AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La vengeance des vampires

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
cristal20

avatar

Nombre de messages : 260
Date d'inscription : 15/08/2007

MessageSujet: La vengeance des vampires   Jeu 11 Oct - 23:28

Le titre : La vengeance des vampires

Votre nom :cristal20

Genre : fantastique, humour

Disclaimer : Tous les personnages appartiennent à Eric Kripke à la C W, etc., sauf ceux que j'aurais créés. Je ne détiens aucun droit sur cette série.
Contenu : Sam et Dean Winchester

Spoiler : spoliers saison 3

Résumé : Ellen s'est fait enlevée par un groupe de vampires dirigés par Kate, la compagne de Luther.

Premier Chapître


L'Impala venait d'entrer dans la ville de Brandon, dans le Dakota du Sud. Dean conduisait depuis plus de deux heures déjà. Il était épuisé. A côté de lui, Sam s'était endormi depuis qu'ils avaient quitté cette petit ville du Wyoming. Aprés avoir passé trois longs jours à chasser un esprit dans une vieille demeure, ils ne voulaient pas s'attarder dans cet endroit puisque la police leurs avait, expressément, demandé de partir. Il faisait déjà nuit quand Dean gara sa voiture dans une rue trés peu éclairée. Il tapota légèrement sur l'épaule de son jeune frère.
- On est arrivé, Sammy!
Sam se redressa aussitôt, regardant autour de lui, d'un air surpris.
- Mais...on devait conduire tour à tour, Dean!
- T'as vu ta tête, mec, on croirait que tu viens de te battre avec hulk en personne!
Sam avait le visage couvert de contusion, son bras le torturait et il sentait une douleur aigue dans son dos. Cependant, quand il se tourna vers son grand frère, il remarque que celui-ci était aussi amoché que lui. Il avait l'arcade sourcillière pétée, le sang avait coulé le long de sa joue, il avait reçu une violent coup à l'épaule et, vu l'état de son T.shirt, son torse devait être couvert de griffure.
- T'es pas beau à voir non plus, lança Sam, avec une petit sourire.
Dean fit mine d'être vexé avec moue contrariée.
- Allez viens, gros malin,dit-il, en sortant de la voiture, je suis complètement lessivé!

Quelques minutes plus-tard, les deux frères étaient dans une chambre d'un petit motel. Dean sortait de sa douche tandis que Sam revenait avec de quoi manger. Juste vêtu de son boxer, Dean se laissa tomber sur son lit, les cheveux encore humides.
- Hé Dean, tu devrais manger quelque chose!
- J'arrive!
Mais le jeune homme ne bougeait pas. Sam finit de manger son cheeseburger, tout en pianotant sur son ordinateur. Au bout de quelques minutes, il leva la tête vers son frère. Dean s'était endormi, une main sur son ventre, l'autre derrière sa tête. Sam s'assit sur le lit en face sans lâcher son ainé des yeux. Il le regardait dormir et commençait à sentir un point se figer au creu de son estomac en pensant que dans quelques mois, Dean ne sera plus là. D'un air désorienté, il balaya la petite pièce sombre des yeux, en s'imaginant seul. Il ne voyait plus qu'un sac prés de la porte, une seule bière sur la table et quand il se tourna vers l'autre lit, Dean n'y était plus. Il était seul, dans cette petite chambre. Il sentit les larmes couler le long de ses joues. C'était donc ce qui l'attendait vraiment! Une vie de solitude, à errer de ville en ville, en passant par des chambres de motel miteux, regrettant amèrement le temps où il vivait ces moments là avec son frère. Il sortit de sa torpeur quand Dean remua dans son sommeil. Sam pouvait apercevoir les longues griffures qui sillonaient sur sa poitrine. C'est avec un grand soupir qu'il s'allongea sur son lit. La fatigue eu raison de lui au bout de quelques minutes.

Le soleil filtrait déjà à travers les persiennes quand Dean ouvrit les yeux. Il eu beaucoup de mal à se redresser, les douleurs de la veille étant plus présentes. Il aperçu Sam, assis prés de la fenêtre, le nez dans son ordinateur.
- Quelle heure est-il? demanda Dean, en se frottant le visage.
- Il va être bientôt dix heures!
L'aîné des Winchester se laissa retomber sur le lit, en grommelant quelques injures sur son affreux mal de tête.
- Je t'ai pris un café, dit calmement Sam, en agitant la main vers la petite table de chevet, et puis, la boulangerie d'en face faisait de bonne tarte aux pommes, je me suis dit que ça te plairait d'y goùter!
Dean lui adressa un regard étonné mais son jeune frère fit mine de ne pas le remarquer tout en continuant de pianoter sur son ordinateur. Il était assis maintenant, la tête dans les mains, tentant de maîtriser ce martellement dans ses tampes.
- Qu'est-ce-que tu as? s'enquit Sam, inquièt.
- C'est rien, j'ai juste mal au crâne! mais ça passera comme d'habitude!
Sam pouvait comprendre. Quand il avait encore ses visions, il avait passé des nuits entières à souffrir le martyr. Depuis la mort du démon aux yeux jaunes, tout ça c'était arrêté brusquement.
- On pourrait rester quelques jours ici, proposa-t-il, le temps de reprendre un peu. Puis comme Bobby n'est qu'à quelques kilomêtres, on ira le voir! Q'est-ce-que tu en penses?
Il attendait visiblement une réponse, observant la moindre réaction de son frère.
- Ok, finit par dire Dean, en avalant une gorgée de son café, on partira demain soir.
Satisfait, Sam l'observait à la dérobée. Il devait lui parler mais ne savait pas comment s'y prendre. Comment pouvait-il lui dire qu'il avait peur de le perdre et qu'il devait trouver un moyen pour rompre ce pacte? Son grand frère refusait d'aborder le sujet. Il se mettait toujours en colère, justifiant qu'il avait encore le temps. C'est avec un soupir qu'il abandonna l'idée de lui en parler.

Aprés deux journées de repos, les deux frères étaient prêts à reprendre la route. Sam tentait d'appeler Bobby mais leur vieil ami ne répondait pas.
- C'es bizarre! Bobby n'est pas chez lui!
- Il est sûrement parti en ville, remarqua Dean, ou à la chasse! essaie son portable!
Au mème moment, son portable sonna dans sa poche. Il ouvrit la portière grinçante de sa voiture tout en décrochant.
- Hé, Bobby, justement, on pensait venir te voir!
Sam prenait place dans l'Impala, alors que son frère était sur le point de démarrer la voiture. Soudain, il stoppa son geste. La surprise se lisait sur son visage.
- Quoi! comment ça? quand? Bon sang, Bobby, tu aurais dû nous appeler plus tôt! On arrive!
Quand il ferma son portable, il tourna la clés de contact et fonça en direction de l'autoroute. Sam attendait les explications, s'agitant nerveusement sur son siège.
- Helen a été enlevée!
- Quoi!
- Elle était chez Jo quand c'est arrivé! Bobby a appelé deux chasseurs pour l'aider mais, il n'arrive pas à la retrouver.
Sam fronça les sourcils.
- Deux chasseurs! Mais; il aurait pu...
- Oui, je lui ai dit, coupa Dean, tout en se concentrant sur sa conduite, il nous expliquera tout sur place.
L'Impala filait à toute allure en direction du Minnesota.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cristal20

avatar

Nombre de messages : 260
Date d'inscription : 15/08/2007

MessageSujet: Re: La vengeance des vampires   Jeu 11 Oct - 23:28

Jo était complètement retournée, ses yeux accusaient la fatigue. Non loin d'elle, Bobby discutait avec deux hommes, autour d'une table quand les Winchester entrèrent dans le bar. Les deux frères traversèrent la grande salle vide. Dean se posta devant la jeune femme.
- Est-ce-que tu tiens le coup? demanda-t-il, en posant une main amicale sur son épaule.
Jo secoua la tête en guise de réponse. Sam qui repensait à sa dernière visite dans ce bar, décida de rester en retrait. Bobby se leva et pointa la main vers les deux hommes, tour à tour.
- Howard Grahams, Jerry Fandwell, dit-il, en se tournant vers les deux frères, Dean et Sam Winchester!
L'atmosphère parut tendue subitement. Grahams et Fandwell dévisageaitent les deux nouveaux arrivants avec un air étrange dans le regard. Dean n'y prêta pas attention.
- Est-ce-qu'il y a du nouveau? demanda-t-il, en retirant sa veste de cuir brun.
Bobby voulu répondre mais Grahams agita la main comme pour lui demander de se taire. Surpris, Dean fronça les sourcils.
- Quoi?
- Je ne dirait rien tant qu'il sera là! lança Grahams en montrant Sam.
Dean se tourna vers son frère qui lui jetait des regards étonnés.
- Allons, les gars, ce n'est pas le moment! observa Bobby.
Mais Dean se posta devant Grahams.
- Et pourquoi? demanda-t-il, en essayant de gerder son calme.
- Des rumeurs circulent sur ton frère, mec, des rumeurs qui disent qu'il a du sang de démon en lui! je refuse de dire quoique ce soit devant ce...
- Doucement, mon gars, fais gaffe à ce que tu vas dire! coupa Dean, visiblement contrarié.
Sam commençait à sentir une tension s'instaurer entre son frère et les deux autres chasseurs.
- Ce n'est pas grave, Dean, je vais attendre dehors!
Mais il n'eut pas le temps de sortir.
- Tu reste là, Sam! lança Dean, sans lâcher Grahams des yeux.
- Ecoute, c'est bon, je peux trés bien...
- Assied-toi! grogna son aîné.
Il y avait une pointe de colère dans sa voix. Sam ne protesta pas et préfèra s'asseoir à une table. Grahams fit mine de se lever mais Dean se campa devant lui.
- Tu ferais mieux de faire attention à ce que tu dis, mon gars, parce que je n'aime pas dutout la façon dont tu traite mon frère, maugréa-t-il, en braquant un regard furieux vers Grahams, maintenant, tu nous dis ce que tu sais! Ok!
Grahams tenta de soutenir le regard vert du jeune homme mais celui-ci ne paraissait pas le moins du monde, intimidé. C'est alors que le chasseur se tourna vers son ami et hocha la tête comme pour lui donner le feu vert.
- Nous pensons que ce sont les vampires.
- Quoi!
- Nous avons trouvé plusieurs crocs à côté de la veste d'Ellen, mais nous ne savons pas où ils se trouvent!
Surpris, Dean regardait Jo à la dérobée, essayant de cacher ce qu'il pensait intèrieurement.
- Vous avez une carte de la région, demanda Sam, en les rejoingnant.
Bobby en sortit une d'un sac, à côté de lui, et la déplia sur la table.
- On sait que les vampires vivent dans des endroits deserts et abandonnés comme des vieilles granges ou des usines désaffectées, expliqua Sam, en parcourant la carte. Il faut trouvé tout endroit qui correspond à ça.
Fandwell pointa son doigt sur un lieu.
-Ici! c'est une vieille ferme isolée au beau milieu des bois.
Satisfait, Bobby proposa d'aller s'en assurer.
- On va se séparer, proposa-t-il, deux d'entre nous vont à la morgue chercher du sang de mort, les deux autres vont vérifier si ces salopards sont bien là-bas. Je veux que quelqu'un reste avec Jo.
Derrière le bar, la jeune femme demeurait pensive. Elle n'avait parlé une seule fois.
- Fadwell, tu restes! décrèta Grahams, en quittant le bar.
Bobby ne tarda pas à l'imiter. Dean attrappa sa veste et suivit son frère.

Le jour n'allait pas tarder à se lever. Les vampires dormaient la journée. Les chasseurs avaient encore une chance d'intervenir trés vite s'ils avaient bien élu domicile dans la vieille ferme. C'est ce que vérifiaient les Winchester tandis que Bobby et Grahams étaient partis à la morgue. Dean était allongé sur la petite bute en terre qui surplombait la majeure partie des bois. Avec ses jumelles, il aperçu deux hommes en faction devant la porte de la grange.
- C'est bien là! remarqua-t-il, en tendant les jumelles à son frère.
Sam fit un rapide constat des lieux. Il vit qu'il y avait une autre entrée pour pénètrer dans la ferme.
- Cette vieille ferme ne tient plus debout, laissa-t-il entendre, ça sera facile d'y entrer!
- Parfait!
Ils se relevèrent discrètement et retournèrent à la voiture.

De retour dans le bar, Dean donna toutes le précisions nécessaires aux autres chasseurs. Ils établirent un plan pour leur intervention.
- Nous ne savons pas combien ils sont, dit Sam, avec une moue réprobatrice.
- Peu importe, nous devons agir trés vite! lança Bobby, en préparant ses armes.
Fadwell et Grahams étaient déjà devant leur voiture. Bobby quitta le bar avec un sac rempli de flèches et de machettes trempées dans le sang de mort.
Jo contourna le bar et fit mine de prendre sa veste. Dean fronça les sourcils.
- N'y penses mème pas!
La jeune femme se retourna vers lui.
- Je viens avec vous que ça te plaise ou pas!
Elle se dirigea vers la porte d'un air bien décidé mais Dean lui barra le passage.
- Enlève-toi de là!
- C'est une trés mauvaise idée et je ne crois pas que ta mère serait ravie de te voir au beau milieu de ces salopards!
Jo fit mine de ne pas écouter et le poussa de toutes ses forces. Mais le jeune homme demeurait immobile. Alors, elle lui donna un coup de poing dans l'épaule. Dean prit son air faussement offusqué.
- Hé!
- Laisse-moi passer!
Mais Dean était, lui aussi, trés têtu et il la toisa de son regard vert.
- Non! tu vas attendre gentiment ici, ordonna-t-il, avec un ton qui se voulait autoritaire.
La jeune femme comprit bien vite qu'elle n'avait pas le dessus et d'un geste de colère, elle le frappa de nouveau à la poitrine avant de faire demi-tour. Dean esquissa une grimace. Sa blessure n'était encore pas cicatrisée. Il marmonna entre ses dents. Sam semblait trouver la situation amusante.
- Je ne vois pas ce qu'il y a de drôle!
- Moi si! répondit son jeune frère en sortant du bar.
Dean massa légèrement sa poitrine en fulminant intèrieurement. Jo était retourné derrière le comptoir. Elle s'assis en croisant les bras d'un air boudeur. Reprenant son calme, Dean traversa les quelques mêtres qui les séparaient et vint se planter devant elle. Dans le regard de Jo se lisait une inquiètude certaine.
- Je sais ce que tu ressens, dit-il, en se baissant, tu as peur de la perdre et c'est tout à fait normal. Je peux comprendre. Mais tu dois nous faire confiance! Nous allons la ramener!
- J'aimerai avoir ton optimisme, remarqua Jo, mais plus le temps passe et plus je la perd!
Dean prit son visage dans les mains, la forçant ainsi à le regarder.
- Il faut que tu gardes espoir! laissa-t-il entendre, comme s'il chuchotait, parfois, c'est la seule chose qui me permet de tenir.
Avant mème qu'elle ait pu réagir, il se redressa de toute sa hauteur, tapotant amicalement sur son épaule et fonça vers la sortie. Jo le regardait partir comme s'il était son dernier espoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cristal20

avatar

Nombre de messages : 260
Date d'inscription : 15/08/2007

MessageSujet: Re: La vengeance des vampires   Dim 14 Oct - 22:33

Deuxième chapître
Grahams et Fadwell devaient passer par derrière tandis que les deux frères et Bobby prendraient l'issue que Sam avait repèré avec les jumelles. Quand ils se séparèrent, Sam attrappa son frère par le bras.
- Arrange-toi pour ne pas jouer les suicidaires!
Dean lui adressa un regard faussement étonné feignant de ne pas comprendre. Puis il descendit la petite pente avec un léger sourire sur les lèvres. Sam le suivit mais n'était pas rassuré par l'attitude désinvolte de son aîné.
Certaines planches visiblement pourries laissaient apparaître l'intérieur de la ferme. Sans faire de bruit, les trois chasseurs se glissèrent dans l'ouverture. Il faisait presque noir dans le petit couloir. Un silence morbide règnait dans toute la maison. Ils arrivèrent au bas d'un escalier mais avant de le monter, chacun prépara son arme.
A pas de loup, ils grimpèrent les marches, une par une, pour attérir dans une grand pièce sombre et poussièreuse. Les vampires dormaient tous dans des vieilles banquettes à mème le sol. Grahams et son ami apparurent de l'autre côté de la pièce. Deux femmes étaient ligotées sur des chaises et trois personnes étaient attachées aprés un pillone de la ferme. Avec ses mains, Dean fit comprendre à Sam et Bobby qu'ils devaient se séparer. Les deux autres chasseurs en firent autant. Levant le pied pour éviter les mains ou les pieds des vampires qui jonchaient le sol, Dean s'approchait de plus en plus des otages. D'où il était, il lui était impossible de voir si Ellen était parmi eux. Sam la repèra trés vite. Elle était assise contre le pillone avec deux autre femmes. Il tapota doucement sur l'épaule d'Ellen tout en restant sur ses gardes. La dernière fois qu'il avait voulu secourir une otage des vampires, celle-ci avait réveillé les autres. Mais Ellen ouvrit les yeux et fut plutôt heureuse de voir un visage famillier. Sam fit signe à son amie de ne pas faire de bruit. Il réussit à la détacher. Ellen était mal en point. Elle avait des contusions sur le visage et quelques égratignures sur les bras. Elle paraissait fatiguée. Grahams et Fadwell commencèrent par détacher les deux autres otages. De son côté Dean examinait les deux femme assises sur les chaises. Il ne pouvait pas déterminer si elles étaient devenues des vampires. Bobby lui montra les morsures dans leurs cous. C'était trop tard pour elles. Alors que tout se passait sans encombres, Grahams buta bêtement contre le pied d'un vampire. Pendant quelques secondes qui parurent interminables, le chasseur guêta la réaction du vampire. Celui-ci ouvrit lentement les yeux. Quand il vit Grahams, il hurla trés fort ce qui réveilla les autres. Sortant sa machette ensanglantée, Grahams lui coupa la tête. Sam fit trés vite demi-tour pour mettre Ellen à l'abri. Il l'emmena derrièr un vieux meuble et retourna aider les autres. Les vampires n'étaient pas en grands nombres. Fadwell en élimina un sans le moindre problème. Bobby se défendait trés bien et réussit à en tuer deux. Sam fit sortir les autres otages quand un vampire se jeta sur lui. Avec une grande agilité, il parvint à le jeter au sol. Il n'hésita pas à lui couper la tête. Deux autres vampires firent irruption dans la pièce. L'un d'eux se jeta sur Sam. Il le frappa de toutes ses forces tandis que le second fonça sur Bobby. Le vieux chasseur s'écroula sur le sol, tentant de se dégager. Dean arriva derrière le vampire.
- Hé, toi!
Le vampire se retourna brusquement et Dean lui trancha la tête. Fadwell et Grahams venaient d'en tuer deux autres. Les femmes attachées tentaient de se libèrer en laissant sortir leurs crocs.
- Vous êtes vraiment vilaines comme ça, les filles! remarqua Dean, agitant sa machette.
Sam avait reprit le dessus. Son assaillant était maintenant au sol. Avec un élan, le jeune chasseur leva son arme et le tua sans hésiter.
La pièce était jonchée de cadavres décapités. Seuls, les lamentations des deux autres otages perçaient le silence morbide qui menaçait de s'installer. Dean se tourna vers son jeune frère.
- Tu vas bien!
- Oui, ça va!
- Où est Ellen?
Celle-ci surgit de son abri, effarée par l'horrible vision de tous ses corps ensanglantés. Elle contourna le cadavre d'un vampire en grimaçant de dégoùts puis vint se loger dans les bras de Dean.
- Il ne faut pas rester ici, lança Bobby, en ramassant sa machette, il y en peut-être d'autres.
Sans attendre, les chasseurs quittèrent les lieux. Non loin de là, caché derrière un arbre, quelqu'un les observe.

Quand Jo appercut sa mère entrer dans le bar, elle se précipita dans ses bras, les larmes aux yeux. Grahams et son ami s'affalèrent à une table, visiblement éreintés. Bobby était parti vers la ville pour emmener les deux rescapées dans un hôpital. Les deux pauvres filles étaient traumatisées par une telle expérience.
Dean fut contrarié d'interrompre les retrouvailles entre Jo et Ellen.
- Nous avons encore une petite chose à faire!
- De quoi tu parles? s'enquit aussitôt Jo, étonnée.
- Nous devons être sûr que ces salopards n'ont pas...
Il agita la main vers Ellen.
- Enfin, tu comprends!
- Tu vois bien qu'elle n'a rien, protesta Jo, presque choquée par ce comportement.
- On n'a pas le choix, retorqua Dean, en fronçant les sourcils.
La jeune femme voulu protester mais sa mère l'interrompit aussitôt.
- Dean a raison! lança-t-elle, en se tournant vers le jeune homme, que dois-je faire?
Evitant le regard furieux de Jo, le jeune homme se pencha sur Ellen pour examiner son cou. Elle n'avait rien.
- D'aprés le carnet de Daniel Helkins, les vampires transforment les humains en leurs faisant boire leur sang avant de les mordre, expliqua Sam, donc, il faut juste vérifier qu'Ellen n'est pas été mordue. Pour le reste, il suffit de lui entailler la peau avec une lame trempée dans du sang de mort.
Dean attrapa le couteau que son frère lui tendait et prit la main d' Ellen. Il fit une legère entaille au creu de sa paume. Le sang commença à couler mais il n'y avait rien d'anormal.
- Tout va bien! remarqua Dean, soulagé.
Ellen esquissa une grimace quand le jeune chasseur entreprit de lui faire un pansement de fortune. Il s'excusa de sa maladresse.
- Je m'en remettrai, plaisanta Ellen, j'avoue qu'un verre de wisky me ferait le plus grand bien!
Jo s'exécuta aussitôt. Elle revint avec un verre de wisky pour sa mère et des bières pour les chasseurs. Grahams et Fadwell étaient affalés à leur table, complètement épuisés mais assez comptant d'eux. Sam avala une gorgée de bière. Il était soulagé que tout ce soit bien passé. Tandis qu'Ellen récupérait de toutes ses émotions fortes, Dean était accoudé au comptoir, l'air préoccupé. Son jeune frère se campa devant lui.
- Que ce passe-t-il?
- Rien!
- Allons, Dean, je te connais mieux que personne et je sais que quelque chose te tracasses, en ce moment!
L'aîné des Winchesters se contenta d'hocher la tête en guise de réponse. Sam poussa un soupir contrarié.
- Dis-moi! insista-t-il, gentiment.
Dean esquissa une moue dubitative.
- C'était trop facile!
- De quoi tu parles? s'enquit Sam, de plus en plus soucieux.
Son frère avala une gorgée de bière puis posa la bouteille sur le comptoir, la faisant tournoyer avec ses doigts.
- Nous venons d'anéantir un nid de vampires en quelques minutes sans le moindre problème, laissa-t-il entendre, Ellen est saine et sauve et nous voilà en train de trinquer à notre belle victoire.
Il avait parlé sur un ton amer qui ne fit qu'accroître l'inquiètude de son jeune frère.
- Dean! Qu'est-ce-que tu as? Tu réagis comme si tu étais blasé!
Mais son aîné avait toujours le regard baissé sur la bouteille.
- Je ne sais pas, j'ai un mauvais préssentiment!
- C'est toi le médium, maintenant! plaisanta Sam, avec un rire légèrement forcé.
- Vraiment trés drôle!
Alors que l'atmosphère paraîssait détendue, la porte du bar s'ouvrit avec fracas. Un homme fit son apparition, suivi de deux autres. Il ne fallu pas longtemps aux Winchester pour comprendre que ces étrangers étaitent des vampires, surtout quand Kate apparut devant l'embrasure de la porte. Grahams et son ami tentèrent d'intervenir mais vampires étaient bien plus rapides qu'eux. Les deux chasseurs se retrouvèrent trés vite au sol. Dean se maudissait d'avoir laisser les armes dans l'Impala.
- Et bien, les Winchester, c'est un plaisir de vous revoir! lança Kate, avec grand sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cristal20

avatar

Nombre de messages : 260
Date d'inscription : 15/08/2007

MessageSujet: Re: La vengeance des vampires   Dim 14 Oct - 22:33

Elle traversa la pièce et vint se planter devant Dean.
- Je t'ai senti avant mème que tu franchisses les portes de cette ville!
Le jeune homme la toisa de son regard vert.
- J'aimerai en dire autant de toi mais...quoique je sais maintenant d'où vient cette odeur fétide!
Kate ne parut pas le moins du monde vexée, bien au contraire. Elle affichait toujours ce sourire vainqueur sur les lèvres.
- Plaisante autant que tu veux, dit-elle, en lui caressant la joue, je suis certaine que tu vas apprécier ce que j'ai prévu pour toi et tes amis!
Dean continuait à la toiser du regard tout en essayant de garder une attitude imperturbable.
- Ah, oui! mets moi au parfum!
La vampire semblait glousser de joie. Elle le dévisageait de la tête au pied, non sans exprimer une certaine satisfaction.
- Je vais faire de toi, mon nouveau compagnon!
- Oh, je suis flatté mais, non, sans façon! et puis, tu n'es pas dutout mon genre!
Sam commençait sérieusement à s'inquièter de la situation. Il fit une rapide inspection des lieux du regard. Il y avait trois vampires, en plus de Kate et la seule issue était gardée par le plus costaud d'entre eux. La seconde sortie était à l'arrière du bar mais il y avait peu de chance qu'ils réussissent à l'atteindre sans que quelqu'un soit blessé ou pire.
- Attachez-les!

Quelques minutes plus-tard, les otages étaient assis par-terre contre le mur. Les vampires les avaient solidement ligotés. Seul, Dean était attaché sur une chaise. Sam qui avait tenté, par tous les moyens, de défaire ses liens, leva les yeux vers son aîné. Celui-ci le fixait avec une certaine appréhension dans le regard. La situation se compliqua encore plus quand un des vampires s'entailla le bras puis laissa couler son sang dans un récipient puis le posa sur le bar. Il le laissa là, bien en vue. Jo avait réussi à cacher son petit canif dans sa chaussure. Elle l'attrappa discrètement, malgrès le regard désapprobateur de sa mère. Essayant de faire le moins de bruit possible, les autres otages guétaient les vampires qui semblaient pris dans une discution. Pourtant, l'un d'eux aperçu la lame dans les mains de Jo et, avec une certaine fureur dans le regard, fonça sur elle pour le lui enlever. Il frappa la jeune femme du revers de la main.
- Ne la touche pas, espèce de salopard! s'écria Ellen, en lui donnant des coups de pieds.
Mais le vampire esquissa un sourire narquois.
- Pauvre petite femelle! railla-t-il, en attrappant les cheveux d'Ellen.
Il la repoussa violemment contre le mur avec mépris. Kate se planta devant eux.
- Il n'y en a plus pour trés longtemps, remarqua-t-elle, amusée.
Sam s'agitait nerveusement.
- Ils ne vous ont rien fait, laissez-les partir! lança-t-il, furieux.
Kate éclata de rire.
- Partir, ricana-t-elle, bien sûr, aprés le dîner!
Elle s'accroupit devant le jeune homme.
- Quand à toi, tu seras le premier repas de ton frère!
- Espèce de sâle garce, je me ferai un plaisir de te couper ta...
Sam n'eut pas le temps de finir sa phrase qu'un vampire le frappa à plusieurs reprise au visage.
- Hé, laisse-le!
Dean le foudroyait du regard tout en essayant de défaire ses liens. Il mourrait d'envie de lui sauter dessus mais ses mains étaient presqu'engourdies. Son frère avait du sang sur la bouche et le nez. Kate trouvait la situation trés amusante. Puis elle agita la main vers l'autre vampire.
- C'est l'heure!
Celui-ci se retourna et prit le récipient de sang.
- Tu vas apprécier cette nouvelle vie! déclara Kate à l'adresse de Dean. Dans quelques heures, tu seras l'un des nôtres et tu boiras le sang de ton frère.
Dean jeta un rapide coup d'oeil vers Sam, une certaine anxièté dans le regard. Les choses s'aggravaient dangereusement. L'enthousiasme de Kate les écoeuraient au plus au point. La vampire se pencha vers lui.
- Tu seras parfait! avoua-t-elle, en l'embrassant.
Dean esquissa une moue de dégoùt.
- Oh, bon sang! tu devrais essayer les pastilles de menthe, ça ne serait pas du luxe!
Mais rien ne semblait toucher Kate. Un vent de panique s'empara de Sam qui cherchait un moyen de perdre du temps.
- J'attend ce moment depuis le jour où ton père a tué Luther, avoua Kate, rien ne m'empêchera de le savourer.
Le vampire aggrippa la mâchoire de Dean et le força à avaler le sang. Le jeune chasseur recracha tout aussitôt sans cacher sa répugnance. Alors, le deuxième vampire se posta derrière lui tandis que l'autre le força, de nouveau, à avaler. Le plus costaud des deux posa une main sur la bouche et le nez de Dean qui fut contraint d'ingurgiter le liquide sous les yeux horrifié de Sam.
- Non! cria celui-ci, Dean, non!
Mais il était trop tard. Dean toussa à plusieurs reprises avant de reprendre son souffle.
-Oh, c'est répugnant! réussit-il à dire, en esquissant une moue de dégoùt.
- Bientôt, tu en redemanderas! remarqua Kate qui s'assit à califourchon sur lui.
Sam sentit sa mâchoire se crisper. Ses yeux s'embuaient de larmes. Il n'avait jamais eu autant peur pour son frère qu'à cet instant. Les autres otages paraissaient inquièts. Si Dean devenait un vampire dans les prochaines heures, ils pouvaient tous se préparer à mourir. Kate glissa les bras autour de son cou.
- Je tiens ma vengeance, murmura-t-elle, en éffleurant de ses lèvres, le cou de son prisonnier, tu vas tuer ton propre frère, tes amis et, en bonus, je fais de toi mon compagnon pour l'éternité.
Dean serra fortement les poings. Il fixait son jeune frère de son regard vert comme s'il le suppliait de lui pardonner. Il ne pouvait rien faire et se contenta de fermer les yeux quand Kate lui enfonça ses crocs dans la peau. Grimaçant de douleur, il cru entendre son frère l'appeler.
Dans un accès de fureur et de tristesse, Sam criait à son aîné de résister. Mais Dean paraissait comme envoûté par une quelconque drogue tandis que Kate continuait à s'abreuver de son sang.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cristal20

avatar

Nombre de messages : 260
Date d'inscription : 15/08/2007

MessageSujet: Re: La vengeance des vampires   Dim 14 Oct - 22:34

Troisième chapître
Quand elle se décida enfin à redresser la tête, elle se tourna vers Sam, en essuyant le sang de sa bouche du revers de la main. Plus elle voyait le désespoir dans les yeux de Sam, plus elle en affichait une grande satisfaction. Elle s'aggrippa, de nouveau, à Dean et colla les lèvres contre les siennes. A demi-conscient, Dean répondait à son baiser avec une ardeur qui mis mal à l'aise son jeune frère.
Et puis, brusquement, Kate s'écarta de lui en bondissant sur ses jambes. Affolée, elle plaqua les mains sur son visage. D'affreuses veinures bleues vinrent sillonner le contour de sa bouche. Sam ne comprenait pas vraiment ce qui se passait mais devait profiter de la situation. Kate s'écroula sur le sol. Les trois autres vampires se ruèrent sur elle. Au mème moment, un bruit sourd et grinçant se fit entendre à l'extérieur du bar. L'un d'eux décida d'aller voir tandis que les deux autres entouraient Kate. Plusieurs minutes s'écoulèrent avant qu'un des vampires ne s'inquiète de l'absence de son congénère. Il décida d'aller voir ce qu'il se passait en donnant l'ordre au dernier vampire de ne bouger sous aucun prétexte. Mais à peine eut-il mis le pied dehors qu'il fut projeté dans la pièce. Il s'écroula sur le sol, une flèchette dans le coeur. Le dernier vampire bondit sur ses jambes mais Bobby fit irruption dans le bar et le toucha en pleine poitrine. Rapidement, il détacha les otages. Une fois libèré, Fadwell aida Bobby a ligoter les vampires tandis que Sam accourut vers son frère, encore inconscient. Une grande trace de sang coulait le long de son cou.
- Dean! Dean! je t'en prie, réveille-toi, s'écria-t-il, en voulant défaire ses liens.
Son aîné émergea lentement. Grahams attrappa le bras de Sam et le força à se lever.
- Non, dit-il, séchement, ton frère est un des leurs maintenant! Nous devons l'éliminer comme les autres!
- Je t'interdis de toucher à mon frère sinon, je n'hésiterai pas à te tuer sur le champs!
Ellen et Jo qui se remettaient doucement de leurs émotions, regardaient les deux hommes tour à tour. L'idée de tuer Dean ne les enchantait pas. Mais Grahams ne semblait pas dutout impressionné et fonça prendre la mâchette que Bobby avait posé sur une table. Il fit demi-tour et se dirigea vers Dean d'un pas décidé. Sam se planta devant lui et lui décocha un coup de poing en plein visage. Le chasseur s'affala de tout son long sur le sol. Alerté par la bagarre, Bobby qui terminait d'attacher les vampires, traversa la pièce. Grahams se releva en foudroyant Sam du regard.
- Calmez-vous! personne ne tuera personne! décrèta-t-il, en se mettant entre les deux hommes.
Au mème instant, Dean sortait lentement de sa léthargie. Son frère s'accroupit prés de lui en plaquant ses mains sur son visage. Encore abasourdi, Dean peina pour ouvrir les yeux.
- Dean, tu m'entends!
- Sammy!
Il avait prononcé son nom comme dans un murmure. Grimaçant légèrement, il du se concentrer pour mieux dicerner les trois hommes.
- Il faut l'allonger! lança Bobby, en lui desserrant les liens.
- C'est de la folie! s'écria Grahams, dans quelques heures, il sera incontrôlable! Il faut le tuer avant qu'il ne se trans forme!
Sam aida son aîné à se lever sans prêter attention au dire Grahams. Il glissa le bras de son frère autour de son cou. Mais Dean s'immobilisa devant Bobby.
- Grahams a raison, réussit-il à dire, sans remarquer l'étonnement de Sam, il faut...
- Ce ne sera nécessaire, coupa Bobby, ce n'est pas leur sang que tu as bu!
Sam dévisagea le vieux chasseur avec insistance.
- Comment ça? s'étonna Dean, encore faible.
- Quand ces salopards se sont jetés sur Jo, espliqua Bobby, j'en ai profité pour subtiliser le récipient et j'ai remplacé le contenu avec du sang de mort.
Dean esquissa une moue de dégoùt.
- Oh, merde, je vais me sentir mal, lança-t-il, en posant une main sur son ventre. J'ai besoin de prendre l'air.
Il était encore fébrile et Sam du le soutenir jusqu'à la porte d'entrée. Une fois dehors, Dean se courba de douleur et se pencha en avant pour dégobiller. Si son cadet n'avait pas été là, il se serrait certainement écroulé sur le bitume. Celui-ci tentait veinement de le maintenir en équilibre mais Dean ne tenait plus sur ses jambes. S'appuyant contre le mur, l'aîné des Winchester commençait à suffoquer.
- Dean! qu'est-ce-que tu as?
Sam n'arrivait plus à le maintenir debout et glissa en mème temps que lui jusqu'au sol. Affolé, il appela Bobby alors que son frère venait de perdre connaissance.

Dean était allongé sur le lit dans une chambre, au dessus du bar. L'endroit ou Kate l'avait mordu prenait une couleur violacée. Il avait une respiration saccadée. De plus en plus inquièt, Sam était crispé sur le petit fauteuil.
- Je ne comprend pas! il devrait aller mieux!
- Hélàs, non! remarqua Bobby, en se penchant sur la morsure, les vampires ont une sorte de venin dans leurs canines et quand ils mordent leurs victimes, soit ils les vident de leur sang, soit ils les tuent avec cette saloperie!
Sam écarquilla les yeux.
- Quoi!
- Certaines de leurs victimes s'en sortent, mais il faut avouer que c'est trés rare!
Bondissant sur ses jambes, Sam entreprit de l'emmener dans un hôpital.
- Je ne le laisserait pas mourir comme ça, sans rien faire, lança-t-il, en enfilant sa veste.
- Et tu vas raconter quoi au sujet de sa morsure! s'enquit Bobby, en sec campant devant lui, en supposant qu'ils puissent le soigner!
Complètement anéanti, Sam se laissa tomber dans le fauteuil, prés du lit, la tête enfouie dans ses mains. Ellen semblait touchée par sa détresse. Elle s'assit sur l'accoudoir et enveloppa les larges épaules du jeune homme avec un bras qui se voulait protecteur.
- Dean est trés fort, il va s'en sortir!
- Oui, mais pas tout seul, déclara Bobby, presqu'à lui-mème, d'un air pensif, je pense savoir qui pourrait nous aider.
Sam releva la tête, une pointe d'espoir dans le regard.
- Missouri Mosley!
- En quoi pourrait-elle nous aider? elle est voyante pas docteur!
- Missouri est une trés grande praticienne de magie vaudou, expliqua le vieux chasseur, en sortant son portable de la poche.
Il s'éloigna de la chambre pour passer son coup de téléphone.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cristal20

avatar

Nombre de messages : 260
Date d'inscription : 15/08/2007

MessageSujet: Re: La vengeance des vampires   Mer 17 Oct - 3:00

Sam se rappelait comment Missouri avait réussit à faire partir les démons de leur maison d'enfance avec quelques herbes. Il devait garder confiance. Dean reprit lentement conscience. Toujours assailli par cette douleur qui le forçait à suffoquer, il chercha son frère du regard. Sam s'assit sur le bord du lit, posant une main sur le bras de son aîné.
- Il faut que tu tiennes bon, Dean, on va te sortir de là!
Sam avait le coeur serré de le voir ainsi. Il ne pu réprimer ses larmes. Le temps lui était déjà compté, pensait-il, avec amertume, il était conscient que cette souffrance qui le tenaillait jusqu'aux entrailles, n'était qu'un aperçu de ce qu'il allait devoir subir quand Dean disparaîtra pour de bon.
Missouri avait sauté dans le premier avion. Par chance, la voyante était dans le Wisconsin quand Bobby l'avait contacté. Deux bonnes heures plus-tard, elle fit irruption dans le bar de Jo. Bobby avait enchaîné les vampires dans la cave. Il gardait Kate en vie au cas où cette dernière pouvait être utile à la guérison de Dean. Missouri pénètra dans la chambre. Sam était toujours au chevet de son frère, plus inquièt que jamais. Elle se posta devant le jeune homme et attrappa sa main. Pour elle, les mots étaient inutiles. Elle ressentit trés vite la détresse du jeune Winchester.
- Oh, mon pauvre chéri, s'enquit-elle, avec sa petite voix rasurante, tu ne devrais pas...
Elle s'interrompit brusquement comme si elle avait perçu autre chose. La surprise se lisait sur son visage.
- Oh, mon Dieu, je comprend maintenant!
Sam ne chercha mème pas à lui donner des explications, il était bien trop abattu pour ça. Puis, la voyante se tourna vers Dean. La morsure qui se trouvait dans son cou avait prit de l'ampleur. Maintenant, des veinures violacées apparaissaient sur le long de son torse et le bas de son visage. Son teint était d'une pâleur éffrayante et de minces traits noirs commençaient à cerner ses yeux. Missouri ne masqua pas sa surprise. Puis elle se resaisit trés vite.
- J'ai besoin d'un peu d'eau bénite, dit-elle à Jo qui s'éxecuta aussitôt.
Elle fouilla dans un sac puis en sortit plusieurs herbes, quelques bougies et une petite fiole avec un liquide jaunâtre.
- Enlève- lui son T.shirt, Sam.
Sans protester, le jeune homme se pencha sur son frère. Dés que ce fut fait, Missouri enduit ses mains du liquide jaunâtre et commença à l'étandre sur la plaie violacée en suivant soigneusement les veinures. Dean était toujours inconscient pourtant, il s'aggrippa au drap, laissant échapper des gémissements de douleurs. Sa respiration était toujours aussi saccadée. Missouri plaça quelques plantes dans un bol qu'elle écrasa en y ajoutant l'eau bénite. Puis, elle plaça le contenu dans un tissu blanc qu'elle posa sur la morsure. A l'aide d'une fine bande, elle fit maintenir le cataplasme ainsi.
- Voilà! dit-elle, en prenant la main du malade. Maintenant, Sam, je veux que tu maintienne ton frère!
- Pourquoi?
- Fais ce que je te dis, voyons!
Sam s'assit sur le bord du lit et plaqua les mains sur les bras de son aîné.
Missouri posa son autre main sur le front bouillant de ce dernier et ferma les yeux. Ses lèvres s'articulaient comme si elle priait silencieusement. Sam paraissait septique. Puis, soudain, Dean commança à s'agiter comme s'il recevait de violentes secousses électriques. Son jeune frère du rassembler toutes ses forces pour le maintenir allongé. Pendant quelques secondes qui parurent trés longues, il entendit ses gémissements étouffés. Puis, Dean lâcha prise et s'immobilisa soudainement, essoufflé comme s'il venait de livrer un combat. Missouri paraissait satisfaite.
- Il faut qu'il se repose maintenant, laissa-t-elle entendre, à l'adresse de Sam.
- Est-ce-qu'il va guérir?
La voyante agita positivement la tête.
- Ton frère est trés fort, répondit-elle, d'ici quelques heures, il ira mieux!
Bobby apparut sur l'embrasure de la porte. Il jeta un rapide coup d'oeil vers Dean.
- Comment va-t-il?
- Il va s'en sortir!
Les paroles de Missouri soulagea le vieux chasseur. Puis, avec un air un peu plus sérieux, il se tourna vers Sam.
- Il faut que tu viennes, c'est important!
Hésitant, le jeune Winchester regardait Missouri et Jo, tour à tour.
- Qu'est-ce-que tu fais encore là? s'enquit la voyante sur un ton faussement couroussé.
Il sortit de la chambre et suivit Bobby jusque dans la cave.
- Que se passe-t-il?
- J'avais la ferme intension de me débarasser de cette belle garce, répondit Bobby, mais elle prétend savoir quelque chose à ton sujet et sur Dean aussi.
- Elle veut simplement gagner du temps!
- C'est ce que je pensais! Mais je crois qu'on devrait écouter ce qu'elle a à dire!
Arrivé dans la vieille cave sombre et humide, Sam vit que Kate était seule.
- Où sont les deux autres?
- Grahams et Fadwell sont en train de brûler leurs corps!
Sam se posta devant la vampire et la dévisagea d'un air dédaigneux.
- Alors! Il parait que tu as de précieuses informations à nous donner!
Kate n'était plus aussi sûre d'elle. Enchaînée à une énorme poutre, elle sortit ses crocs comme pour montrer qu'elle pouvait encore se défendre.
- La prochaine fois, je te tuerai en premier, lança-t-elle, furieuse.
Sam ne prêta pas attention a ses menaces. Il commençait à s'impatienter.
- Dis-moi ce que tu sais!
- Je veux être sûre que tu me relâcheras ensuite!
Le jeune homme se tourna vers Bobby. Il comprit, au regard de son ami, que celà ne faisait pas partie de ses plans. Mais il se contenta acquiècer.
- Je t'écoute!
Kate esquissa un petit sourire narquois.
- Nous, vampires, on ne se contente pas que des hommes, expliqua-t-elle, en passant sa langue sur les canines, ils nous arrivent de boire le sang des démons, surtout ceux qui habitent un corps humain.
Sam esquissa une moue de dégoùt.
- Nous avons réussi à en attrapper un! Il était trés fort et il a tué beaucoup de mes...
- Viens-en au fait, coupa Bobby, d'un ton sec.
Kate le fusilla du regard.
- Il a lu en moi! Il a vu que je pleurait mon Luther.
- Pas tant que ça puisque tu étais prête à le remplacer! ironisa Sam, en la toisant avec mépris.
La vampire échappa un rire provocateur en se tortillant comme une chatte en châleur.
- Qu'est-ce-que tu veux! J'ai toujours eu un faible pour les beaux gosses et ton frère est un morceau de choix!
Fatigué de la voir se moquer d'eux, Sam fit mine de partir.
- Tu peux la tuer, Bobby, elle n'a rien d'interessant à dire.
Kate se redressa brusquement.
- Attend!
Son sourire railleur avait totalement disparu. Le jeune homme fit demi-tour.
- Je ne veux pas de blabla inutiles! Je veux savoir ce que tu sais!
Voyant qu'elle n'avait plus le choix, la vampire se résigna en tirant rageusement sur ses chaînes.
- Il m'a dit qu'il savait où je pourrai trouver ceux qui avait tué Luther, expliqua-t-elle, Winchester, c'est le nom qu'il m'a donné. Il prétendait que toi, petit idiot de mortel, tu avais un destin à accomplir, qu'un puissant démon avait de projets pour toi.
- Ce démon est mort!
- Non, tu n'as tué qu'un simple sous-fifre!
Sam fronça les sourcils.
- Que sais-tu d'autre?
- Il a dit que tu aurais dû sombrer vers le mal depuis longtemps déjà!
- Comment ça?
- Il y a un démon encore plus puissant que celui que tu as chassé toute ta vie qui a des projets pour toi! Mais il n'a pas réussi à te mettre la main dessus à cause de ton frère.
Sam prit la nouvelle comme une giffle en plein visage.
- Il a comparé ton cher frère à un minable grain de sable qui bloquait une gigantesque machine. Je sais que Dean a vendu son âme pour toi. Il croit avoir bien fait mais il a tord! Tout ça était plannifié depuis longtemps. Il savait que ton frère se sacrifierait pour toi et quand il ne sera plus là, ce démon pourra te convertir. La perte de ton frère te rendra fou de rage, la douleur te forceras à tuer pour te venger. Il attend que tu bascules dans son monde.
Sam ne pouvait en entendre d'avantage.
- Ferme-là!
Mais Kate éclata d'un rire sarcastique.
- Tu aurais dû me laisser prendre ton frère! Une fois devenu vampire, le deal n'avait plus lieu d'exister.
- Je t'ai dit de la fermer! hurla Sam, en la plaquant contre le mur avec violence.
Bobby l'attrappa par le bras.
- Attend moi en haut, je m'occupe d'elle! déclara le vieux chasseur, en prenant la machette, derrière lui.
Reprenant son calme, Sam passa une main nerveuse dans ses cheveux.
- Nous avons un marché! cria-t-elle, sans quitter l'arme des yeux.
- Tu avais certainement promis à ce démon de le libèrer je suppose! remarqua Bobby, en prenant le silence de Kate pour un oui, dans ce cas...
Il ne racheva pas sa phrase et brandit la machette. Sam qui attendait en haut de l'escalier, enetendu le cri de la vampire. Il était adossé contre le mur. Les paroles de Kate résonnaient dans sa tête. Bobby le fit sortir de sa torpeur en posant une main sur son épaule.
- Je vais appeler Grahams pour qu'il me débarrasse de cette garce, déclara-t-il, calmement, ne te fais pas de souci et vas rejoindre ton frère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cristal20

avatar

Nombre de messages : 260
Date d'inscription : 15/08/2007

MessageSujet: Re: La vengeance des vampires   Sam 20 Oct - 2:11

Quatrième chapître
D'un pas lent et mal assuré, il traversa le bar où Jo et Ellen s'affairaient pour redonner un peu d'ordre. Il ne savait pas comment expliquer tout ça à son aîné. Bobby, lui-mème, pensait qu'il ne fallait pas écarter l'hypothèse que Kate ait pu dire la vérité. Aprés tout, elle était au courant pour le deal. Quand il pénètra dans la chambre, Missouri était assise prés du lit. Elle comprit trés vite l'angoisse qui rongeait le jeune Winchester.
- Comment va-t-il?
- Il va bien!
Sam remarqua avec une grande joie que l'énorme écchymose violacée s'était entièrement résorbée. Le teint de son frère avait repris une couleur presque normal et les affreux traits noirs qui sillonnaient ses yeux n'existaient plus. Dean semblait dormir paisiblement. Sam laissa échapper un soupir de soulagement. Dean s'en était sorti mais pour combien de temps? Il se laissa tomber sur le petit fauteuil, complètement anéanti par les révèlations de Kate. La voyante n'était pas dupe. Elle bondit sur ses petites jambes et vint se camper devant le jeune homme. D'un geste affectueux, elle lui prit la main. Elle paraissait stupéfaite de ce qu'elle ressentait mais ne fit aucun commentaire. C'était déjà bien assez dur comme ça pour Sam. Celui-ci n'avait pas envie de partir dans de longues explications, d'autant plus, qu'il devait trouver un moyen de l'annoncer à son frère.
Quelques heures plus-tard, alors que Dean dormait toujours, Jo apparut dans l'encadrement de la chambre, un plateau dans les mains.
- J'ai pensé que vous deviez être affamé, déclara-t-elle, en posant le plateau sur la table.
Sam agita la tête en guise de remerciement. La jeune femme s'arrêta prés du lit et contempla le visage reposé de Dean.
- Il n'a plus rien, remarqua-t-elle, en éffleurant les cheveux du jeune homme du bout des doigts.
Elle retira sa main comme prise en faute quand Dean commença à s'agiter. Il ouvrit lentement les yeux et mit plusieurs secondes avant d'être totalement conscient. C'est avec un grand soupir de soulagement que Sam s'assit sur le bord du lit.
- Dean!
Son aîné tourna la tête vers lui. Il semblait quelque peu perdu.
- Comment tu te sens?
- J'ai connu mieux! répondit Dean, en tentant de se lever.
Sam l'en dissuada trés vite en le forçant à rester allongé.
- Tu dois te reposer!
Son frère se laissa retomber sur l'oreillet. Il le fixa avec insistance comme s'il le voyait pour la première fois.
- Puisque c'est nécessaire! dit-il, mais avant, j'aimerai qu'on réponde à ma question!
- Quoi! quelle question? s'étonna Sam, en fronçant les sourcils.
- Qui êtes vous?
Le jeune Winchester sentit son sang ne faire qu'un tour. Il scruta le visage de son frère tandis que celui-ci laissait apparaître un sourire.
- Et bah, c'est pas drôle! lança Sam sur un ton faussement révolté.
- Désolé, je n'ai pas pu résister, avoua Dean, encore trop faible pour profiter pleinement de sa blague. Si tu avais vu ta tête!
- Tu arrives encore à faire le pître dans ton état!
- Ah, Sammy, c'est tout un art!
Missouri apparut sur son champ de vision, les mains sur les hanches.
- Peut-être que monsieur le plaisantin trouverait moins drôle que je le transforme en un vilain crapaud visqueux! lança-t-elle, sous le regard ahuri de Dean.
- Missouri! Qu'est-ce-que vous faites là?
La voyante le fusillait du regard.
- Je suis venu pour toi, petit nigaud! lança-t-elle, en agitant le doigt devant elle, mécontente.
L'aîné des Winchester écarquilla les yeux, encore plus surpris de cette réponse.
- Pour moi!
- Missouri est une grande magicienne du vaudou, remarqua Jo, qui trouvait la situation trés amusante.
- Vaudou! Je croyais que vous n'étiez qu'une voyante!
- Comment ça "qu'une voyanye"!
Missouri le fusillait du regard avec ses yeux ronds. Cherchant une queconque aide auprés de son jeune frère qui semblait pouffer de rire, Dean comprit qu'il en avait encore trop dit.
Mais Missouri abandonna son regard accusateur et campa sa petite taille devant le malade. Elle affichait un grand sourire et prit la main du jeune homme. Surpris, celui-ci esquissa une grimace comme s'il s'attendait à recevoir un mauvais sort.
- Je suis bien contente que tu te remettes si vite!
- Euh, bah, c'est gentil!
Il était sur le qui-vive quand la voyante éclata d'un rire strident.
- Je n'ai pas l'intension de te faire quoique ce soit de ce genre, lança-t-elle, amusée, pourquoi je te détesterai, voyons!
Dean se sentait comme mis à nu. Adoptant l'air de celui qui ne comprenait pas, il fit une moue quelque peu contrarié. Mais le regard de Missouri se changea aussitôt. Elle ferma les yeux comme pour mieux percevoir ce qu'elle ressentait à cet instant. Le jeune homme sentit les doigts de la voyante se resserrer sur sa main. Puis Missouri rouvrit les yeux. Elle paraissait confuse. Quand elle comprit que son attitude inquiètait les personnes qui l'entouraient, surtout Sam, elle se redressa avec un sourire.
- Tu devrais manger quelque chose, tu as une petite mine, déclara-t-elle, en se tournant vers Jo, viens, ma chérie, allons rejoindre ta mère. Laissons ces deux gaillards seuls, ils ont des choses à ce dire!
Sam la suivit du regard jusqu'à ce qu'elle disparaisse derrière la porte. Puis se tourna d'un air interrogatif vers son frère.
- Qu'est-ce-que ça veut dire?
- Ne me demande pas à moi, je suis comme toi, j'ai rien compris!
Sam le fixait comme s'il lui cachait quelque chose.
- Ne me regarde pas comme ça, mec!
Le jeune Winchester agita la main en guise d'abandon. Il ne savait déjà pas comment apprendre à son aîné ce qu'il avait entendu de la bouche de Kate, il ne voulait pas l'assaillir de mauvaise nouvelle. Il décida de changer de sujet. Dés qu'il serait seul avec Missouri, il n'hésitera pas à lui demander mais pour l'heure, il voulait passer un bon moment avec son frère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cristal20

avatar

Nombre de messages : 260
Date d'inscription : 15/08/2007

MessageSujet: Re: La vengeance des vampires   Jeu 25 Oct - 2:24

Une petite suite!

Quand Bobby et Helen entrèrent dans la chambre, une heure plus tard, Dean et Sam riaient aus éclats.
- Hé bien, je vois que ça va beaucoup mieux! remarqua le vieux chasseur, plutôt ravi.
Dean était assis sur le bord du lit. Il portait un jean et s'apprêtait à mettre son T.shirt. On pouvait voir les griffures encore mal cicatrisées de sa dernière chasse. Missouri était venue, un peu plus tôt, pour retirer le cataplasme. Maintenant, un pansement cachait sa morsure.
- Tu ne devrais pas te lever si vite! déclara Helen, en ramassant le plateau.
- J'ai pris une douche, avoua Dean, avec une grimace, on aurait pu sentir cette horrible puanteur de vampire jusqu'à Mexico.
Puis il se tourna vers Bobby.
- Hé, Bobby! je voulais te remercier d'avoir...enfin...tu sais...le sang!
Le vieux chasseur balaya cette phrase d'un geste de la main.
- N'en parlons plus!
Le sourire qui se lisait sur le visage de Dean laissait à penser qu'il était bien plus que reconnaissant. Bobby leva les yeux vers Sam, en l'interrogeant du regard. Le jeune homme secoua négativement la tête puis se redressa aussitôt quand son frère se leva doucement.
- Qu'est-ce-que tu fais? s'étonna-t-il, inquièt.
- J'ai besoin d'aller faire un tour, mec, sinon, je vais sûrement peter une durite!
Il se dirigea lentement vers la porte tandis que Bobby soutenait le regard de Sam avec insistance comme pour lui dire que c'était peut-être le bon moment. Mais le jeune homme n'avait pas envie de gâcher la bonne humeur de son aîné, du moins, pas maintenant. Bobby fronça les sourcils quand il comprit que Sam n'était pas prêt. Dés que Dean disparu de son champs de vision, il referma aussitôt la porte.
- Tu attends quoi? s'enquit-il, en croisant les bras devant lui, tu dois le lui dire!
Embarassé, Sam se passa une main nerveuse dans les cheveux.
- Je sais, je sais! Mais Bobby, il est à peine remis de tout ça qu'il faut que je...non, je n'en ai pas la force!
Le vieux chasseur comprenait trés bien. Il tapota gentiment sur l'épaule du jeune homme.
- Je n'ai jamais dis que ce serait facile, mon grand!
Dean avait traversé une petite plaine verdoyante qui menait à un ruisseau. Le bar de Jo était dans les hauteurs de la ville, à l'écart de toute circulation. En contre-bas, on pouvait apercevoir les lumières de Duluth. Il enfouit les mains dans les poches de son jean en s'adossant contre un arbre. Le clapoti de l'eau résonnait délicieusement à ses oreilles, lui procurant une certaine sérènité. Des bruits de pas foulant l'herbe le forcèrent à se retourner.
- Je te cherchait!
Sam arrivait à sa hauteur. Il avait une énorme boule à l'estomac. Préfèrant éviter le regard de son frère, il se contenta d'admirer la vue. Le silence qui suivit le mettait encore plus mal à l'aise.
- Je me demande si ces gens se rendent compte de la chance qu'ils ont, remarqua Dean, en agitant la tête vers les habitations, j'envie leur insouçiance!
- Personnellement, je préfère savoir! avoua Sam, d'un air convaincu.
- Vraiment! C'est toi qui dit ça!
Sam haussa les épaules devant l'air surpris de son aîné. Il était déjà assez torturé depuis que ce dernier avait échangé son âme pour le ramener dans le monde des vivants et il devait maintenant lui apprendre qu'il était victime d'une machination machiavélique.
- Bah quoi, ça t'étonnes!
- Tu as vêcu comme eux, remarqua Dean, sur un ton calme, tu voulais oublier la chasse et devenir un brillant avocat. Où sont donc tes rêves?
Sam laissa échapper un petit rire ironique.
- Je les ai perdu en mème temps que papa! laissa-t-il entendre, une certaine émotion dans la voix, et maintenant, c'est mon intégrité que je vais sûrement perdre en mème temps que mon frère.
Dean demeura interdit quelques secondes avant de se camper devant lui.
- De quoi tu parles! tu es la personne la plus honnête que je connaisse, Sam! Tu dois...
- Il faut que je te parles, Dean!
Un court silence s'instaura entre eux durant lequel Dean scrutait le regard fuyant de son jeune frère. Puis il releva la tête comme s'il connaissait déjà le sujet de cette conversation.
- Je croyais qu'on ne devait plus en parler! je n'ai pas...
- S'il te plait, Dean, le supplia Sam, c'est vraiment trés important!
L'aîné des Winchester laissa échapper un soupir contrarié en agitant la main en guise de résignation. Sam était complètement paniqué et dû prendre le temps de mettre en ordre dans son esprit tout ce qu'il s'apprêtait à lui avouer. Impatient, Dean agita les bras en voyant que son jeune frère semblait hésiter.
- Tout d'abord, je veux que tu saches que je suis vraiment désolé! avoua Sam, tout ça, c'est ma faute!
C'est alors qu'une étincelle d'angoisse traversa le visage de son aîné. Aprés avoir pris une profonde aspiration, Sam lui révèla tout ce que Kate lui avait dit la veille. Quand il eut fni de parler, il tenta de déceler la moindre réaction chez son frère. Complètement abasourdi par la nouvelle, Dean le dévisageait d'un air absent. Puis il se resaisit trés vite tout en secouant négativement la tête.
- Elle a menti! tu sais trés bien que ces ordures mentent pour sauver leurs misérables peaux!
Ne cachant pas sa surprise, Sam écarta les bras de son corps comme pour manifester son désaccord.
- Elle était au courant du deal, dans ses moindres détails, s'écria-t-il, le démon aux yeux jaunes n'agissait pas seul! il savait que je ne pouvait pas tuer Jack, que tu ferais un pacte pour me ramener et dans la foulée, il se débarassait de toi!
Dean laissa apparaître un faible sourire sur les lèvres.
- Sam, ça n'a aucun sens! il aurait pu me tuer à n'importe quel moment! et puis, si tu devais vraiment basculer dans leur monde, tu l'aurais certainement fait depuis la mort de Jess ou de papa!
- Je ne comprend pas plus que toi! mème Bobby pense qu'elle disait la vérité!
Dean se frotta nerveusement le visage.
- J'ai vraiment trés peur, Dean!
- Mais pourquoi? Tu n'as rien de maléfique en toi! Tu es incapable de tuer sans avoir une bonne raison et chasser en est une!
Sam recula de quelques pas comme si ce qu'il allait dire pouvait enrager son frère.
- C'est faux, Dean! laissa-t-il entendre, tu ne sais pas de quoi je suis capable! si on me demandait de tuer deux innocents, maintenant pour te sauver, je n'hésiterai pas à le faire! Je ferai tout, tout pout te sortir de là, quelqu'en soit le prix à payer!
Son aîné prit ces dernières paroles comme une giffle en plein visage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cristal20

avatar

Nombre de messages : 260
Date d'inscription : 15/08/2007

MessageSujet: Re: La vengeance des vampires   Dim 28 Oct - 2:21

Il demeura interdit pendant quelques secondes puis laissa errer son regard autour de lui comme pour s'assurer que personne n'ait entendu cette réflèxion.
- Si tu cherches à me faire peur, c'est réussi! grommela-t-il, comment est-ce-que tu peut dire une chose pareille!
- C'est pourtant la vérité, Dean! Et tu ne peux pas savoir à quel point tout ça me rend dingue!
- Ne sois pas stupide, Sam! Je sais trés bien que tu n'es pas capable d'une chose pareille!
Le jeune Winchester leva les yeux au ciel d'un air exaspèré.
- Pourquoi en es-tu aussi sûr? s'écria-t-il, atterré, tu ne sais rien de cette colère qui me ronge parce que je vais devoir te perdre. Je me sens responsable de ce qui va t'arriver et ça me détruit, un peu plus, chaque jour, et le plus effrayant, c'est que tu acceptes ton sort alors que tu as fait tout ça pour rien!
Dean semblait prendre conscience de la retombée de ces actes sur son jeune frère. Il pensa intérieurement que les démons étaient bien assez pervers pour imaginer un plan aussi machiavélique. Il sentit la colère s'emparer de lui serrant les poings et la mâchoire comme pour la contenir mais il se tourna vers l'arbre et se mit à frapper de toutes ses forces en injuriant les démons de tout ce qui pouvait bien lui passer à l'esprit.
- Non, arrête Dean! s'écria Sam, en sentant les larmes jaillir de ses yeux, s'il te plait, arrête!
Il tendait le bras comme pour intervenir mais hésita devant autant de fureur. Médusé par autant de rage, il sentait son coeur se déchirer. Enfin, Dean freina cette colère en plaquant les mains et le front contre l'arbre. Essoufflé et en sueur, il fit demi-tour et s'adossa sans remarquer le sang sur ses doigts. Sam ne savait plus comment réagir. Il sentait cette énorme boule à l'estomac lui tenailler les entrailles. Alors qu'il voulu faire un pas en avant, Dean releva la tête vers lui, une certaine animosité dans son regard vert.
- Laisse-moi seul!
- Quoi! s'étonna Sam, surpris.
- C'est pourtant clair, non! fiche-moi la paix!
Sam resta figé quelques secondes, incapable de prononcer le moindre mot puis, voyant que son aîné avait décidé de lui tourner le dos, il fit demi-tour et fonça vers le bar à grandes enjambées, le coeur encore plus déchiré qu'avant.
Il s'approcha de l'Impala et s'installa à la place du conducteur. D'un geste lent et fatigué, il s'affala sur le guidon, la tête entre les mains et laissa libre court à sa douleur.
Bobby le voyait de la fenêtre du bar. Il avait le coeur serré. Missouri arriva derrière lui.
- Ces pauvres garçons ne savent plus où ils en sont! laissa-t-elle entendre, c'est une bien dure épreuve qu'ils ont à surmonter.
- Je ne sais pas comment les aider, remarqua le vieux chasseur, mais je ne peux pas rester là, sans rien faire.
Il fit mine de mettre sa veste mais Missouri le retint par le bras.
- Tu leurs es d'un grand secours, chaque jour, et c'est important pour eux que tu sois là quand ils ont besoin de toi, déclara-t-elle, mais tu dois les laisser se débrouiller seuls pour cette fois!
Bobby fronça les sourcils. Missouri lui montra du doigt la haute silhouette de Dean qui se dirigeait vers la voiture.
Dean s'arrêta devant sa voiture où son jeune frère n'avait pas fermer la portière. Une moue de remord se lisait sur son visage. Il ne savait pas comment réagir. Sam se redressa aussitôt sentant sa présence. Il leva ses yeux humides vers lui en reniflant comme un gamin.
- Tu dois me détester, balbutia-t-il, remarque, je peux comprendre!
Dean laissa échapper un soupir contrarié et s'accroupit devant lui.
- Pourquoi je ferais une chose pareille!
Mal à l'aise devant la souffrance de son frère, il baissa les yeux sur ses mains qu'il avait certainement trempées dans l'eau du ruisseau pour que ses écorchures soient si propres.
- Ce n'est pas ta faute, continua-t-il, et je...je suis désolé si j'ai pu te faire croire le contraire!
Il marqua une pause pendant laquelle il guêtait la réaction de son frère.
- De savoir que tu étais en vie était ma seule consolation, avoua-t-il, calmement.
- Pas pour moi, Dean, tu ne vas pas seulement mourir, tu vas en enfer! Comment je peux accepter de vivre avec ça sur la conscience?
L'aîné des Winchester chercha quelque chose de sensé à répondre mais rien ne sortit de sa bouche.
- Tu es tout ce qui me reste, Dean! J'ai besoin de toi! Aide-moi à rompre ce pacte, s'il te plaît!
Dean lui adressa un regard surpris.
- Si je fais ça, Sam, tu mourras!
Son jeune frère s'agita sur son siège.
- Il y a certainement un moyen de contourner cette close! Bobby a déjà fait pas mal de recherches et Missouri est prête à nous donner des livres qui appartient à sa famille depuis des génèrations!
Il le suppliait du regard. Dean laissa retomber la tête comme s'il était sur le point d capituler. Puis il se redressa aussitôt. Sam attendait visiblement sa réponse avec une attention toute particulière.
- D'accord!
Son aîné avait parlé d'une voix presqu'inaudible. Ne cachant pas sa joie, Sam ferma les yeux comme pour apprécier le moment.
- Je suis d'accord mais à une seule condition, déclara Dean, en se redressant sur ses jambes, si je m'aperçois qu'il y a le moindre danger pour toi, j'abandonne tout!
Sam semblait accepter cette condition sans discuter. Il était bien trop content d'avoir réussit à convaincre son frère de l'aider.
- Si tu continues à rire aussi bêtement, je vais finir par le regretter, remarqua Dean, en tendant un bras vers lui, allez viens! il est tard, ils doivent se demander où nous sommes!
Sam épprouva un grand soulagement. Il sortit du véhicule et se campa devant son frère en posant une main sur son épaule.
- Merci, Dean!
Il avait parlé d'une voix tremblante. Toute émotion confondue, il sentit la pression retomber comme libèré d'un énorme poid et éclata en sanglots. Dean semblait quelque peu gèné de voir son petit frère aussi mal. Il avança vers lui et le prit dans ses bras. Il dû lutter pour ne pas pleurer mais c'est avec un regard humide qu'il murmura à son frère que tout allait bien se passer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cristal20

avatar

Nombre de messages : 260
Date d'inscription : 15/08/2007

MessageSujet: Re: La vengeance des vampires   Ven 9 Nov - 0:34

Dean sursauta dans son lit. Une musique dés plus assourdissante faisait trembler les murs de la pièce. D'un air abasourdi, il vit son jeune frère assit autour de la table, un petit sourire sur le coin des lèvres.
- Oh, merde, c'est quoi ce bordel?
- Jo a rouvert le bar aujourd'hui, laissa entendre Sam, amusé.
- Quoi! mais quelle heure est-il?
- Il va être dix heures!
Dean se laissa retomber sur le lit, en échappant un soupir contrarié.
- Nous devions partir ce matin, lança-t-il, en se râclant le visage.
- Je sais mais Ellen a insité pour que je te laisse dormir! remarqua Sam, en se levant, et puis Bobby va accompagner Missouri jusqu'à Lawrence pour prendre les livres dont on a parlé hier!
Il marqua une pause et attendait la réaction de son frère. Celui-ci avait le bras en visière sur les yeux. La nuit avait été longue pour eux. Mais Sam avait l'habitude de peu dormir à cause des visions qu'il avait avant la mort du démon aux yeux jaunes. La musique venait à peine de s'arrêter qu'une autre reprennait aussitôt. Marmonnant quelques mots incompréhensibles, Dean repoussa le drap et bondit hors du lit.
- Si tu veux, je vais te chercher un café et...
- Non, c'est bon, coupa Dean, en fouillant dans son sac, de toute façon, on ne peut pas rester éternellement ici!
- Je sais!
Tout juste vêtu de son caleçon noir, Dean se dirigeait vers la salle de bain.
- Missouri veut te voir avant de partir, remarqua Sam, elle veut s'assurer que ta morsure s'est complètement résorbée.
Dean se planta devant le miroir et d'un geste sec, retira le pansement de son cou. Il se pencha pour mieux voir la morsure qui, apparemment, s'estompait pour finalement ne laisser que quelques traces rougies. Il se retourna vers son jeune frère qui était adossé contre le chambranle de la porte et lui adressa son plus beau sourire.
- Missouri est une fée!
Sam était ravi de voir son aîné de si bonne humeur.
- Je t'attend en bas, déclara-t-il, en refermant la porte derrière lui.

Une demi-heure plus tard, Dean apparut dans la grande salle du bar. Les clients qui avaient mis la musique étaient déjà partis. Il rejoignit son frère, assis à une table.
- Je croyais que Jo avait ouvert le bar! s'étonna-t-il, en balayant des yeux la pièce vide.
- Ils viennent de partir, répondit Sam, concentré sur son écran.
Ellen déposa une tasse de café et une assiette remplie de muffins devant lui.
- Tiens, mon ange!
Etonné pas autant de bienveillance, le jeune homme fronça le sourcils. Il jeta un regard surpris vers elle et la suivit des yeux jusqu'à ce qu'elle disparaisse derrière le bar puis se pencha vers son frère.
- Mon ange! répèta-t-il, toujours surpris.
Sam lui adressa un sourire. L'étonnement de son aîné l'amusait beaucoup. Sans insister, Dean dégusta les muffins et avala une gorgée de café chaud.
- Qu'est-ce-que tu fais?
- Il y a des suicides étranges à Gaylord, dans le Michigan, répondit Sam, quatre personnes se sont jetés d'un pont, la mème semaine.
- Quatre personnes! ça fait beaucoup en si peu de temps! et ce pont, il a une histoire!
Sam tapota sur son ordinateur puis se releva aussitôt.
- Il a été à moitié détruit, il y a vingt ans, à cause d'un violent accident de train, déclara-t-il, en plissant les yeux pour lire, le train s'est retourné sur la voix ferrée et a percuté les barrières pour finir dans la rivière en contre-bas.
- Etrange! remarqua Dean, en se penchant pour voir l'article sur l'écran.
Missouri apparut dans la pièce. Elle était souriante et remerçiait chaleureusement Jo pour son accueil. Puis, elle se tourna vers les deux frères qui venaient de se lever.
- Ah, vous voilà!
Toujours aussi joyeuse, elle se campa devant Sam et l'enlaça avec une grande tendresse.
- Prends bien soin de toi, mon chéri, dit-elle, d'une voix trés maternelle, et ne te fais aucun soucis, tout ira bien!
Le jeune homme parut surpris. Il ne savait pas si la voyante parlait de leur nouvelle affaire ou de ses inquiètudes au sujet de son aîné. Comme si elle appréhendait une foule de questions, Missouri ne s'attarda pas puis se posta devant Dean. Elle appuya sur son épaule pour qu'il se baisse à sa hauteur.
- Montre-moi ça! dit-elle, en scrutant la morsure, trés bien, tout ceci n'est plus qu'un mauvais souvenir!
Elle éclata de son rire strident et tapota gentiment sur la joue du jeune homme.
- Décidément, tu leurs fait toutes tourner la tête, plaisanta-t-elle, en l'enlaçant avec une extrème gentillesse.
Dean laissa les bras de la voyante se nouer autour de sa taille tout en regardant son frère d'un air complètement ahuri. Puis Missouri lui prit la main et la serra entre les siennes. Quand Sam la vit fermer les yeux avec une étrange expression sur le visage, il était sur le point de lui demander ce qui se passait mais la Missouri fit mine de s'éloigner.
- Attendez!
Dean la retenait en resserrant légèrement les doigts autour de sa main.
- Je veux savoir!
Missouri lui adressa un regard faussement surpris.
- Quoi donc, mon ange!
Le jeune homme se tourna vers son frère avec un sourire presque forcé.
- Mon ange! répèta-t-il, comme si ça ne le surprenait pas.
Puis il se plaça devant la voyante avec la ferme intension d'en savoir plus.
- Que me cachez-vous, Missouri? s'enquit-il, vous m'avez vu finir en pâté pour chien de l'enfer ou pire encore, quoique je ne vois pas ce qui pourrait être pire!
Ellen et Jo ne comprenaient pas vraiment de quoi il pouvait bien parler. Bobby leurs promit de leurs expliquer plus-tard.
- Je ne vois pas les choses, je les ressens! rectifia Missouri, en laissant échapper un soupir contrarié. Trés bien, puisque tu y tiens, je vais tout te dire. Assied-toi!
Sam avait le coeur qui battait à tout rompre. Il ne tarda pas à imiter son aîné. Missouri semblait chercher une façon trés simple de tout expliquer.
- D'abord, il faut que je vous raconte une petite anecdote! laissa-t-elle entendre, toujours en soupirant.
Elle prit place sur une chaise, non loin des deux frères.
- Quelques jours aprés la mort de votre mère, John est venu me voir! Il était si désespèré!
- Nous le savons, remarqua Sam, de plus en plus inquièt.
- C'est exact! pendant qu'il était dans mon bureau, vous restiez tous les deux dans le salon, continua-t-elle, avec un petit sourire nostalgique, vous étiez si mignons, tous les deux! Et puis, la toute dernière fois où John est venu, le petit Sammy pleurait et rien ne pouvait le calmer.
Elle se tourna vers Dean.
- Tu as pris ton frère dans les bras et tu t'es installé dans un fauteuil en disant à ton père que tout allait bien. Puis tu as serré Sammy tout contre toi en lui parlant doucement, continua Missouri, en articulant les bras comme si elle portait un bébé, ton petit frère s'est arrêté de pleurer. C'était vraiment incroyable, mème John n'en revenait pas! Tu le caressait tendrement sur la joue.
Sam sentit une boule se nouer dans sa gorge. Il observait son aîné à la dérobée, se rappelant de leur discution de la veille. Dean l'avait réconforté avec des mots rassurants comme il l'avait toujours fait. De son côté, Dean jetait des petits coup d'oeil furtif vers son frère comme s'il pensait à la mème chose.
- C'est à ce moment là que j'ai ressenti, pour la première fois, cette étrange sensation, poursuivit Missouri, une sensation de bien-être, apaisante comme si quelqu'un de bienveillant était dans la pièce. Et je l'ai dit à John, je lui ai dit qu'une force puissante et bienfaisante veillait sur ses deux garçons!
Elle marqua une courte pause et posa une main sur celle de Dean.
- Et puis, quand tu t'es réveillé dans cette chambre, alors que j'avais pris ta main, comme je le fais maintenant, cette sensation est de nouveau apparu toujours aussi apaisante mais beaucoup plus forte, plus puissante que la première fois! C'est alors que j'ai compris!
Dean la dévisageait d'un regard troublé, comme s'il appréhendait ce qu'elle allait lui dire.
- Je pensait que cette force était autour de vous, qu'elle vous protègeait mais je m'étais trompée!
- Comment ça? s'étonna Dean, encore plus surpris.
- Elle est en toi, mon ange! Cette force si pure et bienveillante est en toi!
Le jeune homme échappa un sourire forcé puis reprit un semblant de sérieux.
- Allons, Missouri, avouez que vous me dites ça pour me faire flipper!
Sam n'en croyait pas ses oreilles. Il aurait voulu dire quelque chose mais il n'arrivait plus à sortir le moindre son de sa bouche.
- Je suis trés sérieuse, au contraire! Et je vais t'apprendre une chose qui va certainement te faire peur, cette fois! déclara la voyante, en roulant ses grands yeux noirs.
- Je crois que c'est déjà fait!
L'émotion qui se lisait sur le visage de la voyante ressemblait à de la peine.
- Tu aurais dû périr dans l'incendie avec ta mère!
Dean se figea devant cette nouvelle comme si son sang s'était glacé dans ses veines.
- Quoi!
- Oh, mais...ça n'a pas de sens! s'étonna Sam qui semblait plus pérturbé que son aîné.
Missouri échappa encore un de ses soupirs contrariés.
- Le démon aux yeux jaunes avait des projets pour des enfants comme toi, n'est-ce-pas? Et, je crois savoir que tous les autres n'avaient ni frères ni soeurs, sauf peut-être morts ou déjà corrompus par le mal! Comme ton ami, Andy, auquel tu penses en ce moment! Tu es le seul d'entre eux à avoir eu un frère à tes côtés!
Sam ne comprenait plus rien. Son esprit s'embrouillait complètement.
- Qu'est-ce-que ça veut dire? s'enquit-il, si le démon aurait voulu tuer Dean, il l'aurait fait depuis longtemps!
Devenu entièrement muet, l'aîné tentait veinement de mettre de l'ordr dans son esprit confus.
- Si tu n'avais pas grandi avec un frère, mème avec toute la volonté de ton père, tu n'aurais pas été aussi bien protègé qu'avec Dean!
- Vous êtes en train de me dire que j'aurai basculé...
- Non, je n'ai pas dit ça! coupa Missouri, tu n'es pas assez malfaisant pour ça! J'essaie de te dire que ton frère est le seul rempart qui empêche le mal de corrompre ton jugement!
Elle se leva lentement puis attrappa sa veste.
- Je suis désolée si je ne peux pas plus vous aider, les garçons, laissa-t-elle entendre, avec un faible sourire, et j'espère que vouz arriverez à contrer ce pacte! S'il y a une solution, vous la trouverez!
Elle salua Ellen et Jo de la main puis jeta un regard plein de tendresse aux deux frères. Bobby ramassa le sac de la voyante.
- Je serai de retour demain, déclara-t-il, à l'adresse des Winchester, en attendant, vous ne bougez pas d'ici!
Dean leva les yeux vers lui comme s'il voulait protester mais le vieux chasseur disparut derrière la grande porte. Sam était encore sous l'effet de cette nouvelle ahurissante. Il croisa le regard vert de son frère et comprit que celui-ci était aussi perdu que lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cristal20

avatar

Nombre de messages : 260
Date d'inscription : 15/08/2007

MessageSujet: Re: La vengeance des vampires   Ven 9 Nov - 0:35

Cinquième chapître
Les coudes sur les genoux, la tête dans les mains, Dean était encore sous l'effet de cette révèlation. Il se redressa aussitôt et bondit sur ses jambes. D'un pas décidé, il se dirigea vers la sortie.
- Il faut que je sortes!
Sam se leva à son tour avec la ferme intension de l'en empêcher mais Ellen le devança en posant la question que les deux frères redoutaient depuis le début.
- Quel pacte?
Dean se tourna vers elle d'un coup en fronçant les sourcils puis son regard rencontra celui de son jeune frère. Devant le malaise qu'avait pu causer sa question, Ellen comprit trés vite qu'elle avait touché un point sensible.
- Je ne crois pas avoir vraiment envie de parler de ça! répondit l'aîné, une main sur la poignée de la porte. Je...j'ai juste besoin de prendre l'air!
Il quitta le bar et quelques secondes plus-tard, le vrombrisement de l'Impala se fit entendre. Resté seul avec les deux femmes, Sam entreprit de leurs raconter toute l'histoire à partir du moment où il était dans ce vieux village avec les autres personnes comme lui. Dés qu'il eût fini, Ellen tira une chaise et se laissa tomber d'un air abasourdi.
- Mon Dieu! Mes pauvres garçons! déclara-t-elle, sans cacher sa surprise, vous n'êtes pas sortis de l'auberge!
Jo était restée figée, tournoyant maladroitement le verre qu'elle tenait dans ses mains.
- C'est incroyable! réussit-elle à dire, d'un air accablé.
Sam baissa honteusement la tête comme s'il était le principal fautif. Ces derniers jours avaient été trés épprouvant pour lui comme pour son grand frère. Dean avait failli devenir un vampire, il aurait pu mourir empoisonner par la morsure de Kate, les révèlations de cette dernière n'avaient pas été faciles à encaisser et maintenant, Missouri qui prétendait que quelque chose d'étrange mais bienfaisant résidait au plus profond de son frère aîné. Tout paraissait se compliquer à loisirs. Il n'était sûr que d'une chose, il voulait sauver son frère à tout prix.
- Nous allons vous aider! décrèta Ellen, en se tournant vers sa fille, s'il y a une solution pour sauver Dean, on le trouvera!
- Absolument! renchérit Jo, avec conviction.
Un sourire reconnaissant sur les lèvres, Sam agita la tête en guise de remerciement.

Le lendemain, comme prévu, Bobby revint avec deux vieux livres dont la couverture était entièrement recouverte de cuir brun. Il en sortit deux autres qu'il avait trouvé en fouillant dans sa propre bibliothèque. Mais Sam était bien plus attiré par un des livres de Missouri qui paraissaient trés vieux. Dean, qui avait plutôt mal dormi, semblait d'humeur grognon. Il prit le second livre que leur avait donné la voyante. Installés dans le fond du bar, les trois chasseurs étaient plongés dans leur lecture, cherchant inlassablement une solution pour rompre le pacte. Au bout de quelques heures, alors que la nuit commençait à tomber, Dean laissa échapper un soupir. Il leva les yeux vers son frère qui semblait absorbé par sa lecture. Mème Ellen s'était installée à une table et furetait les quelques pages d'un vieux livre, en compagnie de sa fille. D'un geste las, Dean referma son ouvrage qui provoqua un bruit sourd dans la pièce.
- C'est ridicule! lança-t-il, en bondissant sur ses jambes, on perd du temps! On ferait mieux de partir pour le Michigan botter le cul à ces salopards de démons!
- Nous n'avons pas le choix, remarqua Bobby, pour le Michigan, c'est règlé! J'ai envoyé quelqu'un s'en occuper!
Dean agita les bras en guise déception.
- Je suis certain que nous allons trouver quelque chose dans ces bouquins! avoua le vieux chasseur, Missouri...
- Missouri s'est trompée, coupa le jeune homme, en frappant contre sa poitrine, je suis Dean Winchester, tu l'as oublié! J'ai passé ma vie à chasser et tuer des démons de toutes sortes et mème des innocents! Il n'y a rien en moi qui soit apaisant ou peu importe! Missouri a juste ressenti de la confusion ou un sentiment de...
Il se stoppa au beau milieu de sa phrase et enfouit les mains dans les poches de son jean en pensant qu'il en avait trop dit.
- Un sentiment de quoi? insista Bobby, en se levant.
Dean fit quelques pas en arrière comme s'il cherchait à éviter cette confrontation. Son jeune frère le sentait mal à l'aise. Il savait que Dean n'était pas ce genre d'homme à se livrer si facilement.
- Ce n'est pas important!
- Bien sûr que si! C'est toute la considération que tu as pour ta personne! Ne me dis pas que tu te sens aussi insignifiant! s'étonna Bobby, je ne suis pas certain que Sam ait la mème opinion que toi!
Dean lança un rapide coup d'oeil vers son jeune frère.
- En quoi Missouri se serait-elle trompée? demanda le vieux chasseur, cherchant à pousser le jeune homme dans ses derniers retranchements.
- Tu tiens vraiment à le savoir! retorqua Dean, en esquissant une moue contrariée, j'ai vu ma mère brûler au plafond et depuis ce jour, ma vie a complètement basculée! Mon père s'était renfermé sur lui-mème, les seules fois où il parlait, c'était pour me dire que des démons vivaient tout autour de nous, dans les placards, sous mon lit et qu'ils n'avaient pas besoin de porte pour entrer!
- Il disait vrai! déclara Bobby, surpris.
Dean écarta les bras du corps en affichant un regard amer.
- Je n'avais que cinq ans, Bobby! J'étais terrorisé! J'avais tellement peur que je le suppliais de m'emmener avec lui quand il rendait visite à Missouri! Sinon, je restais dans un coin de cette chambre d'hotel avec mon frère dans les bras jusqu'à ce qu'il revienne!
Il marqua une pause en évitant soigneusement le regard ahuri de son frère.
- Je me sentais en sécurité chez elle, continua-t-il, avalant difficilement sa salive, je savais qu'on étais ensemble et c'est certainement ça que Missouri a ressentit et rien d'autre!
Il poussa un soupir comme soulagé et fit demi-tour vers la fenêtre. Le silence qui vint ensuite montrait à quel point, les autres personnes de la pièce se sentaient vraiment embarrassées. Sam se leva et fit les quelques pas qui le séparaient de son aîné. Arrivé à sa hauteur, il posa une main sur son épaule.
- Pourquoi tu ne m'en as jamais parlé?
Dean ferma les yeux comme pour refouler les larmes. Il était sur le point de craquer mais il lutta tant bien que mal jusqu'à ce qu'il retrouve un semblant de calme.
- C'était il y a longtemps, Sam! Je ne voyais pas l'intêret d'en parler!
Devant l'obstination de son frère à vouloir se barricader derrière cette fausse cuirasse, Sam n'insista pas. Il ne voulait pas le mettre plus mal à l'aise qu'il ne l'était déjà. Il se contenta de tapoter gentiment sur son épaule pour lui montrer qu'il n'était pas seul. De son côté, Bobby reprit place sur sa chaise. Il avait réussit à percer un des nombreux secrets que Dean cachait au fond de lui. En feuilletant rapidement le livre de sam, son regard fut attiré par une page. Un sourire illumina son visage bourru.
- J'ai trouvé quelque chose!
Les deux frères se regardèrent avant de se retourner en mème temps en s'avançant vers le vieux chasseur. Sam se pencha pour lire. Sur le livre, on pouvait voir comme un pintagramme mais avec des dessins différents au centre.
- C'est un bentacle!
- Qu'est-ce-que c'est, Bobby? demanda Sam, surpris.
- C'est le mème principe que le pintagramme, mais ses propriètés sont diffèrentes.
Dean fronça les sourcils.
- Comment ça un comme un pintagramme! s'étonna-t-il, d'un air médusé, je croyais qu'on cherchait un moyen de rompre le pacte! Et d'ailleurs, ça sert à quoi ce truc?
Bobby laissa échapper un soupir.
- On ne trouvera pas une solution, tout de suite, pour le pacte, remarqua-t-il, en faisant pivoter le livre pour que le jeune homme puisse voir le dessin. Mais le bentacle pourrait nous éclairer sur ce que Missouri pense avoir ressenti...
- Hors de question! coupa Dean, en se redresant, il me semble avoir été clair! Missouri n'a rien ressenti dutout!
Sam examina la page de plus prés.
- Ne fais pas ta mauvaise tête! lança Bobby, tu ne risques rien!
- Bobby a raison, renchérit Sam, avant que son aîné ait le temps de protester, ça n'a rien à voir avec le vaudou, c'est du latin!
- Et alors!
- C'est écrit que ça aide ton toi intèrieur à ressurgir!
Dean dévisagea son jeune frère avec un air accusateur dans son regard vert.
- Tu me prends pour un pervers ou quoi! Tu penses sûrement que j'ai une personnalité de...
- Allons, Dean! Tu sais trés bien que c'est faux! Mais si Missouri s'est trompée comme tu le penses, rien ne se passera!
Dean n'était pas convaincu et il le fit clairement savoir en agitant négativement la tête.
- Si tu n'es pas curieux de le savoir, moi si! insista Sam, je veux en être sûr!
- Sûr de quoi! Mais enfin, Sam, sois réaliste!
Bobby se leva tout en gardant le nez plongé dans le livre.
- Je pense que Sam a raison, déclara-t-il, ça ne ressemble pas à du vaudou, il y a des plantes ou plutôt des essences de fleurs qui sont utilisés pour pratiquer cette...ce charme, pivoine rouge, lierre, agératum, anis verte, célosité, ciguë blanche!
- Rien que ça!
Bobby posa le livre ouvert sur la table pour venir se camper devant l'aîné des Winchester.
- Ce sont des fleurs qui ont une signification bien spéciale, expliqua-t-il, voulant absolument convaincre le jeune homme.
Poussant un soupir bien plus que contrarié, Dean semblait encore hésiter.
- Quelle genre de signification? demanda-t-il, enfin.
Bobby profita de cet intérêt soudain pour reprendre le livre.
- L'anis verte représente la sincérité, la célosie l'immortalité, la ciguë blanche la bravoure surtout face à la mort, le lierre est une plante pour la fidélité eternelle et la pivoine rouge veut dire en langage des fleurs qu'un amour indestructible veille sur toi, énumèra-t-il, et bien sûr, l'essence est posée au pied de celui qui se trouve dans le bentacle par la personne qui lui est le plus proche.
- Wouaw! Je vais devenir un véritable enfant de coeur avec tout ça!
Le vieux chasseur le foudroya du regard et Dean fit mine d'être impressionné.
- Je connais quelqu'un qui pourrait nous fournir ça! remarqua Jo, avec un grand sourire, j'aurai tout dans une heure!
- Super! Je me charge de faire le bentacle dans la grange, se proposa Ellen, ravie de pouvoir être utile.
L'aîné des Winchester afficha un regard surpris.
- Oh, Oh! Excusez-moi mais je pourrai, au moins, donner mon avis!
Stoppés dans leur élan, les autres se tournèrent vers lui.
- Mais je croyais que tu étais d'accord, Dean! s'étonna son jeune frère, en fronçant les sourcils.
- Non mais attendez! Vous allez me mettre dans un de ces trucs avec des senteurs de fleurs à la noix sans savoir ce qui va se passer!
- Tu ne risques rien! avoua Bobby, il est clairement noté dans le livre que ce n'est pas dangereux!
- S'il te plaît, Dean! insista Sam, ça ne coùte rien d'essayer!
Son aîné leva les yeux au ciel avec un soupir de dépit.
- Ok!

Deux heures plus-tard, tout le monde était réuni dans la grange. Sam finissait de mèlanger les essences de fleurs tandis que Bobby vérifiait avec le livre si le bentacle était fait correctement.
- Tout est prêt! déclara Sam, en montrant une petite fiole rempli d'un liquide verdâtre.
- Parfait! Maintenant, Dean, tu te mets au milieu du bentacle!
Le jeune homme esquissait une grimace contrariée mais s'exécuta quand mème.
- Je n'arrive pas à croire que je vous ai laisser me convaincre de faire un truc aussi stupide! marmonna-t-il, en prenant place.
Bobby prit le livre et lu une dernière fois les instructions.
- Sam, tu dois allumer quatre bougies et les mettre autour du bentacle pour qu'elles forment un carré, ensuite, tu verseras l'essence des plantes autour de ton frère mais à l'intèrieur cette fois.
Quand il eut fini, le jeune homme se redressa pour faire face à son aîné.
- Tu devrais te détendre!
- Ah, trés drôle, on voit que ce n'est pas toi qui sert de cobaye!
Un sourire sur les lèvres, Sam rejoignit le vieux chasseur qui lui tendit le livre.
- La personne la plus proche doit tout faire, y comprit lire l'incantation!
Le jeune Winchester s'avança de quelques pas et commença à lire le paragraphe en latin. Mal à l'aise, Dean regardait les bougies et le liquide à ses pieds d'un air peu rassuré. Il avait une forte envie de sortir de ce cercle mais il se reprit trés vite en essayant de garder un semblant de calme. Il frotta la paume de ses mains contre son jean et décida de fermer les yeux pour ne pas montrer son stress. Sam continuait à lire quand soudain, un grondement étrange se fit entendre. A travers les fenêtres de la grange, on pouvait apercevoir de gros nuages épais et blancs se rassembler dans le ciel. Inquièt, Sam arrêta de lire. Son frère ne bougeait pas comme s'il était le seul à ne pas entendre le bruit assourdissant du tonnerre.
- Dean! Dean!
D'un air paniqué, Sam fit mine d'avancer mais Bobby le rattrappa par le bras.
- Il faut continuer! Lis!
Le jeune homme plongea le nez dans le livre et continua de lire tout en gardant un oeil sur son frère. Le ciel s'obscurcissait de plus en plus, un vent insidieux pénètra par la fenêtre, éteignant les bougies d'un seul coup. Toujours immobile, Dean semblait ignorer ce qui se passait autour de lui. Quand il eut fini, Sam referma le livre et le colla dans les bras de Bobby. Il alla jusqu'à la fenêtre mais, déjà, les nuages se dispersaient lentement, laissant apparaître la clarté du jour. De plus en plus inquièt, il se posta devant son aîné.
- Dean!
Celui-ci rouvrit les yeux. Il regarda autour de lui, légèrement surpris par le regard inquièt de son jeune frère. Il posa les mains sur son torse, son ventre et son visage en tatonnant puis releva la tête vers Sam.
- J'ai l'air entier! remarqua-t-il, avec un sourire.
- Tu vas bien!
- Bien sûr, pourquoi tu me demandes ça? s'étonna Dean, en sortant le plus vite possible du cercle.
- Oh, mais...
Sam n'arrivait pas à finir sa phrase. Quelque chose s'était bien passée pourtant, son frère n'avait visiblement rien vu.
- Mais quoi!
Un court silence s'instaura dans la vieille grange puis Dean frappa dans ses mains.
- Bon! Je vous ai laisser faire votre délir, il ne s'est apparemment rien passé, alors maintenant, on arrête tout de suite ces trucs de débiles et...j'ai faim!
Il tourna les talons en direction du bar sans prêter attention au regard ahuri de son jeune frère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cristal20

avatar

Nombre de messages : 260
Date d'inscription : 15/08/2007

MessageSujet: Re: La vengeance des vampires   Jeu 15 Nov - 12:03

Sixième chapître
Quand il apprit qu'il avait eu une certaine absence incompréhensible au cours de la séance, Dean n'avait pas voulu en savoir d'avantage. Au début, il avait pensé que son frère cherchait à le faire flipper mais comme Ellen et Jo appuyaient les dires de Sam, il n'eut pas d'autre choix que d'y croire. Bobby voulait, quand à lui, en savoir plus et n'avait pas lever la tête de ses livres depuis un bon moment. Inquièt, Sam ne quittait pas son aîné des yeux, guêtant ses moindres réactions. Irrité par le comportement trop protecteur de son jeune frère, Dean se sentait de plus en plus mal à l'aise.
- Tu vas bien! demanda Sam, en remarquant le regard pensif de son aîné.
- Arrêtes de me poser cette question toutes les cinq minutes, tu me fatigues! grogna Dean, en agitant le bras vers l'ordinateur, tu n'as rien trouvé d'interessant!
- Je cherche, je cherche!
Ils furent interrompu par l'arrivée de quelques clients qui venait d'entrer dans le bar.
- Au bouleau! lança Jo, en prenant place derrière le comptoir.
Ellen sentait bien que l'aîné des Winchester était sur le point d'exploser, rien qu'à sa façon de taper nerveusement sur le rebord de la table. Ils auraient dû reprendre la route depuis longtemps.
- Pourquoi tu n'irais pas faire un tour, histoire de te changer les idées! proposa-t-elle, au détriment de Sam qui aurait préfèré le savoir prés de lui.
Esquissant une grimace qui lui était bien particulière, Dean attrappa son trouseau de clés et quitta le bar en claquant la porte. Le malaise qui suivit son départ fut trés embarassant, que ce soit pour Sam comme pour les autres.
Assis au fond d'une vieille taverne, Dean demeurait pensif. Tout devenait confus dans sa tête. Il y a encore quelques semaines, il avait accepté le fait qu'il devait mourir pour Sam mais, aprés toutes les nouvelles révèlations qu'il avait eu, ces derniers temps, il avait peur de ne pas pouvoir se défaire de ce pacte et de laisser son jeune frère au main de ces démons.
Une jeune femme, trés belle, poussa la porte du petit café, un téléphone collé à son oreille. Discutant visiblement avec son médecin, elle commanda un double wisky.
- Comment voulez-vous que j'annonce ça à mes parents? s'enquit-elle, à voix basse. Cette tumeur me tuera, petit à petit, et mes parents aussi! Je préfèrerai mourir dans un accident de voiture! Pour eux, ce sera brutal mais ça vaut mieux que de voir leur fille unique devenir un légume!
Elle raccrocha aussitôt et demanda au serveur de lui donner la bouteille puis décida de s'isoler au fond du bar. Il n'y avait personne excepté un jeune homme qu'elle n'avait jamais vu dans la région. Il était seul et on pouvait déceler une certaine tristresse dans le regard. Elle le trouvait vraiment trés attirant. Puisqu'elle avait choisi de mourir le soir mème plutôt que d'affronter ses parents, elle pensa qu'elle pouvait se permettre d'être audacieuse pour une fois. Elle se posta devant lui avec un magnifique sourire.
- Je peux! demanda-t-elle, en montrant la chaise vide.
- Je vous en prie!
Elle retira sa veste et s'installa en face de lui, repoussant sa longue chevelure brune.
- Qu'est-ce-qu'un homme aussi séduisant que vous fait tout seul dans un coin aussi perdu?
Il lui adressa un sourire.
- Qu'est-ce qu'une jolie femme comme vous fait dans un vieux café avec une bouteille de wisky encore pleine?
- Bien vu! Mais j'ai posé la question la première!
Il feigna la surprise en s'adossant contre le dossier de son siège.
- J'essaie de fuir la réalité! déclara-t-il, presqu'à lui-mème.
- Je crois que nous sommes deux dans ce cas! Une femme?
Il laissa échapper un petit rire prenant un air faussement offusqué.
- Oh, j'aurai bien aimé!
Elle le dévisagea longuement tandis qu'il faisait tournoyer sa bière entre ses doigts. Il était vraiment trés séduisant et différent des hommes quelle avait connu jusque là. Quelque chose le démarquait des autres. Elle tendit sa main au dessus de la table.
- Susan! Je suis dans la publicité!
- Dean!
Il lui serra la main tout en la fixant de son regard vert pénètrant. La jeune femme était troublée par ce bel inconnu.
Sam entra dans la chambre où son frère dormait encore. Il tapota légèrement sur le bras de son aîné.
- Dean, réveille-toi!
- Mmm! quoi!
- Il faut qu'on parte!
- Tu as trouvé quelque chose!
Sam ouvrit son ordinateur et montra un article à son frère.
- Oui, à Emmetsburgh, en Iowa, deux adolescents ont suivi un petit garçon jusqu'à une vieille école abandonnée, expliqua-t-il, l'un d'eux est ressorti de l'établissement ensanglanté, en affirmant que le gamin aurait tué son ami rien qu'en posant la main sur son front.
- Ok, va pour l'Iowa! déclara Dean, en repoussant le drap.
Puis, il s'assit sur le lit en grimaçant légèrement. Il fit rouler ses épaules comme s'il était courbaturé du dos.
- T'as pas la forme! remarqua Sam, en voyant son frère se masser le cou. Tu es rentré tard!
Dean esquissa un sourire espiègle. Comprenant que son aîné avait sûrement fait une rencontre fortuite la veille, il secoua la tête.
- Tu ne changeras pas!
Dean semblait sur la défensive.
- Et mec! C'est elle qui m'a abordé, pas moi! riposta-t-il, en continuant à se masser l'épaule.
Sam avait ce sourire taquin qu'il avait à chaque fois que son frère cherchait à se justifier, surtout à ce sujet.
- Hé, c'est la vérité! Et crois-moi, pour une femme qui semblait sophistiquée, elle avait des arguments de poids! lança Dean, en faisant mine de siffler, une vraie tigresse!
Il bondit sur ses jambes comme pour éviter le regard amusé de son cadet et fonça vers la salle de bain. Le sourire de Sam disparu quand il vit une marque derrière l'épaule de son aîné.
- Mais qu'est-ce-que tu as fait? s'écria-t-il, en fronçant les sourcils, tu es complètement malade!
Dean se retourna vers son frère, l'air surpris.
- De quoi tu parles?
- Tu crois franchement que c'est le moment de te faire un tatouage!
L'aîné des Winchester demeura interdit quelques secondes.
- Quel tatouage!
Puis comme s'il venait de comprendre, Dean se posta devant le miroir et tenta de discerner la marque dans son dos.
- Mais c'est quoi ça encore?
Le tatouage ne représentait rien de spécial en particulier. Sam posa un doigt sur les contours du dessin.
- Aïe! ça fait un mal de chien!
- Oh, mec! qu'est-ce-que ça veut dire? s'inquièta Sam, il faut aller voir Bobby! Il saura quoi faire!
Avant mème qu'il ait pu atteindre la porte, Dean le rattrappa par le bras.
- Hors de question! grogna-t-il, si tu fais ça, on ne pourra pas partir dans l'Iowa!
Sam resta bouche-bée. Il dévisagea son frère d'un air médusé.
- Ecoute! On ne peut pas rester ici indéfiniment, déclara Dean, il faut...
- Quoi! coupa Sam, il faut quoi! C'est un effet secondaire dû à l'incantation, on ne peut pas faire comme si ce n'était rien!
Un court silence s'instaura entre eux. Au mème moment, quelqu'un frappa à la porte. Bobby apparut dans l'encadrement de la porte.
- Hé, les garçons! Je crois avoir trouvé un petit bouleau pour vous!
Les deux frères se jetèrent des coups d'oeil en coin.
- On va partir pour l'Iowa, déclara Sam, à contre coeur.
- Oh mais ça pendra pas longtemps! remarqua le vieux chasseur, en agitant le journal local, c'est ici, à Duluth!
- Ah bon! Encore des vampires? s'étonna Sam, inquièt.
- Non! Il n'y a plus rien à craindre de ce côté là, déclara Bobby, en rajustant sa casquette, un article dans le journal de ce matin parle d'une femme qui a été retrouvé inconsciente dans le couloir de son hotel. Quand elle est arrivée aux urgences, elle a précisé qu'elle avait une tumeur au cerveau mais les médecins n'ont rien trouvé!
- Elle a peut-être menti, supposa Dean, et puis, ça n'a rien à voir avec notre bouleau!
- Je n'en suis pas si sûr! Elle avait un étrange tatouage sur son poignet, à son arrivée à l'hôpital, et d'aprés ce que j'ai lu, il commence à disparaître. Peut-être qu'elle a eu recours à une magie quelconque!
En entendant le mot tatouage, Sam commençait à s'agiter nerveusement.
- Je peux! dit-il, en prenant le journal des mains de Bobby.
Il se tourna vers son frère et lui mit l'article sous le nez.
- C'est elle, ta tigresse!
Dean lui lança un regard furieux tout en lui arrachant le papier des mains. Sam scrutait le visage de son frère, guêtant la moindre réaction et eut beaucoup de mal à avaler sa salive quand il vit l'expression de confusion qu'il pouvait lire dans les yeux de son aîné.
- Vous pouvez m'expliquer! s'étonna Bobby, en les regardant tour à tour.
- Montre lui!
Dean poussa un soupir plus que contrarié et fit demi-tour sur lui-mème.
- Depuis quand as-tu cette marque? s'étonna Bobby, en examinant le tatouage, c'est le mème que cette femme!
- Ce matin, je crois! répondit Dean, encore incertain.
Bobby se racla le visage en demeurant pensif.
- J'aimerai bien savoir ce que tu as fais à cette femme, s'enquit-il, à l'adresse de l'aîné.
- Oh mais je ne lui ai rien fait! se défendit Dean, d'un air dépité, en tout cas, rien dont elle puisse se plaindre!
Le vieux chasseur semblait réflèchir puis avant de quitter la pièce, il se tourna vers Dean.
- Toi, mon gars, tu ne bouges pas d'ici avant qu'on ai parlé à cette femme! lança-t-il, je vais tenté de contacté Missouri.
Visiblement pas d'accord avec son vieil ami, Dean fronça les sourcils.
- Et attend une minute! Cette incantation, c'était votre idée, si vous avez merdé avec ça, ce n'est pas mon problème! grogna-t-il, je pars pour l'Iowa, aujourd'hui, que tu sois d'accord ou pas!
Sam esquissa une grimace comme s'il attendait que Bobby se mette en colère mais le vieux chasseur paraissait plus embarassé qu'autre chose.
- Tu as certainement raison, on a merdé quelque part mais ce ne serait pas prudent de ta part de partir à la chasse alors qu'on ne sait mème pas ce qui peut se passe encore. Tu peux trés bien mettre la vie de ton frère en danger!
Devant un tel argument, Dean ne put que s'incliner. Il affichait toujours sa moue réprobatrice qui laissait paraître sa réticence puis disparut dans la salle de bain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cristal20

avatar

Nombre de messages : 260
Date d'inscription : 15/08/2007

MessageSujet: Re: La vengeance des vampires   Jeu 22 Nov - 15:33

Septième chapître

Quand ils rentrèrent dans le bar, tout semblait désert. Seuls, quelques chasseurs habitués à venir au Relais Routier, passaient de temps en temps vers cette heure là pour ne pas être directement en contact avec les gens de la ville. Helen et Jo étaient derrière le comptoir. Quand à Dean, il était assis sur le rebord de la fenêtre complètement absorbé par ses pensées. Bobby alla vers les deux femmes qui, visiblement, l'attendaient pour connaître les résultats de cette entrevue tandis que Sam, qui défaisait sa cravate, rejoignit son aîné au fond de la grande salle.
- Et alors? s'enquit celui-ci, sans mème prendre la peine de lever la tête, tu as appris quelque chose que je n'aurai pas su te dire!
Sam sentit une certaine amertume dans sa voix. Mais il le comprenait trés bien. Dean avait besoin de reprendre la route et au lieu de celà, il était devenu le sujet de l'enquète. Sam décida d'ignorer sa remarque et alla directement au but.
- Oui, tu es un ange!
Dean leva enfin les yeux vers son jeune frère, l'air surpris.
- Quoi!
Sam retira sa veste et s'assit en face de son aîné sur le rebord de la fenêtre.
- C'est ce que pense Susan Peterson! continua-t-il, en se passant une main dans les cheveux, elle est trés croyante et a beaucoup prié pour que Dieu la sauve mais quand elle a apprit que sa tumeur était inopérable, elle a décidé d'en finir avec la vie!
- Wow! Un peu trop radical à mon goùt! s'étonna Dean, qui repensait à la belle jeune femme de la veille.
- Chacun réagit à sa façon dans ce genre de cas, Dean, remarqua Sam, sans quitter son aîné des yeux, j'ai eu beaucoup de chance que mon grand frère soit plus témèraire que fataliste! Sinon, tu ne serais pas là, en face de moi.
Mal à l'aise, Dean toussota légèrement pour s'éclaircir la voix.
- Qu'a-t-elle dit ensuite?
Sam esquissa un sourire devant l'air embarassé de son aîné.
- Elle est entrée dans cette taverne dans le but de boire plus que de raison et ensuite comptait faire un joli plongeon dans un ravin avec sa voiture. Mais elle est tombée sur un homme vraiment trés séduisant et hors du commun et a choisi de s'offrir une nuit de réconfort. Oh! Et les détails étaient trés croustillants!
- Quoi!
Sam pouffa de rire devant le regard ébahi de son frère.
- Mais non, idiot, je te charrie!
- T'es pas drôle!
Reprenant difficilement son sérieux, Sam poussa un long soupir.
- En tout cas, tu avais déjà le tatouage hier puisqu'elle l'a remarqué! C'est pour ça qu'elle est certaine que tu es à l'origine de sa guérison miracle puisqu'elle a le mème sur le poignet. Il disparait petit à petit!
Dean secoua négativement la tête.
- Tout ça est complètement stupide!
- J'ai vu les dossiers médicaux, Dean! Elle avait bien une tumeur!
- Je n'ai rien à voir avec ça! insista son aîné qui commençait à perdre patience. J'ai juste passé la nuit avec une superbe créature, c'est tout!
Il bondit sur ses jambes et fit mine de partir mais son jeune frère le rattrappa par le bras et le força à le regarder.
- Tu veux en être sûr! Suis-moi!
Dean suivit son frère des yeux jusqu'à ce qu'il disparaisse dans la pièce du fond. Il rencontra le regard surpris de Bobby qui venait de donner toutes les explications à Helen et Jo puis se décida enfin à rejoindre Sam dans ce qui servait de cuisine. Quand il entra dans la pièce, Sam avait un couteau à la main et s'entaila la paume sans hésitation.
- Mais qu'est-ce-que tu fais? s'écria Dean, en fronçant les sourcils.
- Ce n'est pas malin dutout, remarqua Bobby, en secouant la tête.
Sam tendit la main à son frère.
- Fais-le!
- Faire quoi? s'étonna Dean, tu n'es pas sérieux!
- S'il te plait!
Contrarié, Dean posa sa main contre celle de son jeune frère et attendit quelques secondes avant de l'enlever. Sam avait toujours l'entaille dans la paume et son sang coulait jusqu'au sol.
- Tu es content de toi! lança-t-il, en le poussant sur une chaise.
Sam se laissa tomber sur le siège d'un air déçu. Dean appliqua un chiffon propre sur la plaie et pressa fortement pour que le sang cesse de couler.
- Je ne comprend pas pourquoi tu tiens vraiment à ce que...
- C'est bon, j'ai compris mais si tu continues, tu vas me boyer les os! grogna Sam en retirant sa main.
Il y eut un court silence.
- j'ai une trousse à pharmacie dans le tiroir du bas, déclara Helen, voyant que la situation était tendue.
Embarassé, Dean s'en voulait de s'être emporté si vite. Il prit la petite boîte et la déposa sur la table. Sans dire un mot, il retira le pansement de fortune et voulu désinfecter la plaie mais il se stoppa d'un coup fixant bêtement la main de son jeune frère. C'est alors que Sam s'aperçut que son entaille avait entièrement disparue. Encore sous l'effet de la surprise, Dean recula comme s'il se sentait péstifèré.
- Incroyable! réussit-il à dire, en regardant ses mains.
Un grand sourire se déssina sur les lèvres du cadet.
- Il n'y a plus rien! s"éxclaffa-t-il, comme un gamin.
- Tu as bien sauvé cette Susan? s'étonna Bobby, en râclant négligemment sa barbe.
- Il faut que je boive un verre! marmonna Helen, en tournant les talons.
Sam frottait la paume de sa main comme s'il n'y croyait encore pas puis aperçu une marque sur son poignet. Il déboutonna sa chemise et vit le tatouage apparaître lentement sur sa peau. Mais le motif était différent de celui de Susan.
- Hé! Regarde ça! Ce n'est pas pareil que...
Il ne finit pas sa phrase et bondit sur ses jambes en direction de son aîné.
- Montre-moi ton tatouage!
Dean fronça les sourcils.
- Pourquoi?
- Celui que Susan Peterson avait sur le poignet était plus petit, répondit Sam, j'ai l'impression qu'il y a un motif de plus sur le mien!
Echappant un soupir qui ressemblait visiblement plus à du désespoir qu'à de l'épuisement de tout ce qui se passait, Dean leva les yeux aux ciel. Il retira son T.shirt et tourna le dos aux autres.
- Mon Dieu!
En entendant ces mots sortir de la bouche de son frère, Dean comprit trés vite que quelque chose n'allait pas.
- Quoi encore!
- Ton tatouage s'agrandit!
- Quoi!
- Je t'assure, Dean! Le motif n'est plus le mème! On dirait que le dessin se termine tout seul!
Jo s'approcha plus prés et scruta minutieusement le tatouage.
- On dirait une main qui tient...une clanche de porte!
Dean esquissa une moue en se retournant et fit face à la jeune femme. Il posa les mains sur les hanches tout en la foudroyant du regard.
- Une clanche de porte!
Pour toute réponse, Jo lui adressa son plus beau sourire. Dean continuait à la toiser tout en enfilant son T.shirt noir. Le téléphone de Bobby sonna dans la poche de sa veste.
- C'est sûrement Missouri, je n'ai pas réussi à la joindre tout-à-l'heure!
Il décrocha aussitôt et agita négativement la tête vers Sam pour lui faire comprendre que ce n'était pas la voyante. Mais son visage se durcit brusquement. Sam remarqua le trait d'inquiètude qui se lisait dans les yeux du vieux chasseur. Dés que Bobby raccrocha, il se posta devant lui.
- Que se passe-t-il?
- Je crois que quelque chose se prépare.
- Comment ça? s'étonna Dean, où?
- Partout!
Les deux frères se jetèrent des regards anxieux.
- Il y a des manifestations dans plusieurs villes en Orégon, au Wyoming, dans le Dakota du Sud, du Nord! Et ça a commencé hier!
- On ne peut pas rester là à rien faire! lança Dean, bien décidé à agir.
Il se dirigea vers le bar suivi de son frère et de Bobby.
- Tu comptes faire quoi! s'écria Sam, partir à la chasse dans ton état!
- Je ne suis pas encore impotent que je sache! On partira dés que l'orage sera terminé! décrèta Dean, d'un ton ferme.
- Quel orage! Il fait un soleil de plomb!
L'aîné des Winchester se stoppa au beau milieu de la grande pièce et se tourna vers les deux hommes comme pour vérifier qu'ils ne se moquaient pas de lui puis jeta un rapide coup d'oeil vers la fenêtre. Le soleil tapait en plein dans les carreaux. Il dévisagea son jeune frère avec une certaine appréhension dans le regard.
- Tu n'entends vraiment rien!
- Non!
Alors Dean se passa une main nerveuse dans les cheveux.
- Inutile de paniquer, ok! déclara Bobby, dis-nous ce que tu entends!
- Je viens de te le dire, j'entend l'orage!
- Non, Dean! C'est forcément autre chose! Il faut que tu te concentres! remarqua Sam, en posant les mains sur les épaules de son aîné.
- Que je me concentre, t'en as de bonne toi!
- S'il te plaît!
De plus en plus contrarié, Dean affichait une moue de réprobation. Il ferma les yeux à contre coeur en essayant de discerner un peu mieux le bruit qui résonnait dans sa tête. Puis, il les rouvrit aussitôt.
- On dirait...ça ressemble à une horde de chevaux qui galopent, je sens comme des vibrations sur le sol et ça fonce droit sur nous.
Bobby et Sam s'échangèrent des regards pas trés rassurés.
- Allons, les mecs! C'est sûrement le fruit de mon imagination ou la fatigue! avança Dean, en remarquant les visages soucieux des deux hommes.
- C'est sûrement ça! ironisa Sam, avec un sourire forcé, tout comme ton tatouage ou ton don de guérison! Dean, ça commence à me faire peur tout ça!
Ne sachant pas quoi répondre, l'aîné des Winchester agita les bras en guise d'impuissance.
- Bon! Pour le moment, il faut rassembler le maximum d'information en ce qui concerne ces manifestations! proposa Bobby, quand on en saura plus, on saura quoi faire!

Au bout de quelques heures, les trois chasseurs avançaient progressivement dans leurs recherches.
- J'ai trouvé deux affaires étranges à Hampton et Fields en Orégon, deux autres à Buffalo et Rock River au Wyoming, déclara Sam, en pianotant sur son ordinateur.
- Deux autres à Billsburgh et Timber Lake dans le Dakota du Sud et aussi, à Drake et Belcourt dans le Dakota du Nord, continua Dean, et je suis mème certain qu'on passe à côté de beaucoup d'autres!
- Tu as raison, renchérit Bobby, il y a deux autres affaires bizarres à Winnipeg et Kelowna au Canada. Bon sang! J'aimerai bien comprendre ce qu'il se passe!
Sam fronça les sourcils. Il sortit une carte de son sac et l'étala sur la table.
- Quoi! s'étonna Dean.
Le cade ne répondit pas tout de suite et se contenta de cocher d'une croix les villes citées puis traça un trait pour les faire se rejoindre, formant ainsi un cercle. Les trois chasseurs restèrent quelques minutes à observer la carte.
- J'ai déjà vu ça quelque part, remarqua Bobby, plus inquièt que jamais. Le Montana n'est pas touché!
- Tu penses à une autre porte des enfers! s'enquit Sam, aussitôt.
- Impossible! On a déjà effectués des chasses dans le Montana, lança Dean, en scrutant la carte.
Il prit le crayon relia les villes d'un point à l'autre du cercle, ce qui donna un centre unique.
- Et là, qu'est-ce-qu'il y a?
Sam repèra le coin sur la carte et fit une rapide recherche sur son ordinateur.
- C'est une forêt! Il n'y a pas d'habitation sur plusieurs kilomêtres sauf un couvent, situé entre Deer Lodge et Hamitoo.
- Un couvent! Ce n'est pas un hasard! en déduit Bobby, ce couvent est encerclé par les forces du mal, il y a forcément une explication.
Dean frappa sur la table tout en se levant avec un air déterminé dans le regard.
- On y va!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cristal20

avatar

Nombre de messages : 260
Date d'inscription : 15/08/2007

MessageSujet: Re: La vengeance des vampires   Mar 18 Déc - 13:57

Huitième chapître
Ils roulaient déjà depuis plusieurs heures en direction du Montana suivi par la voiture de Bobby. Sam avait son ordinateur sur les genous et continuait ses recherches sur ce couvent mystérieux. Le silence avait prit place dans l'Impala depuis que le cadet s'était encore mit en colère contre son frère. Il ne voulait pas que son aîné s'expose à d'autres dangers tant qu'il ne savait pas exactement ce qui s'était exactement passé dans le bentacle. Bobby avait réussi à parler à Missouri et la voyante avait été trés claire sur ce sujet. Dean n'aurait jamais dû faire cette expérience. Quoiqu'il puisse avoir au tréfond de lui, celà devait se déclancher tout seul. Fatigué de surfer sur le net, Sam referma son ordinateur et le balança sur le siège arrière tout en observant son grand frère à la dérobée. Il en avait assez de ce silence pesant et aurait voulu démarrer une conversation plus calme mais il ne savait pas comment faire aprés avoir dit, quelques minutes auparavant à son aîné qu'il trouvait son attitude irresponsable et imprudente, qu'il avait déjà fait des choses stupides dans sa vie mais que celle-là les dépassait toutes.
- On devrait s'arrêter pour la nuit, suggéra-t-il, enfin, voyant le soleil se décliner à l'horizon.
Dean jeta un coup d'oeil dans le rétroviseur pour voir s'il apercevait le véhicule du vieux chasseur.
- Préviens Bobby qu'on s'arrête pour la nuit dans la prochaine ville! déclara-t-il, d'un ton neutre.
Cette fois-ci, Sam en était certain, son aîné n'avait pas apprécié ses dernières paroles. Il attrappa son portable dans sa poche.
Quelques minutes plus-tard, ne supportant plus ce silence, il tourna la tête vers son frère.
- Dis-moi au moins quelque chose, Dean! N'importe quoi, insulte-moi, hurle, frappe-moi mais arrêtes de bouder!
Dean adopta un air surpris.
- Bouder, moi! Mais pourquoi je bouderai! oh, attend! peut-être parce que tu m'as fait comprendre que je n'étais qu'un sombre idiot!
- Mais je n'ai jamais dis une chose pareille!
- Tu n'as pas eu besoin de le faire, crois-moi!
Puis, l'aîné se concentra de nouveau sur sa conduite tandis que Sam demeurait interdit. Il se passa une main nerveuse dans les cheveux.
- On ne sais mème pas ce qui nous attend là-bas et toi, tu fonces tête baissée, alors que tu te retrouves avec des pouvoirs que tu maîtrises à peine et je ne sais quoi d'autre encore!
- Tu crois que je vais resté planqué là alors qu'une guerre se prépare, tu me connais, pourtant! Ce n'est pas mon genre!
- Oui, je te connais et c'est bien pour ça que tu as insisté autant pour qu'Ellen et Jo ne viennent pas! Tu sais trés bien que c'est dangeureux!
- Comme toutes les chasses que nous avons faites jusque là! cria Dean, enfin, qu'est-ce-qu'il te prend?
Sam tourna la tête vers sa vitre et regardait défiler le paysage d'une des villes du Dakota du Nord.
- Je repense à ce que Kate à dit et je me demande si tout ça n'est pas un piège! avoua-t-il, d'un ton plus calme.
Dean fronça les sourcils.
- Un piège! s'étonna-t-il, pourquoi les démons se donneraient-ils autant de mal pour nous, hein?
Sam fit mine de réflèchir pour avancer une réponse lucide à tout ça.
- Kate a dit que le démon aux yeux jaunes n'était qu'un sous-fifre, que tu gènais ce puissant démon parce qu'il a des projets pour moi!
- Si c'est vraiment le cas, j'en suis ravi! lança Dean, avec un sourire espiègle. Ecoute! Si on a pu vaincre un de ses salopards, je ne vois pas pourquoi on ne pourrait pas en faire autant avec celui-là! Ok!
Sam se contenta de hocher la tête mais au fond de lui, il était sceptique.
Aprés avoir passé la nuit dans un motel de la ville de Bowman, les trois chasseurs s'étaient arrêtés dans un snack pour déjeuner. Le restaurant était presque vide. Une femme qui était accompagnée de ses deux enfants s'apprêtait à sortir. Elle portait dans ses bras, sa petite fille qui devait avoir cinq ans environs tandis qu'elle tenait à la main, son petit garçon d'à peine deux ans. Celà aurait dû être le contraire, pensa Dean mais il comprit trés vite pourquoi. La petite fille avait un teint trés pâle et toussait souvent.
- Tu as été trés courageuse, aujourd'hui, dit la maman, en embrassant tendrement son enfant. Encore quelques séances et tout sera fini, ma puce!
Quand elle voulu ouvrir la porte du restaurant, le sac qu'elle avait mis autour de son poignet craqua et tout son contenu s'étandit sur le sol. Confuse, la jeune maman ne savait plus comment faire. Elle ne voulait pas lâcher ses deux enfants. Dean bondit de sa chaise et se posta devant la jeune femme tandis que Sam ramassait les affaires.
- Laissez-moi vous aider! proposa Dean en prenant la petite fille dans ses bras.
La jeune maman accepta aprés avoir hésité un instant. Aussi légère qu'une plume, la petite fille noua ses bras fluets autour de son cou. Elle paraissait tellement faible. Dean plaqua une main sur le dos de l'enfant puis commença à la bercer en lui parlant doucement à l'oreille. Encombré par les courses de la jeune femme, Sam observait son frère dans un rôle qui ne lui connaissait pas.
- Qu'est-ce-qu'elle a? s'enquit-il, sans lâcher son aîné du regard.
- Elle est sous dialyse! répondit la jeune femme, mais depuis peu, son deuxième rein commence à se fatiguer. Elle devrait avoir une greffe, bientôt, si tout va bien!
Sam esquissa une grimace. Cette mère de famille devait endurer les pires moments de sa vie et malgrès tout ça, elle gardait espoir.
- Ma voiture est juste là, continua-t-elle, c'est trés gentil a vous!
Sam la suivit avec les courses dans les bras. De son côté, Dean resta quelques minutes dans le restaurant avec la petite fille toujours blottie contre lui sous le regard attendrissant de Bobby. L'enfant s'était endormie contre son épaule. Elle ne toussait plus et une couleur légèrement rosacée vint se fixer sur ses joues jusque là trés pâles.
Aprés le départ de la Berling bleue, Dean revint dans le snack bar où Bobby et son frère l'attendaient depuis quelques minutes déjà. Il reprit place en face de son cadet.
- Tu es un type extra, Dean Winchester! avoua celui-ci non sans une certaine fièrté dans le regard.
- Oh, arrêtes tes salades! Tu me fais quoi, là! Le remake des routes du paradis!
- Non, ton frère a raison, renchérit Bobby, c'est formidable ce que tu viens de faire!
Un peu mal à l'aise, Dean leva les yeux au ciel.
- Quand vous aurez fini, tous les deux, on pourrait peut-être attaquer le dessert!
Sam éclata de rire. Malgrès les prouesses dont il était maintenant capable, Dean restait lui-mème.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cristal20

avatar

Nombre de messages : 260
Date d'inscription : 15/08/2007

MessageSujet: Re: La vengeance des vampires   Mar 18 Déc - 13:58

Ils venaient à peine de passer la ville de Forsyth que le temps commençait à changer. De gros nuages blans et épais firent leurs apparitions dans le ciel. Le temps resta le mème jusqu'à ce qu'ils atteignent enfin Deer Lodge. Il faisait déjà nuit et les deux véhicules s'enfonçaitent de plus en plus dans une forêt dense et sombre. C'est à ce moment là que Sam ressentit de violentes douleurs au ventre. Inquièt, Dean stoppa l'Impala et se pencha vers son frère.
- Qu'est-ce-que tu as?
Courbé par la douleur, Sam se contenta de secouer la tête. Bobby qui était descendu de voiture arriva à leur hauteur.
- Que se passe-t-il?
- Je n'en sais rien! s'écria Dean en sortant du véhicule.
Il fit le tour et ouvrit la portière de son frère. Un éclair déchira le ciel et le tonnerre se mit à gronder d'un seul coup. Sam était tout en sueur et portait une main tremblante à son ventre.
- Sammy! Dis-moi ce qui ne va pas! demanda-t-il, en entourant son visage de ses mains.
- Je...ça brûle! J'arrive plus à respirer!
Une pluie torrentielle s'abattit sur eux, frappant bruyamment sur le capot des voitures. Dean jeta un rapide coup d'oeil autour de lui. Il faisait trés sombre et seuls, les phares des véhicules leurs donnaient un semblant d'éclaircie dessinant des faisceaux de lumières sur la route sablonneuse. Dean plaqua une main sur le ventre de son cadet et tenta d'utiliser ses pouvoirs mais ce fut l'inverse qui se produisit à son grand étonnement. Sam s'aggrippa à son siège, la respiration saccadée par la douleur.
- Sammy!
Ne comprenant plus rien, Dean se tourna vers Bobby.
- Il faut faire demi-tour et aller à l'hôpital le plus proche!
- Non, la première ville est a plus de 100km, remarqua le vieux chasseur, on a pas le choix, il faut aller jusqu'au couvent, c'est tout prés d'ici.
Dean ne perdit pas de temps et sauta dans la voiture. Il mit le pied au plancher tout en gardant un oeil sur son jeune frère.
- On est presque arrivé, Sammy! Tu m'entends!
Son cadet se contenta d'hocher la tête en tentant de maîtriser la douleur. Il pleuvait toujours aussi fort et le tonnerre était encore plus assourdissant mais grâce aux éclairs de plus en plus fréquents, Dean aperçu l'ombre d'une bâtisse au loin. Il gara l'Impala le plus prés possible des deux grandes portes en fer forgés. Sans attendre, il frappa à coup de poings et repartit vers la voiture pour aider son frère à en sortir. Le sol était boueux et glissait sous leurs pas. Bobby lui vint en aide. Voyant que personne ne répondait, Dean frappa de nouveau.
- Est-ce-qu-il y a quelqu'un? cria-t-il, en tambourrinant encore une fois contre les grandes portes.
- Allez-vous en! laissa entendre une voix féminine de l'autre côté des portes. Nous ne pouvons pas vous aider!
Bobby et Dean se jetèrent des regards surpris.
- Mon frère est malade! Je vous en prie!
La pluie leurs martelait le visage. Ils étaient trempés jusqu'aux os puis le grincement des portes qui s'ouvraient lentement se fit entendre. Une nonne apparut et leurs fit signe d'entrer. Ils traversèrent une grande allée verdoyante et pénétrèrent enfin dans le couvent. Plusieurs bonne soeur attendaient dans une petite pièce trés étroite qui ressemblait étonnement à une chambre. Dean allongea son jeune frère sur le lit et se pencha sur lui.
- Sammy! Réponds moi, Sammy!
Celui-ci grimaçait toujours de douleur. Une nonne, plus agée que les autres, fit irruption dans la pièce. Quand elle leva les yeux vers Dean, elle posa une main alarmée sur sa bouche.
- Mon Dieu! Mais, nous ne vous attendions pas avant des mois!
- Quoi!
Complètement abasourdi, Dean alla de visage en visage puis se resaisit trés vite.
- Mon frère! Il n'est pas bien!
La plus agée des nonnes fronça les sourcils.
- Ce jeune homme est votre frère! s'étonna-t-elle, en s'approchant de Sam.
- Oui! répondit l'aîné comme si celà était évident.
- Je comprend maintenant, laissa entendre la nonne, en se tournant vers une autre soeur, allez me chercher "le livre" dans mon bureau!
Dean s'assit sur le bord du lit et posa une main sur l'épaule de son jeune frère. Celui-ci serrait les dents pour atténuer la douleur mais ce n'était pas suffisant.
- Tiens le coup, mec!
La nonne revint avec un grand livre brun orné de lettres en dorure. La plus agée des nonnes qui semblait être la Mère Supérieure du couvent ouvrit le livre. Elle prit un chapelet qui était posé entre deux pages et le posa sur le front du cadet. Dean la regardait faire tout en restant à proximité de son jeune frère. Puis la soeur commença à lire un texte en latin. Dean jeta un coup d'oeil vers Bobby comme pour lui demander s'il connaissait ce texte mais le vieux chasseur haussa les épaules en guise de réponse. Au bout de quelques secondes, l'aîné des Winchester fut soulagé de voir son frère reprendre une respiration plus calme et régulière. Il allait visiblement mieux.
- Comment tu te sens?
- Je n'ai plus mal dutout, répondit Sam en se tournant vers la soeur, que m'avez-vous fait?
- Le mal qui dort au fond de vous commençait à se réveiller, expliqua la Mère Supérieure, vous n'étiez pas sensé venir ici!
- Comment ça? s'enquit Dean, de quel mal vous parlez?
La soeur esquissa un sourire.
- Je vous expliquerez tout celà demain, déclara-telle, calmement, en attendant vous devez vous reposer!
Trés peu satisfait de cette réponse, l'aîné des Winchester fit mine de riposter mais la Mère Supérieure ne lui laissa pas le temps de riposter.
- Je suis Mère Abigail, se présenta-t-elle, et voici soeur Martha, soeur Bérènice et soeur Anna! Nous allons vous conduire à vos chambres et dés demain matin, je répondrai à toutes vos questions.
Pris au dépourvu, Dean esquissa une moue contrariée mais en voyant les traits tirés de son cadet, il pensa que c'était la meilleure chose à faire pour le moment mème, si pour lui, la nuit allait être longue. Trop de questions se bousculaient dans sa tête.
Le lendemain matin, trés tôt, Dean attendait son frère et Bobby dans une grande salle qui ressemblait fortement à une salle à manger. Les deux hommes apparurent quelques minutes plus-tard. Soeur Martha et soeur Anna leurs apportèrent des plateaux de victuaille et les déposèrent sur la table.
- Mère Abigail sera là dans quelques minutes, avança soeur Anna, avec un sourire, profitez-en pour vous restaurer.
Dean les remerçia poliment et dés qu'elles furent parties, se tourna vers son cadet.
- Tu vas comment?
- Trés bien! Je me sens en pleine forme mème si je n'ai pas dormi de la nuit!
- Moi non plus, maugréa Dean, et je ne te parle pas de leur lit raide comme...
- Dean! coupa son frère, outré par le comportement trés peu convenable de son aîné dans un endroit comme celui-là.
Dean leva les yeux au ciel et se contenta de s'asseoir pour commencer à déjeuner. Il ne tarda pas à être imité par les deux hommes.
- Je ne comprend pas ce qu'il s'est passé hier! remarqua enfin Sam, cette douleur atroce est arrivée d'un seul coup!
- L'important est que tu ailles mieux! lança Dean en finissant de boire son café, ce qui m'interesse, c'est comment Mère Abigail a réussit à te soigner!
- Elle a dit que le mal qui était en moi commençait à se réveiller! déclara Sam, en s'agitant sur son siège, et elle attendait ta visite, comment est-ce possible?
Dean haussa les épaules.
- C'est sûrement une erreur! laissa-t-il entendre, ce couvent est au beau milieu d'un conflit entre plusieurs démons, je suppose qu'elle attendait bien quelqu'un et que nous sommes arrivés au moment opportun!
Sam s'apprêtait à répondre quand Mère Abigail fit son apparition dans la grande salle.
- Je n'ai commis aucune erreur! dit-elle, c'est bien vous que j'attendais mais...pas avant le moment où vous auriez dû affronter les chiens de l'enfer.
A ces mots, Sam sentit son sang se glacer dans ses veines. Dean avait dû ressentir la mème sensation puisque son teint devint trés pâle.
- Quelque chose a dû se passer pour que tout se déclanche avant! continua Mère Abigail, en les questionnant du regard.
Puis Bobby releva la tête comme s'il avait tout compris.
- Le bentacle! lâcha-t-il, nous avons fait une incantation dans un bentacle!
Mère Abigail secoua négativement la tête.
- C'était bien trop tôt! avoua-t-elle, en soupirant, maintenant, les forces du mal nous entourent mais Burset a protègé ce couvent contre toute attaque.
- Qui? demanda Dean, encore sous l'effet de la surprise.
- Suivez-moi! Je vais tout vous dire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cristal20

avatar

Nombre de messages : 260
Date d'inscription : 15/08/2007

MessageSujet: Re: La vengeance des vampires   Mar 18 Déc - 13:59

Mère Abigail prit un vieux chandelier derrière elle et passa devant eux. Les trois hommes la suivirent sans dire un mot. Ils traversèrent plusieurs longs couloirs trés étroits et sombres puis arrivèrent enfin dans une petite pièce. Il y avait une magnifique statue d'un ange au dessus de ce qui semblait être une tombe. Sam fut attiré par les écrits gravés sur les murs.
- Ce sont des prières! dit-il, presqu'à lui-mème.
Sur la tombe en pierre, on pouvait lire le nom " Burset".
- Qui est ce Burset? s'enquit Dean, en fronçant les sourcils.
Mère Abigail posa le chandelier à côté de la tombe et aprés avoir fait un signe de croix, se tourna vers les trois hommes.
- Je répondrait à votre question mais d'abord, je dois vous raconter une histoire!
Voyant que les trois hommes ne protestaient pas, elle prit place sur une petite pierre qui devait faire office de siège à une époque lointaine.
- Il y a de celà plus de 500 ans, le mal a détruit une famille, raconta-t-elle, une mère fut retrouvée brûlée vive au plafond de sa chambre, le jour des six mois de son deuxième fils.
Dean et Sam se regardèrent en mème temps.
- A cette époque, les habitants du village ont pensé qu'elle devait être une sorcière et ont chassé le père et ses deux fils. Gredel n'arrivait pas à élever tout seul ses enfants et il savait que le mal existait et voulait protèger ses fils. Alors il envoya son aîné, Burset, dans ce qui est l'équivalent d'une école millitaire, aujourd'hui, pour qu'il devienne un grand guerrier. Les années passèrent et son second fils, Cyrus, changeait de jour en jour. Il devenait mauvais. Gredel fit appel à son aîné pour l'aider à sauver Cyrus de son destin. Mais il était déjà trop tard! Burset et Cyrus devinrent des frères énnemis. Quelques années plus-tard, au cours d'un combat, Gredel se sacrifia pour sauver Burset d'une mort certaine. Le pauvre guerrier s'est réfugié dans ce couvent, blessé, seul au monde et meurtri. Il supplia Dieu de lui venir en aide et fut exaucé en devenant un combattant.
- Attendez! intervint Sam, étonné, Burset était un humain! Comment pouvait-il devenir un combattant de Dieu?
- Ses intensions étaient pures, répondit Mère Abigail, il voulait extirper son frère des forces du mal et en mème temps anéantir ce mal. Mais le combat entre les deux frères fut douloureux et sanglant! Burset ne pouvait plus rien faire pour Cyrus et dû se résoudre à le tuer.
- Ce n'est pas le genre de fin que je préfère, remarqua Dean, en esquissant une grimace.
- Il n'avait pas le choix, continua Mère Abigail, il en allait de l'équilibre du bien et du mal sur cette Terre! Son choix était douloureux mais juste! Et quand il revint dans ce couvent, c'était pour y mourir de chagrin. Mais avant, il demanda à Dieu une autre faveur. Il savait que le mal prévoyait de faire revenir Cyrus en le réincarnant dans 500 ans et Burset supplia Dieu de lui donner la chance d'être à nouveau le grand frère de Cyrus afin de le sauver de son destin. Cependant, il devait être enfouit au plus profond de cet être afin que le démon Daeva ne le trouve pas.
- Comment dites-vous? Daeva? s'étonna Sam, en se tournant vers Dean, tu te souviens que Meg parlait à un démon nommé Daeva!
- Oui, je me rappelle mais quel est le rapport avec nous? demanda Dean à l'adresse de Mère Abigail.
- C'est vrai que cette famille comporte certaine similitude avec la nôtre! remarqua Sam, surtout en ce qui concerne la mort de nos parents.
Mère Abigail se leva lentement et se posta devant Dean.
- Burset est en vous, mon enfant, avoua-t-elle, sans ménagements, c'est de lui que vous vienne ses pouvoirs et les forces du mal ont sentit sa présence, c'est pour cette raison qu'elles nous encerclent, elles veulent gagner cette guerre.
Dean pâlit soudainement à cette nouvelle.
- Vous devez faire erreur, ma soeur, dit-il, mal à l'aise, je n'ai rien d'un combattant de Dieu, croyez-moi! Je dirais mème que je suis loin d'être aussi irréprochable que ce Burset!
Mère Abigail avait un léger sourire sur les lèvres.
- En êtes vous sûr, mon enfant? N'avez-vous pas passé toute votre vie à vouloir sauver votre frère quoiqu'il en coùte, mème au prix de votre âme?
- Hé! Mais c'est...quoi! Non! ça n'a rien à voir!...enfin, c'est complètement dingue cette histoire!
Dean ne savait plus trop quoi dire. Puis il se resaisit trés vite.
- Mais si vous dîtes vrai, ma soeur, alors ce Cyrus serait Sam!
Mère Abigail échappa un soupir.
- Quand vous avez fait ce pacte et ramené votre frère à la vie, expliqua-t-elle, le mal s'est infiltré en lui mais Sam n'a pas cèdé, il l'a emprisonné au fond de lui grâce à l'amour que vous vous portez, tous les deux, il ne peut pas agir. C'est ce mème mal qui faisait souffrir Sam quand il a pénètré dans la proprièté du couvent!
Bobby demeurait immobile, réflèchissant à tout ce qu'il venait d'entendre. Il était persudé que Mère Abigail disait la vérité. Sam se campa devant la tombe de Burset et leva les yeux vers l'ange.
- Incroyable! réussit-il à dire, je comprend mieux certaines choses!
- Bah, tant mieux pour toi parce que moi, je suis complètement largué! lança Dean, visiblement nerveux. Que va-t-il se passer maintenant? On est sensé faire quoi?
Un court silence s'instaura dans le petit caveau durant lequel tous les yeux étaient tournés vers Mère Abigail. Celle-ci semblait garder un calme à toute épreuve comme si toute sa vie avait été basé sur cette seule rencontre.
- Vous devez savoir que Burset et Cyrus agissent à travers vous deux, laissa-t-elle entendre, je ne sais pas ce que vous devez faire! J'ignore si Burset et son frère doivent s'affronter de nouveau à travers vous ou sans vous!
Sam fronça les sourcils.
- Vous n'êtes pas sérieuse! Vous venez de dire que Cyrus ne pouvait pas agir!
- Je sais mais si Burset veut sauver son frère, il doit se confronter à lui! Et je ne sais pas comment celà doit se dérouler! Je suis vraiment désolée mais, seul, Burset a la réponse!
Sam fit mine de réflèchir tout en jetant un coup d'oeil sur les écrits en latin gravés dans les murs. Il remarqua parmi tous ces écrits un dessin à moitié effacé par le temps qui ressemblait beaucoup au bentacle qu'il avait utilisé quelques jours auparavant.
- Regarde Dean! s'exclama-t-il, en pointant son doigt sur le dessin, c'est le bentacle...
- N'y penses mème pas! Je n'ai pas l'intension de refaire l'andouille au milieu de ce truc bizarre! grogna Dean, en se tournant vers Mère Abigail, si vous dîtes que ce Burset doit affronter son frère, est-ce-que ça veut dire qu'à un moment ou un autre, je ne serai plus moi-mème?
Il marqua une pause en avalant difficilement sa salive et grimaça avec angoisse.
- Je suis possèdé, c'est ça?
Mère Abigail ne pu réfrèner son sourire. Elle posa ses deux mains sur les joues du jeune homme.
- Vous êtes la réincarnation de Burset, déclara-t-elle, tout comme votre frère est la réincarnation de Cyrus! Mais vous êtes diffèrents, vous êtes Dean et Sam Winchester, avec vos propres personnalités, vos choix personnels, vos souvenirs et tout ce qui fait de vous, des êtres humains à part entière!
Bobby tapota gentiment sur l'épaule du jeune chasseur.
- Quand je disais que vous étiez, tous les deux, embringués au beau milieu de cette guerre, je n'étais pas trés loin de la vérité!
Dean lui adressa un regard surpris. Il n'eut pas le temps de répondre. Soeur Anna fit son apparition dans la pièce.
- Mère Abigail! Ils se rapprochent!
A ces mots, les trois chasseurs se jetèrent des coups d'oeil étonnés.
- Qu'est-ce-que vous voulez dire par "ils se rapprochent"? demanda Sam, vous parlez des démons?
Soeur Anna qui paraissait être une femme d'une trentaine d'années tout au plus, se tourna vers lui.
- Je suis médium, avoua-t-elle, dés que j'ai senti leurs présences autour du couvent, j'ai su que quelque chose se préparait et nous avons fait évacuer les autres soeurs. Seules, nous quatre avons prêté serment de protèger le secret de Burset comme beaucoup d'autres soeurs l'ont fait avant nous.
Dean fronça les sourcils.
- Mais je croyais que vous étiez protègées dans ce couvent!
- Ils sont beaucoup trop nombreux, répondit Soeur Anna, la barrière va céder!
- Vous n'auriez pas pu le dire plus tôt! s'exclama-t-il, en se tournant vers son frère, je crois qu'il est tant de partir maintenant! Emmène les soeurs à l'abri, Bobby et moi, on va jusqu'à la voiture pour prendre quelques armes!
- Non! Vous ne pouvez pas entrer d'armes dans ce couvent! protesta Mère Abigail, en gardant un calme exemplaire.
Elle marqua une pause pendant laquelle elle hésita puis reprit aussitôt.
- Il est peut-être temps d'invoquer Burset!
Dean demeura figé un instant avant de se resaisir.
- Sauf le respect que je vous dois ma soeur, déclara-t-il, on arrivera trés bien à se débrouiller sans lui!
Mère Abigail avait un regard sceptique quand à la situation.
- Tout ceci nous dépasse, à vous comme à nous!
Inquièt devant la proportion des évènements, Sam prit partie de son frère.
- Mère Abigail, je pense aussi que ce n'est pas une bonne idée, renchérit -il, sous le regard étonné de son aîné, si Burset fait son apparition, on ne sait pas quand Dean pourra reprendre possesion de son corps ou pire encore!
- Comment ça pire? lança Dean, toujours aussi surpris.
- Tu ne pourrais jamais refaire surface!
- Tu veux dire que...
Il ne finit pas sa phrase en posant une main incertaine sur son ventre. Mère Abigail tentait de convaincre Sam que c'était la seule solution. Dean se tourna vers le mur comme s'il entendait quelque chose.
- Que se passe-t-il? demanda Bobby, en fronçant les sourcils.
- Vous entendez!
Un silence s'instaura dans la petite pièce et chacun essayait de discerner le moindre bruit. Sam secoua négativement la tête.
- Non, je n'entend rien!
Dean avança lentement vers la tombe comme s'il entendait quelque chose.
- C'est le mème bruit que j'ai entendu chez Jo! avoua-t-il, mais c'est...diffèrent!
- Différent en quoi? s'étonna Bobby, en se râclant négligemment le cou.
- J'entends des grognements...des aboiements...je...oh non!
- Quoi? qu'est-ce-qu'il y a Dean? s'enquit son jeune frère, anxieux devant le regard quelque peu angoissé de son aîné.
Dean se tourna vers lui tout en gardant une étincelle de peur dans les yeux.
- C'est...oh, mon Dieu, ce sont les chiens de l'enfer! Ils viennent par ici!
- Quoi! s'écria Sam, tu dois faire erreur! Ils ne doivent pas venir avant plusieurs mois!
Dean ne cessait de fixer le mur comme si les chiens de l'enfer se trouvaient juste derrière.
- Il faut partir! lança Sam, en attrappant son frère par le bras pour le faire sortir.
Mais celui-ci se courba brusquement de douleur en plaquant les mains sur sa tête.
- Dean!
Sam tenta de le relever mais Dean était maintenant à genou, étouffant des cris de douleur entre ses dents. D'un geste de la main, il poussa son jeune frère qui fut projeté violemment contre le mur. Encore sous le choc, Sam regardait d'un air médusé, son aîné qui arrachait son T.shirt en poussant des gémissements de douleur. On pouvait apercevoir son tatouage qui s'agrandissait de plus en plus jusqu'à recouvrir tout son dos puis le reste du corps. Médusé, Sam se sentait impuissant devant la souffrance de son frère. Puis ce fut comme si le tatouage disparaissait dans la peau du jeune homme. Celui-ci avait la respiration coupée par la douleur. Au bout de quelques secondes, il retomba sur le sol, essoufflé comme s'il venait de livrer un combat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cristal20

avatar

Nombre de messages : 260
Date d'inscription : 15/08/2007

MessageSujet: Re: La vengeance des vampires   Mar 18 Déc - 13:59

- Dean!
Sam se précipita vers lui, inquièt. Il voulu l'aider à se relever mais quand Dean redressa la tête pour le regarder, il parut surpris et l'empoigna violemment à la gorge.
- Qu'est-ce-que tu...Dean, arrête!
Dean ne lâcha pas prise et se releva tout en maintenant ses doigts autour de la gorge de son jeune frère. Sam tentait de se dégager mais sans succés. Son aîné ne paraissait pas faire le moindre effort. Le visage de Sam vira au rouge tandis que ses pieds commençaient à quitter le sol. Mème Bobby n'arrivait pas à se faire entendre. Alors, Mère Abigail se risqua à avancer vers les deux jeunes hommes, comme si elle savait ce qui se passait vraiment.
- Burset! cria-t-elle, ce n'est pas Cyrus!
Dean se tourna vers elle en fronçant les sourcils.
- Regardez derrière vous! insista-t-elle, en agitant le bras.
Apparemment, Burset avait prit le contrôle du corps de Dean et suivit des yeux, la direction que la soeur lui montrait avec insistance. Quand il vit son nom sur la tombe, il fut tellement surpris qu'il lâcha Sam qui tomba aussitôt par-terre. Celui-ci toussa plusieurs fois en massant sa gorge. Burset détailla la tombe et l'ange avec étonnement.
- Nous y avons mis votre épée comme vous l'avez demandé à Mère Catherine, continua la nonne, en effectuant une respectueuse révèrence. Je suis mère Abigail.
Encore sous l'effet de la surprise, le jeune homme baissa les yeux sur ses mains et les scruta puis les posa machinalement sur son visage.
- Combien de temps? réussit-il à demander.
- Celà va bientôt faire cinq siècles, répondit Mère Abigail, les forces du mal nous entourent depuis quelques jours et la barrière risque de cèder.
- Oui, je sens leurs présences, remarqua Burset, en se tournant enfin vers Sam.
Celui-ci était figé sur place. L'homme qui était en face de lui n'était plus son frère. Il avait son apparence mais Dean n'était plus là. Sam eut un pincement au coeur. Son frère lui manquait déjà. Burset fit un pas vers lui tout en le fixant étrangement.
- Tu n'es pas supposé être ici!
- On m'a déjà fait cette réflexion, lança Sam, en se redressant, mais je suis là pour sauver mon frère.
- En es-tu vraiment sûr? s'enquit Burset, une pointe de colère dans la voix, ou cherches-tu des réponses pour toi?
Sam se sentit blessé par cette remarque.
- Quoi!
- C'est le pouvoir qui t'attires! continua Burset, la vie de ton frère ne t'intéresses pas!
- C'est faux! s'écria Sam, les yeux humides, je suis là pour Dean, il est tout ce qu'il me reste!
Voyant l'air dubitatif de son interlocuteur, Sam semblait encore plus froissé mais il ne se démonta pas pour autant.
- Je n'ai rien à voir avec Cyrus, continua-t-il, sur un ton neutre, mon père ne nous a pas séparés, il est devenu un chasseur de démons et nous a appris tout ce qu'il savait, mon frère et moi avons grandi ensemble, nous chassons ensemble! Dean est mon frère, mon meilleur ami, ma seule famille! Je mourrai pour lui!
Burset le fixait d'un regard sceptique puis un sourire se dessina enfin sur ses lèvres.
- Alors, tout n'est pas perdu! laissa-t-il entendre, sur un ton plus calme, nous avons encore une chance de sauver nos êtres chers et de gagner cette guerre!
Il marqua une pause pendant laquelle il se contenta de dévisager le jeune Winchester.
- Tu lui ressembles tellement! dit-il, en baissant les yeux sur ses mains, je n'ai pas eu le choix, j'ai dû le tuer! Il s'en prenait aux innocents, brûlait des villages entiers! Je ne pouvais pas le laisser continuer!
Une larme coula le long de sa joue.
- Et je vais devoir me battre contre lui, encore une fois! avoua-t-il, en relevant la tête, mais sâche que j'épargnerai ton frère dans ce combat, je pourrai me matérialiser pour éviter de le blesser. Cependant, j'ignore si Cyrus en fera autant avec toi! Il se pourrait qu'il se serve de ton corps comme bouclier.
Sam lui adressa un regard reconnaissant.
- Tout ce qui compte pour moi c'est que tu sauves mon frère, confia-t-il, et de mon côté, je me batterai pour sauver le tien.
Burset parut satisfait de cette réponse. Puis, soudain, il leva les yeux vers le mur derrière Sam et fronça les sourcils.
- Vas rejoindre les autres et mettez-vous à l'abri! ordonna-t-il, aussitôt.
Sans chercher à comprendre, Sam retourna auprés de Bobby. Il n'eut pas le temps de sortir de la pièce qu'un énorme chien noir aux crocs acèrés leurs barra la route, un autre traversa le mur comme s'il écrasait un château de carte.
- Cachez vous derrière la statue! décrèta Burset, sans quitter les deux chiens des yeux.
Sam avait peur pour son frère mais il ne protesta pas et emmena Mère Abigail avec lui tandis que Bobby s'occupait de soeur Anna.
- Comment les combattants de Dieu se défendent-ils? s'enquit Sam, inquièt pour Dean.
- C'est la première fois que j'ai l'occasion d'en voir un mais vous ne devez pas perdre votre Foi, mon enfant! répondit Mère Abigail, trés confiante.
Alors que Burset était cerné par les deux chiens noirs, une femme trés peu vêtue apparut entre les gravas. Elle était d'une trés grande beauté.
- Et bien, si je m'attendais à ça! déclara-t-elle, avec un large sourire, j'ai beaucoup entendu parlé de toi!
Elle traversa lentement la pièce et vint se planter devant lui.
- Si j'avais su que tu te cachais au tréfond de ce cher Dean Winchester, je ne t'aurai accordé aucun sursis! avoua-t-elle, en posant l'index sur le torse du jeune homme.
Elle laissa glisser son doigt le long de sa poitrine.
- On raconte que quand tu te réincarnes, tu gardes ton apparence, continua-t-elle, en plaquant, cette fois, les deux mains sur son torse.
- Tu n'as pas été assez gentille pour tenter l'espèrience, retorqua Burset, en attrappant ses poignets.
Il la repoussa brutalement. Son geste eut pour effet d'énerver les deux chiens qui attendaient de bondir sur lui.
- Tu as tort de le prendre comme ça, lança-t-elle, offensée, j'aurai pu te rendre ton séjour en enfer trés agréable.
Il esquissa un sourire et tendit la main vers la tombe qui s'ouvrit dans un bruit sourd. Une lueur étincelante en émanait et une grande épée flotta juste au dessus.
- Ce pacte n'a plus lieu d'être, annonça Burset, tu as manqué à ta parole en venant chercher l'âme de Dean Winchester quelques mois en avance.
Prenant un air offensé, le démon des deals recula et ordonna aux chiens de l'attaquer. Les deux molosses bondirent sur leurs pattes. Burset ouvrit la main et l'éppée vint s'y fixer. Il brandit son arme vers les deux chiens et les transperça tour à tour. Les masses noires des bêtes devinrent des nuages de fumée qui s'évaporèrent aussitôt.
- Non! cria le démon des deals, en voyant ses deux chiens disparaître sous ses yeux. Tu vas me le payer!
Elle balança son bras comme si elle voulait le projeter contre le mur mais Burset ne bougea pas d'un pouce. Surprise, elle retenta plusieurs fois mais sans succés tandis que Burset se dirigeait vers elle d'un pas assuré.
- Tu n'oserais pas tuer une innocente, remarqua-t-elle, en faisant allusion à la jeune femme qu'elle possedait, tu es un combattant de Dieu!
Burset lui adressa son plus beau sourire. Il la saisit brutalement par les épaules.
- Ne t'inquiètes pas pour elle, laissa-t-il entendre, elle ne se souviendra mème pas du monstre que tu es! Mais sâche qu'en te tuant, je libèrerai toutes les âmes que tu as envoyées en enfer!
Il la décolla du sol tout en prononçant quelques paroles en latin. Le démon le suppliait mais il ne cèda pas. Au bout de quelques secondes, une fumée noir s'échappa de la bouche de la jeune femme. Burset déposa délicatement le corps inconscient sur le sol. Sans perdre de temps, il prit son épée et la posa au mème endroit où la fumée du démon comptait s'échapper. Quand celle-ci rencontra la lame froide et coupante de l'arme, elle se volatilisa dans une lueur bleuâtre.
Sam, qui n'avait pas perdu une miette de ce combat, sortit de son abri. Burset lui faisait face.
- Tu n'as plus rien à craindre pour ton frère, déclara-t-il, calmement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cristal20

avatar

Nombre de messages : 260
Date d'inscription : 15/08/2007

MessageSujet: Re: La vengeance des vampires   Mar 18 Déc - 14:00

La pièce était encore remplie de poussière dûe à l'agitation de ce combat. Mère Abigail accourut auprés de la jeune femme qui commençait à se réveiller. Quand elle vit qu'elle n'était pas chez elle, celle-ci écarquilla grandement les yeux.
- Mais...où suis-je?
- Ne craignez rien, mon enfant! dit Mère Abigail, en l'aidant à se lever.
Les soeurs disparurent dans le couloir. Leurs voix s'éloignèrent peu à peu. Ne cachant pas sa surprise, Sam détaillait Burset de la tête aux pieds.
- Dean est sauvé! s'étonna-t-il, je veux dire...c'est terminé!
Burset hocha la tête.
- Oh, c'est génial, s'exclama Sam, avec un grand sourire, merci! J'ai l'impression d'avoir un poid énorme en moins sur l'estomac.
- Ne me remercie pas trop vite! remarqua Burset, le plus dur reste à faire!
- Bien sûr! Je comprend! avoua Sam, en jetant un oeil curieux sur l'épée, cette arme est trés puissante. Le combat a duré...quoi...quelques minutes! C'est incroyable!
Burset ne paraissait pas dutout impressionné par cette performance et ne s'en orgueillit pas non plus, d'ailleurs. Il pointa le bout de l'épée sur le sol et l'enfonça profondément dans la pierre, fissurant les alentours de l'impact. Une légère lumière toujours d'un bleu trés clair s'échappa de la lame et s'engouffra dans le sol. Les gravas remontèrent sur le mur comme sur un film en marche arrière. Au bout de quelques secondes, le mur était de nouveau entier. Plus aucunes traces de bataille n'étaient visibles.
- Incroyable! laissa entendre Bobby, en se râclant la gorge.
Burset retira l'épée du sol et l'endroit de l'impact se referma aussitôt. Les deux chasseurs regardaient autour d'eux d'un air ahuri.
- Je viens de remettre le bouclier de protection, déclara Burset, en balayant la pièce du regard, mais les forces à l'extèrieur sont trés nombreuses et nous n'avons pas beaucoup de temps devant nous! Il faut faire vite!
Sam fronça les sourcils.
- Pour faire quoi?
- Je dois quitter le corps de ton frère, répondit Burset, mais pour ça, il me faut quelques minutes! Dean va être trés épuisé, il n'aura plus aucunes forces!
- Est-ce-qu'il...
- Ne t'inquiète pas pour lui, coupa Burset, comme s'il lisait dans ses pensées, il aura juste besoin d'un peu de repos.
- Et toi? demanda Sam, rassuré de savoir que son aîné allait être bientôt de retour.
Burset fut surpris par la question. Il observa le jeune homme quelques secondes avant de répondre.
- Je serai moins fatigué que ton frère mais la matérialisation va me prendre des heures et je serai vulnérable pendant cette période, c'est pour cette raison que je reste dans cette pièce, elle est la plus sûre du couvent!
- Et que devons-nous faire?
- Attendre!
Il fit quelques pas vers le fond de la pièce et s'assit sur la pierre. Toujours d'un calme exemplaire, il mit les jambes en tailleur puis posa son épée sur ses genous. Sam et Bobby restèrent prés de l'entrée à le regarder sans dire un mot. Burset semblait méditer puis soudain son épée scintilla de nouveau. La lumière l'enveloppa doucement épousant fidèlement chaque courbe de son corps. Alors que Burset demeurait assis, Dean se détâcha lentement de lui et s'allongea sur le sol. Sam accourut vers son frère.
- Dean!
L'aîné des Winchester tenta de se lever mais il retomba aussitôt sur le sol. Burset était dans sa position assise et Sam put remarquer qu'il était entièrement transparent. Mais ce qui le frappa le plus, c'était sa ressemblance flagrante avec Dean.
- Il doit se reposer! lança Burset, sans ouvrir les yeux.
Les deux chasseurs aidèrent Dean à se mettre debout et avant de quitter la pièce, Sam laissa entendre un merci à l'adresse de Burset.

Celà faisait déjà plus de deux heures que Dean dormait d'un sommeil profond. Son cadet était assis juste à côté du lit. Il avait hâte qu'il se réveille pour lui avouer que tout était terminé pour son pacte, de lui raconter comment Burset s'était débarassé du démon des deals. La respiration silencieuse mais régulière, Dean avait meilleure mine que le jour de leur arrivée dans le couvent. Sam ferma les yeux en poussant un soupir satisfait. Son frère allait avoir un avenir.
Bobby fit son apparition dans la petite chambre. Il était parti en ville pour ramener la jeune inconnue.
- Il y a un orage de tout les...
Il stoppa sa phrase quand il repensa qu'il était dans un couvent. Sam laissa échapper un sourire.
- Tu as réussi à prévenir Helen!
- Oui, mais j'ai dû le faire d'en ville! répondit le vieux chasseur, il n'y a aucun réseau entre ici et la ville. Helen regrette d'avoir manqué ça!
- Tu m'étonnes! remarqua Sam, en se tournant vers Dean, ça fait bizarre de voir son frère au milieu de deux gros chiens énormes et se battre contre eux, mème si quelque part, ce n'était pas Dean, c'était lui qu'on voyait avec cette épée!
Dean commençait à s'agiter puis se réveilla lentement. Il se mit sur les coudes et observa les deux hommes avec nonchalence.
- Hé!
- Dean! tu...comment tu te sens?
- Un peu groggy! Je...mais qu'est-ce-que je fais là? s'enquit Dean, en regardant autour de lui.
- C'est une longue histoire! répondit Sam, tu te souviens de quoi exactement!
Dean prit la peine de s'asseoir sur le bord du lit en se frottant énergiquement le visage.
- Et bien, on était dans ce caveau et j'ai entendu ce bruit étrange puis j'ai eu un mal de tête, j'ai cru qu'elle allait exploser, ça faisait un mal de chien!
Il s'arrêta soudainement de parler puis leva un regard inquièt vers son frère.
- Les chiens! laissa-t-il entendre, les chiens démoniaques! Je les ai entendu, Sammy! Il faut partir d'ici au plus vite!
Il fit mine de se lever mais Sam l'en empêcha en posant deux mains sur ses épaules.
- Ce ne sera pas nécessaire! lançacelui-ci, sous le regard complètement ahuri de son aîné, il n'y a plus de chiens démonoaques ni de démon des deals, d'ailleurs!
Dean demeura interdit quelques secondes avant de réagir.
- Quoi!
Sam avait attendu ce moment là depuis que Dean était revenu dans cette chambre mais il ne savait pas par où commencer. Il décida d'aller droit au but.
- Ton pacte est rompu!
Son aîné fronça les sourcils.
- Je pense que je serai au courant si c'était le cas!
Bobby qui était resté en retrait, se leva pour se poster devant le jeune homme.
- Je crois que tu devrais écouter ce que va te raconter ton frère, déclara-t-il, d'un e voix trés calme. Dean se tourna vers son cadet avec un regard anxieux. Sam entreprit de tout lui dire. Une fois qu'il eut fini, il observa la réaction de son aîné.
De son côté, Dean était complètement perdu. Il ne savait plus quoi dire sur ce qu'il venait d'entendre.
- Dean! Dis quelque chose!
L'aîné des Winchester leva les yeux vers son frère.
- Wouaw!
- Quoi! C'est tout! s'étonna Sam, en esquissant une moue.
- Attends, attends! lança Dean, en se levant d'un bond, laisse moi mettre de l'ordre dans ma tête, ok!
Il fit les cents pas dans la petite chambre tandis que Sam et Bobby se jetaient des regards inquièts.
- Alors, mon pacte est rompu! finit par dire Dean, encore sous l'effet de la surprise.
- Oui, plus personne ne fera de contrat avec le démon des deals, c'est terminé!
- Et tout ça, grâce à Burset qui se trouve dans son caveau, actuellement, pour machiner son corps, c'est ça!
- Exact! répondit Sam, avec un petit sourire.
Dean porta une main nerveuse à ses cheveux.
- Bon sang! C'est une histoire de dingue!
- Incroyable, tu veux dire! rectifia Sam, visiblement trés ébloui par les prouesses de Burset, ce type a tué deux chiens de l'enfer et le démon des deals en à peine quelques minutes! Et tout ça sans le moindre efforts!
Dean releva la tête vers son frère et lui adressa un regard étonné. Sam fronça les sourcils.
- Quoi! Tu n'as pas l'air content d'être enfin libèré de ce contrat! avança celui-ci, surpris.
Dean leva les yeux au ciel.
- Je le suis, crois-moi! Mais ce n'est pas terminé, Sam! Il y a encore son frère, ce...
- Cyrus! dit Bobby, calmement.
- Oui, Cyrus! continua Dean, en agitant le bras vers Bobby en guise de remerciement, Ton héro t'as expliqué, au moins, comment ça allait se passer?
Le regard de Sam et du vieux chasseur se rencontrèrent avec une certaine appréhension. Dean les regarda tour à tour puis se tourna enfin vers son cadet.
- Qu'est-ce-qu'il t'as dit? insista-t-il, les mains sur les hanches.
Son cadet préfèra éviter son regard tout en gardant un mutisme borné.
- Sammy!
- Il a dit que Cyrus devait se manifester bientôt! répondit Sam, mais qu'il ignorer quand et s'il ferait comme lui!
- Comment ça?
Sam poussa un soupir contrarié parce qu'il savait que la réponse ne plairait pas à son aîné.
- S'il se servirait de mon corps comme bouclier ou pas!
Pour Dean, ce fut comme une giffle en plein visage. Voyant le malaise qu'avait pu causer sa réponse, Sam voulu quand mème le rasssurer.
- Mais il m' a certifié qu'il ne m'arriverait rien, Dean et je le crois!
- Oui, c'est ça! Je dois te rappeler que ce Burset a déjà tué son frère! lança Dean, mème si ses raisons étaient justifiées, et si celà devait ce reproduire, Sam, tu seras en plein milieu!
Sam remarquait l'inquiètude sur le visage de son frère. Celui-ci fonça vers son sac posé prés de son lit et en sortit un T.shirt qu'il enfila trés vite.
- Qu'est-ce-que tu fais? s'enquit Sam, surpris.
- Je vais aller rendre une petite visite à ce cher Burset, déclara Dean, bien décidé.
Sam agita les bras en guise d'impuissance en suppliant du regard, Bobby pour qu'il intervienne mais le vieux chasseur haussa les épaules. Il savait pertinemment que Dean était trés têtu et que cette fois-ci, il ne reculerait devant rien pour aider son frère. Alors, dans un élan, Sam bondit sur ses jambes.
- J'ai dit à Burset que je ferai de mon mieux pour aider son frère, avoua-t-il, en affrontant le regard noir de colère de son aîné.
- Quoi!
- Tout ce qui m'interessait, c'est qu'il rompt ce pacte! Je voulais que tu vives, Dean!
L'aîné des Winchester demeura silencieux pendant quelques secondes. Il fixait le regard humide de son cadet et ne savait plus trop comment réagir.
- Alors, qu'est-ce-que je dois faire? finit-il par demander, sur un ton beaucoup plus calme, te laisser te battre avec un monstre à l'intèrieur et un combattant expérimenté en face de toi! Et s'il t'arrivait quelque chose, hein? On serait bien avancé! Je me retrouverai au point de départ! C'est pas comme ça que je voyait les choses, Sammy!
- Il y a un moyen d'épargner ton jeune frère, proposa une voix derrière lui.
Dean fit demi-tout et se retrouva face à Burset. Celui-ci lui ressemblait étonnement. Il y avait quelques diffèrences. Burset avait les cheveux un peu plus longs, une barbe de plusieurs jours et une cicatrice qui traversait sa joue droite. Il portait des drôles de vêtements dont le maillot semblait en mailles argentées, trés saillant. Dean le détailla de la tête aux pieds comme s'il était en face d'un fantôme. Sam était, lui aussi, surpris de cette frappante ressemblance. Il se leva aussitôt et se posta derrière son frère en posant les mains sur ses épaules.
- Burset! Voici mon frère Dean! dit-il, comme si tout celà était normal, Dean, voilà Burset!
- C'est bon, je suis au courant! grogna Dean en se dégageant.
Il continuait à détailler Burset tout essayant de garder une attitude détachée.
- Sam ne tarit pas d'éloge sur toi! remarqua-t-il, enfin, et on dirait que je te dois la vie...ou plutôt mon âme!
Burset demeurait immobile et droit, les mains derrière le dos, à la façon des millitaires. Dean repensa à l'histoire que Mère Abigail leurs avait raconté et se rappela que Burset avait été un guerrier à son époque.
- Tu n'as pas à me remercier, avoua celui-ci, en fait, c'est à moi de le faire!
- Tu me sauves la vie et tu me dis merci aussi, alors là, j'avoue que je suis un peu perdu!
Burset esquissa un petit sourire comme si le comportement de son interlociteur ne l'étonnait pas.
- Au moment où nos deux corps se sont séparés, j'ai eu accès à toute ta mémoire, expliqua-t-il, calmement, tes souvenirs, tes pensées les plus profondes. Je sais tout ce que tu as fait pour ton frère. Comment tu as voulu le protèger de ce monde le plus longtemps possible, ce que tu as fait quand il s'est séparé de toi et de ton père, tes bons comme tes mauvais moments.
Burset s'approcha de lui et prit l'amulette que portait Dean entre ses doigts en la regardant avec une certaine nostalgie.
- Je n'ai pas connu ce genre de moments avec Cyrus, avoua-t-il, une certaine déception dans la voix, mais toi, tu as su garder ton frère dans le droit chemin. Tu lui as donné ce que je n'ai pas pu offrir à Cyrus, de l'amour! Et c'est peut-être ma plus grande erreur.
Puis il se resaisit aussitôt.
- On en commet tous, remarqua Sam, en se tournant vers son aîné, qu'est-ce-que tu as fait quand j'étais en Californie?
- Et bien, ça n'a plus d'importance maintenant! répondit Dean, sans le regarder, tu as dit que tu pouvais épargner mon frère. Comment?
Burset fit quelques pas dans la petite chambre.
- Je peux forcer Cyrus à quitter son corps, répondit-il, l'obliger à m'affronter!
- Quels sont les risques pour Sam?
- Ton frère ne court aucun danger pour ça, avoua Burset, mais dés que Cyrus sera là, toutes les forces qui se trouvent à l'extérieur lui donneront beaucoup de pouvoir. La barrière de protection sera rompue et les démons prendront possession de cet endroit.
Les trois chasseurs se jetèrent des regards anxieux.
- S'il faut se battre, nous le feront! lança enfin Dean.
Ni Sam, ni Bobby ne contestèrent et Burset leur adressa un sourire plein de reconnaissance.
- Ce combat ne te concerne pas, remarqua-t-il, à l'adresse de Bobby, tu n'es pas obligé de rester!
- Je sais! répondit le vieux chasseur, mais je connais ces deux garçons depuis qu'ils sont gamins et je les considère comme mes propres enfants.
Dean et Sam se regardèrent en tandem avec un sourire qui prouvait que cette réponse leurs satisfaisait tandis que Bobby rajustait sa casquette en s'éclairçissant la voix.
- Nous devrions mettre les soeurs à l'abri, proposa-t-il, mal à l'aise. Je vais les emmener en ville!
Dés qu'il fut parti, Burset se posta devant Sam qui semblait angoissé à l'idée de laisser sortir ce Cyrus de son corps.
- Il serait préfèrable d'agir dans le sanctuaire, proposa-t-il, Cyrus se matérialisera plus vite que moi. Tu auras besoin de repos comme ton frère. Pour plus de sûreté, je pense que vous devriez vous rassembler dans la grande salle à manger et la protèger avec vos moyens.
- Et toi? Tu vas resté seul avec Cyrus! s'enquit Dean, en fronçant les sourcils, c'est de la folie!
- Vous avez été assez impliqué dans cette histoire! Et puis, cette nuit ne sera pas de tout repos pour vous!
Les Winchester se regardèrent avec une certaine confiance.
- Ne t'inquiète pas pour ça! lança Dean, on en a connu d'autre!
- Oui, c'est vrai! renchérit sam, en se tournant vers son frère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cristal20

avatar

Nombre de messages : 260
Date d'inscription : 15/08/2007

MessageSujet: Re: La vengeance des vampires   Mar 18 Déc - 14:01

Dean et Sam préparaient la grande salle. Ils avaient déjà protègé toutes les issues avec un filet de sel, installé des pentagrammes un peu partout. Dés qu'ils eurent fini, ils armèrent les fusils, les révolvers afin d'être préts pour la grande bataille qui les attendaient cette nuit. Sam ne cessait de jeter des coup d'oeil furtifs vers son aîné. Une question lui brûlait les lèvres.
- Dean!
- Mmm!
- J'aimerai que tu me dises de quoi parlait Burset tout à l'heure, s'enquit-il, enfin, qu'est-ce-que tu as fait quand j'étais en Californie?
Dean leva les yeux au ciel.
- Tu ne me lâcheras pas avec ça, apparemment!
- Non, répondit Sam, avec un sourire, je vais te harceler jsuqu'à ce que tu me répondes!
L'aîne des Winchester poussa un grand soupir puis prit une chaise devant lui et s'y installa tandis que son cadet prenait la chaise d'en face.
- Je t'ai déjà dit que papa faisait souvent un détour par Palo Alto, expliqua Dean, juste pour voir si tu allais bien! Souvent, on se séparait pour nos missions et je passais obligatoirement par là aprés le travail.
- Mais pourquoi tu n'es pas venu me voir?
- Oh, tu sais...j'ai bien failli le faire des dizaines de fois mais tu étais toujours entouré de tes amis! remarqua Dean, en soupirant, tu semblais tellement dans ton élèment!
Sam dévisagea longuement son frère.
- Quoi!
- Quand je pense que je voulais oublier mon passé et refaire une autre vie, laissa-t-il entendre, en baissant la tête, et de votre côté, papa et toi, vous étiez toujours là pour moi! J'en ai presque honte!
- Et pourquoi? s'étonna Dean, tu voulais t'éloigner de ce monde! Il n'y avait rien d'égoïste! Je ne comprenais pas vraiment à ce moment là mais maintenant, je peux te dire que si on s'en sort vivant, c'est moi qui te traînerai à l'université!
Un sourire vint éclaircir le visage du cadet mème si son regard commençait à s'embuer de larmes. Dean tendit le mains et lui ébouriffa grossièrement les cheveux.
- Oh, c'est plus fort que toi, tu ne peux pas t'en empêcher! lança Sam en feignant la colère.
Dean éclata de rire.
- Il ne te manque plus que le nez rouge et tu ressembles à un clown, remarqua-t-il, amusé, c'est trop drôle!
Adossé contre le chambranle de la porte, Burset regardait avec nostalgie ces deux frères qui chahutaient comme des gamins. Bobby arriva derrière lui et contempla la scène.
- Je me sens presqu'en faute de devoir les interrompre, avoua Burset, avec une légère moue, nous devons agir maintenant, je sens que ça s'agite dehors!
- Je vais les prévenir, proposa Bobby, en regardant les Winchester s'amuser comme des enfants.
Le caveau avait été bien protègé, lui aussi, afin que Cyrus ne puisse pas s'enfuir. Sam était assis sur la petite pierre juste en face de la tombe. Dean et Bobby restaient debout prés de la porte à attendre que tout soit terminé tandis que Burset était posté derrière Sam.
- Dés que ce sera fini, allez vous réfugier dans la grande salle, décrèta Burset, en sortant l'épée de son étui, et si vous en avez la possibilité, quittez cet endroit et ne vous retournez pas!
A ces mots, Sam se retourna sur lui.
- Quoi! non! On ne te laissera jamais seul avec tous ces démons!
- Je peux trés bien les anéantir maintenant si je le voulais, avoua Burset, la seule raison qui me pousse à ne pas le faire, c'est que je veux sauver mon frère! Mais je refuse que vous soyez blessé ou pire pour un combat qui n'est pas le vôtre!
- Je croyai que c'était un sujet clos! lança Dean, en faisant quelques pas vers lui.
- Oui, mais je n'ai pas le droit de vous demander autant surtout maintenant que vous pouvez repartir de zéro, tous les deux! Ce combat est le mien!
Dean secoua négativement la tête.
- Non, c'est le nôtre aussi! déclara-t-il, calmement, ce Daeva a détruit ta famille et la mienne, et puis on n'est pas du genre à fuir quand il y a du démon à casser!
Pour toute réponse, Burset esquissa un sourire reconnaissant. Il se plaça derrière sam et posa son épée sur les genous du jeune homme.
- Tant qu'elle est sur toi, Cyrus ne pourras pas se servir de toi, il sera contraint à quitter ton corps!
Il plaça les mains sur la tête de Sam et ferma les yeux comme s'il se concentrait profondément. Au bout de quelques minutes à peine, Sam commençait à grimacer. Sa tête lui faisait horriblement mal. Il serra les dents pour mieux endurer la douleur mais celle-ci était tellement atroce qu'il ne put réfrèner les gémissements qui sortaient de sa bouche. Dean était sur le point d'intervenir quand Bobby le stoppa dans son élan. Une masse noire et fluide s"échappa du corps de Sam et se heurta à l'épée en provoquant des étincelles. L'ombre s'écarta du corps du jeune Winchester et vint se cacher dans les recoins de la pièce. Sam s'écroula sur le sol, inconscient. Dean se précipita vers lui.
- Emmenez-le, ordonna Burset, sans quitter la masse noire des yeux.
Dean et Bobby aidèrent Sam à se lever et quittèrent la pièce en faisant bien attention de ne pas enlever le sel devant la porte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cristal20

avatar

Nombre de messages : 260
Date d'inscription : 15/08/2007

MessageSujet: Re: La vengeance des vampires   Sam 22 Déc - 2:03

Celà faisait déjà deux bonnes heures que Sam avait perdu connaissance. Il était allongé sur un banc dans la grande salle. Dean et Bobby avait presque vidé le coffre de l'Impala. Plusieurs bouteille d'eau bénite était déjà prêtes. Un bruit assourdissant se fit entendre de l'autre côté du couvent. Les démons étaient entrés par toutes les issues possible. Les deux chasseurs se jetèrent des coups d'oeil anxieux. C'est ce moment que choisit Sam pour se réveiller.
- Que se passe-t-il? s'enquit-il, en émergeant difficilement.
- On a de la visite, répondit Dean, en l'aidant à se mettre assis.
- Combien? réussit à demander Sam, en se frottant énergiquement le visage.
- Tu tiens vraiment à le savoir! lança Dean, avec une moue.
- Euh, non, pas vraiment!
On pouvait entendre les bruits des meubles tomber sur le sol, les carreaux se briser. Les démons détruisaient tout sur leur passage.
- Tu vas bien!
- Je me sens encore ankylosé mais ça peut aller, répondit Sam, en regardant autour de lui, et Burset, ça se passe comment?
Dean secoua la tête comme pour lui faire comprendre qu'il ignorait tout ce qui avait bien pu se passer depuis leur départ du caveau. Sam se sentait beaucoup plus léger de savoir Cyrus hors de son corps mais la nuit qui les attendait l'effrayait un peu. Alors que Dean faisait mine de se lever, son cadet le rattrappa par le bras.
- Hé, Dean! Je voulais te dire...si tout se passe pas comme...
- Tout se passera bien! coupa son aîné, sur un ton qui se voulait rassurant. On a connu bien pire!
- Non, Dean! Je ne crois pas! lança Sam, avec conviction, et je veux que tu saches que...
Il ne finit pas sa phrase mais regardait son frère avec une infinie tendresse.
- Moi aussi, mec! laissa-t-il entendre, en tapotant sur l'épaule de son cadet.

Burset était tout prés de la porte. Il pouvait entendre les démons détruire avec plaisir le couvent. Il sentit comme une présence derrière et quand il fit demi-tour, se retrouva face à Cyrus. Le jeune démon avait beaucoup de ressemblance avec Sam. Il avait les cheveux trés longs et sa barbe de plusieurs jours lui donnait une allure de mauvais pirate. Ses yeux étaient rouges, cachant un regard furieux.
- Burset! grogna-t-il, d'un air dédaigneux, on m'avait dit que tu étais du voyage mais je ne voulais pas le croire! Tu ne m'arrêteras pas, cette fois-ci, Burset!
- Je suis là uniquement pour sauver ton âme! avoua Burset, en faisant quelques pas vers son cadet.
Cyrus éclata de rire.
- Tu veux me sauver! ricana-t-il, et pourtant, si mes souvenirs sont bons, la dernière fois que j'étais en face de toi, tu n'as pas hésité à me tuer!
Burset ne paraissait pas trés fier de lui mais il ne le montra pas. Avec Cyrus, il devait redoubler de prudence.
- Regarde-toi! lança-t-il, avec une moue de dégoùt, tu as cédè au mal sans mème te battre.
- Et toi, tu es seul! remarqua Cyrus, avec un sourire ironique, tandis que moi, je suis avec ma famille!
Burset lui adressa un regard surpris avant d'éclater de rire. Ce qui ne plut vraiment pas à son jeune frère.
- C'est donc ça qu'ils t'ont fait croire! Qu'ils étaient ta famille! Ces démons! Sois un peu lucide, mon pauvre Cyrus!
Il s'avança encore un peu.
- Il y a deux jeunes chasseurs, à quelques mêtres de nous qui vont se battre contre ta soi-disant famille! Ces deux hommes sont frères et sont prêts à tout l'un pour l'autre, sans la moindre limite! ça, c'est une famille, Cyrus!
Celui-ci ne parut pas touché pas ces mots.
- Je comprend mieux d'où viennent ces images écoeurantes! remarqua-t-il, en grimaçant, ne t'inquiète pas, je m'ocupperai d'eux quand j'en aurai fini avec toi!
Il joignit le geste à la parole et d'un seul coup de la main réussit à envoyer son frère contre le mur. Il ne lui laissa pas le temps de se relever qu'il concentra toute sa force dans les mains et jeta une énorme boule de feu sur lui. Les morceaux de gravas s'écroulèrent sur Burset.
- Détruisez tout! hurla Cyrus, d'un air menaçant.
Burset se dégagea aussitôt et fit face à son cadet qui fut surpris.
- Ne sois pas si pressé, Cyrus! Je suis peut-être venu te sauver mais si tu m'y obliges, je te tuerai à nouveau, s'il le faut! lança-t-il, en tendant la main vers son épée.
Celle-ci traversa la pièce en un éclair et vint se loger dans sa main. Cyrus regarda l'arme quelques secondes puis se jeta sur son frère en poussant un hurlement bestial.

Les trois chasseurs entendirent ce cri effrayant et se jetèrent des coup d'oeil incertains.
- Ecoutez, les garçons! Il y a toute sorte de démon à l'extérieur, expliqua Bobby, certains d'entre eux sont pratiquement invincibles! Tout ce qu'il faut faire, c'est tenir le coup jusqu'au matin!
- Oh, facile! remarqua Dean, avec une petite moue.
Il avala difficilement sa salive et se tourna vers son cadet.
- On devrait leurs proposer de jouer au poker!
- Dans notre cas, ce serait plutôt les échecs et je crois que jouer les pions ne me tente pas autant que ça! remarqua Sam, en grimaçant.
A peine eut-il fini sa phrase qu'un démon apparut sur le pas de la porte. Le sel l'empêchait de passer mais il réussit à envoyer les trois chasseurs contre le mur. Dean fut le premier à se lever et tira plusieurs fois avec son fusil. Le démon disparu en hurlant mais un autre prit sa place. Au bout de quelques secondes, ils étaient encore plus nombreux et leurs va-et-vient commençaient à faire bouger le sel qui garder les issus. Il ne fallut pas longtemps aux démons pour comprendre que la pièce devenait vulnérable et ils redoublèrent leurs attaques. C'est alors qu'un démon réussit à passer puis un autre. Les trois chasseurs savaient pertinemment que leurs fusils ne leurs étaient d'aucunes utilités. Mais il leurs restait l'eau bénite. Ils décidèrent d'engager un corps à corps avec les démons. Plusieurs fois, ils vinrent s'écraser contre le mur mais se relevaient toujours en gardant espoir que la nuit passe vite. Dean jetait l'eau bénite sur les démons et frappait de toutes ses forces. Sam ne tarda pas à l'imiter tandis que Bobby, refusant de lâcher son arme, tirait à vue en balançant l'eau bénite. La pièce n'était plus aussi sécurisée et les trois chasseurs durent changer d'endroit au fur et à mesure que les démons apparaissaient et disparaissaient à loisir. Ils se déplaçaient au hasard dans le couvent. Couverts de bleus, d'écorchures et de griffures, les trois chasseurs étaient sérieusement fatigués. Soudain, un halo de lumière apparut devant eux, ce qui fit reculer les démons.
- C'est sûrement Burset qui nous envoie un peu d'aide! remarqua Sam, en suivant le halo de lumière.
- Je ne sais pas! lança Dean, mais on a pas le choix!
Protègés par cette force invisible, les trois chasseurs traversèrent le couvent sans encombre jusqu'au caveau. Quand ils y entrèrent, Burset était toujours face à son jeune frère. Celui-ci fut surpris de les voir. Il fronça les sourcils en remarquant la ressemblance frappante entre eux. Il paraissait éssoufflé tandis que Burset était toujours aussi calme.
- Vous auriez dû sortir! lança celui-ci, étonné.
Dean secoua négativement la tête.
- On ne part pas tant que ce ne sera pas terminé avec lui! répondit-il, en regardant Cyrus du coin de l'oeil.
Sam eut un mouvement de recul en voyant Cyrus. Celui-ci le dévisageait avec insistance. Il profita que Burset soit distrait pour l'envoyer voler contre le mur. Burset ne put contrer cette attaque et se retrouva de nouveau sous les gravas. Profitant de ce bref moment de gloire, le jeune démon vint se poster devant Sam en le fixant avec mépris.
- Tu aurais dû être avec nous! maugréa-t-il, entre les dents, tu n'es qu'un traître! Tu vas me le payer!
Il sortit un couteau de son étui attaché à sa ceinture et vint se poster devant le jeune Winchester. Au mème moment, Burset émergea des gravas en attrappant son épée mais son frère fut beaucoup plus rapide que lui. Sam fut surpris de cette vélocité et recula jusqu'au mur. Cyrus brandissait son arme sur lui mais fut stoppé par Dean qui se mit juste devant son frère pour le protèger. Le jeune démon stoppa aussitôt son attaque et esquissa un sourire narquois.
- Ne sois pas si pressé de mourir, tu es le prochain sur la liste! lança-t-il, en ricanant.
- Si tu veux tuer mon frère, tu devras me tuer d'abord!
- Non, Dean! s'écria Sam, en essayant de bouger son aîné. Ne fais pas ça!
Mais Dean demeurait imperturbable et son jeune frère n'arrivait pas à le bouger.
- Tu es prêt à mourir pour lui! lança Cyrus, feignant la surprise, regarde-moi, sombre idiot! Ce que tu vois devant toi est le futur de ton frère et tu veux le sauver!
Dean le toisa de son regard vert.
- Sam n'a rien en commun avec toi! remarqua-t-il, avec dédain, tu n'as jamais réussi à le contrôler, il est beaucoup plus fort que tu ne le seras jamais! Toi, tu as cèdé au mal par faiblesse!
A ces mots, Cyrus fut encore plus en colère et s'apprêtait à le frapper avec son couteau quand Burset brisa la lame du poignard avec son épée. Furieux, Cyrus devint soudainement inconrôlable et balança une énorme boule de feu sur Burset avec une rage folle. Burset fut à nouveau projeté contre le mur. Bobby tenta de tirer sur lui mais Cyrus le fit valser à travers la pièce. Sam tentait de se dégager mais son aîné le gardait bloqué contre le mur, utilisant son propre corps comme bouclier. Le jeune démon sortit un autre poignard et fonça sur les Winchester. Alors que Sam suppliait son frère de s'enlever, Cyrus arrivait droit sur lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cristal20

avatar

Nombre de messages : 260
Date d'inscription : 15/08/2007

MessageSujet: Re: La vengeance des vampires   Ven 28 Déc - 1:31

Quand il voulut le frapper avec sa lame, il fut comme saisi de stupeur. Le couteau juste au dessus de sa tête, Dean ne comprenait pas ce qui se passait vraiment. C'était comme si Cyrus ne contrôlait plus son geste. Burset se redressa sur ses jambes et tendit le bras vers son épée qui vint se loger dans sa main.
- Tu ne pourras pas le tuer, lança-t-il, en s'approchant de son jeune frère, les images que tu vois défiler sous tes yeux, en ce moment, sont les souvenirs de Sam Winchester. Il serait incapable de faire le moindre mal à son frère! Dean lui a tout donner! Il était prêt à donner son âme pour lui!
Cyrus baissa son couteau et fixa les deux Winchester avec étonnement.
- Ils ont grandi ensemble, continua Burset, ils ont combattu le mal côte à côte et à aucun moment, Dean n'a cessé d'aimer son frère mème quand tout le monde pensait que Sam était destiné à basculer dans le néant, il ne l'a jamais laissé tomber! Il a passé toute sa vie à le protèger, à l'aimer sans aucune condition!
Burset marqua une pause. Il était tout prêt de son frère.
- J'aurai dû faire la mème chose avec toi! avoua Burset, au lieu de partir pour mener des batailles qui ne m'ont rien apportées, c'est ma faute si tu es tiraillé entre le bien et le mal! Je n'ai pas été assez présent!
Puis, il jeta son épée sur le sol et écarta les bras comme s'il abandonnait le combat.
- Je suis venu pour te sauver, laissa-t-il entendre, ce combat se terminera de deux façon! soit tu reviens avec moi, soit tu devras me tuer! Mais je refuse de te faire encore du mal!
Dean fronça les sourcils. Il aurait voulu intervenir mais son jeune frère le stoppa dans son élan en posant les mains sur ses bras. Il pensait que celà devait se règler entre Burset et son frère.
Cyrus regardait l'épée et son aîné, tour à tour. Burset n'avait pas changé de position et alla jusqu'à fermer les yeux pour ne pas voir le coup arriver. Un silence pesant commençait à s'instaurer quand soudain, Cyrus laissa tomber son poignard sur le sol. La couleur rouge de ses yeux disparut brusquement, laissant apparaître une lueur de vert dans ses pupilles. Ses cheveux épais et emmèlés commençèrent à rétrecir. Cyrus n'avait plus la mème apparence qu'avant. Son regard était devenu plus doux. Burset rouvrit enfin les yeux pour découvrir le visage famillier de son jeune frère.
- Cyrus!
Il s'approcha de lui et le prit dans ses bras. Une atmosphère détendue commençait à faire revivre la petite pièce. Cyrus éclata en sanglots contre l'épaule de son aîné. Surpris par un tel comportement, Dean se tourna vers Sam avec un regard interrogateur. Quand à Bobby, il laissa échapper un grand soupir de soulagement. Burset avait réussi à sauver l'âme de son jeune frère.
Mais alors que tout semblait rentrer dans l'ordre, un homme passa la porte sans se soucier du sel qui jonchait sur le seuil et d'un geste de la main, envoya les cinq hommes contre le mur.
- Je ne m'avouerai pas aussi facilement vaincu, lança-t-il, en les menaçant d'un regard jaune.
- Tu arrives trop tard, Daeva! remarqua Burset, en se levant.
Le démon éclata d'un rire satirique et se posta devant Dean qui ne pouvait plus bouger.
- Tu as tué mon démon des deals, laissa-t-il entendre, tout ça pour sauver l'âme de cet idiot!
Dean fit une moue offensée.
- Tu as tué mon frère! grogna-t-il, à l'adresse de l'aîné des Winchester, tu vas me le payer!
- Mais vous êtes combien dans cette famille! lança Dean, en fronçant les sourcils.
Le démon lui griffa le visage et une grande partie de sa poitrine sans mème le toucher. Dean serra les dents pour ne pas crier.
- C'est tout ce que tu peux faire! lança-t-il, en tentant de garder une attitude décontractée.
- Non, Dean! Ne le provoque pas! cria Burset qui était sur le point de se libèrer.
Dean dévisagea le démon. Celui-ci avait un sourire caustique sur les lèvres. Il fit quelques pas en arrière et se stoppa devant Sam qui était toujours collé au mur. Burset serra les poings et utilisa toutes ses forces pour se libèrer mais Daeva fit apparaître un poignard dans sa main et le fit partir droit sur le jeune Winchester. La lame du couteau s'enfonça dans sa chair et transperça ses poumons. Sam poussa un cri de douleur sous les yeux horrifiés de son frère qui ne pouvait rien faire. Enragé, Dean s'agita pour se dégager mais il était fixé au mur tandis que son cadet agonisait devant lui.
- Espèce d'ordure! grogna-t-il, la voix mèlé de sanglots, je vais te tuer!
Le démon éclata de rire devant la détresse du jeune homme. Burset réussit enfin à se libèrer. Daeva se retourna vers lui et le foudroya de son regard jaune.
- Si tu fais le moindre geste, ton frère est le suivant! lança-t-il, en plaçant une main en direction de Cyrus.
- Ne te soucies pas de moi, Burset, cria celui-ci, tue-le!
Mais Burset abandonna l'idée de prendre son épée. Il fixa le démon avec toute la haine qu'il pouvait avoir pour lui.
- Tu me crois assez stupide pour être venu seul! remarqua-t-il, en reprenant son calme.
Le démon ne semblait pas impressionné.
- Ton Dieu ne serait pas intervenu dans tes histoires de famille, déclara-t-il, amusé, il t'as déjà fait une faveur en te laissant traverser ces 500 ans!
Burset gardait une attitude confiante qui rassura son jeune frère. De son côté, Dean suppliait son cadet de tenir le coup. Bobby regardait, d'où il était, la blesure de Sam et lança un regard peu encourageant vers Dean. Celui-ci sentit les larmes monter et de colère, frappa le mur à grands coup de pieds.
- Il voulait que Cyrus revienne de lui-mème, expliqua Burset au démon, c'était une condition! Ton intervention rend le combat inégal.
- Oh, tu m'en vois navré! railla Daeva, avec un sourire de vainqueur.
Burset recula de quelques pas comme s'il voulait éviter d'être touché par une attaque. Il leva les yeux et un bruit sourd se fit entendre. Un trou se forma dans le plafond d'où sortit une lumière aveuglante. Le sourire du démon s'effaça de son visage, laissant place à un regard apeuré. Un rayon de lumière sillonna la pièce et se fixa sur lui. Poussant des cris de douleur, il se tortilla dans tous les sens jusqu'à ce que la fumée noire s'échappe de son corps et disparaisse dans une boule de feu. L'homme possèdé s'écroula lourdement sur le sol tandis que les autres furent libres de leurs mouvements. Le trou dans le plafond se rétrècit jusqu'à disparaître entièrement. Dean se jeta sur le corps inanimé de son frère.
- Sammy, sammy!
Il répugna à lui retirer le couteau. Le sang s'écoulait de sa plaie et avec ses mains, tenta de stopper l'hémorragie. Sam était inconscient et sa respiration était trés faible.
- S'il te plait, Sammy, tiens le coup, mec!
Complètement dépassé par les évènements, Dean prit son cadet dans les bras et le serra trés fort contre lui. Bobby retira sa casquette et s'essuya maldroitement les yeux avec le revers de sa manche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cristal20

avatar

Nombre de messages : 260
Date d'inscription : 15/08/2007

MessageSujet: Re: La vengeance des vampires   Mer 2 Jan - 3:51

Burset saisit son épée et se pencha sur le jeune Winchester.
- Laisse-moi faire! dit-il, en tentant de dégager Dean.
Mais celui-ci refusait de lâcher son cadet. Ce fut Bobby qui attrappa les épaules du jeune homme pour le redresser. Anéanti, Dean regardait la tâche de sang s'agrandir sur la chemise de Sam. Burset posa son épée sur la plaie du jeune Winchester et plaqua sa main par au dessus. La paume de sa main fut illuminée par une lumière trés claire. Sam gémit de douleur et s'aggrippa sur le bras de son aîné. Au bout de quelques secondes, Burset retira sa main et l'épée. La plaie avait complètement disparue. Le jeune homme reprit, peu à peu, conscience, à la grande joie de son aîné. Sam s'accouda et lança un rapide coup d'oeil autour de lui.
- Mais, qu'est-ce-que...
Il regarda à l'endroit de sa blessure et vit à travers le trou de sa chemise ensanglantée que la plaie n'était plus là.
- Est-ce-que ça va? s'enquit son aîné, en plaquant ses mains sur les joues de son cadet.
Ne comprenant pas vraiment ce qui venait de se passer, Sam secoua la tête en guise de réponse. L'instant d'avant, il était plaqué contre le mur, blessé mortellement par un démon et maintenant, il était maculé de sang mais sa blessure n'était plus là. Il était néanmoins soulagé de voir le visage de son frère. Celui-ci n'avait plus la moindre traces de griffures.
- Merde, Sam! J'ai bien cru t'avoir perdu pour de bon!
Et comme pour joindre le geste à la parole, Dean prit son frère dans les bras. Sam fut surpris par le comportement de son aîné mais il se laissa aller. Aprés tout, Dean allait vivre et si ce dernier n'avait pas réagis ainsi, c'était sûrement lui qui l'aurait fait. Puis, Dean se redressa enfin et leva les yeux vers Burset.
- Merci, mec! laissa-t-il entendre, avec une certaine émotion dans la voix.
- Non, merci à toi! déclara Burset, en se tournant vers Cyrus, grâce à Sam et toi, j'ai pu sauver mon frère et ça, je vous en serai éternellement reconnaissant.
Il se redressa sur ses jambes.
- C'est pourquoi je tiens à vous faire un cadeau en vous offrant la possibilité de voir un aperçu de votre avenir.
Dean fronça les sourcils.
- Oh, je sais que tu es capable de bien des choses mais ça...et puis, je ne suis pas sûr de vraiment savoir ce qui va m'arriver!
Burset esquissa un sourire.
- Oh, vous ne garderez pas cet aperçu en mémoire, il s'estomprera trés vite mais continuez à faire ce que vous faites le mieux! remarqua-t-il, et la vie vous le rendra!
Dean et Sam se regardèrent en mème temps sans vraiment comprendre puis se levèrent enfin.
- Merci à vous aussi, dit Burset, à l'adresse de Bobby.
- Tout le plaisir a été pour moi! répondit le vieux chasseur.
Burset se plaça au milieu de la pièce et posa une main sur l'épaule de son jeune frère. Quand il le prit enfin dans ses bras, une lumière aveuglante les enveloppa et ils disparurent en quelques secondes.
Le calme règnait dans la petite pièce.
- Il va me manquer! avoua Dean, en grimaçant.
- Oui, à moi aussi, renchérit Sam, en regardant autour de lui, et Mère Abigail ne va pas apprécier de retrouver son couvent dans cet état.
A peine eut-il fini sa phrase qu'une lumière apparut au plafond formant un cercle d'où sortit l'épée de Burset qui vint se planter dans le sol. Des fissures se formèrent autour de la lame suivies d'étincelles bleuâtres. Un bruit sourd se fit entendre. Les murs se reformèrent comme dans la marche arrière d'un film. - Mais qu'est-ce-que...
- Et ça recommence! lança Bobby, en soupirant.
- Quoi!
- Burset a déjà utilisé ce...truc aprés son combat avec le démon des deals, expliqua Sam, à son aîné.
Au bout de quelques minutes, le couvent avait retrouvé l'état dans lequel il était avant le combat.
- Incroyable!
Dean parut impressionné par ce qui venait de se passer. Il fit quelques pas vers l'épée et la retira du sol, ce qui eut pour effet, de fermer les fissures. Il examina longuement cette arme exceptionnelle et remarqua une inscription sur le bas de la lame: "Winchester". Un magnifique sourire se dessina sur ses lèvres tandis que son cadet qui l'avait rejoint, découvrait l'inscription. Dean leva les yeux au ciel.
- Merci beaucoup!
Les trois chasseurs durent tout expliquer à Mère Abigail qui était avide de questions. Les soeurs étaient ravies de retrouver leur couvent en état mais surtout de savoir que Burset avait gagné la bataille. Une fois que Tom Shanks, l'homme qui avait servi d'hôte à Daeva fut emmené dans un hôpital, les trois chasseurs reprirent la route pour le Minnesota.
Au bout d'une longue journée de route, Dean décida de passer la nuit dans une petite ville du Dakota du Sud. Les deux frères s'étaient trés vite endormis, pour une fois, avec une grande sérènité.
Dean venait de sortir de la salle de bain quand son frère franchit la porte avec deux cafés et quelques muffins dans les mains.
- Où est Bobby? s'enquit l'aîné, en avalant une gorgée de son café.
- Il devait passer chez lui pour ramener quelques livres, répondit Sam, et puis, je lui ai dit qu'il pouvait partir en premier chez Ellen et Jo. Je crois qu'il était plutôt pressé de leurs raconter ce qui s'est passé là-bas!
- Tu m'étonnes! ça n'arrive pas tous les jours! Et puis, ça m'évitera de me perdre dans des explications interminables!
Sam s'assit sur le bord de son lit et tout en buvant son café, observait son aîné. Il ne pouvait pas décrire la joie qu'il ressentait à cet instant. Il était dans un motel miteux d'une petite ville au milieu du Dakota du Sud mais il était avec son frère. Dean allait vivre et rien ne pouvait gâcher cette belle journée. L'aîné des Winchester se leva et fouilla dans son sac pour en sortir l'épée de Burset.
- Elle est splendide! remarqua-t-il, en la faisant tournoyer.
- Tu imagines ce qu'on peut faire avec une telle arme! s'enquit Sam, d'un air convaincu.
Dean leva les yeux vers lui en fronçant les sourcils.
- Je vais prendre le temps de m'entraîner! lança-t-il, avec un sourire, toi, mon frère, tu vas finir tes études comme prévu!
Sam dévisagea son aîné avec surprise.
- Je croyais que tu plaisantais! avoua-t-il, calmement, et puis, tu oublies une chose, nous sommes recherchés par pas mal de pays!
- Oh, mais j'ai pensé à tous! laissa entendre Dean, avec un large sourire, nous allons demander à notre cher ami, Hendricksen de nous venir en aide, il nous le doit bien! Et puis...
Il posa l'épée sur ses genous et se pencha vers son jeune frère comme pour accentuer ce qu'il allait lui dire.
- Ecoute Sam! Je crois qu'il est grand temps qu'on est enfin un chez nous!
- Tu es sérieux! s'étonna Sam, mais et la chasse, tu ne pourrais pas vivre sans...
- C'est sans toi que je ne pourrai pas vivre! coupa Dean, en soutenant le regard surpris de son cadet, mais ça, je crois que tu le sais déjà! Alors! ...Qu'est-ce-que tu en penses? Tu crois qu'on est capable de mener une vie comme la plupart des gens!
- Et bien, euh!...j'avoue que tu me surprends mais, oui, je crois qu'on pourrai... enfin, je suppose que oui! Mais toi? est-ce-que...enfin, je sais que la chasse représente beaucoup pour toi, tu serais prêt à tout laisser tomber!
- Tu me connais, lança Dean, avec un magnifique sourire, casser du démon me fait un bien fou! Mais pendant plusieurs mois, j'ai pensé que je n'avais plus d'avenir, je suppose que je suis fatigué de toute cette vie! Il est temps de passer autre chose!
A cet instant, l'épée s'illumina tellement que la pièce fut enveloppé d'un grand rayon aveuglant. Quand leurs yeux purent enfin s'ouvrir, Dean et Sam constatèrent qu'ils n'étaient plus dans cette chambre de motel mais à l'intèrieur d'une maison.
- Mais qu'est-ce que...
Dean fit un tour sur lui-mème et se tourna vers son cadet.
- Où sommes-nous? je ne comprend plus rien!
- Je crois que...Burset nous a bien dit qu'il nous laisserait voir un aperçu de notre futur!
- Tu crois que...
Il ne finit pas sa phrase. Sa main venait de traverser le mur. Il recula aussitôt et regarda bêtement autour de lui.
- C'est quoi ce bordel!
- Je crois que nous sommes seulement spectateurs!
- Bravo, Sherlock! lança Dean, mais on est sensé faire quoi?
- Bah, regarder! déclara Sam, en entrant dans une chambre.
Dean vit son lui du futur embrasser tendrement une jeune femme d'une grande beauté, prés d'un lit défait. Sam lui jeta un coup d'oeil furtif.
- Il y a des choses qui ne changeront jamais, à ce que je vois! laissa-t-il entendre, tandis que son aîné prenait le temps d'admirer la jeune brune sur toutes se coutures.
- J'aimerai tellement rester ici toute la journée mais il faut descendre, avoua celle-ci, il va bientôt rentrer.
- Mmm! Je sais!
Le Dean du futur la laissa quitter la pièce avec regret. Sam se pencha vers la commode et aperçut la photo d'un petit garçon d'environ 5 ans. Il se redressa aussitôt et donna un grand coup de poing dans l'épaule de son frère.
- C'est une femme mariée! lança-t-il, presqu'en colère, tu sors avec une femme mariée et le "il" doit être son mari!
Dean lui adressa un regard surpris en massant son épaule.
- Tu sais trés bien que ce n'est pas mon genre! avoua-t-il, en grimaçant.
- Allez viens! dit Sam, en attrappant son frère par le bras, je veux voir qui est son mari!
Arrivé en bas de l'escalier, la porte d'entrée s'ouvrit et le Sam du futur apparut dans la grande salle à manger. Furieux, Sam se tourna vers Dean qui ne savait plus dutout quoi dire. Mais avant que le jeune Winchester ne prononce un mot, une autre personne franchit la porte. Sam reconnut Sarah Blake qu'il avait rencontré, deux ans plus tôt, dans le nord de New-York. La jeune femme se posta devant le Sam du futur et lui tendit une petite fille d'environ un an.
- Va avec papa, mon ange!
Sam en fut muet d'émotion. Sarah et lui allait avoir une petite fille. Il s'approcha le plus prés possible de l'enfant pour mieux la regarder. Le Dean du futur apparut enfin et enlaça son frère.
- Hé, mec! Comment était ces vacances en France?
- Tu sais ce qu'on dit de Paris! répondit le Sam du futur, et bien, crois-moi, cette ville est vraiment à la hauteur de sa réputation! Où est John?
Au mème moment, la porte d'entrée s'ouvrit sur Bobby tenant la main au petit garçon de la photo. Celui-ci fut trés content de revoir son oncle et sa tante puis comme poussé par une énergie que seuls les enfants possèdent, il se jeta dans les bras du Dean du futur en criant papa. Dean en resta bouche-bée. Il observait le visage du jeune garçon avec une infinie tendresse.
- Vous êtes rentré bien tôt! remarqua le Dean du futur.
- Tu ne crois, tout de mème, pas que j'allais râté ton anniversaire! lança le Sam du futur, d'autant plus que Bobby et moi t'avons préparé une belle surprise!
Comme dans un flash, Dean et Sam furent parachutés dans un autre endroit où ils retrouvèrent les mème personnes autour d'une table. Un repas de famille venait de se terminer et Joanna, la future épouse de Dean se leva et revint avec une assiette recouverte d'une cloche. Elle la déposa devant son époux.
- Qu'est-ce-que c'est? s'étonna le Dean du futur.
- Ton cadeau d'anniversaire!
Il retira la cloche et vit deux petits chaussons en laine de bébé. Sa réaction ne se fit pas attendre. Il se leva et prit son épouse dans ses bras en la serrant trés fort contre lui.
- Depuis combien de temps? s'enquit-il, visiblement heureux.
- Trois mois, répondit Joanna, je voulais te faire la surprise aujourd'hui pour ton anniversaire!
Dean et Sam n'eurent pas le temps de profiter de cet instant que déjà, ils furent, de nouveau, parachutés dans un autre endroit. Ils étaient dans une grande salle qui ressemblait à un entrepôt. La porte s'ouvrit sur les Dean, Sam et Bobby du futur. Dean et Sam qui n'étaient que des spectateurs avaient la gorge nouée par tant de révèlations sur leur avenir.
- Voilà ton cadeau! lança le Sam du futur à son aîné, en retirant la bâche qui recouvrait une belle décapotable rouge.
Le Dean du futur fut d'abord surpris puis esquissa un sourire.
- Wouaw!
- Elle te plait! s'enquit le Sam du futur.
- Oh, bah oui! répondit le Dean du futur, sur un ton faussement joyeux.
Le Sam du futur éclata de rire.
- Mais non idiot! ton vrai cadeau est juste derrière toi!
Aprés avoir réagis avec surprise au mot "idiot", le Dean du futur se retourna et retira la bâche d'un autre véhicule. C'était l'Impala.
- Oh mais elle avait entièrement brûlée! s'exclama celui-ci, comment est-ce que tu as fait?
- Tu diriges un garage, Dean! remarqua le Sam du futur, Bobby a commandé les pièces au fur et à mesure et je l'ai aidé à la refaire quand je n'avais pas trop de travail à mon bureau. Etant donné que nous sommes voisins, c'était facile pour moi de surveiller tes allés et venu! Et puis, tu n'as pas tout vu!
Le Sam du futur ouvrit la portière et mit en marche l'autoradio. Une musique de Metallica se fit entendre.
- Et ce sont des cassettes comme tu aimes!
Le Dean du futur paraissait vraiment ému. Il glissa un bras autour des épaules de son petit frère.
- Merci, mec!
- Je sais que tu tiens tout particulièrement à cette voiture! avoua le Sam du futur, et puis, tu sais, le coffre est toujours aussi bien garni! Dés que tu en auras envie, on pourra aller faire une petite chasse, histoire de ne pas rouiller! Qu'est ce-que tu en pense?
- Oh, je suis toujours partant pour casser du démon, tu le sais!
Dean et Sam furent de retour dans leur petite chambre du motel. Encore sous l'effet de cette petite ballade dans leur futur, ils se regardèrent sans dire un mot. Puis Dean posa l'épée sur le lit et se leva pour aller jusqu'à la fenêtre.
- Je n'arrive pas à y croire! murmura Sam, sentant une certaine émotion l'envahir.
Voyant que son frère n'avait toujours pas prononcé un mot, il le rejoignit prés de la fenêtre. Arrivé à sa hauteur, il aperçut les larmes qui coulaient sur ses joues. Dean pleurait mais c'était des larmes de joie.
- Dean!
L'aîné des Winchester se tourna vers son cadet.
- Ne dis rien, Sammy! dit-il, tout bas.
Il prit son frère dans ses bras et le serra trés fort contre lui. Sam sentit les larmes l'envahir.
- Dean, je t'aime! Tu le sais!
- Oui, mec! Je le sais mais ça fait tellement du bien de l'entendre!...Je t'aime aussi, sammy!
- Au moins, ça, je ne l'oublierai pas! avoua Sam, en resserrant son étreinte.
Dean esquissa un sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La vengeance des vampires   

Revenir en haut Aller en bas
 
La vengeance des vampires
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Générateurs de pseudo: vampires, elfiques, etc...
» Les films de Vampires d'hier à aujourd'hui
» [De la Cruz, Melissa] Les Vampires de Manhattan - Tome 1: Les vampires de Manhattan
» [Vente] Démon de Slaanesh, Comtes vampires, hauts-elfes et HB
» Comtes Vampires

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ~~vos créations~~ :: fan'fiction-
Sauter vers: