retrouvèrent au manoir... Parmi ces soldats, il y en a quatre qui sont restés à la postérité : trois frères et leur ami. Ils sont arrivés blessés au manoir, tous plus ou moins grièvement. On dit qu'ils se réfugièrent dans la grange attenante au manoir, là où se cachaient déjà des esclaves.

Aussi terrifiés que les esclaves, les quatre hommes choisirent de s'installer à l'écart. L'un après l'autre, les frères s'éteignirent, laissant le soin aux survivants de s'occuper de leur dépouille. Lorsque l'ami se retrouva seul parmi les tombes des frères, il décida de se mêler aux esclaves. D'abord réticents, ils l'accueillirent finalement parmi eux. On raconte qu'il jura de défendre jusqu'à sa mort la cause abolitionniste et qu'il épousa une jeune "esclave".

Mais, par un soir de pleine lune, alors qu'il se promenait dans le parc, il fut alerté par des bruits de chevaux lancés au galop. Les esclavagistes avaient retrouvés sa trace et, à cause de lui, beaucoup d'innocents allaient mourir. Ne pouvant le supporter et en vertu de sa promesse, on dit qu'il se jeta sur les soldats avec une telle férocité, avec une telle énergie, qu'il en tua un grand nombre avant d'être lui-même transpercé par une baïonnette.

La légende rapporte que l'homme jura, avant de rendre son dernier soupir, de protéger quiconque serait guidé en ces lieux. Et, quand les soldats survivants vinrent fouiller le manoir et la grange, ils n'y trouvèrent personne. Tous avaient disparus..."

Sam et Dean regardaient Eddie, visiblement impressionnés. Il avait un réel talent de conteur ; ils étaient restés suspendus à ses lèvres de bout en bout, buvant ses paroles comme si c'était de la petite bière...

"Wow ! Cette légende est tout bonnement géniale !... Savez-vous si elle s'est avérée juste ?" (surexcité)

"J'allais y venir, mon garçon !... Pendant la Seconde Guerre Mondiale, une femme s'est présentée au manoir, affolée, suppliant de la laisser entrer, car elle se savait poursuivie. Après quelques brefs instants d'hésitation, elle fut invitée à rentrer, puis cachée dans l'une des nombreuses pièces...

Quelques heures plus tard, des personnes tambourinèrent à la porte, expliquant qu'elles devaient fouiller le manoir, pour y chercher une fugitive... Ils mirent tout sens dessus dessous, sans rien trouver. Après leur départ, les propriétaires, inquiets, allèrent inspecter la pièce où ils avaient déposé la jeune femme. Ils la trouvèrent assoupie dans le lit. Jamais ils n'ont pu s'expliquer ce qui s'est passé ce jour-là..."

Dean paraissait sceptique.

"Etes-vous bien sûr de ce que vous nous dites ? Car, là, ça semble assez difficile à croire..."

"Oh que oui ! J'étais là !... Et cette jeune femme, elle est devenue mon épouse..."

Face à cette révélation, Dean resta interdit, semblant méditer les paroles d'Eddie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kalid
chasseur moyen
chasseur moyen
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3360
Age : 34
Localisation : 78180
frere préféré : Dean
citation du jour : D'amour, mon coeur s'est arrêté de battre...
Date d'inscription : 05/09/2007

MessageSujet: Re: FANTÔMATIQUEMENT VÔTRE   Mer 31 Oct - 14:10

"Cette légende n'a plus l'air d'actualité... J'veux dire, avec tous ces incidents/accidents, nul doute que cet esprit a déserté !..."

"Peut-être... Mais vous savez, j'ai vécu ma vie, bercé par ces récits insolites de fantômes... Et j'aime à penser qu'ils font partie intégrante de notre monde, comme nous du leur... Au fond de moi, je sais que ce lieu est hanté, et je ne peux que me réjouir, car cela ne donne que plus de charme au domaine, plus de vie !..."

Plus de morts aussi... Oh non ! J'y crois pas ! Un hippie bourré de fric et en costard cravate !... Pincez-moi ! Je rêve ! Oui, c'est ça, je rêve... Je vais me réveiller d'un instant à l'autre, et on rira tous ensemble de cet horrible cauchemar...

Sam, comme s'il lisait dans ses pensées, lui pinça le bras, mais si fort que Dean lui lança un regard furieux.

AÏE ! Et merde ! C'était pas un rêve !...

"Mais vous n'avez pas peur des mauvais esprits ?"

"Je ne crois pas aux esprits malins. Ce sont juste des âmes égarées qui cherchent leur voie..."

Pauvre imbécile ! C'est pas leur voie mais leur proie qu'ils cherchent !...

"Vous savez, nous les côtoyons chaque jour, à chacun de nos pas, et nous vivons dans un bel équilibre, dans une parfaite harmonie, personne n'agressant l'autre..."

Peace and love, mon frère !... Faites l'amour, pas la guerre !... Ben mon vieux, j'voudrais pas te faire peur, mais y'a quelqu'un ici qui se fout bien de vos règles !...

La tension montait sensiblement à table. Dean et Eddie avaient quelques divergences d'opinion qui menaient inexorablement au conflit ouvert. C'était l'escalade !

"Et si l'un d'eux transgressait les règles ?... Que se passerait-il ?"

"C'est impossible !... Cela n'arrivera jamais !... Nous vivons en parfaite symbiose, nous avons réussi à cohabiter depuis plus d'un siècle. Ce n'est pas maintenant que cela va changer !... Nous nous protégeons mutuellement, c'est la loi en ce manoir !... Quant à cette idée de transgression, je crois, jeune homme, que vous avez visiblement vu trop de films d'horreur !..."

Mon vieux, si tu savais tout ce que j'ai vu en ce monde, tu serais surpris... On dit que l'amour rend aveugle, mais la folie aussi !... C'est bien c'que j'dis : les fantômes j'connais, mais les humains sont vraiment dingues !

Dean s'apprêtait à lui répondre quand Sam lui coupa la parole, voyant la conversation dégénérer.

"Hum ! Je crois que nous allons nous retirer. Nous sommes tous fatigués et nous avons encore du travail demain. Merci encore pour ce délicieux repas, Eddie !..."

Puis il fit comprendre à Dean de le suivre, ce qu'il fit à contre-coeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kalid
chasseur moyen
chasseur moyen
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3360
Age : 34
Localisation : 78180
frere préféré : Dean
citation du jour : D'amour, mon coeur s'est arrêté de battre...
Date d'inscription : 05/09/2007

MessageSujet: Re: FANTÔMATIQUEMENT VÔTRE   Mer 31 Oct - 18:18

Le lendemain matin, dans le manoir Kilkenny

Un cri ébranla les murs du manoir. Ce n'était plus le cri strident du jour d'avant, mais un cri bien plus guttural, plein de rage et de fureur...

"SSSSAAAAAMMMMMM !..."

Dean venait de sortir de la salle de bains encore fumante, une serviette autour de la taille, une autre enroulée comme un turban autour de sa tête. Il n'y avait pas de mots assez forts pour exprimer ce que ressentait Dean à ce moment précis. Quelque chose comme de la rage, de la colère, une envie irrépressible de frapper quelqu'un... Tiens ! Son petit frère, par exemple.

Sam se tenait assis sur son lit et, même si le Dean actuel aurait pu terrifier une armée entière, il restait d'un calme impertubable. Soudain, n'y pouvant plus, il ne put s'empêcher de sourire avant de rire aux éclats. Il leva l'index pour le pointer sur sa poitrine, puis il dit avec un air faussement indigné "Moi ?" Oh non ! C'était vraiment trop drôle !...

"Oui, toi ! Qui d'autre ? Qui d'autre aurait eu l'idée stupide de faire ça ?!..." (pointant une main accusatrice vers son sac)

Sam regarda encore une fois le tas de jeans, avant d'éclater de nouveau de rire, cette fois-ci jusqu'aux larmes... Oh oui ! C'est vraiment trop drôle !...

"J'avoue..."

"Et tu trouves ça drôle ?!... Tu sais combien ça coûte ?!..."

"Hé ho ! N'abuse pas non plus ! C'est pas comme si tu payais quoi que ce soit de ta poche !..."

"Ah ah ah ! Je suis mort de rire !... En attendant, comment je fais pour m'habiller, moi ?!... Avec tes bêtises, même un enfant de six mois ne pourrait pas les enfiler !..."

"T'avais qu'à pas laisser traîner tes affaires... T'aurais pas eu de mauvaise surprise !..." (nouveau fou rire)

"Bon ben c'est pas tout ça, mais moi aussi faut que je prenne une douche..." (essuyant ses larmes d'un revers de la main)

"Oui. C'est ça. Hors de ma vue !..." (en lui faisant signe de s'éloigner)

Sam venait d'entrer dans la salle de bains et d'en refermer la porte, mais il la rouvrit précipitamment et jeta un oeil dans la pièce.

"Hé Dean ! Ne t'avises surtout pas de me mettre du poil à gratter dans mon caleçon !... Primo : tu l'as déjà fait. Secundo : tu ne sais pas à quoi tu t'attends en faisant ça !..."

Pris en flagrant délit ! Y'a de la relâche, là !... Dean laissa tomber de suite le sachet l'incrimant et c'est dépité qu'il repartit en direction de son lit.

Sam, lui, triomphait... Il repartit vers la salle de bains, le coeur léger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kalid
chasseur moyen
chasseur moyen
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3360
Age : 34
Localisation : 78180
frere préféré : Dean
citation du jour : D'amour, mon coeur s'est arrêté de battre...
Date d'inscription : 05/09/2007

MessageSujet: Re: FANTÔMATIQUEMENT VÔTRE   Mer 31 Oct - 18:51

Pendant ce temps-là, au rez-de-chaussée, dans une des chambres proches du hall, Tom s'éveillait doucement avec la lumière du jour et les rayons du soleil qui commençaient à percer à travers les rideaux. Il esquissa un baîllement tout en étirant les bras exagérément au-dessus de sa tête, comme s'il voulait atteindre le plafond. Il releva la couverture, frissonnant légèrement, et enfila machinalement ses baskets et une robe de chambre qui traînait là.

Ce n'est que quand il voulut se diriger vers la porte qu'il comprit toute l'étendue de ses problèmes... Déjà qu'il se débattait avec les manches de la robe de chambre, il s'aperçut bien vite que ses pieds ne répondaient pas correctement non plus. Mais qu'est-ce que...?

Et après quelques balancements incontrôlés, il perdit définitivement l'équilibre. Il s'écroula sur le ventre, ce qui lui coupa le souffle et lui fit monter les larmes aux yeux sous le coup de la douleur...

"D...a...n...n...y...?!..."

"J't'ai eu ! J't'ai eu ! J't'ai eu !" (en sautant sur place, tout excité)

"D...a...n...n...y..." (voix faible)

Ce dernier s'était rapproché de son frère, l'exaltation laissant place à l'inquiétude, car Tom ne se relevait toujours pas. C'est alors qu'il vit les larmes et la souffrance dans les yeux de son grand frère. Envolée l'euphorie !... Maintenant il se sentait coupable... En voulant faire une farce, il avait blessé son grand frère, sa seule famille, son meilleur ami...

Tom remarqua l'attitude changeante de son petit frère et lui dit d'une voix douce "C'est rien !... C'est rien !... Y'a pas de mal !... J'ai juste été pris par surprise... Mais tu me promets de ne plus recommencer, hein ?!..."

Danny, tout penaud, fit un petit signe de la tête.

"Et puis, enlève-moi tous ces noeuds !... J'aimerais pouvoir me relever... et aller manger... C'est que j'ai faim, moi !..."

Tous deux avaient retrouvé le sourire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kalid
chasseur moyen
chasseur moyen
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3360
Age : 34
Localisation : 78180
frere préféré : Dean
citation du jour : D'amour, mon coeur s'est arrêté de battre...
Date d'inscription : 05/09/2007

MessageSujet: Re: FANTÔMATIQUEMENT VÔTRE   Jeu 1 Nov - 21:43

Quelqu'un frappa doucement à la porte. Dean grommela et marmonna quelque chose entre ses dents, visiblement irrité que quelqu'un puisse le voir dans cette tenue. Mais bon, il fallait qu'il se fasse une raison : Sam était dans la salle de bains et les coups répétés sur la porte se faisaient de plus en plus insistants. Il devait aller ouvrir...

Ce fut donc à contre-coeur qu'il saisit la poignée et ouvrit la porte en coup de vent... Ce qu'il vit le laissa muet de surprise. Devant lui se tenaient Tom et Danny, les sourcils levés.

"Ne dites rien !..."

Tom lui fit un sourire moqueur.

"Ne pensez pas non plus !..."

Il continuait à sourire, le regard fixé sur le pantalon trop long de Dean, visiblement emprunté à son frère.

"La vengeance du frère cadet, hein ?!..."

"Appelle ça comme tu veux, mais ce n'est que le début de la guerre..." Puis après un moment de réflexion "Mais passons. Qu'est-ce que je peux faire pour vous, les mecs ?"

"Pour nous ? Oh, rien de vraiment spécial... C'est juste que comme personne ne vous avez vu dans la salle à manger, on s'est inquiété... pour votre estomac... C'est pourquoi on vous a apporté des croissants !..." (en secouant un petit sachet brun)

"Quelle délicate attention !..." (en regardant le sac avec envie, se délectant à l'avance)

"Dean ! Qui est-ce ?"

Sam était apparu, se séchant les cheveux avec une serviette... Tous le dévisageaient, prostrés. Danny fut le premier à réagir.

"Dis, Sam ! Pourquoi tu as les cheveux tout roses ?"

Sam le regardait, les regardait tous dans l'incompréhension la plus totale. Roses ? Mes cheveux ? Naaaannn !... C'est une blague de Danny !... Mais pourquoi le ferait-il ? Je ne me suis moqué de lui, ni ne l'ai attaqué... ça n'a pas de sens. Pas plus que les regards bizarres qu'ils me lancent tous les trois... Je peux pas avoir les cheveux roses !... C'est pas possible !... Sauf si...

Sam se rua dans la salle de bains et le reflet que lui renvoya le miroir le conforta dans ses soupçons et dans son malheur...

"NOOOOOOOONNNNN !"

Il ne fallut que quelques secondes pour le voir revenir dans la chambre, la mine défaite mais également très irrité.

Dean n'en pouvait plus ; c'était vraiment trop drôle... Ainsi affublé, Sam ressemblait à son pire cauchemar : les clowns. Il éclata de rire.

"Ce... C'est... C'est toi ?"

"En chair et en os !"

"M-mais... Co-co-comment tu...?"

"Comment quoi ? Comment j'ai fait ? ça, mon petit Sammy, ça s'appelle la coloration... Quelques gouttes dans le shampooing, on secoue... et te voilà devenu Barbie en personne !..."

"Mais com...?"

"Comment j'ai su ? Pas à moi, Sam ! J'te connais comme si c'est moi qui t'avais fait... ce qui, en y repensant, n'est pas loin de la vérité... C'est moi qui t'ai tout appris. Je connais les règles, je sais reconnaître les signes... Tu crois que je n'ai pas vu ton regard, hier soir ? Tu ne croyais tout de même pas que j'allais laisser couler, que je n'allais pas me défendre !... C'est mal me connaître, p'tit frère !..." Rhâââ ! J'suis trop bête ! Jamais je n'aurais dû baisser ma garde !... T'as peut-être gagner la bataille, mais tu n'as pas remporté la guerre, Dean !...

"Bon. Rire c'est bien joli, mais ça ne fait pas avancer notre travail ! J'vais à la voiture récupérer deux ou trois choses... Pendant ce temps, tu n'as qu'à manger quelques croissants que les garçons ont eu la gentillesse d'apporter. Reste là ! Je reviens..."

Tu crois quoi ? Que je vais m'envoler ? Avec une tête pareille, aucun risque !...

"A tout de suite ! Juste le temps de prendre les clés et puis... et puis..." (fouillant dans toutes ses poches) "Tu n'aurais pas vu mes clés ?"

Sam lui fit un signe négatif de la tête.

"Mais c'est pas vrai, ça !... Où sont-elles passées ?... J'espère pour toi qu'elles ne sont pas passées à la machine avec mes jeans..."

"Dean... Je ne suis pas si stupide... Et puis, tout irait mieux si tu savais où tu ranges tes affaires..."

"Je suis ordonné, c'est juste..." (regardant soudain Danny) "... Dis-moi, Danny, tu ne les aurais pas prises par hasard ?!... J'veux dire, même par mégarde..." Qu'est-ce que je raconte, moi ? A quoi pourraient-elles bien lui servir ?!...

Danny le regardait, l'air innocent, un peu trop peut-être... Son frère, lui, observait la scène, amusé.

Après avoir retourné à peu près tous les recoins de la chambre, toutes ses poches, son sac, il fixa de nouveau Danny. Il ne savait pas pourquoi, mais il sentait qu'on se moquait de lui. Il s'agenouilla face au petit Danny.

"Bon. On a tous bien ri, mais on doit aller travailler... Dis, tu veux bien me rendre mes clés, hmm ?!..."

"Mais, j'les ai pas, moi !..."

"Ecoute, j'vois bien que tu me mens... Alors, ne rends pas les choses plus difficiles..." (perdant patience)

"Tu devrais l'écouter. Tu sais, il peut vraiment devenir méchant, surtout quand cela touche à sa chère voiture..."

"Ah ! C'est drôle ! Vraiment !... Toujours aussi jaloux, à ce que je vois..."

Danny pâlit soudain et c'est la main tremblante qu'il déposa les clés sur la chaise. Puis il courut se réfugier dans les bras de son frère en sanglotant.

"Mais qu'est-ce que j'ai fait ?!?..."

Tom lui lança un regard noir.

"Apparemment, une bêtise !..."

"Je crois que nous devrions y aller..."

"Euh... Oui... Oui... Et encore merci pour les croissants !..." (en refermant la porte)

"J'crois que t'as encore des progrès à faire en matière de démagogie..."

"Oh, ça va Mr Je-sais-tout-mais-ne-fait-rien !... J'vais chercher le matériel et j'reviens !..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kalid
chasseur moyen
chasseur moyen
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3360
Age : 34
Localisation : 78180
frere préféré : Dean
citation du jour : D'amour, mon coeur s'est arrêté de battre...
Date d'inscription : 05/09/2007

MessageSujet: Re: FANTÔMATIQUEMENT VÔTRE   Ven 2 Nov - 3:12

Dans le sous-sol du manoir

"Georges nous a bien dit que la conduite d'eau se trouvait par ici ?!..."

Sam le regardait plein d'incompréhension.

"Rappelle-moi ce qu'on fait ici !... On était pourtant bien d'accord qu'il n'y avait aucune menace ici..."

"Il faut bien sauver les apparences, Sammy !... Nous avons mentionné hier un possible empoisonnement à l'ozone... Alors, aujourd'hui, on vérifie !... C'est aussi simple que ça."

Sam semblait peu convaincu, mais il ne dit rien. Quand Dean avait une idée en tête, rien ne pouvait le faire changer d'avis.

"Et puis..." (sourire aux lèvres)

Sam releva la tête.

"... il y a un nouvel appareil que j'aimerais tester..."

"Ah ! Et c'est...?"

"Une caméra à imagerie thermique... Un vrai bijou ! Elle détecte les différentes zones de chaleur..."

"Merci. Je sais ce que c'est. Mais quelle en est l'utilité ? Il fait quoi, 10-12°C peut-être, c'est une température normale pour un sous-sol. Tu t'attends à quoi ? A faire la découverte du siècle ?"

"Rabat-joie !"

"Rêveur !"

Dean coinça sa lampe entre les dents pendant qu'il fouillait dans son sac pour en sortir la fameuse caméra. Il l'alluma et scanna le sous-sol, comme il l'avait fait avec l'EMF le jour précédent, sous le regard désapprobateur de son frère.

Non, il ne voyait décidément pas l'intérêt de cette double vérification. C'était vraiment du temps perdu à rien. Et d'une, ils savaient déjà que le manoir foisonnait d'esprits, et de deux, ces esprits n'étaient pas agressifs, ce qu'avait d'ailleurs confirmé Eddie. Alors pourquoi s'obstinait-il tant à chercher l'impossible ? Allez savoir ce qui se passe dans les méandres de l'esprit d'un chasseur pour qui 'impossible' est exclu de son vocabulaire !...

Pendant qu'il laissait vagabonder son esprit, son frère continuait d'inspecter l'endroit. Encore !... Sur l'écran, il voyait les mêmes traces psychiques que le jour d'avant, apparaissant cette fois sous la forme de minuscules billes vertes... Il soupira. Rien de neuf ! Sam avait peut-être raison, après tout. Peut-être que tout ceci est inutile...

Soudain, une forme verte plus conséquente se manifesta à l'écran. Ou peut-être pas... Il sourit. Hé oui ! C'est bien vrai !... Les efforts sont toujours récompensés. Prends-en de la graine, mon petit Sammy !

Caméra à la main, il se dirigea vers la forme qui n'avait pas bougé d'un iota, laissant derrière lui un Sam toujours perdu dans ses pensées. Plus il s'approchait, plus son impatience grandissait... Dans sa poitrine, son coeur battait à tout rompre, tellement il était anxieux. Enfin, jugeant qu'il était à une distance raisonnable de cette forme, il leva son nez de la caméra. Mais qu'est-ce que...?

Devant lui se dressait une silhouette féminine aux cheveux blond-roux qui lui était familière. Elle portait une longue robe verte qui semblait voler sous l'effet d'une brise imaginaire et qui contrastait avec son teint pâle. Elle le regardait de ses yeux tristes, levant les bras en sa direction.

"Mademoiselle ? Je peux vous aider ?" Mais qu'est-ce que j'ai à me taper la discute avec un esprit, moi ? ça va vraiment plus !

Elle ouvrit la bouche pour parler, mais seuls de vagues murmures en sortirent. Eh bien ! On n'est pas rendus ! La barrière de la langue, sans doute !... Dean lui fit des signes avec ses mains, histoire de lui faire comprendre qu'il n'entendait rien.

Elle le dévisageait toujours, impassible... Elle ouvrit de nouveau la bouche, au grand soulagement de Dean qui se demandait s'il n'était pas tombé sur une idiote. Et là, ce ne fut plus un murmure, mais un cri strident et assourdissant qui s'échappa de ses lèvres.

"HHHHHHHHHHIIIIIIIIIIIIIIII !"

Hé ho ! Doucement avec le volume ! J'aimerais conserver mes tympans intacts !...

Sam, que le cri avait sorti de ses rêveries, accourut vers l'origine du bruit. C'est là qu'il trouva son frère étendu sur le sol, évanoui. Il était seul.

"Dean ! Dean ! DEAN !" (en le secouant)

"Hein ? Quoi ?" (en se débattant) "Ne me fais plus jamais un truc pareil ! J'ai frôlé la crise cardiaque !..."

Sam avait la mine renfrognée.

"C'est ça, dis-moi aussi que j'aurais dû te laisser dormir par terre !..."

Dean le regardait d'un air étonné. Mais qu'est-ce que je fous là, moi ?!... Ah oui ! La fille... Le murmure... Le cri... et quel cri !... Des purs décibels !

"Je-je crois que je me suis évanoui... Ce cri... Cette fille..."

"Tu l'as revue...?" (tout étonné)

"Bravo Sherlock ! T'as trouvé ça tout seul ?"

Sam leva les yeux au ciel, mais ne répondit pas à la pique.

"Bon. Et à part crier, elle t'a dit quelque chose ?"

"Rien que j'ai pu déchiffrer..."

"Ow !"

"Quoi ?" (irrité)

"Rien... Rien... C'est juste qu'on est revenus au point de départ. On ne sait ni qui elle est, ni ce qu'elle veut..."

"Nous casser les oreilles, c'est sûr !... Dis-moi, Sammy..."

"Hhhmm...oui ?"

"Pourquoi elle parle comme une alarme anti-vol ?!..."

"J'sais pas... Peut-être parce qu'elle te connaît..." (sourire moqueur)

Dean regarda son frère un instant, les sourcils froncés et en grimaçant, avant de tourner les talons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kalid
chasseur moyen
chasseur moyen
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3360
Age : 34
Localisation : 78180
frere préféré : Dean
citation du jour : D'amour, mon coeur s'est arrêté de battre...
Date d'inscription : 05/09/2007

MessageSujet: Re: FANTÔMATIQUEMENT VÔTRE   Sam 3 Nov - 12:44

Manoir Kilkenny, dans la chambre des deux frères

Dean et Sam étaient assis sur leurs lits respectifs, perdus dans leurs pensées. Ils passaient leurs mains dans les cheveux, nerveux. La chasse s'annonçait mal. La seule chose positive, c'était qu'effectivement, ils avaient une nouvelle chasse. Après, c'était autre chose...

Il y avait plusieurs esprits dans ce manoir, mais ils en avaient seulement rencontré deux : une femme et un poltergeist. Qui étaient-ils ? Que faisaient-ils ici ? Que voulaient-ils ? A part tout détruire, tuer et faire exploser les tympans, bien sûr. Autant de questions qui, après des heures de recherche et deux jours d'inspection, n'avaient toujours pas trouvé de réponses.

"Dean, quelque chose nous échappe !..."

"Non !... Tu crois ?..."

"Arrête de te moquer ! J'suis sérieux, là !..."

"Si t'es sérieux, alors..."

Sam le regardait, énervé. C'est pas possible !... Mais il le fait exprès !...

"Dean !..."

"Quoi ?"

Sam faisait balancer sa tête de gauche à droite, visiblement excédé.

"Tu veux parler ?!... J't'en prie... Parle ! Mais fais-le tout seul, car moi je n'ai rien à ajouter... On est au point mort. Point barre !"

"Dean..."

"Mmmhh..."

"Tu sais qu'on va le trouver et le détruire ?"

"Oui, je sais... C'est juste... Il y a des fois où j'aimerais que Papa soit là..."

"Oui, moi aussi... Mais c'est juste toi et moi. Et puis, tu l'as dit toi-même, on est grands, on peut chasser tout seuls !... On va simplement tout reprendre depuis le début... D'accord ?"

"Ok." (soupirant)

"Bien"

Il s'installa sur son lit et ouvrit son portable.

"Résumons la situation... Le manoir Kilkenny a été le théâtre d'événements inexpliqués, de simples incidents selon Eddie..."

Dean approuva de la tête.

"La première attaque a eu lieu il y a près de six mois, lorsque les travaux ont commencé au manoir..."

"Ok. Mais d'après tes recherches et selon Eddie, il n'y a jamais eu une seule mort violente dans l'enceinte du manoir, ni même de manifestation paranormale... C'est pas croyable !..."

"Mouais... C'est bien ça le problème... ça voudrait dire que notre poltergeist y est résident depuis peu. Mais pourquoi ?"

"Une mort violente ? Un objet ? Une personne ?"

Sam opina.

"On peut déjà exclure la première hypothèse. Pour ce qui est des deux autres, c'est une possibilité... mais ça va être dur à vérifier..."

"Pourquoi ?"

"Dean !..."

"Quoi ?" (s'énervant)

"Dean !... Réfléchis... On est censés être des inspecteurs en bâtiment, tu te rappelles ?!..."

"Et alors ?"

"Mais tu le fais exprès !... T'as déjà vu un inspecteur en bâtiment demander si de nouveaux objets ont été apportés et si de nouvelles personnes sont arrivées au manoir, au moment des travaux ?!... Je vois d'ici la tête d'Eddie..."

"Oui. Bon. Ok. C'est sûr que vu sous cet angle..." (penchant la tête en signe d'approbation) "Mais on ne va tout de même pas attendre qu'il tue encore !?!..."

"Non. Bien sûr que non..."

"Alors qu'est-ce qu'on fait ?..."

"Le mieux serait de retourner sur les lieux des drames. Il faut comprendre comment il fonctionne !... J'veux dire, il attaque à n'importe quelle heure du jour. Les ouvriers en pleine journée ; le maire en début de soirée ; Mr Jones dans la matinée... ça n'a pas de sens !"

"En même temps, depuis quand les esprits sont-ils logiques ?"

"Dean !..."

"Bah quoi ? C'est vrai !..."

"Tu te rends compte que ce manoir est entièrement hanté..."

Dean leva les sourcils, ne voyant toujours pas où son frère voulait en venir.

"... et la seule chose que tu trouves à faire, c'est de les insulter !... Ce serait vraiment idiot de se mettre à dos des milliers d'esprits, alors qu'un seul nous intéresse... Sans compter que nous avons déjà un poltergeist tueur sur les bras, nous n'avons vraiment pas besoin d'un poltergeist tueur totalement hors de lui !... Je tiens à la vie, mec !"

Dean prit une grande inspiration.

"Bon, ça va... J'm'excuse !" Est-ce bien moi qui parle à des esprits invisibles ? De quoi j'ai l'air à parler dans le vide ?!... Dean secoua la tête pour évacuer toutes ces pensées ridicules et déstabilisantes...

"Il faut vraiment que je fasse quelque chose, sinon je vais devenir carrément cinglé... Déjà qu'on est dans une maison de dingues qui vénèrent les esprits !..."

Dean attendait une remarque piquante de son frère, mais rien ne parvenait à ses oreilles. Rien que le silence, un silence pesant.


Dernière édition par le Sam 3 Nov - 14:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kalid
chasseur moyen
chasseur moyen
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3360
Age : 34
Localisation : 78180
frere préféré : Dean
citation du jour : D'amour, mon coeur s'est arrêté de battre...
Date d'inscription : 05/09/2007

MessageSujet: Re: FANTÔMATIQUEMENT VÔTRE   Sam 3 Nov - 13:35

Inquiet de ne toujours pas obtenir de réponse, il se retourna et chercha Sam des yeux. Il était assis sur son lit, la tête entre ses mains et grimaçant de douleur.

Ne me dites pas qu'il a une de ses visions !... C'est vraiment pas le moment !... J'ai besoin de toi en un seul morceau, à 100 %, p'tit frère !...

"Sammy !" en accourant vers lui, troublé par sa non-réactivité.

Il le prit fermement par les épaules et essaya de croiser son regard.

"Sammy ! Sammy ! SAM ! Regarde-moi ! Re-gar-de-moi !"

Ce dernier leva la tête, les yeux embués de larmes, l'air ailleurs. Il tenta de se relever, mais ne put faire trois pas avant de s'écrouler comme une masse dans les bras de son frère.

Mais c'est pas vrai !... C'est une manie !... Si je te connaissais pas aussi bien, je jurerais que tu as pris des somnifères !... Sammy, Sammy, Sammy... Réveille-toi, p'tit frère ! Réveille-toi car j'ai pas de princesse charmante sous la main !... Et puis, vu le bled...

"Sammy !..." (en murmurant à son oreille) "Réveille-toi !... Il fait encore jour, c'est pas le moment de dormir..."

Il souleva le corps de son frère et le déposa délicatement sur son lit, ajustant les oreillers derrière sa tête. Puis, il passa sa main sur le front de Sam, histoire de voir s'il avait de la température. Il fut soulagé de n'en trouver aucune, mais cela n'expliquait toujours pas l'état dans lequel se trouvait son frère. Il lui tapota alors gentiment les joues. Rien à faire.

"Pardonne-moi Sammy !..."

Et alors qu'il levait la main pour lui donner une claque, le principal intéressé ouvrit miraculeusement les yeux, à la plus grande surprise de Dean. Il lui souriait. Attends ! Attends ! Minute ! Depuis quand Sam sourit après avoir eu une vision ?!...

"Tu as simulé ?!..." (hors de lui)

"J't'ai bien au, hein ?!..."

Dean faisait les cent pas dans la chambre, se passant nerveusement la main dans les cheveux et hurlant.

"T'es complètement inconscient ou quoi ?"

"Avoue que tu t'es inquiété !..."

"Jamais de la vie ! Mais maintenant, je m'inquiète pour ta santé mentale... On ne joue pas avec les sentiments des autres !... Tu ne sais pas ce qui aurait pu arriver !... J'aurais pu..."

Il ravala les derniers mots. Sam le regardait d'un air confus, impressionné par la réaction démesurée de son frère. Etait-il vraiment en train d'ouvrir son coeur ? Suis-je allé trop loin ? Allez savoir !...

"Dean... Excuse-moi !... Je ne voulais pas... je ne pensais pas... C'est juste... tu te sentais si impuissant dans cette affaire... j'ai cru qu'en attirant ton attention sur autre chose... Je suis désolé !..."

Dean prit sa veste et ouvrit brutalement la porte de la chambre.

"Attends !" (se rapprochant de la porte et de son frère)

"Ne m'attends pas !..." (se retournant)

Ouh là ! Décidément, j'ai dû le pousser à bout...

"Dis-moi au moins où tu vas !..."

"ça, c'est pas tes affaires !..." (en claquant la porte)

"Deeeeaaaannnn !..."

J'ai vraiment merdé !... C'est tout ce qu'il lui venait à l'esprit, alors qu'il avait les yeux rivés sur cette porte fermée. Il allait s'en retourner vers son lit quand soudain...

"HHHHHHHHHHHIIIIIIIIIIIIIII !"

Encore !... Elle ne s'arrête donc jamais !... Hé, minute ! Si elle est là, Dean...

"Deeeeaaaaannnn !..." (en fonçant vers la porte, affolé)

Sam courait à perdre haleine dans le couloir, cherchant désespérément la trace de son frère. Entendant tout à coup des rires d'enfants, il ralentit sa course folle et se dirigea vers la source. Il poussa doucement la porte pour découvrir Dean en compagnie des frères Atkins.

"Dean !..." (soulagé)

"Quoi encore ?!... On peut pas rester cinq minutes tranquille sans que tu rappliques ?!..."

Sam fut choqué par la dureté du ton et des paroles de son frère, mais il ravala sa fierté.

"Tu l'as entendue ?"

"Oui, comme pratiquement tout le manoir... T'es venu juste pour ça ?... Car si c'est le cas, tu peux repartir d'où tu viens... Je n'ai pas besoin de toi !..."

"Dean..."

"Non, pas d'attendrissement cette fois !... ça ne marchera pas..."

"Dean !?!..."

Il pointait de son doigt quelque chose qui, visiblement, se trouvait derrière Dean.

"ça ne fonctionne pas avec moi, Sam !... Une ou deux farces par jour, passe encore, mais trois ! Là, tu dépasses vraiment les bornes !... Et tu crois que je vais te croire ? Aucun risque !"

Sam le regardait toujours affolé et encore plus lorsqu'il vit une masse sombre se diriger vers son frère.

"DEAN ! Attention !"

Il avait à peine sorti ces mots de sa bouche que Dean disparaissait de sa vue, happé par une force invisible et menacé par cette masse noire, ce meuble...

"D.E.A.N. !"

Mais pourquoi fallait-il que ce soit un piano ?!...

La porte se referma brusquement devant Sam. La main sur la poignée, il essayait de l'ouvrir. Mais en vain.

"DEAN !... DEEEEEEAAAAAAANNNNN !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: FANTÔMATIQUEMENT VÔTRE   

Revenir en haut Aller en bas
 
FANTÔMATIQUEMENT VÔTRE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le dernier inédit de Fantômette : à la main verte
» Le fantôme de l'opéra : Le guide pour les Nuls
» Livre - "Le fantôme de l'opéra" de Gaston Leroux
» Danny fantôme
» Livre "Le journal intime du fantôme de l'opéra"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ~~vos créations~~ :: fan'fiction-
Sauter vers: