AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Echappé de l'enfer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
cristal20

avatar

Nombre de messages : 260
Date d'inscription : 15/08/2007

MessageSujet: Echappé de l'enfer   Ven 8 Fév - 0:13

Le titre : échappé de l'enfer
Votre nom :cristal20

Genre : fantastique, humour

Disclaimer : Tous les personnages appartiennent à Eric Kripke à la C W, etc., sauf ceux que j'aurais créés. Je ne détiens aucun droit sur cette série.
Contenu : Sam et Dean Winchester

Spoiler : spoliers saison 3

Résumé :Sam et Bobby font tout ce qu'il peuvent pour sottir Dean de l'enfer mais les démons veulent le récupèrer à tout prix!




Premier chapître

Alan Stanford, c'était le nom qu'on pouvait lire sur la tablette au pied du lit d'hôpital de cette petite ville de Gann Valley, à quelques kilomêtres de chez Bobby, où Dean était installé depuis maintenant deux longs mois. Sauvagement attaqué par des pittbulls, c'était la version qu'avait donné Sam quand il avait amené son frère. Le médecin lui avait pourtant dit que son frère était mort cliniquement et que sa respiration était artificielle mais Sam ne pouvait s'empêcher d'espèrer. Il savait mieux que personne où son aîné se trouvait à cet instant. Mème si le docteur lui avait conseillé de débrancher l'appareil, il ne pouvait pas se résoudre à le faire.
Depuis deux mois, Sam faisait des allées et venues entre son motel et l'hôpital. Chaque soir, avant de se coucher, il entendait encore la voix de son frère résonner dans sa tête, ses cris de douleurs quand les chiens démoniaques déchiraient sa chair. Dean avait réussi à leurs échapper quelques jours grâce à la poudre de Goffer mais ce soir là, personne n'avait prévu l'intervention de ce démon. Sam et Bobby avaient été plaqués contre le mur, impuissants devant le combat qui se menait devant eux. Dean ne s'était pas laissé faire et s'était battu aussi longtemps qu'il avait eu un souffle de vie. C'était les larmes aux yeux, criant le nom de son frère que Sam avait vu son aîné assailli par les deux monstres. Le colt dans une main, un poignard dans l'autre, Dean avait beau tirer sur eux, lacèrer leurs corps, rien ne semblait les toucher. C'était au bout d'une bataille perdue d'avance qu'il était tombé sous les violents coups de griffes, s'écroulant dans son propre sang. Une fois le démon parti, les chiens avaient disparu dans un nuage de fumée noire. Sam avait accourut vers son frère qui agonisait sur le sol. Il le suppliait de tenir bon, plaquant les lambeaux de sa chemise sur les trop nombreuses plaies pour stopper le sang de couler. Dans un ultime effort, Dean avait prononcer cette phrase qui le hantait depuis. "Vis pour moi!"
Une infirmière entra dans la chambre, le sortant de ses pensées, et s'affaira autour des appareils qui maintenaient le corps de Dean dans un semblant de vie. Puis, elle entreprit de changer ses bandages. Ses blessures se refermaient et Sam pensait à l'ironie de la situation. L'âme de son aîné était en enfer meurtrie par toutes les souffrances qu'il devait endurer mais son corps, lui, commençait à guérir tout doucement.
Son portable se mit à vibrer dans sa poche. Il se leva pour le prendre et vit le nom de Bobby sur le cadran. Son regard n'avait plus d'expression d'aucune sorte depuis longtemps. Il sortit machinalement de la chambre.
- Hé, Bobby!
- Je l'ai! dit simplement le chasseur.
A ces mots, Sam sentit comme une grande bouffée d'espoir l'envahir. Il n'avait pas ressentit ce sentiment depuis la mort de son aîné.
- Elle a accepté! questionna Sam, comment fait-on maintenant?
- Tout doux, mon garçon! Il ne faut pas s'emballer si vite!
- Bobby, s'il te plaît! insista le jeune homme, impatient.
- Il faut agir dans un endroit saint! répondit le vieux chasseur, d'aprés ce qu'elle a dit, c'est une chance que le corps soit intact, sinon, il aurait pu revenir mais pour un temps limité. Ecoute, je serai là demain!
Rassuré, Sam sentait son coeur faire des bonds dans sa poitrine.
Il tentait de reprendre une respiration normale. Il avait attendu ce moment avec tellement d'espoir qu'il commençait à sérieusement douter. Grâce à cette prêtresse vaudou recommandé par Tamara, il avait entendu parlé d'un moyen de ramener l'âme de Dean. Bobby s'était donc rendu en Louisiane pour parler avec cette femme mais celle-ci ne donnait pas de renseignements gratuitement. C'était avec quelques vieilles reliques que le chasseur avait négocier.
Sam retourna dans la chambre et attendu que l'infirmière sorte pour s'asseoir sur le bord du lit. Il prit la main de son frère dans la sienne et la serra trés fort.
- Je ne te laisserai jamais tomber, Dean! laissa-t-il entendre, nous allons te sortir de là! Je te le promet!

Installés dans le cloître de l'église la plus proche, Sam et Bobby avaient attendu la nuit pour agir. Le jeune Winchester déposa, sur le sol, plusieurs bougies qu'il alluma ainsi qu'une photo de son frère et l'alliance que Dean portait en permanence. Il rempli un grand verre d'eau benite et commença à prononcer les paroles notées sur le carnet qu'il tenait dans sa main. Pendant ce temps, Bobby éparpillait, sur le sol, les herbes que lui avait donné la prêtresse. Sam continuait de lire tout en restant concentré sur la seule pensée de sortir son frère des enfers. Il prit l'alliance et la jeta dans le verre d'eau bénite.
Au bout de quelques minutes, les deux hommes se regardèrent en silence. Rien de spécial ne se passait puis il sentirent comme un léger vent frais.
- Tu crois que...
Sam n'était pas vraiment certain de se qui venait de se passer. Les bougies s'éteignirent et l'alliance remonta à la surface de l'eau comme poussée par un petit courant provenant du fond du verre.
- La prêtresse m'a dit que si l'objet remontait à la surface, l'âme était purifiée, expliqua Bobby, je crois que c'est bon!
Sam jeta un coup d'oeil à sa montre. Il était trés tard mais l'envie d'aller à l'hôpital pour voir si tout avait marché le gagnait de minute en minute.
- Vas-y! Je rangerai!
Un sourire suffit pour remercier le vieux chasseur. Sam ne se fit pas prier et grimpa dans l'Impala.

Les mains suspendues en l'air, Dean sentait ses pieds frôler le sol terreux mais pas assez pour y prendre appui et se délivrer. Les barreaux de sa cage étaient fait d'os humains. Les murs saignaient comme s'ils étaient vivants et une odeur pestilentielle qui ressemblait fortement à de la chair humaine en décomposition lui effleurait les narines. Il pouvait entendre des cris, des hurlements provenir de partout à la fois. Il avait chaud et la soif se faisait sentir. Il percevait des ombres noires aller et venir autour de lui. En face de lui, ce démon aux yeux rouges, dans sa forme originelle, paraissait se délecter de ses souffrances. Dean savait qu'il n'avait plus de corps mais la douleur intense qu'il ressentait n'avait rien d'imaginaire. Le démon enfonçait ses mains dans son corps et broyait ses organes. Comme un feu intèrieur qui le rongeait, Dean bascula la tête en arrière, laissant échapper un cri de douleur. Plus il criait, plus le démon le torturait avec un regard vicieux. S'aggripant à la corde qui le maintenait, il se souleva tant bien que mal et balança un violent coup de pied dans le démon. Celui-ci fut projeter conte les parois osseuses.
- Ne touche plus, sâle fils de...
Dean n'eut pas le temps de finir sa phrase que le démon se jeta sur lui. Mais à sa grande surprise, celui-ci traversa le corps de l'aîné qui commençait à devenir transparent. Le démon se mit à hurler de toutes ses forces. Dean sentit ses poignets glisser à travers la corde comme si son corps pouvait enfin se libèrer. Plusieurs personnes, des âmes perdues et converties, sortèrent du sol, des murs et se jetèrent sur Dean, l'empêchant de partir. Bloqué au sol, le jeune homme se débattait avec hargne mais au bout de quelques minutes, il dû abandonné par manque de force.
Un homme apparut à l'entrée de la cage. Dean se souvenait de lui. C'était le démon qui avait accompagné les chiens de l'enfers.
- Tu as bien failli nous échapper, remarqua-t-il, apparemment, ton frère n'abandonne pas si facilement!
Dean ne put s'empêcher de sourire.
- Dis-toi bien que tes jours sont comptés, sâle vermine! lança-t-il, avec mépris.
Le démon ne paraissait pas impresssioné et avec un simple geste de la main, il ordonna aux autres de continuer à le faire souffrir. Les autres âmes se ruèrent sur lui et plantèrent leurs dents acèrés dans sa chair. Dean n'avait plus assez de force pour se défendre et ne pouvait qu'endurer la souffrance en essayant d'étouffer ses cris.

Quand Sam arriva à l'hôpital, l'infirmière ne voulait pas le laisser entrer. Mais le jeune homme ne se démonta pas et, sans attendre, fonça droit vers la chambre de son frère. Il voulait à tout prix croire que son aîné était réveillé et sur le point de lui hurler dessus pour l'avoir laisser dans cet hôpital. Il entra avec véhèmence dans la pièce. Les lumières étaient éteintes et quand il appuya sur l'interrupteur, son sang se glaça dans les veines. Dean n'avait pas bouger. Affolé, Sam s'approcha de lui et le secoua en espèrant qu'il ouvre les yeux. Mais Dean ne bougeait toujours pas.
- Non, non, non! Je t'en prie, Dean! Réveille-toi!
Quand il comprit enfin que rien n'avait marché, le cadet s'éffondra sur le corps inerte de son frère en éclatant en sanglots. Il dû rester ainsi plusieurs minutes avant de réaliser qu'il ne reverrait plus son aîné. Anéanti, il se leva enfin et sortit son portable pour appeler Bobby.
- Ca n'a pas marché! dit-il, un léger tremblement dans la voix.
- Calme-toi! lui conseilla Bobby, on était pas certain que ça marcherait!
- Mais cette prêtresse nous avait pourtant certifié que...
Il se stoppa aussitôt quand il vit le corps de son frère devenir soudainement transparent. Affolé, il lâcha le portable et se jeta sur le lit comme pour lui attrapper le bras mais il ne pouvait pas le toucher.
- Non, laissez-le! cria-t-il, laissez-le!
Il se retrouva trés vite devant un lit vide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cristal20

avatar

Nombre de messages : 260
Date d'inscription : 15/08/2007

MessageSujet: Re: Echappé de l'enfer   Ven 8 Fév - 16:51

Dean n'avait plus d'écchymoses de sa dernière bataille avec les âmes perdues. Ces âmes qui retiennent prisonniers en enfer tous ceux qui veulent s'en échapper. Mais comme il n'avait pas de corps, il ne se posait pas de question. Il était plus intrigué par l'endroit dans lequel il se trouvait et ne reconnaissait pas la cage dans laquelle il était depuis son arrivée. Il était dans une pièce sombre et humide. La sueur perlait sur son front tellement la châleur était intense. Pas de corde aux poignets, pas de lourdes chaînes aux pieds. Juste une porte qui se trouvait juste en face de lui. Il dû hésiter longtemps avant de vouloir l'ouvrir. Son instinct de chasseur lui commandait de ne rien faire mais son instinct de survie lui ordonnait d'y aller. Il tourna donc la poignet de la porte et fut aveuglé par une lumière étincelante. Ses yeux s'étaient habitués à l'obscurité de sa cage et il dû faire un effort pour les garder ouverts. La porte claqua derrière lui avec fracas et il constata qu'il était dans une pièce entièrement blanche. Méfiant, il avança à petit pas jusqu'au milieu de la pièce mais le sol commença à se dérober sous ses pieds comme s'il marchait sur des sables mouvants. Il baissa la tête et vit toute une colonnie de rats qui lui rongeaient les pieds. Avant mème qu'il réagisse, il perdit l'équilibre et se retrouva vite sur le dos. Les rats montaient sur lui, dévorant son corps. Il frappa sur le sol pour en écraser quelques uns mais d'autres revenaient aussitôt. Au bout d'un effort considèrable, il parvint à se lever. Mais il n'arrivait pas à atteindre la porte. Celle-ci s'ouvrit doucement. Le démon se tenait devant lui, se délectant de cette scènes.
- Espèce d'ordures! Je te tuerai! s'écria Dean, en repoussant les rats sans succés.
- Il me semble que ton père m'avait dit la mème chose! remarqua le démon, tout sourire.
Dean laissa échapper un rire étouffé malgrès la douleur.
- Oui mais, lui, il t'a échappé pauvre cloche!
Le démon ne trouva pas la remarque aussi drôle que lui. D'un geste de la main, il envoya le jeune homme contre le mur. Bloqué, Dean ne pouvait plus se défendre contre les rats qui grimpaient sur lui. Il sentait leurs dents le mordre comme un vulgaire morceau de viande. Il ne pouvait plus retenir ses cris de douleur. Il voyait son sang faire une marre sur le sol. Quand le démon s'approcha de lui, les rats se circulèrent pour le laisser passer.
- Tu sens si mauvais pour qu'ils te fuient ainsi! lança Dean, en grimaçant.
- Trés drôle, Winchester! Mais quand tu verras ce que je te réserve, tu riras moins!
Beaucoup trop envahi par l'atroce douleur qui le summergeait, Dean n'arrivait plus à respirer. Il savait pertinemment qu'il n'avait pas fini de souffrir. Mais Sam était en vie et cette seule consolation lui donnait la force de tenir le coup. Lisant dans ses pensées, le démon éclata de rire.
- Ton frère n'en a plus pour longtemps! railla-t-il, je vais m'occuper personnellement de lui!
Dean le foudroya du regard. Il ne pouvait plus prononcer le moindre mot tellement la douleur le tenaillait mais ses yeux trahissaient ses émotions.

Sam avait décidé de rencontrer cette prêtresse et quand il gara sa voiture sur le côté de la rue. Il fut surpris de voir une vieille maison plantée au milieu d'un quartier défavorisé de Winnfield en Louisiane. Une vieille femme était assise dans son rocking chair sur le perron de la maison. Pendant tout le trajet, le jeune homme s'était promis de ne pas mâcher ses mots mais face à cette afro-américaine aux cheveux blancs, il se sentait penaud. Il le fut encore plus quand il constata que cette dernière était aveugle. Il l'avait prévenue de son arrivée et la vieille dame avait préparé deux grands verres de limonade bien fraîche qu'elle servit adroitement malgrés sa cécité. Au fil de la conversation, elle apprit au jeune Winchester que mème si Dean avait pu rejoindre son corps, il était loin d'être sauvé. Mais elle voulait savoir avant tout pourquoi le sortilège n'avait pas marché.
- Vous dîtes que l'alliance flottait dans le verre d'eau bénite, remarqua-t-elle, surprise, c'est étrange! Votre frère aurait dû quitter les enfers!
Sam poussa un long soupir.
- Je ne voudrai pas paraître grossier mais comment quelques herbes et un peu d'eau bénite pourrait sauver une âme de l'enfer?
- Il ne faut pas sous-estimer les bienfaits de l'eau bénite! déclara-t-elle, et ces herbes sont rares et puissantes! Une fois revenu dans son corps, votre frère aurait pu retrouver ses forces et combattre le mal qui le maintient en enfer. Mais ce qui m'inquiète, c'est que le sortilège a bien marché!
Elle paraissait trés ennuyée et fit mine de réflèchir.
- Votre frère n'était pas marié!
- Non, pourquoi?
- A qui appartenait cette alliance?
Sam fronça les sourcils. Il craignait le pire.
- A mon père! répondit-il, Dean la portait depuis de nonbreuses années et mon père le lui avait offert dés qu'il avait pu la mettre.
Sam se rappelait que son père lui avait parlé de l'alliance de sa mère qui était une des rares affaires qu'il avait pu retrouver aprés l'incendie. Aprés l'avoir fait refaire et agrandir pour lui, il l'avait porté à son doigt comme si ce simple geste pouvait le rapprocher de son épouse. Shanésia Jackson paraissait trés contrariée.
- Le sortilège a fonctionné! Mais pour votre père!
Sam sentit un frisson lui parcourir tout le corps.
- Quoi!
- Si l'alliance est revenue à la surface de l'eau bénite, l'âme a été ramenée, c'est certain! insista Shanésia, ça aurait pu marcher pour Dean mais l'enfer est un endroit tellement vicieux et garder par des âmes perdues! Il aurait fallu un objet qui lui appartienne vraiment!
Le jeune Winchester tentait de mettre de l'ordre devant tant de révèlations. Il n'arrivait plus à penser correctement.
- Mais, ça va faire une semaine! remarqua-t-il, si mon père...
Il secoua négativement la tête en esquissant un sourire forcé, mèlé de larmes.
- C'est complètement stupide! Comment celà pourrait-il être possible? Le corps de mon père a été brûlé!
- Comme je l'ai expliqué à monsieur Singer, sans le corps, une âme ne peut pas survivre! La personne peut juste rester quelques jours mais, quoiqu'il arrive, elle retourne d'où elle vient! J'ai déjà été confronté à ce genre de chose! Elle vous parait en vie, bien réelle mais ça ne dure pas!
Sam reprit une respiration plus calme. Il passa une main nerveuse dans les cheveux.
- Alors, je suppose que pour Dean, c'est fichu!
- Il faut refaire le mème sortilège mais avec un objet qui lui a bien appartenu!
- C'est impossible! Son corps a disparu! Je l'ai vu disparaître sous mes yeux!
Shanésia fut trés surprise. Elle stoppa le balancement de son rocking chair et se redressa aussitôt.
- C'est l'oeuvre des démons! Ils savent que vous voulez ramener votre frère! laissa-t-elle entendre, et s'ils possèdent son corps, ils pourraient s'en servir contre vous!
Sam fronça les sourcils.
- Comment ça?
La vieille femme se pencha légèrement en avant.
- Avez-vous un objet qui ait appartenu à Dean, sur vous?
Le jeune homme pensa immédiatement au pendentif en se maudissant de ne pas l'avoir utilisé pour le sortilège. Il le sortit de sa poche et le tendit à Shanésia. Celle-ci prit le collier dans ses mains et se laissa aller contre le dossier de son fauteuil. Elle marmonna quelques mots incompréhensibles et ferma les yeux. Son visage ridé se rembrunit subitement comme si elle était envahie par une douleur soudaine. Enfin, elle rouvrit les yeux.
- Mon Dieu! fit-elle, personne ne devrait endurer pareille souffrance!
Sam prit cette phrase comme une giffle. Il demeurait silencieux mais tellement de questions se bousculaient dans son esprit qu'il ne savait pas par quoi commencer.
- Votre frère est fort! dit Shanésia, il sait que vous voulez l'aider et ça lui donne encore plus de courage pour affronter toutes ces horreurs!
Le jeune homme reprit le collier qu'elle lui tendait et se leva d'un bond. Il en avait assez entendu.
- Je dois...merci beaucoup! déclara-t-il, d'une voix presqu'inaudible.
Il descendit les escaliers d'un pas lent comme si le poids qui reposait sur ses épaules s'était alourdi et fixait machinalement le pendentif qu'il serrait trés fort dans la main.
- Vous pouvez toujours aider votre frère! laissa entendre la vieille femme, qui gardait son regard éteint vers le haut.
Sam se retourna aussitôt. Il avait eu son comble d'émotion mais chaque proposition était la bienvenue.
- Comment?
- Quand je n'étais qu'une petite fille, ma mère me parlait d'une légende ancienne, expliqua-t-elle, celle de la pierre sâcrée, plus connu sous le nom de spiritus anima! Cette pierre avait la faculté de purifier les âmes qui sortaient de l'enfer! A cette époque, déjà, les hommes vendaient leurs âmes pour presque rien! Il fut un temps où la recherche de cette pierre était plus importante que de tomber sur un bon filon d'or!
- Vous pensez que cette légende pourrait être vraie!
- Un homme aurait trouvé la pierre, répondit Shanésia, qui avait toute l'attention de Sam, il l'aurait trouvé dans les montagnes rocheuses du Montana, prés de Browning. Mais ma mère me racontait qu'il avait été enseveli vivant dans une vieille mine de charbon. Depuis, personne n'a osé y retourner! Cette légende est tombé dans l'oubli!
Piqué par la curiosité mais aussi par le fait qu'il tenait, là, peut-être un autre moyen de sauver son frère, Sam remerçia la vieille femme et retourna à sa voiture. Il n'avait qu'une envie, fouiner sur le net pour en savoir plus sur cette fameuse pierre. Quand il ouvrit la portière de l'Impala, il fut attiré par une silhouette de l'autre côté de la rue. Il sentit son coeur bondir dans sa poitrine. Dean était juste en face de lui, les mains dans les poches de son jean, arborant son plus beau sourire. Débordant d'une joie immense, Sam laissa passer une voiture et commença à traverser quand il s'aperçut que son frère n'était plus là. Planté au beau milieu de la route, il se demandait s'il n'avait pas rêver.

Bobby avait mis plusieurs jours à rassembler tout ce qu'il avait pu trouver sur la pierre sâcrée. Aprés de longues heures de recherches, il découvrit l'emplacement exact de la mine. Sans attendre, les deux chasseurs décidèrent d'y aller. Munis d'armes, du matériel nécessaire pour ce genre de randonnée, les deux hommes laissèrent l'Impala dans une rue de Browning et continuèrent à pieds.
Au bout de quelques heures, ils entrèrent dans un désert rocheux qui leurs parurent sans fin. Puis, enfin, en contre-bas, ils pouvaient apercevoir les vestiges de ce qui avait été une mine de charbon.
Arrivés devant l'entrée, ils déposèrent leurs sacs pour prendre un peu de repos. Mais des voix résonnaient contre les murs de la grotte. Les deux chasseurs attrappèrent leurs armes et les pointèrent vers l'endroit d'où venait l'écho. Le faisceau d'une lampe torche apparut puis se fut deux silhouettes. Quand elles arrivèrent à sa hauteur, Sam reconnut la petite stature de Bela.
- Qu'est-ce-que tu fais là? s'enquit le jeune homme, surpris.
Si Bela était dans cet endroit c'était bien évidemment parce qu'elle avait entendu parler de la pierre.
- Je pourrai te renvoyer la question!
- Fiche le camps d'ici, Bela!
- Oh, Dean commence à déteindre sur toi, ce n'est pas trés sain! fit la voleuse, avec une moue réprobatrice, et puis, il me semble que j'étais là avant toi!
Le jeune Winchester commençait à sérieusement perdre patience. Il ne voulait pas que cette femme entre en possession de la pierre, sa dernière chance de sauver son aîné.
- Il serait préfèrable pour toi que tu ne restes pas là! lança-t-il, furieux, je ne suis pas d'humeur à supporter tes sarcasmes!
- Bou, j'ai peur! ricana la voleuse, avec un sourire aussi mesquin que possible, ton frère est bien plus effrayant quand il me menace! D'ailleurs, où est-il? Quelque part dans un coin, à chercher le meilleur angle pour me tirer une balle dans la tête ou il a préfèré resté dans les bras d'une mijorée sans cervelle!
Sam sentait son sang bouillir dans ses veines. Il comprenait maintenant pourquoi Dean voulait la tuer.
- Il est mort, Bela, Dean est mort!
Le sourire de le jeune femme se figea pour ensuite disparaître. Elle détailla le visage assombri du cadet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cristal20

avatar

Nombre de messages : 260
Date d'inscription : 15/08/2007

MessageSujet: Re: Echappé de l'enfer   Lun 11 Fév - 3:43

- Comment celà est-il arrivé? s'étonna-t-elle, en arrondissant ses grands yeux bleus.
Sam poussa un soupir contrarié. Bela était bien la dernière personne avec qui il voulait étaler ses sentiments.
- Ne fais pas celle qui est affectée! lança le cadet, nous savons tous les deux que ça t'arrange de ne plus l'avoir dans tes pattes! Comment as-tu su où se trouvait la pierre? Personne n'était au courant!
- N'oublies pas que je communique avec les défunts! laissa-t-elle entendre, tu ne peux pas imaginer combien d'hommes se sont entre-tués pour cette pierre! Personne ne sait à quoi elle ressemble! Maintenant, réponds à ma question! Comment ton frère est-il mort?
Il y eut un court silence puis Bobby ramassa les sacs.
- Allons-y, Sam!
Les deux chasseurs commençaient à entrer dans la galerie.
- Tout est bouché! remarqua Bela, en croisant les bras devant elle avec un air supérieur, la galerie s'est écroulé!
Mais les deux hommes ne prirent pas la peine de se retourner.
- C'est pour cette raison que je retourne en ville! continua la jeune femme, en haussant la voix pour se faire entendre, je vais chercher des renforts!
Elle esquissa une grimace en voyant que les deux chasseurs ne l'écoutaient pas.
Sam et Bobby arrivèrent dans une autre galerie et constatèrent que celle-ci était bouchée par une tonne de gravas.
- Elle avait raison, la garce! déclara le vieux chasseur, en rajustant sa casquette.
Sam jeta son sac sur le sol.
- Je ne me laisserai pas prendre la pierre par cette voleuse! lança-t-il, en commençant par retirer quelques gros cailloux.
Bobby poussa un soupir puis ne tarda pas à l'imiter.
- C'est de la pure folie, dit une voix derrière eux.
Bela était revenue sur ses pas et les regardaient avec de grands yeux ahuris.
- Je te croyais partie, remarqua Bobby avec un soupir qui en disait long.
Mais Bela ne semblait nullement vexée. Elle agita la main devant elle comme pour éloigner la poussière qui s'élevait du sol.
- Ce conduit est bouché sur plusieurs mêtres! Il nous faut de l'aide!
Sam se stoppa aussitôt.
- Nous! s'étonna-t-il, pas question de s'allier avec toi!
- Je sais exactement où se trouve la pierre!
Les deux chasseurs se relevèrent aussitôt.
- On connait ton mode de fonctionnement, Bela, grogna Sam, tu nous aides pour mieux nous voler par la suite!
La voleuse prit son air offensé.
- Je me sens insultée! fit-elle, en adoptant une attitude de jeune femme prude, écoute! La pierre garde sa vertu quoique tu fasses, je peux, trés bien, la vendre quand tu auras fini de t'en servir! D'ailleurs, pourquoi en as-tu besoin?
Les deux chasseurs se jetèrent des coup d'oeil incertains puis Bobby haussa les épaules comme pour faire comprendre à son jeune ami que c'était à lui de décider.
- Dean a fait un pacte pour me sauver! avoua celui-ci, d'un ton amère, et je veux le ramener grâce à la pierre.
Bela allait parler mais du bruit se fit entendre à l'entrée de la mine. Sam et Bobby sortirent leurs armes. L'homme qui accompagnait la voleuse sursauta en voyant les deux canons pointés dans sa direction. Il était juste entre les chasseurs et la sortie de la galerie.
- Pitié, pitié! Je ne suis qu'un guide! s'écria-t-il, en lâchant tout ce qu'il portait sur le dos.
Quand il réalisa qu'il n'était pas la cible, il prit son air le plus penaud et recula contre la paroi. Dehors, on pouvait entendre des bruits de pas venir vers eux qui se rapprochait de plus en plus. Quand Dean apparut sur le seuil de la galerie, Sam sentit son coeur bondir dans la poitrine.
- Dean!
Celui-ci esquissa un magnifique sourire. Le cadet baissa son arme et fit mine de le rejoindre mais Bobby le rattrappa part le bras.
- Attend!
- Mais qu'est-ce-que c'est que cette mauvaise blague? s'enquit Bela, en regardant les frères Winchester, tour à tour.
Sam ne pouvait pas croire que son frère était bien en face de lui. Mais sa joie se transforma en une énorme déception quand il vit le regard vert de son aîné virer au noir. Personne ne put réagir quand Dean leva la main pour les envoyer, tous les quatre, contre le mur. Ils restèrent bloqués contre la paroi poudreuse et sâle de la mine. Seul, le guide avait perdu connaissance en se cognant brutalement contre le mur.
- Non, non! Ce ne peut pas être toi! remarqua Sam, le regard humide.
Dean éclata d'un rire moqueur.
- Il est là, Sammy! lança-t-il, en s'approchant de lui, j'ai fait mon possible pour qu'il voit et entende tout ce qui va se passer! Oh, il n'apprécie pas, crois-moi! Mais c'est pourtant lui qui va te tuer de ses propres mains! Quelle ironie!
La couleur de ses yeux redevint normale. Il toisa longuement le cadet. Sam tentait de discerner dans le regard de son aîné, une pointe d'espoir, cette étincelle que Dean avait quand il le regardait aprés l'avoir charrié. Mais ce qu'il pouvait voir n'était que de la haine, une froideur à lui donner des frissons.
- Quand j'en aurais fini avec toi et tes amis, reprit-il, je m'occuperai de tous ceux que tu as sauvé! Je les tuerai tous, un par un, en commençant par ta jeune amie de New-York, Sarah Blake! Ensuite, tes grands potes de l'université!
- Espèce d'ordure! lança Sam, en essayant de se dégager.
Le démon éclata à nouveau de rire.
- Tout sera trés facile, fit-il, en écartant les bras de son corps, je suis Dean Winchester! Ils me laisseront tous entrer sans se méfier! Tout ce que j'aurai à faire, c'est attendre le bon moment!
Il regarda ses mains.
- Ce corps est parfait! avoua-t-il, ton frère a une force incroyable, il est jeune et il ne manque pas de charme, ça va me faciliter la tache!
Il se tourna vers Bobby et le foudroya du regard. Le sourire ironique qui se lisait sur ses lèvres en disait long. Il comptait le faire souffrir. Puis, il fit quelques pas vers Bela qui tentait de rester indiffèrente.
- Quand à toi! Je te tuerai en dernier! déclara-t-il, en se penchant vers elle pour lui parler à l'oreille, je compte bien m'amuser avant!
Il s'écarta pour voir sa réaction et semblait satisfait de voir que la jeune femme avait perdu de sa contenance. Il afficha son plus beau sourire.
- Bien! Assez parlé! dit-il, en retournant vers Sam, comme promis, tu seras le premier!
Il tendit la bras et un poignard qui se trouvait dans un sac ouvert vint se figer dans sa main.
- Je vais prendre mon temps, fit-il, en entaillant les bras du jeune Winchester.
Sam serra les dents pour atténuer la douleur.
- Oh, je peux te dire que ton frère n'apprécie pas dutout! remarqua le démon, tout sourire, pour lui, c'est bien pire que toutes les souffrances qu'il a dû endurer en enfer et crois-moi, je me suis régalé!
Sam sentait son sang couler le long de ses bras mais les paroles du démon étaient bien plus douloureuses encore.
- Je t'y enverrai moi-mème! lança le cadet, les larmes aux yeux.
Le démon esquissa un sourire.
- Tu seras mort avant la fin de cette journée!
Le bruit d'un révolver qu'on armait se fit entendre. Quand Sam releva la tête, il cru rêver.
- Seigneur, Marie, Joseph! murmura Bobby en regardant dans la mème direction que Sam.
Le démon se retourna avec vélocité et fit face à une surprise de taille. Il demeura interdit pendant quelques secondes comme si, pendant un cours instant, Dean avait repris le contrôle de son corps.
- John Winchester! fit-il, enfin, visiblement trés surpris. Tu n'es pas sencé être mort!
John pointait le colt vers lui.
- Je t'avais dis que je te retrouverai, un jour!
Le démon ne lâcha pas le poignard mais il écarta les bras du corps comme pour s'offrir en cible.
- Et bien, vas-y! Venge-toi!
Tandis que Sam secouait négativement la tête en balbutiant des "non" à peine audibles, John tendait le bras, prêt à tirer.
- Qu'est-ce-que tu attends, John? s'enquit le démon, avec ironie, tu as peur de tirer sur ton fils!
John baissa alors le bras, résigné.
- Prends-moi à sa place! lança-t-il, en balançant le colt sur le sol, libère-le! Je te suivrai sans aucune autre condition.
Le démon parut surpris, une nouvelle fois.
- Voyez-vous ça! Tu serais prêt à revenir en enfer pour sauver ton fils! Comme c'est courageux de ta part, surtout aprés ce que tu as enduré là-bas!
John tourna la tête vers son cadet. Il lui adressa un regard rassurant comme pour lui faire comprendre que tout allait bien se passer. Mais la situation était loin d'être facile.
- Regarde-toi, John, comme tu es pathétique! remarqua le démon, avec une moue de dégoùt, tu as mis un lourd fardeau sur les épaules de ton aîné, chaque fois que tu rentrais de chasse aprés les avoir laissé seuls pendant plusieurs jours, tu lui disais qu'il avait été un bon soldat et tu prenais Sam dans tes bras tandis que Dean se contentait de regarder. Et puis, un beau jour, Dean est sur le point de mourir et notre cher papa Winchester réalise enfin qu'il aime son fils!
Il s'était rapproché de lui tout en parlant, toujours armé de son poignard. John encaissait les reproches comme si celà venait de son propre fils.
- Libère mon fils! répèta-t-il, en tentant de garder son calme.
Un sourire sardonique sur les lèvres, le démon recula jusqu'à la hauteur de Sam.
- Bien sûr, John! Mais avant, laisse-moi m'occuper de celui-là!
Il leva le poignard et prit son élan.
- Non! s'écria John, affolé.
Le couteau s'enfonça profondément dans le mur. Essoufflé, Dean s'écarta de son frère. Sam pouvait bouger. Il était libre ainsi que les autres.
- Dean!
Le cadet pouvait reconnaître le regard de son frère. Il voulut s'approcher de lui mais Dean fit quelques pas en arrière.
- Partez d'ici! dit-il, en prenant sa tête dans les mains, il va revenir, partez, partez tous!
- Non, Dean! Pas sans toi!
Mais l'aîné des Winchester recula jusqu'au fond de la galerie en se tordant de douleurs. Il n'arrivait plus à contrôler le démon.
- Il faut partir, reconnut John, nous n'avons pas le choix! Bobby, emmène-le!
Le vieux chasseur attrappa Sam par les épaules et le força à sortir, suivi du guide qui ne se fit pas prier. Bela se retourna vers la galerie bouchée où se trouvait la pierre. John la secoua légèrement en lui ordonnant de sortir puis se tourna vers son fils.
- Va-t-en! insista celui-ci, grimaçant de douleurs.
- Je ne t'abandonne pas, Dean! Je vais te sortir de là!
Il rejoignit les autres à la sortie de la mine. Sam ne savait plus se qu'il devait faire. D'un côté, il voulait enlacer son père, de l'autre, il voulait retourner sur ses pas pour rejoindre son frère.
- Vite! s'écria Bobby, il faut partir!
Au mème moment, ils entendirent Dean pousser un cri de douleur. Le démon le torturait dans son propre corps. Déchiré par toute la souffrance que son frère endurait, Sam suivait machinalement les autres, les larmes aux yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cristal20

avatar

Nombre de messages : 260
Date d'inscription : 15/08/2007

MessageSujet: Re: Echappé de l'enfer   Mer 13 Fév - 2:37

Ils coururent aussi loin que leurs jambes pouvaient les emmener. Le guide avait déjà prit la poudre d'escampette. Sam dû pourtant s'arrêter. Sa tête lui tournait et il perdait toujours son sang. C'est en reprenant son souffle difficilement qu'il s'assit sur un rocher. Son père s'approcha de lui et commença à lui bander les bras aprés avoir déchiré sa chemise. Quand il eut fini, il demeura quelques secondes à observer son cadet avec une certaine émotion. Sam ne put retenir plus longtemps ses larmes. Il se cacha le visage comme s'il avait honte.
- On va le sortir de là, je te le promet! déclara John, en s'agenouillant prés de son fils, je ne sais pas combien de temps j'ai devant moi mais je ne partirai pas sans avoir aider ton frère!
Sam releva enfin la tête.
- Papa, à ce sujet, il faut que...
- Je sais, coupa John, c'est pourquoi il faut agir vite!
Il se redressa aussitôt et se tourna vers son vieil ami.
- Merci Bobby! fit-il, en tapotant sur son épaule.
- Pourquoi? s'étonna le vieux chasseur.
- Tu ne les a pas laissé tomber! Je savais que je pouvais compter sur toi!
- Allons, John, tu sais que j'aime tes garçons comme s'ils étaient les miens!
Pour toute réponse, John lui adressa un sourire. Puis il se tourna vers la jeune femme.
- Qui êtes vous?
- Bela Talbot! dit celle-ci, en relevant fièrement le menton.
- C'est une voleuse de relique! ajouta Sam, nous avons un accord pour la pierre sâcrée! Mais elle a la réputation de n'avoir aucune conscience!
Il jeta un regard vers la jeune femme comme pour lui rappeler de ne pas leur tendre un de ses mauvais tours.
- Je vois! fit John, je crois que je vais devoir vous avoir à l'oeil!
- J'en doute! retorqua Bela, en faisant mine de partir, je n'ai aucun compte à vous rendre!
John la rattrappa par le bras.
- Vous n'irez nullepart tant que nous n'aurons pas retrouvé cette fameuse pierre! décrèta-t-il, d'un ton ferme, je crois que vous allez devoir rester avec nous!
Bela esquissa une moue contrariée.
- Je ne reçoit d'ordres de personne!
- Et bien, il va falloir vous y habituer parce que ce n'est qu'un début! retorqua John, toujours aussi fermement.
- Je sais d'où vient le mauvais caractère de Dean, maintenant! lança la voleuse, mécontente.
Sam se leva en grimaçant. Il regardait en direction de la mine.
- Dean se bat, fit-il, les yeux humides, il résiste à cette ordure de démon et, nous, on le laisse tomber!
John se posta devant son cadet et plaqua ses mains sur son visage.
- Nous ne l'abandonnons pas, laissa-t-il entendre, nous avons une chance de le sortir de là!
- Comment?
- L'âme de Dean n'est plus en enfer mais dans son corps, ce qui est une bonne chose! expliqua John, et puis, je connais le démon qui le possède donc je peux l'invoquer et nous allons pouvoir libèrer ton frère en l'exorçisant.
Bobby paraissait septique.
- Ce démon m'a l'air trés puissant!
John eut un petit sourire en coin.
- Il l'est! Mais quand j'étais en enfer, j'ai entendu parler d'une formule qui pouvait bloquer n'importe quel démon sur place en le privant de ses pouvoirs! avoua-t-il, c'est encore plus efficace que le pentagramme.
Une lueur d'espoir renaissait dans le regard du cadet.
- Alors, ne perdons pas de temps! fit-il, impatient de retrouver son aîné.
- D'abord, il faut que tu te reposes! décrèta son père, ensuite, Bobby et moi allons chercher ce dont on a besoin! On agira cette nuit!
Bobby avait trouvé une vieille cabane de chasseur, en contre-bas de la montagne, au beau milieu des bois. Bela s'était farouchement opposée à cette idée mais elle dû se plier à cette exigeance si elle voulait avoir la pierre. Sam ne réussit pas à se reposer. Les paroles de son frère raisonnaient dans sa tête. Mème si ce n'était pas Dean qui avait parlé, c'était avec sa voix, son regard. Bela fulminait prés de la fenêtre, les bras croisés devant elle.
- Je sais que cette cabane n'est pas le genre d'endroit que tu fréquentes, remarqua Sam, mais on est en sécurité ici! J'ai passé mon enfance dans ce genre d'endroit!
- Mème si je trouve que cette vieille bicoque n'a rien d'une maison, le fait d'y passer la nuit ne me fait pas peur! retorqua la jeune femme, ce qui m'ennuie, c'est de devoir attendre que ton père, un homme qui, soit dit en passant, est mort depuis presque deux ans, veuille invoquer un démon ici, afin de sauver ton frère qui, lui aussi, est mort! C'est d'un grotesque!
Sam esquissa un léger sourire.
- Bienvenue dans mon monde!
John avait fermé toutes les issues de la cabane et mit du sel sur chaque porte et fenêtre. La pièce principale, flanquée de deux petites chambres, paraissait assez grande pour y accueillir tout le monde. Sam dessina des pentagrammes sur le sol qui, selon John, n'étaient qu'un leurre. Bobby avait apprit la formule par coeur. Au bout de quelques minutes, ils étaient tous prêts. Sans attendre, John commença le rituel d'invocation. Marmonnant des paroles incompréhensibles, il se coupa le creu de la main. Quand il eut fini, il se redressa sur ses jambes et regarda autour de lui. Le silence était pesant. Le colt dans la main, Sam commençait à douter de cette idée mais il était trop tard. On entendit des pas provenir de la première chambre. Soudain, la silhouette de Dean apparut prés de l'embrasure de la porte. Son sourire narquois sur les lèvres, il remarqua les pentagrammes sur le sol, grossièrement cachés par des vieux tapis.
- Je te savais stupide, John mais pas à ce point!
- Ce n'est pas un piège, mentit celui-ci, je veux te faire une offre!
Le démon esquissa un sourire en coin.
- Ta proposition ne m'intéresse pas! lança-t-il, si j'ai voulu l'âme de ton fils, c'est pour une bonne raison!
- Laquelle!
- John, John! Tu sais trés bien que je ne peux pas te le dire! Pour ça, il faudrait que je te tue! ricana le démon, et ne t'attend pas à une quelconque rébellion de la part de Dean, avec ce que je lui ai fait endurer ces dernières heures, il n'osera plus jamais me combattre!
- Espèce de sâle fils de...
- Doucement Sammy! coupa le démon, en se tournant vers le jeune homme.
- C'est Sam! Il n'y a que Dean qui peut m'appeler comme ça!
Le jeune Winchester gardait l'arme pointée vers le démon. Mais celui-ci savait pertinemment qu'il ne s'en servirait pas contre son frère.
-Regarde-toi! Le soi-disant meneur! remarqua le démon, en se postant devant lui, personnellement, je pense qu'Azazel s'est trompé! Tu n'as rien d'un leader! Juste un pleurnichard qui se cachait derrière son grand frère pour qu'il lui vienne en aide! ça t'as bien arrangé que Dean se sâcrifie pour toi!
- Je devrai t'envoyer en enfer, sâle pourriture! s'écria Sam, en agitant l'arme sous son nez.
- Oh, mais c'est que monsieur serrait susceptible, maintenant! ironisa le démon, mais dis-moi, Sammy! Si tu aimais tant ton frère que ça, pourquoi lui as-tu menti? Tu ne lui as jamais dis que tu avais du sang de démon dans les veines, n'est-ce-pas? Et puis, tu t'es bien gardé de lui avouer que ta mère connaissait le démon qui l'a tuée!
Il le toisa d'un regard moqueur.
- Maintenant, il sait! dit-il, et je peux t'avouer qu'il n'a pas apprécié!
Sam jeta un regard gêné vers son père.
- Alors, acceptes-tu le marché? s'enquit celui-ci, en essayant de distraire le démon afin qu'il ne se doute pas du piège.
- Ton âme contre celle de Dean! Non! trancha le démon, je continue à croire qu'Azazel a misé sur le mauvais cheval! Dean a plus de hargne, plus de haine et de force que son frère pour devenir un véritable leader! Mème certains démons craignaient de croiser sa route!
John fit un petit signe à Bobby pour qu'il commence à prononcer les quelques paroles de la formule. Celui-ci s'exécuta aussitôt. Le démon fit demi-tour avec une rapidité incroyable et l'envoya voler contre le mur. John s'empressa de dire la suite. Quand le démon agita le bras, il ne se passa rien. Il était piègé au sol.
- Vas-y, Sam! ordonna John, sans quitter le démon des yeux.
Sam ouvrit le livre et commença à lire. Le démon serra la mâchoire. Au fur et à mesure que le cadet lisait, il devenait de plus en plus furieux.
- Je pourrai tuer ton frère sur le champs sans que tu puisses intervenir, lança-t-il, alors que son regard virait au noir.
Mais Sam ne prêta aucune attention à ses menaces et continuait de lire.
- Tu crois que tu vas pouvoir le récupèrer comme ça! insista le démon, il ne vivra pas longtemps! Son âme reste damnée, pauvre idiot! Il m'appartient! Si je quitte son corps, lui aussi!
Le cadet leva un regard inquièt.
- Ne l'écoutes pas! s'écria John.
Aprés un court moment d'hésitation, le jeune Winchester reprit sa lecture. Le démon rentra dans une rage frènétique. Il avait beaucoup de mal à respirer et ses jambes commençaient à fléchir. Il tomba à genou sur le sol et bascula la tête en arrière. Une énorme masse noire s'échappa de sa bouche et disparu dans les fissures du toit. Dean toussa à plusieurs reprise crachant son sang, à demi conscient. John s'agenouilla prés de lui pour le redresser. Le coeur battant, Sam en fit autant et força son aîné à le regarder.
- Dean! S'il te plaît, réveille-toi!
Au bout de plusieurs minutes qui parurent une éternité, Dean ouvrit enfin les yeux. Dans un élan mêlé de larmes et de joie, le cadet enlaça son frère. Satisfait, Bobby rajusta sa casquette avec un grand sourire.
- Aide-moi à le relever! dit John, en maintenant son aîné par les épaules.
Sam s'exécuta et glissa un bras autour de la taille de son frère pour le soulever. Dean grimaçait à chaque mouvement et semblait encore un peu dans les nuages. Pourtant, quand son père fit mine de l'aider, il retira son bras avec une telle véhèmence que John se figea sur place. Le cadet fronça les sourcils mais ne fit aucun commentaire. Ce fut, donc, Bobby qui attrappa l'autre bras du jeune homme pour l'emmener dans la chambre.
Bela qui n'avait jamais assisté à ce genre de scène, n'avait pas bougé de sa place. Quand le vieux chasseur revint dans la pièce principale, il trouva un John désorienté.
- Ne t'inquiètes pas, va! Il est juste un peu perturbé par tout ce qu'il a dû endurer! remarqua-t-il, en lui tapotant gentiment l'épaule.
Face au soutien de son ami, John esquissa un léger sourire mais au fond de lui, il ne comprenait pas pourquoi Dean avait réagit ainsi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cristal20

avatar

Nombre de messages : 260
Date d'inscription : 15/08/2007

MessageSujet: Re: Echappé de l'enfer   Ven 15 Fév - 11:08

John et Bela étaient en pleine discution sur le plan de la mine. La jeune femme expliquait qu'il y avait environs cinq mêtres de gravas dans la galerie mais pour atteindre la pierre, il fallait encore descendre d'un niveau. Bobby se contentait de scruter le plan tandis que Sam se tenait prés de la fenêtre, l'air pensif. Il avait veillé son frère pendant trois bonnes heures alors que Dean dormait d'un sommeil agité. John avait voulu savoir s'il allait bien, s'il avait dit quelque chose mais Sam ne pouvait pas répondre à ses questions. Dean s'était effondré à la minute où il avait touché le lit. Quand à dire s'il allait bien, c'était moins sûr. L'aîné n'avait pas cesser de marmonner pendant son sommeil comme envahi de cauchemards. Mais comment pouvait-il en être autrement? Dean venait de passer deux longs mois en enfer et jusqu'à ce qu'il se réveille, personne ne pouvait dire s'il en avait gardé des sequelles. Quand Sam fit mine de retourner dans la chambre pour aller le voir, la porte s'ouvrit et Dean apparut juste devant lui. Il avait changer ses vêtements et portait ceux que son frère lui avait laissé prés du lit. Il enfouit les mains dans les poches de son jean et rencontra le regard inquièt de son cadet.
- T'as ta tête des mauvais jours! remarqua-t-il, avec une légère grimace.
Sam laissa échapper un soupir de soulagement. Si Dean plaisantait, mème pour cacher son mal-être, c'était toujours bon signe. L'aîné s'approcha lentement de son frère et l'enlaça avec une infinie tendresse. Juste à cet instant et sûrement parce qu'il avait attendu ce moment plus qu'un autre, Sam ne regrettait pas d'avoir enduré toutes ces épreuves.
- Comment vas-tu? s'enquit John, en se levant.
Dean s'écarta de son frère. Le regard qu'il lança à son père confirmait les pensées de celui-ci. Son fils était en colère contre lui.
- Je vais bien! répondit sèchement le jeune homme, qui aperçut Bela, qu'est-ce-qu'elle fout là?
- Elle va nous aider à trouver la pierre sâcrée! dit Sam, heureux de voir son frère égal à lui-mème.
- Quelle pierre? s'étonna l'aîné, en fronçant les sourcils, Sam, tu sais qu'on ne peut pas faire confiance à cette garce!
Bela bondit sur ses jambes et se planta devant lui, visiblement furieuse.
- La garce va t'aider à retrouver ce qui te sert d'âme, chéri! retorqua-t-elle, si toute fois tu en as une!
Dean esquissa un sourire forcé.
- C'est l'hôpital qui se fout de la charité! lança-t-il, tu n'as pas arrêté de nous tirer dans le dos pour servir tes intêrets! Il faudrait vraiment que tu sois touchée par la grâce pour agir au nom des autres.
Bela fulmina entre ses dents.
- Ce démon m'a menacé! laissa-t-elle entendre, et je déteste qu'on me menace!
Dean se pencha vers elle pour être sûr qu'elle entende bien ce qu'il allait lui dire.
- Si tu nous rejoues ton plan de traitre, je peux t'assurer que je ne retournerai pas en enfer pour rien, cette fois!
La voleuse tenta de garder son attitude désinvolte mais elle le savait capable de mettre ses dires à exécution.
- Ne jures pas trop, chéri! fit-elle, en tournant les talons, au fait, je préfère le vert, ça te vas mieux au teint!
Dean se redressa de toute sa hauteur en levant les yeux au ciel. John regarda son fils et la voleuse, tour à tour, en se posant des questions intérieurement.
- Je vois que tu es en forme! remarqua Bobby, en tapotant gentiment l'épaule du jeune homme, ça fait plaisir de te revoir, mon garçon!
Dean lui adressa un léger sourire en guise de réponse puis se gratta machinalement la tête.
- Bon! Quelqu'un va m'expliquer cette histoire de pierre sâcrée ou vous allez me laisser mourir idiot!
Sam retrouvait enfin le sourire. C'était bon de revoir son frère mème s'il savait que Dean ne montrait pas sa détresse.
Aprés avoir prit connaissance de tout ce qui concernait la pierre sâcrée, Dean proposa une idée pour entrer dans la galerie. mais son père n'était d'accord avec lui.
- De la dynamite! Mais tu veux tous nous tuer ou quoi!
- A faible quantité et bien placé, ça peut ouvrir une brêche pour laisser passer un homme sans que la mine ne soit touché! expliqua calmement le jeune homme.
- Je ne prendrais pas le risque! retorqua John, on va s'en tenir à mon idée qui est de loin la meilleure!
Dean poussa un soupir contrarié et se leva aussitôt.
- Non! décrèta-t-il, fermement.
Sam n'en croyait pas ses oreilles. Dean s'était rarement opposé aux volontés de son père et là, sans crier gard, il lui tenait tête avec détermination.
- Quoi! s'étonna John, qu'est-ce-que tu as dis?
- J'ai dis non! répèta l'aîné, en défiant son père du regard.
- Tu vas devoir te plier à mes...
- Pas question! coupa Dean, je n'ai plus d'ordres à recevoir de toi!
- Ah bon et depuis quand?
- Depuis que tu es parti, lança le jeune homme, j'ai pris les rennes en mains, tu ne m'as pas laissé le choix!
John demeura interdit quelques secondes puis se leva à son tour.
- Ah, je comprend maintenant d'où vient ta rancoeur! remarqua-t-il, comme s'il était sur le point d'exploser. Tu m'en veux parce que je vous ai laissé seuls, parce que je pensai que ta vie était plus précieuse que la mienne!
Sam voulut s'interposer mais son aîné répliqua sans attendre.
- Non, tu n'y es pas! Mais tu as raison d'aborder le sujet parce que je ne crois pas, une seule seconde, que tu te sois sâcrifié pour moi!
- Ah non et pour qui alors?
- Pour Sam! Tu l'as fait pour Sam! Parce que tu savais que je ne le laisserai jamais tomber! Toi, par contre, tu étais tellement omnubiler par ta soif de vengeance que tu aurais été capable de le tuer si le démon s'était emparé de lui.
La mâchoire crispée de colère, John le frappa du revers de la main. Dean recula à peine d'un pas sous la force du coup et se redressa aussitôt. Un silence pesant s'installa dans la pièce. Le cadet ne savait plus quoi faire.
- J'en conclus que je ne me suis pas trompé! lança Dean, en essuyant rageusement le mince filet de sang sur sa bouche, tu viens quelques minutes avant ta mort pour cracher ton venin sur moi, en me balançant des conneries qui m'ont carrément pourri l'existance! J'ai cru en devenir malade! Mais ce n'est pas le pire!
Il se posta devant son père en laissant éclater sa fureur tandis que John encaissait sans rien dire.
- Tu savais! Depuis plusieurs années, tu savais que Sam avait du sang de démon, tu étais au courant que maman connaissait le démon aux yeux jaunes! continua le jeune homme en agitant la main vers son cadet, Sam n'a pas osé me le dire parce qu'il avait peur que je le repousse, il s'est senti obligé de me mentir à cause de toi! Si tu avais été honnête avec nous, on aurait pas eu à subir ça! Sang de démon ou pas, il reste mon frère et je referai ce que j'ai fait sans la moindre hésitation! Quelle est ton excuse à toi? Pourquoi tu nous as menti toute notre vie?
- C'était pour votre bien! laissa entendre John, je ne me suis jamais remis de la mort de votre mère! Je ne voulais pas vous perdre!
- Oh, parlons-en de ta souffrance! Tu n'as eu que ce mot là à la bouche! Mais jamais tu ne t'ais demandé si on en souffrait, nous aussi! répliqua Dean, en écartant les bras du corps comme pour appuyer ce qu'il disait, tu ne m'as jamais demandé si elle me manquait! Non, toi, tu te préoccupais plus de ta petite vengeance! Merde, c'était notre mère! Je n'arrive pas à me défaire cette image d'elle collée au plafond saignant des entrailles, le visage pétrifié d'horreur! Je refusai mème de parler d 'elle à Sammy parce que son souvenir me faisait trop mal! Je...
- Attend, attend! coupa John en saisissant son fils par les épaules, tu ne m'as jamais dit que tu avais vu ta mère ce jour-là!
Mais Dean se dégagea aussitôt en repoussant ses bras.
- Te dire quoi! Que je me suis enfui sous mon lit, que j'en suis sorti en entendant ta voix!
- Mais tu n'avais que quatre ans, Dean!
- Tu aurais dû t'en souvenir!
- Pourquoi? Tu aurais dû en parler! Je n'étais pas un si mauvais père quand mème!
- Ah non! Qu'aurait donc pensé le grand John Winchester, s'il avait su que son fils s'était vautré sous son lit au lieu d'affronter la réalité? Tu n'aurais jamais laissé une seule occasion de m'envoyer ça dans la figure à la première erreur de ma part!
John prit cette réponse comme une giffle. Il resta quelques secondes à dévisager son aîné puis son cadet.
- Je ne prétend pas avoir été un bon père, dit-il, d'un air dépité, j'ai juste pensé faire au mieux!
Il attrappa sa veste et sortit de la cabane en claquant la porte. Dean lâcha un soupir en se laissant tomber sur une chaise. Il s'accouda et posa sa tête dans les mains comme prit d'un soudain remord. Sam posa une main chaleureuse sur son épaule en s'agenouillant prés de lui.
- Il va se calmer! laissa-t-il entendre, je comprends, maintenant ce que tu as pu ressentir tout au long de ces années quand papa et moi, on passait notre temps à nous disputer!
Dean releva la tête vers lui, le regard perdu. Il allait répondre quand il fut alerter par un bruit derrière lui. Son cadet jeta un coup d'oeil vers le mur mais il n'y avait rien. Pourtant, Dean semblait entendre quelque chose. Soudain, l'aîné se leva d'un bond en fronçant les sourcils.
- Dean, que se passe-t-il?
Le jeune homme ne répondit pas et fit quelques pas vers le mur comme s'il entendait un bruit bien distinct.
- Qu'est-ce-que tu as? s'enquit Bobby, inquièt.
L'aîné se retourna tout en regardant autour de lui comme s'il cherchait quelque chose qu'il ne voyait pas.
- Je ne sais pas! J'ai...je deviens certainement fou! remarqua Dean, en se râclant le visage.
C'est alors que des voix comme des lamentations se firent entendre. Tout le monde pouvait les percevoir. Sam se redressa aussitôt en cherchant d'où elles venaient. Bela en eut des frissons tellement ces murmures étaient sinistres. Dean recula contre le mur, reconnaissant ses voix. Il n'eut pas le temps de réagir que des bras sortir du mur et l'aggrippèrent avec force. Ces mains étaient ensanglantées, sâles et terrifiantes. Elles pouvaient passer à travers le corps du jeune homme comme s'il était fait d'eau. Mais Dean semblait souffrir à chaque fois qu'elles traversaient son corps. Sam se précipita vers son frère pour l'aider. Les bras plaqués contre le mur, coincés, Dean ne pouvait plus bouger. Sa respiration était bloquée par une main sur sa bouche, l'étouffant petit à petit. Les griffes aussi longues qu'un canif semblaient lui déchirer la chair. Pas de traces ni de sang mais le jeune homme paraissait souffrir à chacun de leur passage dans son corps. Bobby ouvrit la porte et hurla le nom de son ami puis fonça vers son sac. Il en sortit une bouteille d'eau bénite. Quand John réapparut dans la cabane, il fut saisit d'horreur devant cette scène et se précipita à son tour vers son fils. Bobby balança toute la bouteille sur les bras fantômes. L'eau semblait les brûler et ils disparurent trés vite dans le mur. Essoufflé, Dean retomba sur le sol.
- Mon Dieu, mais qu'est-ce-que c'était que ça? s'enquit Sam, atterré.
- Les âmes perdues! répondit John, en se tournant vers son aîné, tu vas bien!
Reprenant difficilement sa respiration, Dean se contenta d'hocher la tête en grimaçant. Il plaqua une main à son ventre comme si la douleur était toujours présente. Il n'arrivait pas à tenir debout tout seul, ses jambes ne le tenaient plus.
- Viens! Il faut t'allonger!
- Non, ça va!
- Tu dois avoir les membres paralysés par leurs attaques! remarqua John, en aidant le jeune homme à se lever.
Dean convenut que son père avait raison. Il ne sentait presque plus ses jambes. Sa tête lui tournait et il avait une sérieuse envie de vomir. Il se laissa guider jusqu'à la chambre suivi de Sam qui referma la porte derrière lui. L'aîné s'aggrippait à son père, torturé par la douleur. Il n'arrivait plus à prononcer le moindre mot. Mais John fronça les sourcils en constatant que son aîné tremblait de tous ses membres. Aprés une expérience comme celle-ci, quoi de plus normal!
- On va te sortir de là, je te le promet!
Le jeune homme se contenta de hocher la tête en guise de réponse mais il évitait le regard de son père. Il ne pouvait pas le regardait en face aprés ce qu'il venait de lui dire. John posa les mains sur le visage de son fils et le fixa quelques secondes. Il ne voyait plus la colère dans les yeux de son aîné mais juste quelques larmes qui commençaient à jaillir. Alors il l'enlaça affectueusement. Dean n'avait plus la force de lutter. Il se laissa aller contre son père et éclata en sanglots. Sam en avait le coeur serré. Il n'avait jamais vu son frère aussi vulnérable. Mais comment revenir indemne d'un séjour en enfer?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cristal20

avatar

Nombre de messages : 260
Date d'inscription : 15/08/2007

MessageSujet: Re: Echappé de l'enfer   Mar 19 Fév - 3:37

John et Bobby avaient préparés plusieurs seaux d'eau bénite pour arroser la petite cabane. C'était, selon le vieux chasseur, la seule façon de protèger Dean aussi longtemps qu'il resterait à l'intèrieur. Quand ils eurent fini, John attrappa le bras de son ami.
- Merci Bobby!
- Ce n'est pas nécessaire de me remercier!
- J'y tiens! insista John, tu viens de sauver, encore une fois, la vie de mon fils! Si tu n'avais pas été là, Dieu seul sait ce qui aurait pu arriver!
Un peu gêné, Bobby se contenta d'hocher la tête en guise de réponse. Un fois l'arrosage de la cabane terminé, John s'assit sur une souche, l'air pensif.
- Tu crois que j'ai été un bon père! s'enquit-il, au grand étonnement de son vieil ami.
- Bien sûr! Pourquoi cette question? Je suppose que tu penses au coup de gueule de Dean! dit Bobby en rajustant sa casquette, moi aussi, il m'a surpris!
- Il n'y a pas que ça! Il est brisé de l'intérieur, il souffrait et moi, je ne voyai rien comme d'habitude, trop aveuglé par ma petite vengeance! Et Sam! Lui qui voulait faire des études! Il en est réduit à faire la chasse au lieu d'aller à l'université!
Bobby poussa un soupir en se postant devant lui.
- Tu as fait ce qu'il fallait, laissa-t-il entendre, si tu avais choisi de vivre normalement, aprés la mort de ta femme, tes garçons seraient en grave danger, en ce moment! Ils ne sauraient pas se défendre contre ces démons! Tu peux être fier d'eux, ce sont de bons gamins!
John se leva aussitôt et se passa une main nerveuse dans les cheveux.
- Pourquoi eux? Qu'est-ce-que les démons veulent à mes fils? s'enquit-il, qu'est-ce-que Mary ne m'a pas dit?
Il jeta un rapide coup d'oeil vers la cabane puis se tourna vers son ami.
- Je ne sais pas combien de temps j'ai devant moi! finit-il par dire, d'un air contrarié, mais je dois sauver Dean à tout prix!
- On va le sortir de là! Mais pour le moment, ce n'est pas du chasseur dont tes fils ont besoin mais de leur père!
Durant toute une journée, ils restèrent tous dans la petite cabane, réflèchissant à un plan pour éloigner les âmes maudites. Pour le moment, l'eau bénite était efficace mais uniquement dans la maison. Dés que Dean sortirait dehors, il deviendrait une proie facile. Pourtant, ils ne pouvaient pas rester là éternellement. La journée touchait à sa fin quand John décida qu'il était tant d'agir. Aprés avoir longuement discuté avec Bobby et Sam, il entra dans la pièce principale.
- On y va! fit-il, en préparant les sacs, nous allons commencer par creuser la galerie!
Dean fit mine de mettre sa veste mais son père se tourna vers lui.
- Non, toi, tu ne viens pas!
- Quoi! s'étonna le jeune homme, il est hors de question que je reste là sans rien faire!
- C'est beaucoup plus sûr pour toi! insista John, tu es plus en sécurité ici!
Dean regardait Bobby et Sam se préparer en grimaçant.
- Bobby! Dis-lui que vous avez besoin de moi!
Le vieux chasseur semblait mal à l'aise de devoir lui dire non mais c'était pour son bien. Devant le refus de son vieil ami, Dean se tourna vers son cadet mais celui-ci évita son regard.
- Et si quelque chose arrivait, hein! pesta l'aîné, vous pouvez trés bien vous faire attaqué par ce démon ou encore...je ne sais pas, moi! La mine pourrait s'écrouler!
- C'est non, Dean!
- Je refuse que vous preniez des risques pour moi! lança le jeune homme, sur un ton sec, je veux...
Il fut interrompu par son père qui s'était posté devant lui pour le prendre dans ses bras en tapotant gentiment dans son dos.
- Nous serons de retour demain dans la matinée! fit-il, avec un sourire devant l'air surpris de son aîné.
Bobby tapota sur l'épaule du jeune homme en guise de salut et rejoignit son vieil ami. Déçu de ne pouvoir les accompagner, Dean adopta une mine boudeuse. Le bras droit chargé d'un sac qui paraissait trés lourd, Sam tendit le gauche pour enlacer son frère. Toujours surpris devant autant de démonstration affective, Dean demeurait interdit. Il les regardait tous les trois, tour à tour, comme s'il devinait leur petit complot dans le but de le convaincre de rester. Quand Bela s'apprêtait à franchir la porte, John la rattrappa par le bras.
- Vous aussi, vous restez!
La voleuse écarquilla ses grands yeux.
- Absolument pas! protesta-t-elle, je veux venir et j'en ai le droit!
- J'ai cru comprendre que vous n'étiez pas une personne digne de confiance! lança John, en vous sachant ici, j'écarte toutes possibilités de votre part de nous jouer un sâle tour!
- Mais...
- Il n'y a pas de mais! coupa John, vous voulez la pierre! Vous l'aurez mais je veux m'assurer que Dean soit sauver avant!
Quand les trois chasseurs quittèrent la maison, Bela foudroya le jeune homme du regard.
- Je crois qu'il est encore plus détestable que toi! maugréa-t-elle, furieuse.
Alors Dean lui adressa son plus beau sourire.
- J'y travaille!
Comme Dean l'avait suggèré, John installa une faible dose de dynamite dans la fissure de la galerie bouchée. La détonation ne fut pas trop violente et mème si les parois avaient légèrement tremblé, avec quelques retombées poussièreuses, la mine semblait tenir le coup. Quand le nuage de poussière fut dissipé, on pouvait apercevoir une grand brêche dans la galerie.
- Je crois que le plus gros est fait! remarqua John, ravi, Dean avait raison!
Munis d'une pelle, chacun, ils commençèrent à creuser.
Au bout de deux heures, les trois hommes prirent une pause. Leurs visages étaient couverts de sâletés, les vêtements qu'ils portaient avaient tous la mème couleur, celle de la pousière. Dehors, il faisait déjà nuit noire. Les lanternes qui éclairaient l'intérieur de la mine leurs donnaient un aspect de fantômes. Sam en fit la remarque et les trois chasseurs éclatèrent de rire. Aprés avoir prit un repos de quelques minutes, ils se levèrent pour reprendre leur activité. C'est ce moment là que Sam choisit pour faire des excuses à son père.
Surpris, John releva la tête vers son cadet.
- Et pourquoi?
- Parce que je n'ai pas été sympa avec toi la derniere fois que...enfin, tu sais!
- Je ne t'en veux pas, Sam et puis si je t'avais dit ce que je faisais, tu te serais certainement interposé!
- Oh, ça oui!
Le jeune homme fronça aussitôt les sourcils.
- Que s'est-il passé ensuite?
John fut surpris de la question. Il prit appuie sur sa pelle avant de répondre.
- J'aimerai bien te le dire mais, apparemment, tous mes souvenirs s'arrêtent quand je vous ai vu dans ce cimetière! Je suppose que par soucis de protection, on m'a enlevé cette partie de ma mémoire.
Un peu déçu par cette réponse, Sam semblait, pourtant, s'en contenter.
Aprés avoir avalé un sandwich et but une bonne bière, Dean avait décidé de se coucher. Son père lui avait précisé qu'il ne serait pas de retour avant le lendemain. Un calme presqu'effrayant régnait dans la petite cabane. Bela était restée dans son coin toute la soirée, boudant comme une gamine.
Le jeune homme avait retiré ses vêtements et s'était glissé dans le lit. Les nuits étaient fraîches dans la montagne et le vent assez violent. Il était sur le point de s'endormir quand Bela entra dans la chambre, une arme à la main. Dean sursauta d'un coup.
- Quoi!
- Il y a quelqu'un dehors! fit-elle, en fronçant les sourcils.
Au mème moment, un bruit sourd et sec frappa contre le toit de la maison.
- C'est le vent! marmonna Dean, en s'accoudant sur le lit, nous sommes entourés d'arbres qui tapent contre la cabane à cause du vent!
Prenant son air le plus vexé, Bela ne savait plus vraiment où se mettre. Dean éclata d'un rire qui la mis encore plus mal à l'aise.
- Je ne trouve pas ça drôle! pesta-t-elle, comment j'aurai pu le savoir? C'est la première fois que je viens dans un endroit pareil!
Toujours aussi amusé, Dean la dévisagea longuement.
- Si je ne te connaissais pas, je jurerai que tu as peur, Bela!
La jeune femme aurait voulu protester mais elle n'en fit rien.
- Aprés ce que j'ai vu ce matin, dit-elle, tu m'excuseras mais il y a de quoi avoir peur!
Elle faisait réfèrences aux âmes perdues et Dean, avec une nonchalence déconcertante, se laissa aller contre son oreiller.
- Tu n'as rien à craindre, s'ils reviennent, ce n'est pas pour toi! remarqua-t-il, en tout cas, pas cette fois!
Bela le foudroya du regard mais elle n'eut pas le temps de répliquer qu'une nouvelle fois, le bruit la fit sursauter. Dean leva les yeux au ciel.
- Ecoute! Si tu veux, tu peux rester ici, dit-il, vu qu'il n'y a rien à voler et que tu n'irais pas loin, de tout façon, moi, ça ne me dérange pas!
Il se retourna dans son lit en se mettant à plat ventre et glissa ses mains en dessous de l'oreiller. Bela demeurait immobile, se demandant si elle devait rester ou pas. La maison était sûrement cernés de ces âmes et Dean semblait s'en désintéresser complètement. Elle fit quelques pas dans la petite chambre. Dean avait le dos à peine recouvert par les draps et elle pouvait l'imaginer entièrement nu sous les couvertures. Avec toute la désinvolture dont elle savait faire preuve, elle s'assit sur le bord du lit. Le jeune homme se retourna aussitôt et s'accouda en lui jetant un regard surpris.
- Quoi!
- Je n'arrive pas à comprendre comment tu fais pour dormir dans ce genre de situation! avoua-t-elle, en gardant une attitude détachée.
- Il se trouve que je suis fatigué! Maintenant, si tu n'arrives pas à dormir ailleurs que dans des draps de soie, ce n'est pas mon problème!
- Tu serais surpris si...
- Epargne-moi les détails! coupa Dean, exaspèré, je ne crois pas être d'humeur à faire la conversation à qui que ce soit et encore moins à toi!
Bela croisa les bras devant elle et le toisa de son regard clair. Elle ne se gêna pas pour le détailler à sa guise s'attardant volontairement sur son torse. Si elle agissait ainsi dans le but de le mettre mal à l'aise, elle n'en avait pas moins envie de caresser ses muscles et bien plus encore. Mais elle se resaisit trés vite.
- Je n'en suis pas si sûre! dit-elle, en fait, j'aimerai beaucoup que tu me parles de ces âmes perdues.
- Pourquoi? Tu veux savoir à quoi tu auras à faire quand ce sera ton tour! ironisa Dean, avec un sourire forcé, si tu veux te racheter une bonne conduite, c'est trop tard!
Les traits de la jeune femme s'assombrirent aussitôt. Mème si c'était pour lui le but recherché, Dean n'en tira aucune satisfaction, bien au contraire.
- Ok! fit-il, en s'asseyant sur le lit.
Il se passa une main sur le visage en poussant un long soupir.
- Tu as déjà entendu parlé du cerbère, ce chien à trois têtes qui est sensé garder la porte des enfers!
- Oui! Mais quel rapport?
- Ce sont les âmes perdues! répondit le jeune chasseur, en jetant un regard vers la fenêtre, elles sont partout, dans les murs, les sols! Si on peut appelé ça comme ça! Et le fait qu'on leurs ait attribué le nom de chien est loin d'être un euphémisme!
Bela fronça les sourcils. Elle avait tenté de cacher sa peur jusqu'à maintenant. Et lorsqu'elle regardait du côté de la fenêtre, elle cru apercevoir quelqu'un mais ce n'était que les branches des arbres qui se dandinaient sous le vent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cristal20

avatar

Nombre de messages : 260
Date d'inscription : 15/08/2007

MessageSujet: Re: Echappé de l'enfer   Dim 24 Fév - 1:16

Le bruit effrayant de la branche qui frappait sur le toit de la cabane la fit, une nouvelle fois, sursauter. Sans s'en rendre compte, Bela eu un mouvement de recul, au point de se retrouver presqu'allongée sur le jeune homme.
- Je t'inviterai bien mais, là, je suis vraiment fatigué! déclara-t-il, d'un air amusé.
La voleuse le foudoya du regard.
- Tu m'effraies avec tes histoires à dormir debout et tu...
- C'est toi qui a voulu savoir! coupa Dean, avec un petit sourire en coin, ne t'en prends pas à moi!
- Ces choses horribles sont peut-être dehors à attendre le bon moment pour rentrer et toi, tu ne penses qu'à dormir! Tu...
Elle se stoppa soudainement, remarquant que ses deux mains étaient plaquées contre le torse du jeune homme. Comme elle n'était pas de ces femmes à s'empourprer pour un rien, bien au contraire, elle se cambra encore plus contre lui jusqu'à sentir la châleur de sa peau.
- C'est le genre d'histoire que tu racontes à tes conquêtes pour les séduire!
- Je crois que ça aurait l'effet contraire! remarqua Dean, mais c'est vrai que tu n'a rien à voir avec toutes les autres femmes!
- Je prend ça pour un compliment! laissa entendre la jeune femme, en se rapprochant encore un peu.
- Ce n'en était pas un!
Bela fronça les sourcils.
- Espèce de muffle! lança-t-elle, en donnant un coup de poing dans son épaule.
- Hé!
Dean réussit à bloquer ses mains pour éviter un autre coup. Bela n'avait plus d'appui et se laissa aller de tout son poid sur lui. Leurs lèvres étaient si proches que le jeune homme ne put résister à l'envie de l'embrasser. La jeune femme abandonna toutes résistances et se arqua contre lui, répondant à son baiser avec fougue. Il laissa errer ses mains sur ses hanches puis remonta lentement le long de son dos et glissa ses doigts dans sa chevelure.
La branche claqua encore plus fort contre la cabane et se fut Dean qui eut un léger sursaut, le ramenant à à réalité. Le souffle court, il se redressa aussitôt. Il prêta une oreille attentive au bruit qu'il n'arrivait pas à distinguer.
- Que se passe-t-il? s'étonna Bela, en restant coller contre lui.
- Ecoute!
Ils restèrent quelques secondes, l'un sur l'autre, à écouter ce bruit à peine distinct. Puis le jeune homme comprit enfin qu'une pluie fine suintait le long du toit.
- Il pleut! dit-il, presqu'à lui-mème.
- Mais...
- L'eau bénite! coupa Dean, en se dégageant, elle va disparaître avec la pluie!
Bela regarda autour d'elle comme si elle commençait sérieusement à avoir peur.
- Elles vont pouvoir rentrer! fit-elle, les âmes perdues vont encore rentrer ici!
- Oui! Va préparer une bassine d'eau!
Bela ne se fit pas prier. Mème si elle ne savait pas à quoi pouvait servir cette bassine, elle courut dans la pièce principale et fonça vers l'évier. Dean arriva juste derrière elle. Il avait enfilé son jean et commençait à fouiller dans le sac de son frère. Il rumina entre ses dents en retournant le contenu du sac. Des plaintes commençaient à se faire entendre, émanant de partout à la fois.
- Il faut sortir d'ici! lança Bela, en regardant autour d'elle.
- Mème dans un bunker enterré sous la glace de l'Antarctique, elles me retrouveraient! remarqua le jeune homme, en sortant un chapelet du sac.
Il avait posé la bassine d'eau sur la table et laissait balancer le chapelet au dessus en marmonnant quelques paroles en latin, fermant les yeux comme pour tenter de se rappeler. Puis il laissa glisser le chapelet le long de ses doigts. A peine eut-il fini qu'une main émergea du sol et le fit basculer. Le jeune homme perdit l'équilibre et s'écroula sur le sol, bloqué par d'autres mains. Plusieurs fantômes transparents, décomposés, le regard fixe et sans expression, sortirent des murs. Affolée, Bela ne savait plus quoi faire. Les âmes perdues n'avaient qu'un seul but et, sans se soucier de la jeune voleuse, elles se jetèrent sur Dean. Leurs bras traversaient le corps du jeune homme qui serrait les dents pour ne pas hurler de douleur. Celui-ci se débattait comme il le pouvait et tentait de faire tomber la bassine d'eau sur lui avec son pied mais les âmes perdues prenaient le dessus et Dean fut cloué au sol. Il n'arrivait plus à faire le moindre geste et commençait à suffoquer. Bela écarquillait les yeux de stupeur. Les âmes perdues ne prêtaient aucune attention à sa présence mais la jeune femme demeurait figée de peur. Pourtant, dans un élan qu'elle ne saurait expliquer, elle courut vers la table et renversa la bassine d'eau sur le jeune chasseur. Poussant des cris effrayant, les âmes perdues furent aspirées par le sol d'où émana une fumée blanche comme si le plancher était bouillant. Encore courbé de douleur, Dean reprenait difficilement sa respiration en toussant plusieurs fois.Trempé, le souffle court, il tenta de se lever mais ses membres ne lui répondaient plus. Bela fit ce qu'elle put pour l'aider à se lever mais le jeune homme secouait la tête comme pour lui faire comprendre qu'il n'y arriverait pas. Toujours aussi essoufflé, il réussit néanmoins à articuler un "merci" qui surpris la jeune femme.
La porte s'ouvrit avec fracas. Sam venait d'entrer dans la cabane, accompagné de son père et Bobby.
- Mon Dieu! dit-il, en voyant son frère au sol.
Il accourut vers son aîné.
- Nous sommes venus dés qu'on s'est aperçu qu'il pleuvait! avoua le cadet, en regardant autour de lui, comment...
Il remarqua la bassine et le chapelet sur le plancher. Celà lui suffisait pour savoir comment son frère s'était débarassé des âmes perdues. John se pencha sur son aîné. L'inquiètude se lisait sur son visage.
- Je vais bien, réussit à dire le jeune homme, entre deux grandes bouffées d'air.
Il avait encore la force de sourire. Son père lui attrappa le bras et l'aida à se lever. Les membres encore endoloris par cette attaque, Dean prit appui sur lui.
- C'est une chance que tu réagisses trés vite! remarqua John, avec un soupir.
- J'ai presque honte de l'admettre mais sans Bela, je serai mort! déclara l'aîné, je suppose que je ne choperai pas une indigestion de le dire!
John se tourna vers la jeune femme qui les regardait les bras croisés.
- Merci! fit-il, avec une certaine reconnaissance dans la voix.
Bela ne le fit pas voir mais elle dû admettre qu'elle n'avait jamais eu droit à de tels remerciements auparavant. Pourquoi elle en tirait une grande fierté, elle ne su le dire mais elle appréçia ce sentiment.
Aprés avoir dormi quelques heures, Dean allait déjà mieux. Mème si son sommeil avait été léger, il fut néanmoins réparateur. Sa nouvelle confrontation avec les âmes perdues ne lui donnait plus beaucoup d'espoir de s'en sortir mais il préfèra garder ses pensées pour lui. John avait décidé de retourner à la mine dans le courant de l'aprés-midi mais, cette fois, tout le monde serait présent. Bobby expliquait à l'aîné des Winchester que la galerie était déjà pas mal dégagée et qu'il ne leurs fallait pas beaucoup de temps pour accéder à l'autre côté. Soudain, quelqu'un tambourina à la porte puis celle-ci s'ouvrit avec fracas, ricochant contre le mur. Ruby apparut sur le seuil de la cabane. Les mains sur les hanches, la démone les toisa avec une certaine ironie dans le regard. Les chasseurs la menaçaient de leurs armes.
- Alors, c'était vrai! laissa-t-elle entendre, en dévisageant les Winchester.
- Qu'est-ce-que tu fais là? demanda séchement Sam.
- Qui est-ce? s'enquit John, surpris.
Le cadet lança un regard inquièt vers son frère. Comment allait réagir leur père quand il allait apprendre que ses fils avaient fait alliance avec un démon?
- Nous avons dû improviser, répondit Sam, avec un peu d'hésitation, et nous...enfin...
- Ruby est un démon! lança Dean, d'un trait, sous le regard surpris de son père, elle a prétendu nous aider mais, au moment où elle aurait dû être là, miss grande gueule avait disparu!
John fronça les sourcils.
- Vous avez collaboré avec un démon! s'écria-t-il, mais qu'est-ce-qui vous a pris?
Sam allait répliquer mais Ruby réussit à faire voler le sel devant la porte et fit quelques pas en avant, forçant les quatre chasseurs à rester vigilants.
- Oh mais c'est que papa est en colère! railla-t-elle, avec son rictus moqueur sur les lèvres.
- La ferme, sâle garce! grogna Dean, je devrai t'envoyer en enfer!
Ruby se stoppas au milieu de la pièce en écartant les bras.
- Mais vas-y! fit-elle, en montrant une fiole dans sa main droite, tu veux savoir ce que c'est? Un remède qui te protègera contre les âmes perdues! Alors, vas-y, tire et je lâche la fiole!
Dean avait le doigt sur la gâchette. Il était prêt à tirer.
- Vous, les démons et votre égo démesuré! Vous avez tort de sous-estimer la race humaine!
- Tu oublies que je ne suis pas un démon comme les autres! remarqua Ruby, mais je dois avouer que tu as raison! Il y a beaucoup de remus-mènage en enfer depuis ton évasion, et Bardénia va faire tout ce qu'il faut pour te récupèrer! Au fait, comment as-tu réussi à échappé aux âmes perdues?
Elle se posta devant le jeune chasseur et fit mine de sentir ses vêtements.
- L'eau bénite! Pas mal comme after shave!
Dean la foudroya du regard. Il colla le canon de son arme sur le front de la démone mais son jeune frère posa une main sur le colt.
- Attend!
- Quoi! Tu ne vas pas me dire que tu la crois!
- Elle nous a déjà sauvé la vie, souviens-toi! peut-être que ce remède pourrait nous permettre de...
- C'est hors de question! coupa Dean, sans lâcher la démone des yeux, elle ment!
John poussa un long soupir et baissa son arme.
- Qu'est-ce-qui peut nous garantir que vous dîtes la vérité? s'enquit-il, à la grande surprise de son aîné.
Ruby esquissa un grand sourire.
- Je n'ai que ma parole! répondit-elle, et une grande envie de me débarasser de Bardénia! Le jour où les chiens démoniaques sont venus pour Dean, j'ai essayé de le détruire mais il était bien trop fort!
- Il était là! remarqua Sam, en fronçant les sourcils.
- Oui, je suppose qu'il est arrivé pour la fin du spectacle! lança la démonne devant un Dean plutôt furieux.
- Spectacle! répèta-t-il, entre ses dents, espèce de...
John posa une main sur l'épaule de son fils.
- S'enerver ne servira à rien! déclara-t-il, en se tournant vers Ruby, ce remède est vraiment aussi puissant que ça?
- Ne me dis pas que tu crois à ces salades! s'étonna Dean, pas toi!
- Je crois qu'on a pas le choix! trancha John, tu vas avaler ce truc mais on va prendre de l'eau bénite en grande quantité au cas où!
Ruby lui tendit la fiole mais le jeune chasseur ne fit aucun geste pour la prendre. Alors, la démone lâcha la petite bouteille qui aurait éclatée au sol si Sam n'avait pas eu le réflexe de l'attrapper. Le cadet dévisagea son frère avec étonnement. Dean demeurait impassible devant la démone et ne la quitter pas de son regard furieux. Ruby se contenta de lui adresser un sourire narquois avant de reprendre le chemin de la porte.
- Au fait, si les âmes perdues ne peuvent plus te toucher, elles vont essayer de t'avoir autrement! fit-elle, elles tenteront d'altèrer ta réalité ou de te torturer moralement!
- Comment ça? s'enquit Sam, je croyais que le remède...
- Bardénia veut Dean à tout prix! coupa la démone, je ne sais pas pourquoi! Celà a sûrement un rapport avec votre mère! Et je compte bien trouver de quoi il s'agit!
Elle quitta la cabane en claquant la porte derrière elle. Dean se tourna vers son père.
- Je ne lui fais pas confiance!
- Moi non plus! avoua John, mais le temps nous est compté et il faut faire vite pour retrouver la pierre! Alors, avale cette potion!
- Pas question!
- Ne fais ta tête de mûle! grogna son père, ce n'est vraiment pas le moment!
- S'il te plaît, Dean! insista Sam, en le suppliant du regard.
Dean poussa un soupir mécontent puis attrappa la petite bouteille. Il avala le contenu jaunâtre en grimaçant et rendit le flacon vide à son frère.
- C'est dégueulasse! lança-t-il, en esquissant une grimace de dégoùt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cristal20

avatar

Nombre de messages : 260
Date d'inscription : 15/08/2007

MessageSujet: Re: Echappé de l'enfer   Mer 27 Fév - 3:38

Bobby était parti en ville avec Sam pour acheter assez de provisions pour tous tandis que John et Dean rendaient à la cabane l'allure qu'elle avait avant leur arrivée. Bela s'était contentée de les attendre dehors prés de la voiture. Elle commençait à se poser beaucoup de questions, surtout au sujet de l'aîné des Winchester. D'habitude, c'était elle qui prenait les rênes en mains mais avec Dean, c'était diffèrent. Le jeune homme semblait avoir une certaine ascendance sur elle au point que ces dernières heures, elle avait oublié la véritable raison de sa présence dans cet endroit.
John rangeait les affaires dans le sac tout en regardant son aîné à la dérobée. Dean semblait préoccupé.
- Tu n'es pas trés bavard!
- Que veux-tu que je dise! répondit le jeune homme, sans lever la tête.
- Je ne sais pas! Comment tu te sens, par exemple?
Dean haussa les épaules en guise de réponse. Il ne tenait pas à engager une quelconque conversation et faisait tout pour éviter le regard insistant de son père.
- Je sais que ça va te paraître idiot mais je pense qu'on a beaucoup de chance!
Dean leva enfin les yeux vers lui, d'un air ahuri.
- De la chance! répèta-t-il, excuse-moi de ne pas partager ton enthousiasme mais...
- Je ne te parle pas de l'enfer, bien sûr! coupa John, en se postant devant son fils, je suis bien placé pour savoir à quoi tu fais face! Je te parle du fait que nous soyons là tous les trois! Combien d'hommes aimeraient être à ma place? Revoir ses enfants, leurs dire qu'ils les aiment ou simplement juste pour ça!
Il le prit dans ses bras. Dean parut surpris et recula un peu pour mieux regarder son père dans les yeux.
- C'est quoi ça? s'étonna-t-il, ce n'est pas dutout ton genre tout ces débordements affectifs!
John esquissa un léger sourire.
- Je n'ai que quelques jours devant moi, expliqua-t-il, je ne peux pas rattrapper plus de vingts ans en si peu de temps! Je veux que vous sachiez, ton frère et toi, que vous êtes toute ma fierté! Ma priorité est de te sauver, Dean et si tout se passe bien, j'aimerai profiter de mes deux fils encore un peu! Est-ce trop demandé?
Dean prit son air mal à l'aise ne sachant plus trop comment réagir. Il avait tant attendu, auparavant, que son père lui dise toutes ces choses. Maintenant que c'était chose faite, il était partagé entre le bien-être de se sentir enfin aimé et cette peur qu'il avait de devoir le voir partir à nouveau. Mais il savait que son père avait raison et d'un geste non calculé, il l'enlaça, profitant de toute la chaleur que pouvait lui apporter cette étreinte.
Arrivés à la mine, les hommes décidèrent de se relayer pour finir le travail. Bobby et John commençèrent les premiers tandis que Dean et Sam examinaient le plan. Bela leurs expliqua qu'il y avait une cage faisant office d'ascenseur. La profondeur de la mine était d'environs 50 mêtres. Heureusement, Bobby et Sam avaient pensé à acheter des torches puissantes. Au bout de deux bonnes heures, Dean et son cadet étaient dans la galerie à creuser. Tandis que John prenait un repos bien mérité, il se pencha pour voir si ses fils s'en sortaient bien. Les deux jeunes hommes s'activaient sans chiner sur la besogne allant jusqu'à plaisanter.
- Elisa Mattwes! Je ne suis jamais sorti avec cette fille! s'étonna Sam, en donnant de grand coup de pelle dans le mur à abattre.
- Tu plaisantes! Il t'as fallu trois jours pour l'inviter au cinéma et deux de plus pour lui donner son premier baiser! lança Dean, en étouffant un rire.
- Mais non! C'était elle qui me collait sans arrêt! bouda Sam, et puis je te ferai remarquer qu'elle avait deux ans de plus que moi!
- Et bien, ça ne t'as pas gêné pour la suite!
Sam ne savait plus quoi répondre à cette remarque tellement il était mal à l'aise. Son aîné éclata de rire devant la mine boudeuse de son cadet.
- Si tu voyais ta tête!
Sam ne pouvait pas faire autrement que sourire. Il n'avait pas vu son frère en si bonne forme depuis son retour. Il pensa alors qu'il lui avait terriblement manqué. A quelques mêtres de là, John et Bobby se regardaient en souriant. D'entendre les deux jeunes hommes rire leurs redonnait un certain espoir. De son côté, Bela se sentit soudainement comme une intruse.
En donnant un grand coup de pelle au centre, Sam sentit que c'était beaucoup plus facile.
- On y est! s'écria-t-il, en jetant l'outil au sol.
Les trois autres les rejoignirent dans la galerie. Sam balança son pied dans la paroi qui tremblait sous le choc mais ne cédait pas. Au deuxième coup de pied, les gravas tombèrent, provoquant un énorme nuage de poussière. Dean balança le sac sur son dos, alluma la première lampe et entra le premier suivi des autres. Ils atterrirent dans une autre galerie beaucoup plus grande.
- Où est la cage? s'enquit John en lançant son faisceau de lumière dans tous les coins.
Bela déplia le plan en l'éclairant d'une torche. Elle suivit du doigt le chemin qu'ils avaient parcourut et trouva l'endroit exact de la cage.
- C'est sur la droite au fond, dit-elle, en rangeant la carte.
- Allons-y! décrèta John, en engageant le pas le premier.
Tandis que tout le monde avançait dans la galerie, Dean se stoppa aussitôt, alerté par un bruit. Une lueur étrange l'interpela de l'autre côté de la galerie. Pointant sa lampe dans cette direction, il remarqua comme des ombres qui se faifilaient un peu partout. Plus il s'approchait, plus il sentait la chaleur envahir son corps. Il comprit trés vite que les âmes perdues n'étaient plus trés loin et ne chercha pas à savoir si le remède de Ruby fonctionnait vraiment. D'un pas peu sûr, il recula pour rejoindre les autres mais se heurta à quelqu'un. Quand il se retourna, il vit son frère juste devant lui, le regard aussi noir que le charbon.
- Tu n'iras nullepart, Dean! dit celui-ci, avec un sourire.
Dean fut surpris, ne comprenant plus rien. Un instant auparavant, il plaisantait avec son cadet, maintenant, Sam était un démon. Mais le Sam qui était en face de lui était bien réel puisqu'il lui toucha le bras.
- Suis-moi! ça vaudra mieux pour tout le monde! laissa entendre celui-ci, tu vas finir par causer la perte de tout ceux que tu aimes!
Juste derrière Sam, John et Bobby apparurent, le regard noir, tous les deux, un sourire narquois sur les lèvres.
- Où que tu sois, nous te retrouverons! remarqua Bobby, d'une voix menaçante.
Dean recula jusqu'au mur. Il jeta le sac au sol et en sortit le colt. Sans hésitation, il le pointa vers son frère.
- Ne t'approches pas! lança-t-il, en essayant de garder son sang froid.
Mais sam continuait d'avancer vers lui.
- Nous allons te ramener en enfer, Dean! dit-il, et tu vas payer pour avoir tenté de fuir.
L'aîné vit le décor de la mine prendre une tout autre apparence. Les murs commençèrent à saigner, les âmes perdues étaient tout autour de lui, attendant le moment propice pour l'attrapper. Il pouvait déjà sentir l'odeur affreuse des corps qui pourrissaient au sol. En un instant, Dean crut être revenu en enfer.
Sam s'aperçut que son aîné n'était plus derrière lui.
- Où est Dean?
Le jeune homme avait disparu. Aussitôt, ils rebroussèrent chemin. Quand Sam heurta son frère, celui-ci fut prit de panique et recula jusqu'au mur. Il avait sortit le colt et menaçait son cadet.
- Qu'est-ce-qu'il te prends, Dean? s'étonna Sam, en faisant quelques pas vers lui.
- Surtout, reste où tu es! trancha Dean, en armant le colt.
Il les regardaient, tour à tour, comme s'il ne les reconnaissait plus. John attrappa le bras de son cadet. Avec un signe de tête, il lui fit comprendre de reculer.
- Mais...
- Fais ce que je te dis! décrèta-t-il, en fronçant les sourcils.
Inquièt, le jeune homme s'exècuta aussitôt. John s'avança doucement vers son aîné.
- Ce sont des hallucinations, Dean!
Mais le jeune homme ne semblait pas comprendre les mème paroles. Il regardait autour de lui comme si ce qu'il voyait l'horrifiait au plus haut point.
- Ils te manipulent par l'esprit, continua John, en faisant des petits pas vers lui, ne les écoutes pas!
Dean paraissait ne plus savoir où il en était et posa les mains sur ses oreilles.
- Tais-toi, ne dis plus rien! lança-t-il, comme si un bruit le torturait intèrieurement.
John profita que son fils soit en état de faiblesse pour lui enlever le colt. Il le plaqua contre le mur et le força à le regarder.
- Concentre-toi sur ma voix! Ne les écoutes pas, Dean! Ils essaient de t'attirer! Ne les écoutes pas!
Il avait parlé d'un ton dur, au point que le jeune homme sursauta comme s'il se réveillait d'un mauvais rêve. Il se frotta le visage puis regarda de nouveau autour de lui. Sam s'approcha lentement de lui.
- Tu vas bien!
Dean comprenait qu'il avait failli tirer sur son frère et fut sérieusement bouleversé par cette idée. Il se laissa glisser le long du mur en cachant son visage dans les mains. Le cadet des Winchester sentit son coeur se déchirer en voyant son frère ainsi. Il posa une main affectueuse sur son épaule comme pour lui montrer qu'il était là et qu'il ne le laissait pas tomber.
- Que c'est-il passé, bon sang? s'enquit Bobby, en rajustant sa casquette.
- Les âmes perdues ne peuvent plus l'atteindre physiquement, expliqua John, mais elles gardent une sorte de connection avec son esprit et ne le lâcheront pas tant que...
Il ne finit pas sa phrase mais son regard en disait long.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cristal20

avatar

Nombre de messages : 260
Date d'inscription : 15/08/2007

MessageSujet: Re: Echappé de l'enfer   Ven 29 Fév - 1:34

John et Bobby étaient descendu avec la cage pour faire une petite reconnaissance des lieux. D'aprés le plan de Bela, la pierre était enfouie dans le mur nord de la galerie. Aprés s'être assuré que Dean allait mieux, John avait demandé à son cadet de rester avec son frère. Assis contre le mur, la tête sur les genous, le jeune homme n'avait pas bougé de sa place. Sam qui se trouvait à quelques mêtres de lui, avait mis du sel à l'entrée de la galerie et vérifiait les armes dans le cas d'une prochaine attaque du démon. Jetant des regards inquièts vers son aîné, il se sentait impuissant devant la détresse que son frère ressentait à cet instant. Bela était prés de l'entrée de la galerie. Elle aurait voulu descendre avec les chasseurs dans la mine mais, apparemment, John n'avait toujours pas confiance en elle. Contrariée, elle regardait le plan pour la énième fois.
Dean leva enfin la tête vers son frère. Il observa longuement le jeune homme s'affairer sur les armes. L'idée qu'il ait failli le tuer le rendait complètement malade. Courbattu, il se dressa sur ses jambes en grimaçant.
- Dean! Comment tu te sens? s'enquit le cadet, soucieux.
- Je vais bien!
Il avait répondu comme si tout lui était égal et se dirigea vers la sortie d'un pas lent et épuisé.
- Où tu vas?
- J'ai besoin de prendre l'air!
- Mais..non, Dean! C'est trop...
- Ne t'inquiète pas! coupa l'aîné, je ne vais pas me jeter du haut de la falaise! J'ai juste besoin de prendre l'air!
Il avait prit un ton plus calme qui se voulait convainquant mais Sam n'était pas dupe et connaissait cette attitude détachée que son frère prenait pour faire croire que tout allait bien. Pourtant, il ne le retint pas. Il pensait que la situation devait être dure pour lui et un peu d'air lui ferait le plus grand bien. Arrivé à la hauteur de Bela, Dean ralentit et se pencha vers elle sans arrêter de marcher.
- Il faut que je te parle! fit-il, à la grande surprise de la voleuse.
Celle-ci leva des yeux étonnés vers le jeune homme qui s'éloignait à grandes enjambées puis se tourna vers Sam qui s'était rapproché de la cage. Aprés une certaine hésitation, elle rangea sa carte et sortit de la mine. Dean avait enfoui les mains dans les poches et regardait au loin.
- Je ne sais pas si c'est une bonne idée de rester là! remarqua Bela, en regardant autour d'elle.
- C'est trés gentil de t'inquièter! ironisa le jeune homme, avec un sourire forcé.
La voleuse croisa les bras devant elle et le scruta longuement avant de reprendre.
- Tu veux parler de quoi exactement?
- Je voudrai que tu me fasses une faveur!
Bela esquissa un magnifique sourire en se postant devant lui.
- Laisse-moi deviner! dit-elle, en nouant ses doigts derrière la nuque du jeune chasseur, tu veux qu'on finisse notre conversation de cette nuit!
Dean poussa un long soupir mais ne fit aucun mouvement pour la repousser.
- Tu crois franchement que c'est le moment! lança-t-il, en grimaçant légèrement.
- Pour moi, il n'y a pas de moment précis, avoua la voleuse, mais si ce n'est pas pour ça, pourquoi alors?
Dean jeta un rapide coup d'oeil vers la mine pour voir si personne ne venait vers eux puis replongea son regard vert dans celui de la jeune femme.
- Serais-tu capable de t'emparer du colt?
- Tu es cinglé!
- Je ne te demande pas de le voler mais de t'en servir! rectifia le jeune homme.
- Le colt n'a aucun effet sur les âmes perdues, tu le sais!
- Ce n'est pas pour ces pourritures mais pour moi!
Surprise, Bela eut un mouvement de recul, laissant ses mains glisser le long de son torse.
- Tu n'es pas sérieux!
- Le colt a la vertu de tuer pour de bon! Pas de monde meilleur ni d'enfer, juste le néant!
La jeune femme écarquilla les yeux.
- Je suis une voleuse, Dean, pas une meurtrière!
- Allons, Bela! coupa Dean, ne me dis pas que tu n'as jamais eu envie de me tirer une balle dans la tête! Je t'offre une occasion de le faire!
Le visage de la jeune femme s'assombrit aussitôt.
- Tu me prends pour qui? pesta-t-elle, en le repoussant brusquement.
Le jeune chasseur parut contrarié. Il se passa une main nerveuse dans les cheveux.
- Retourne-toi et dis-moi ce que tu vois! fit-il, calmement.
- Excuse-moi, mais...
- S'il te plaît! insista le jeune homme, sous la surprise de son interlocutrice.
Celle-ci s'éxècuta et fit face à la grande étendue de montagne de Browning.
- Qu'est-ce-que tu veux que je puisses voir, à part, les montagnes?
Puis elle se retourna et fit face au jeune homme en attendant mainfestement une réponse.
- Je ne vois pas la mème chose que toi! dit-il, toujours aussi calmement, pour moi, ce n'est qu'une étandue de cadavres en train de pourrir et les âmes perdues sont partout! Elles me regardent comme si j'étais leurs repas du soir! Elles sont de plus en plus nombreuses!
Bela fut surprise et lançant un rapide coup d'oeil vers la montagne, elle tenta de discerner autre chose que ce qu'elle voyait mais l'idée que des corps puissent joncher le sol la fit tréssaillir.
- Je suis encore entre deux mondes, continua Dean, en soupirant, mais je ne veux plus retourner là-bas, je préfère le néant.
- Tu pourrais, au moins, en parler à ton père ou Sam! remarqua la jeune femme, ils pourraient...
- Aucun d'eux n'accepterait de tirer! coupa Dean, ils veulent me sauver à tout prix et finiront par y rester et ça, je refuse! Tu es la seule qui puisse agir si ces pourritures recommencent à me rendre fou! Vois le bon côté des choses, tu auras la pierre plus vite que prévu!
- Si ton frère me laisse en vie aprés ça! ironisa la jeune femme, en grimaçant, soyons clair! Tu me demandes de subtiliser le colt si ces vilaines choses veulent t'attrapper encore et de te tuer!
Le jeune chasseur fit un simple mouvement de tête en guise de réponse.
- C'est de la folie! laissa-t-elle entendre, doucement, mais je peux te comprendre et je le ferais!
Dean eut comme un soupir de soulagement.
- Trés bien! Mais sache que si je m'en sors, je te serais redevable et je met un point d'honneur à respecter mes dettes!
- Oh! Ne dis pas ça trop vite, tu pourrais le regretter! lança Bela, avec un sourire plein de sous-entendu.
Un bruit venant de la mine attira leur attention.
- Ce serait plus prudent de retourner à l'intèrieur! proposa la voleuse, mal à l'aise.
John et Bobby étaient revenus de leur prospection.
- Il y a une autre galerie et le mur nord mesure pas loin de vingt mêtre de long! expliqua John, un peu déçu, il va falloir encore creuser mais en surface parce que la mine est trés instable.
- Tu n'as aucune idée où peut trouver la pierre? demanda Sam, à l'adresse de la jeune femme.
- Non, ce n'est pas noté sur le plan, répondit-elle, en fonçant les sourcils, quand je pense que je l'ai payé une fortune à un petit antiquaire!
Bobby la dévisagea pendant un court instant puis rajusta sa casquette avant de partir prendre des pelles en plus.
- Nous allons tous descendre, prposa-t-il, on ira plus vite à plusieurs!
- Oui, bonne idée, renchérit Sam, il faut qu'on trouve cette pierre le plus vite possible!
Il ne fallu pas longtemps pour qu'ils prennent tous la cage, séparément, pour que celle-ci ne cède pas sous leurs poids. Apparemment, la galerie était encore plus étroite et il était difficile de respirer normalement. Pourtant, chacun commença son travail en attaquant une partie du mur nord, excepté Bela qui se contenta de les regarder. Au bout de trois heures Bobby et John sentirent une certaine fatigue dans leurs bras. Ils prirent une pause bien méritée tandis que les deux frères continuaient à creuser.
Ils avaient couvert une grande partie du muir quand un bruit étrange se fit entendre dans le fond de la galerie. Au mème moment, Dean lâcha sa pelle, pris par de violente crampe aux bras.
- Dean!
Sam accourut vers lui. L'aîné sentit les mème crampes envahirent ses jambes et finit à genous.
- Qu'est-ce-qui se passe? s'inquièta son frère.
John tenta de relever son fils mais celui-ci semblait paralysé. Plus il tentait de bouger, plus la douleur était atroce. Ils entendirent comme des lamentations autour d'eux comme ceux des âmes perdues.
- Non! s'affola Sam, en enveloppant les épaules de son frère avec son bras, elles ne peuvent rien!
A peine eut-il fini sa phrase que les bras transparents et sanglants des âmes perdues émergèrent du sol pour attrapper le jeune homme. Tandis que John et Sam tentaient veinement de le dégager, Bobby et Bela allèrent chercher les bouteilles d'eau bénite. Le vieux chasseur trouva ce qu'il était venu chercher mais la jeune femme demeura interdite devant le sac d'où le colt dépassait légèrement. Elle repensa à la conversation qu'elle avait eu avec lui, quelques heures plus tôt, et hésita à prendre l'arme. De son côté, Bobby ouvrait nerveusement la première bouteille et la jeta sur Dean mais les âmes perdues, mème brûlées par l'eau, revenaient en force.
- Mon Dieu, non! s'écria Sam, elles sont combien?
Bela attrappa le colt et se posta devant eux en pointant le canon vers le jeune chasseur. Dean releva difficilement la tête vers elle.
- Tire!
Hésitante, la voleuse ne savait plus quoi faire. John voulait s'interposer mais son fils s'aggrippait à lui, torturé par la souffrance que lui faisaient endurer les âmes perdues.
- Qu'est-ce-que tu attends pour tirer? s'écria Dean, la voix entrecoupée par la douleur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cristal20

avatar

Nombre de messages : 260
Date d'inscription : 15/08/2007

MessageSujet: Re: Echappé de l'enfer   Mar 4 Mar - 1:18

Bobby balançait toute l'eau bénite sur le jeune chasseur. Sam se leva d'un bond et finit par l'aider. Ce n'est qu'au bout d'une lutte acharnée que Dean sentit les âmes perdues lâcher prise et disparaître dans le sol. L'aîné toussa à plusieurs reprises, tentant de reprendre sa respiration.
- Qu'est-ce-que ça veut dire? s'écria John, à la jeune femme.
Sam s'agenouilla prés de son frère. Il le soutenait comme il pouvait et leva enfin les yeux vers son père.
- Dean voulait qu'elle tire sur lui au cas où les âmes perdues s'attaqueraient de nouveau à lui, avoua-t-il, en fouillant dans sa poche, mais j'ai retiré les balles du colt.
- Quoi! s'étonna John, en fronçant les sourcils.
- Comment...
L'aîné des Winchester n'arrivait plus à parler. Il était bien trop essouflé pour ça.
- Je voulais savoir si tu allais bien, expliqua Sam, et j'ai entendu votre conversation.
Bela regardait l'arme qu'elle tenait dans la main. Elle avait eu un énorme moment de conscience avant de vouloir prendre le colt et encore plus en le pointant vers le jeune chasseur. Elle ne sut dire si c'était un sentiment de soulagement ou de frustration qu'elle ressentait à ce moment là.
John se tourna vers son aîné, une expression de colère dans les yeux.
- Pourquoi? Serais-tu devenu fou?
Les membres engourdies par cette nouvelle attaque, le jeune homme reprenait son souffle avec rapidité.
- Elles finiront par m'avoir d'une manière ou d'une autre! avoua-t-il, je préfère le néant à l'enfer! Toi, mieux que personne devrais me comprendre!
John plaqua les mains sur le visage de son fils.
- Je te sauverai malgrés toi! laissa-t-il entendre, tant qu'il y aura une solution, je ferai tout pour te sortir de là!
Dean fit un mouvement de tête pour se dégager, une certaine déception dans le regard. Il tenta de se lever mais aucunes de ses jambes ne lui répondaient et dans un accés de rage, il frappa le sol à coup de poing. Sam voulu l'aider mais son frère retira aussitôt son bras et se laissa retomber sur le sol. Le jeune Winchester eut un pincement au coeur. Il connaissait trop bien son grand frère pour savoir que ses colères n'étaient que passagères.
- Ce qui m'inquiète, c'est pourquoi le remède ne fait plus effet! s'enquit Bobby, je ne me rappelle pas avoir entendu Ruby dire que ce n'était que provisoir!
Dean réussit à s'adosser contre la paroi de la mine en grimaçant. Il posa une main sur son ventre et ferma les yeux. Toujours à ses côtés, Sam leva les yeux vers les deux chasseurs.
- Comment fait-on, maintenant? Dean n'a plus de protection!
Bobby fit mine de réflèchir.
- On pourrait l'arroser d'eau bénite, en imprégner ses vêtements! proposa-t-il, en se râclant la gorge.
- Nous n'avons pas le choix, remarqua John, en soupirant, il faut faire vite avant qu'elles ne reviennent à la charges.
Sam se leva pour aller les aider mais avant se posta devant la jeune femme.
- Tu n'as pas eu le cran de tirer! Il y a finalement encore un peu d'espoir pour toi! dit-il, mais ne vas pas t'imaginer que tu rentres dans notre estime!
Bela considéra cette réflèxion comme un petit merci venant de la part d'un Winchester.
Trempé jusqu'aux os, Dean avait reçu une bonne quantité d'eau bénite sur lui. Il secoua son T.shirt qui se recolla sur lui comme une seconde peau. L'eau était trés froide mais le jeune homme ne s'en plaigna pas. Bobby était revenu d'en ville. Il avait prit plusieurs barils d'eau pour pouvoir arroser le jeune chasseur toutes les deux heures.
Les hommes avaient repris le travail. Armés de pioches, ils tailladaient la paroi de la galerie sans relâche afin de trouver la pierre sâcrée, en étant séparés d'au moins cinq mêtres pour couvrir toute la surface du mur. Pendant ce temps, Bela se contentait de regarder. Elle n'avait rien d'autre à faire et son attention se porta sur l'aîné des Winchester. Elle tentait de comprendre pourquoi elle avait hésité de tirer. Comme le lui avait si bien fait remarquer Dean, lors de leur conversation, elle aurait pu avoir la pierre bien plus vite s'il était mort. Le jeune chasseur était juste en face d'elle et elle se surpris à admirer ses formes. Les cheveux mouillés, le corps ruisselants de sueurs, chacun de ses muscles étaient en action.
De son côté, Sam espèrait trouver la pierre à chacun de ses coups dans la paroi. Son sang ne fit qu'un tour quand sa pioche toucha quelque chose de dur. Il continua, poussé par un élan de joie, mais sa déception fut énorme quand il aperçut un morceau de roche carbonée. Il jeta sa pioche contre la paroi avec une telle rage que celle-ci ricocha et vint tomber quelques mêtres plus loin.
- Saleté! s'écria-t-il, en balançant des coups de pieds dans le mur, où est cette saleté de pierre?
Son aîné arriva juste derrière lui et l'attrappa par les épaules.
- Hé, mec! Calme-toi!
- Non! J'en ai assez! Je n'en peux plus! s'écria Sam, je veux...je veux revenir en arrière, je veux me retrouver dans une chambre d'un motel de merde où tout allait bien, Dean! Je veux oublier que tu as été attaqué par le chiens de l'enfer, je veux oublier ces deux mois passés sans toi! Je ne veux plus vivre ça, Dean!
Le jeune Winchester se laissa glisser le long du mur en éclatant en sanglots. Il était à bout et ne pouvait retenir cette colère mêlée de peur et d'angoisse qui le tenaillait depuis le retour de son frère. Il cacha son visage humide dans les mains. John voulut intervenir mais quand il vit son aîné s'en occuper, il préfèra rester en retrait. Dean s'accroupit prés de son frère et posa une main rassurante sur son épaule.
- Hé! Je suis là, maintenant et je compte bien rester! dit-il, tout bas, on est si prés, Sammy! Ce n'est pas le moment de flancher! On va la trouver cette fichue pierre!
Sam leva les yeux vers son frère. Il buvait littéralement ses paroles et comme s'il se sentait rassuré par sa seule présence, il secoua la tête.
- Allez, debout, bigfoot! lança Dean, en lui tendant la main.
Sam attrappa la main de son aîné et fut trés vite sur pied. Il se sentait minable de s'être conduit ainsi mais le regard attendrissant de son frère lui redonna encore plus la force de continuer. John les observait avec un étincelle de fierté dans les yeux.
Aprés quelques minutes de repos, les deux frères reprirent le travail. John souffla un peu puis se tourna vers Bela.
- Dites-moi! L'antiquaire qui vous a vendu cette carte vous a-t-il dit quelque chose?
- Non! Pourquoi?
- Juste par curiosité!
La voleuse se sentit offensée par cette question.
- Qu'insinuez-vous par là? Je ne me lance jamais dans une recherche sans y être préparée! retorqua la jeune femme.
- Et bien, dans ce cas, pourquoi es-tu venue qu'avec un guide seulement? s'enquit Bobby, en fronçant les sourcils.
- Je n'étais venue au départ que pour une première impression des lieux, avoua Bela, je fonctionne de cette façon, je serai revenue avec de la main-d'oeuvre.
John la regardait d'un air septique. Mème si cet homme l'impressionnait beaucoup de part sa forte personnalité, Bela ne chercha pas à fuir son regard. Soudain, Dean laissa tomber sa pioche sur le sol. Il était comme catatonique, les yeux rivés dans le vide. Sam se posta devant lui.
- Dean! s'écria-t-il, en le secouant pour le faire revenir à lui.
Mais l'aîné ne bougeait toujours pas. Son regard demeurait fixe. John attrappa le visage de son fils dans les mains et le força à le regarder. Mais Dean ne réagissait pas.
- Bon sang, Dean! s'inquièta-t-il, que se passe-t-il?
- Il est en enfer! répondit une voix derrière eux.
Tout le monde se retourna vers un homme qui se tenait devant la cage. Il avait un sourire sardonique sur les lèvres et son regard était d'un noir intense. D'un simple geste de la main, il les plaqua tous contre la paroi de la mine, excepté Dean qui restait figé sur place.
- Bardénia! réussit à dire John.
- Qu'est-ce-que tu lui as fait? grogna Sam, en essayant de se dégager.
Le démon esquissa un autre sourire puis vint se poster devant l'aîné des Winchester.
- Je lui fait croire qu'il est en enfer! dit-il, fièrement, toute la souffrance qu'il a enduré durant ses deux mois, il la revit en ce moment mème.
- Espèce d'ordure! s'écria Sam, furieux, je te tuerai!
- Oh, je crois que tu n'en auras malheureusement pas l'occasion! Tu vois, je vais reprendre le corps de ton frère et faire de lui un des démons les plus puissants que la terre n'ait jamais porté!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cristal20

avatar

Nombre de messages : 260
Date d'inscription : 15/08/2007

MessageSujet: Re: Echappé de l'enfer   Mer 5 Mar - 12:34

Puis le démon se planta devant la jeune femme et la dévisagea avec une certaine envie dans le regard.
- Quand à toi, ma jolie, je vais m'occuper de toi!
La jeune femme fit un mouvement de recul avec une grimace de dégoùt sur les lèvres.
- Ton arrivée en enfer n'est qu'une question de temps!
Il éclata de rire puis se tourna vers Dean qui ne bougeait toujours pas. Le démon claqua des doigts et le jeune homme reprit une profonde inspiration comme s'il avait été immergé sous l'eau tout ce temps. Il tomba à genou sur le sol, la respiration difficile.
- Bonjour, Dean!
Le jeune homme leva les yeux vers lui. Alors qu'il toussa plusieurs fois pour reprendre un rythme normal dans sa respiration, il toisa le démon de son regard vert.
- Oh, merde, moi qui croyait que tu rotissais en enfer! lança-t-il, en grimaçant.
Bardénia l'attrappa par le col de son T.shirt et voulut le frapper mais ses doigts commençèrent à fumer. Il les retira avec vélocité. L'eau bénite sur les vêtements du jeune homme était encore là.
- Oups! Désolé! J'aurai dû de prévenir! ironisa Dean, en se levant.
Il jetait des coups d'oeil vers le sac où se trouvait le colt qui était à peine à quelques mêtres.
- N'y penses mème pas! lança le démon, en devinant ses pensées, ton frère sera mort avant mème que tu touches ce sac! Et si tu attends l'aide de cette garce de Ruby, n'y compte pas, elle a prit son billet pour l'enfer! C'est pour cette raison que son remède ne marchait plus!
Le démon reprit aussitôt sur un ton toujours aussi ironique.
- D'ailleurs, je ne vois pas ce qui m'empêche de les tuer tous!
- Non, attends! Je te suivrai si tu ne les laisses partir! proposa Dean.
Le démon fit mine de réflèchir.
- Non, tu me suis sans conditions et là, je verrai si je les laisse en vie!
Au mème moment, les âmes perdues apparurent tout autour d'eux. La galerie était envahie de ces choses affreuses aux dents acèrées, prêtes à se jeter sur le jeune homme. Dean balaya la galerie du regard avec une certaine inquiètude.
- Non, Dean! Non! Ne fais pas ça!
Sam voyait les âmes perdues devenir encore plus nombreuses. Il craignait le pire pour son aîné.
Celui-ci se tourna vers lui. Il paraissait si triste mais se reprit trés vite et fit face au démon.
- Réponds à ma question d'abord! Pourquoi nous? Pourquoi vous vous acharnez sur notre famille?
Bardénia lui adressa un regard surpris. Il adopta une attitude de vainqueur comme pour apprécier ce moment.
- Tu tiens vraiment à le savoir? s'enquit-il, amusé. Trés bien! Tout d'abord, réponds à mes questions! As-tu déjà été possèdé, Dean? Je veux dire avant ta mort. Ton frère, ton père oui mais toi, jamais! Pourquoi?
Le jeune homme le regardait d'un air étonné.
- Dis-moi pourquoi, dans ce cimetière, le jour où tu as tué Azazel, tu as pu te libèrer pendant que ton père créait une diversion alors que Sam était toujours bloqué? Et puis, dis-moi aussi, comment tu as fait pour vaincre le démon de la luxure? Elle t'avait sous son emprise! Tu aurais dû céder comme tous les autres humains! Et crois-moi, elle comptait bien s'amuser avec toi! Mais, toi, tu a réussi à te libèrer et à l'envoyer en enfer! Pourquoi, Dean?
Le jeune homme haussa les épaules.
- Un simple coup de chance! dit-il, en fronçant le sourcils, où veux-tu en venir?
Bardénia éclata d'un rire strident.
- Un simple coup de chance! répèta-t-il, avec raillerie.
Dean lui adressa un regard furieux. Il jetait des coups d'oeil vers les âmes perdues qui restaient en faction autour de la galerie.
- Que sais-tu des anges et de leurs libres arbitres? s'enquit aussitôt le démon.
Le jeune chasseur eut, malgrés lui, un sourire sur les lèvres.
- Tu parles de quels genres d'anges? Parce que je crois qu'on a pas la mème signification de ce mot!
- Je parle des anges, Dean! Ceux auquels tu aimerais croire!
Bardénia avait toujours ce ton ironique dans la voix, ce qui exaspèrait encore plus le jeune chasseur.
- Savais-tu que les anges peuvent devenir humains? Ils ont la possibilités de vivre une vie normale! continua le démon, ils peuvent avoir des enfants aussi. Mais ils n'oublient rien de leur ancienne vie.
- Quel rapport avec nous? s'étonna Sam, qui tentait toujours de se libèrer.
Bardénia se tourna alors vers le cadet tandis que ses yeux viraient au noir.
- Mais Mary était un ange!
- Quoi! s'étonna Dean, en prenant la nouvelle comme une giffle.
Sam demeurait muet de surprise. Il tenta de tourner la tête vers son père mais n'y parvint pas.
- Elle a choisi de devenir humaine par amour pour notre cher John! reprit Bardénia, avec une moue de dégoùt, oh mais c'est qu'elle était belle Mary! Mème Anazarel était tombé sous son charme!
Mème s'il demeurait silençieux, Dean le dévisageait avec une haine irrepressible.
- Quand on a appris qu'elle avait eu un fils, c'était l'occasion ou jamais! continua le démon, en gardant son attitude arrogante, pourquoi crois-tu qu'Azazel ait choisi ton frère? Il voulait faire de lui un vrai leader! Moi, j'avais misé sur toi mais ta mère avait réussi à te protèger! Mais, en quatre ans, Azazel a trouvé un moyen de contrer cette protection. Et à la naissance de Sam, il a réussi à lui donné du sang de démon.
Il esquissa encore un sourire suffisant.
- Voilà pourquoi tu n'as jamais été possèdé, Dean! Toi, ton corps n'a pas été souillé! Tu es doté d'une force intèrieure dont tu ne soupçonnes mème pas le potentiel! Alors quand j'ai appris que tu avais vendu ton âme, j'ai décidé de faire de toi mon hôte pour l'éternité!
L'aîné se tourna vers son frère puis ensuite son père. Il paraissait complètement dépassé par cette révèlation. Mais l'idée de devenir un démon jusqu'à la fin des temps ne l'enchantait guère. Pourtant, la situation ne lui donnait aucun avantage.
- Oh, j'imagine trés bien ta surprise! remarqua Bardénia, en ricanant, c'est pour cette raison qu'on ne pouvait pas laisser ta chère mère en vie! Elle aurait pu vous montrer comment vous défendre et nous avons éliminé tous ceux qui prétendaient être sa famille et ses amis! Ainsi personne ne pouvait vous aider! Vous étiez dans le flou total!
Il échappa un rire rauque puis continua toujours d'une voix provocatrice.
- Ce fut un plaisir de la voir finir dans les flammes! De l'entendre crier, supplier Azazel d'épargner ses enfants!
- Espèce de sâle fils de...
S'en était trop pour Dean. Il serra les poings en mème temps que la mâchoire et se jeta sur Bardénia en l'insultant de tous les noms. Il lui décocha plusieurs coups de poings qui déstabilisa le démon. Celui-ci voulut répliquer mais Dean stoppa son bras gauche puis le droit pour ensuite lui envoyer deux violents coups de tête. Pris dans une rage folle, le jeune chasseur leva le pied et le frappa au ventre. Bardénia commençait à vaciller sous les coups. Pendant ce temps, les prisonniers tentaient de se dégager mais sans succés. Ne laissant pas le temps au démon de se reprendre, Dean se précipita vers lui et le roua de coups. C'est à ce moment précis que les âmes perdues avançèrent vers le jeune homme.
- Dean! s'écria son cadet, pour le prévenir.
L'aîné se releva d'un trait pour les éviter mais elles étaient bien trop nombreuses. Impuissants devant ce qui se passait, les trois autres chasseurs n'arrivaient toujours pas à se libèrer. Tandis que Bardénia se délectait de cette scène, Dean fut projeté au sol avec brutalité. Les âmes perdues traversaient son corps, lui procurant toutes sortes de douleurs. Il était dans l'incapacité de se défendre face à ces âmes fantômes.
Les larmes aux yeux, Sam hurlait le nom de son frère, insultait le démon comme il le pouvait pour qu'il s'en prenne à lui plutôt qu'à Dean. Mais rien n'y faisait. Les âmes perdues ne lâchaient pas le jeune homme et commençaient à recouvrir entièrement son corps. John s'enrageait à vouloir se libèrer à tout prix, frappant la paroi de violents coups de pieds. De son côté, Bobby était sidérè devant cette scène et priait en silence pour que l'un d'eux puisse se dégager. Bela, quand à elle, était paralysée par la peur. Elle commençait sérieusement à penser que c'était le sort qui l'attendait inévitablement.
La paroi de la mine trembla légèrement. Une petite étincelle traversa le mur comme un faisceau lumineux puis s'aggrandit au fur et à mesure, creusant un trou dans la paroi juste au dessus de la tête de Bobby. On pouvait y apercevoir une boîte en bois sculptée recouverte de symboles. Celle-ci s'ouvrit lentement. Une étrange lueur bleuâtre en sortit et vint longer la paroi jusqu'au sol, enveloppant la galerie toute entière. Elle recouvrit les âmes perdues les unes aprés les autres en les faisant disparaître comme neige au soleil. Bardénia se cacha lâchement dans le fond de la galerie mais la fine lueur le rattrappa trés vite. Le démon fut prit de violents spasmes et quitta le corps de l'inconnu pour finir en flammes. Les lamentations des âmes perdues avaient enfin cessés et un silence s'instaura dans la mine où la poussière retombait doucement sur le sol. Enfin libres, les chasseurs rejoignirent le jeune homme toujours allongé.
- Dean!
Sam se jeta sur son aîné encore inconscient. Aider de son père, il le redressa en le secouant légèrement. Au bout de quelques secondes, le jeune chasseur reprit connaissance à la grande joie de son cadet.
- Oh, merde, Dean! J'ai eu si peur!
Dean esquissa une grimace en posant une main sur son ventre. Bien trop essoufflé pour pouvoir parler, il se contenta d'hocher la tête pour dire que tout allait bien. Mais son regard se posa sur cette lueur bleuâtre qui c'était concentrée juste en face de lui, à un mêtre du sol. Elle constitua une boule qui prit soudainement une forme bien distincte. Celle d'une jeune femme. Malgrés le fait qu'elle soit d'une trés grande beauté, Dean eut un mouvement de recul quand celle-ci s'avancer vers lui.
- Je suis Teia, la gardienne de la pierre sâcrée! dit-elle, d'une voix trés douce.
Sam ne put réprimer son sourire. Il était enfin heureux que leurs efforts soient enfin récompensés. L'aîné fit un mouvement pour se lever mais ses jambes se dérobaient sous ses pieds. Soutenu par son père, il réussit néanmoins à se mettre debout.
- Vous pouvez nous aider! s'enquit le cadet, vous êtes notre dernier espoir!
- Je suis là pour ça! répondit Teia, il faut faire vite, les âmes perdues vont revenir!
Elle se posta devant l'aîné des Winchester.
- Mais avant, tu dois renier ton pacte! fit-elle, c'est primordial si tu veux mon aide!
Dean fronça les sourcils et examina la jeune femme d'un air interrogateur.
- Renier mon pacte! Qu'est-ce-que ça veut dire?
John lança un regard lourd de sous-entendu à son vieil ami. La tournure des évènements ne lui plaisait guère.
- Si je renie mon pacte, que se passera-t-il pour mon frère?
- Je suis désolée, Dean, mais tout ce que tu as obtenu par ce pacte sera défait dés que j'aurai enlevé la damnation de ton âme!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cristal20

avatar

Nombre de messages : 260
Date d'inscription : 15/08/2007

MessageSujet: Re: Echappé de l'enfer   Ven 7 Mar - 12:46

Plus que surpris, Dean se tourna vers son frère. Un frisson d'un froid glaçial le parcourut de la tête au pieds. Comment le sort pouvait-il autant s'acharner contre eux? John qui maintenait toujours son fils par le bras, ne savait plus quoi faire. Il ne pouvait pas demander à un de ses fils de choisir pour l'autre. La situation le dépassait totalement.
- Fais-le! dit Sam, en le suppliant du regard.
- Tu plaisantes, j'espère! Non, Sammy! Je ne reviendrai pas sur ce pacte! lança l'aîné, en se tournant vers Teia, je n'ai pas besoin de votre aide!
D'un geste de colère, Dean se dégagea en retirant son bras et se posta devant la jeune femme.
- Vous ne vallez pas mieux que le crossraod démon! s'écria-t-il, furieux, vous donnez de l'espoir aux gens pour ensuite mieux les faire souffrir! Gardez votre aide! Je n'en veux pas!
Teia ne fit aucun commentaire. Méme si elle paraissait contrite, elle ne releva pas. De son côté, Sam attrappa son aîné par les épaules.
- Non, Dean! Tu dois accepter! le supplia-t-il, en essayant de le calmer, s'il te plaît, Dean! Accepte!
Celui-ci se tourna vers son frère avec une étincelle de colère dans les yeux.
- Tu es malade! Je n'accepterai jamais! Tu...
- Ecoutes moi, Dean! Je n'irai pas en enfer, du moins, je l'espère, mais toi si! Laisse-moi faire ça pour toi! le supplia-t-il, en se tournant vers Teia, il accepte! Aidez-le, s'il vous plaît!
La gardienne de la pierre secoua négativement la tête.
- Je regrette mais c'est à lui de donner une réponse!
Un court silence s'instaura entre eux puis Dean se retourna vers son père.
- Il n'y a plus qu'une chose à faire! dit-il, en reprenant son calme, le colt!
John n'en croyait pas ses oreilles. Il montra son désaccord par un hochement de tête. Bien trop malheureux de voir ses fils au prise d'un choix aussi injuste, il n'arrivait plus à prononcer le moindre mot.
- Je ne retournerai pas là-bas! trancha Dean, d'une voix ferme et décidée, et je refuse de vivre sans Sam! ça sera bien pire que l'enfer pour moi! Alors, tu prends le colt et tu fais ce qui doit être fait! Que ça te plaise ou pas! Tu m'entend!
John ne savait pas s'il devait se mettre en colère ou le raisonner. Il n'avait déjà pas beaucoup de temps lui-mème et la situation se corsait à loisirs.
- Ne me demande pas une chose pareille, Dean, j'en suis incapable! avoua-t-il, en observant le regard déçu de son aîné.
Téia fit quelques pas en avant.
- Le colt n'a plus aucun effet ni sur les démons, ni sur aucune autre créature, laissa-t-elle entendre, celle qui l'a construit n'est plus! Toute la maggie de cette arme est partie en mème temps qu'elle!
Dean n'aurait jamais pensé qu'il regretterait autant Ruby. Il se passa une main sur le visage en fermant les yeux comme s'il venait de prendre sa décision. Sam connaissait trop bien cette expression et vint se poster devant lui.
- Je veux t'aider, Dean! Te rendre toutes ces années que tu as passé à veiller sur moi depuis qu'on est gamin! Je refuse de vivre ne serait-ce qu'une journée de plus sans toi!
L'aîné esquissa un sourire mais son regard humide trahissait ses émotions.
- Je crois qu'on a un sérieux problème, parce que moi aussi, je m'y refuse! dit-il, en se tournant vers Téia, je ne renierai jamais mon pacte!
Sam écarquilla des yeux ahuris.
- Non, Dean!
- Tu ne peux plus revenir sur ta parole à présent! déclara la gardienne, d'un air désolé.
- Je sais!
- Je n'ai donc plus rien à faire ici, dit Teia, en jetant un dernier coup d'oeil autour d'elle.
Un halo de lumière entoura la jeune femme puis celle-ci redevint une boule lumineuse bleuâtre. Lentement, la lumière fut absorbée par la pierre puis la boîte se referma d'un seul coup.
Sam dévisagea son grand frère d'un air médusé.
- Pourquoi, Dean? C'est de la folie! dit-il, doucement, c'était ta seule chance de t'en sortir!
L'aîné ne répondit pas. Il baissait la tête comme un enfant pris en faute.
- Il doit bien avoir une autre solution! remarqua John, en regardant autour de lui, pour le moment, il faut tout faire pour que les âmes perdues ne...
Des lamentations commençaient déjà à se faire entendre autour d'eux. D'un air paniqué, Sam se posta devant son aîné comme pour le protèger, les mains tendues en guise de barrière. Bobby courut vers le dernier baril d'eau qui restait puis, aidé de John, le traîna le plus prés possible du jeune homme. Bela ne quittait pas la pierre des yeux. Elle était venue pour ça et ne comptait pas partir sans. Mais quand elle aperçut les premières âmes perdues traverser les parois, elle se demandait si tout celà en vallait vraiment la peine. Elle demeura figée sur place devant ces créâtures ignobles. Dean regardaient les chasseurs se débattre pour lui sauver la vie. Il savait pertinemment que tout celà était malheureusement inutile. Il faisait une chaleur intense dans la galerie et l'aîné savait qu'il se rapprochait de plus en plus de l'enfer. Quoique sa famille puisse faire, rien n'arrêterait les âmes perdues. Celles-ci passèrent à travers Sam sans lui faire le moindre mal pour ensuite atteindre l'aîné des Winchester. Elles arrivaient de partout et malgrés toute l'eau que John et Bobby lançaient, elles ne bougeaient pas. Dean fut projeter contre le mur à une violence incroyable. Les âmes perdues le bloquaient en plaquant leurs mains sanglantes sur sa bouche pour l'étouffer. D'autres âmes s'infiltraient dans son corps. Dean ne pouvait pas crier mais la douleur qu'il ressentit à ce moment là était insupportable. Essayant de dégager son frère, Sam rageait de ne pouvoir les toucher. Il tentait de tirer son frère mais sans succés.
- Laissez-le, sâles pourritures!
Malgrés l'eau bénite, les âmes perdues ne lachaient pas prise et Dean commençait à sérieusement faiblir.
- Non! s'écria John, en voyant son fils desserrer le poing.
Dean était en train de mourir. Les parois de la galeries tremblèrent comme si un seisme s'annonçait et la boîte qui contenait la pierre s'ouvrit de nouveau. La lumière bleuâtre fit son apparition. En un instant, elle recouvrit les murs et comme une grande vague d'eau qui embarquait tout sur son passage, elle enveloppa les âmes perdues qui partirent en poussière. Dean s'écroula sur le sol, inconscient.
Sam se pencha sur son frère. Les larmes aux yeux, il le secouait pour qu'il reprenne conscience mais le jeune homme demeurait inerte.
- Dean! Non!
John s'accroupit pour relever son aîné et lui faisant prendre appui sur lui, il posa une main sur son cou pour prendre son poult. Pendant quelques secondes interminables, Sam sondait le visage de son père pour y voir un quelconque espoir. Mais John ne releva pas la tête. Il plaqua une main sur le visage de son aîné pour le contempler comme s'il le voyait pour la dernière fois puis le prit dans ses bras en éclatant en sanglots. Sam crut sentir son coeur s'arrêter.
- Non! murmura-t-il, en s'approchant, tu as dû mal...ce n'est pas possible!
Il s'écroula sur le corps de son frère, prononçant sans cesse son nom. Les larmes aux yeux, Bobby retira sa casquette puis se détourna de cette sinistre scène. Quand à Bela, elle n'avait toujours pas bouger. Elle aurait voulu prendre la pierre et s'enfuir comme elle aurait dû le faire depuis longtemps mais son regard ne pouvait pas se détacher de ce corps gisant sur le sol.
- Mon Dieu! Pourquoi? ne cessait de répèter John.
Une lueur éclaira son visage. La gardienne réapparut devant eux, les mains tendues. Une petite boule blanche trés lumineuse, flottait au dessus du creux de ses mains. Quand Sam rencontra le regard doux de la jeune femme, celà ne l'empêcha pas de se mettre en colère.
- Pourquoi vous avez laissé faire une chose pareille? grogna-t-il, les larmes aux yeux, il s'est battu de votre côté toute sa vie et vous le récompensez en l'abandonnant à un sort qu'il ne méritait pas!
Téia ne répondit pas. D'un simple geste, elle libéra la boule lumineuse qui vint se loger dans le corps de Dean. Une lumière d'un bleu intense l'enveloppa tout entier puis s'évapora aussitôt.
Au bout de quelques secondes, l'aîné des Winchester ouvrit lentement les yeux. La seule chose qu'il pouvait voir était la silhouette lumineuse de Téia qui se tenait juste devant lui. Il paraissait confus et réussit à s'asseoir en grimaçant. Sam en eut le souffle coupé de joie. Si Téia ne s'était pas baissée prés de lui, il aurait prit son frère dans ses bras. John maintenait toujours son aîné. Il ferma les yeux pour retenir ses larmes de joie quand il entendit la voix de son fils.
- Qu'est-ce-qu'il s'est passé? s'étonna celui-ci, encore confus.
- Vois-tu encore les âmes perdues? s'enquit Téia, d'une voix trés douce.
Le jeune chasseur jeta un rapide coup d'oeil autour de lui et secoua négativement la tête.
- Ni les corps mutilés et cette...cette odeur de pourriture est partie aussi! répondit-il, en fermant les yeux de soulagement.
- J'en suis ravie! avoua la jeune femme, en se redressant, tu dois certainement te poser des questions!
- Il n'est pas le seul! remarqua John, en resserrant les doigts sur les bras de son fils, mon Dieu, j'ai cru qu'il était mort!
- Mort! répèta Dean, toujours autant déboussolé.
- Au moment où ton âme aurait dû partir en enfer, la pierre la prise sous sa protection et purifiée! Tu n'es plus damné! déclara Téia, te voilà tel que tu étais avant ta mort!
Dean se redressa d'un coup en fronçant les sourcils.
- Mon frère! s'inquièta-t-il, en cherchant le visage de son cadet.
- Je suis là! dit Sam, heureux de revoir son aîné en bonne santé.
- Il vivra!
Comme si celà avait été la seule chose qui ait pu compter réellement, Dean se sentit soulagé d'un énorme poid. Il se laissa aller en arrière, contre son père et se mordit la lèvre infèrieure pour ne pas céder aux larmes.
- Je devait être certaine que tu n'avais pas fait ce pacte à la légère! avoua la jeune femme, tant d'hommes, par le passé, ont profité des bienfaits de la pierre pour vendre leur âme! Il m'est arrivé de sauver un homme, jadis, qui méritait l'enfer. Il a continué ses méfaits et a provoqué la mort de beaucoup d'innocents. Depuis, nous avons décidé de changer les règles! Les plus méritants seraient sauvés et toi, Dean Winchester, tu le mérites plus qu'aucun autre homme!
- Merci! réussit à articuler John, en serrant ses doigts autour des épaules de son fils.
Téia se pencha vers le jeune homme.
- Tous tes souvenirs entre ta mort et ton retour à la vie te seront effacés! dit-elle, tu ne te souviendras pas de ton séjour en enfer!
Sur ces paroles, elle fit mine de se diriger vers la pierre.
- Attendez!
Dean avait réussit à se lever avec l'aide de son père. Il faisait face à la jeune gardienne.
- Ce démon, Bardénia! Est-ce-qu'il disait vrai pour notre mère? Elle était vraiment...
- Un ange! continua Téia, d'une voix trés douce, oui! Ce qui fait de vous deux, des êtres exceptionels!
Dean et Sam se regardèrent en mème temps. Le cadet haussa les épaules avec une légère moue suivi d'un sourire. Beaucoup de choses prenaient un sens pour eux. Téia prenait le chemin de la boîte mais avant, elle s'arrêta devant Bela.
- Je sais que la pierre fait l'objet de certaine convoitise! laissa-t-elle entendre, j'irai là où elle ira! Aucune de ses vertues ne sera altèrées!
Elle devint soudainement transparente toute en se dirigeant vers la pierre. Elle reprit la forme d'ue boule de lumière trés étincelante et disparut dans la boîte qui se referma d'un coup. Cependant sa dernière phrase résonna dans la galerie comme un écho.
- La pénitence est valable pour tous ceux qui se repentent!
Aprés un long silence, Bela reprit ses esprits. Elle prit la boîte avec précaution et la mis dans son sac. Les chasseurs ne firent aucun geste pour la dissuader. Ils remontèrent avec la cage, tous pressés de quitter cet endroit. Bobby tentait de maintenir debout, l'homme qui avait été possèdé par Bardénia. Quand ils furent tous arrivés dans la galerie principale, Bela attrappa ses affaires et les fourra dans son sac.
- J'ai été ravie de travailler avec vous méssieurs, dit-elle, en se retournant vers Dean.
Elle se posta devant lui, un sourire sur les lèvres.
- N'oublies pas que tu as une dette envers moi, mon coeur!
Elle se mit sur la pointe des pieds pour lui déposer un baiser sur les lèvres. Dean ne fit aucun mouvement de recul. La jeune femme s'éloigna vers la sortie.
- Je devrais plutôt dire, mon ange! rectifia-t-elle, en disparaissant dans la clarté du jour.
Le jeune homme ferma les yeux comme pour contenir une fausse colère.
- C'est normal si j'ai déjà envie de l'étrangler!
Les trois autres chasseurs le regardèrent un instant sans rien dire puis Sam éclata de rire.
- C'est que tout rentre dans l'ordre, alors! dit-il, en se campant devant son frère.
Dean esquissa son plus beau sourire.
- Le chemin vers l'enfer est pavé de bonnes intensions, n'est-ce-pas? fit-il, en toisant gentiment son cadet.
- Toi, alors!
Ils s'enlaçèrent tendrement sous le regard attendri de leur père.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cristal20

avatar

Nombre de messages : 260
Date d'inscription : 15/08/2007

MessageSujet: Re: Echappé de l'enfer   Lun 10 Mar - 1:57

Sam s'était levé trés tôt pour aller chercher un bon café et des muffins à son frère. Ce genre de délicate attention lui avait terriblement manqué. Repensant à la veille, il se considérait comme chanceux. Dean s'était endormi trés vite dans cette petite chambre de motel. La ville de Browning était silençieuse et agréable. John et Bobby étaient partis tous les deux pour Buffalo. Leur père voulait récupèrer une boîte dans laquelle il avait laisser des choses importantes, avait-il dit, mais c'était aussi pour lui, une occasion de consacré un peu de temps à son vieil ami de toujours.
Quand Sam entra dans la chambre, il vit son frère assis sur le bord du lit, la tête dans les mains.
- Tu vas bien? s'inquièta-t-il, en fronçant les sourcils.
Il déposa le sac et les cafés sur la table et s'accroupit prés de son aîné. Celui-ci releva la tête. Il paraissait encore plus fatigué que la veille.
- Je crois! Enfin...je suppose!
- Tu as une tête affreuse! remarqua Sam, inquièt.
- Merci, ça fait toujours plaisir! grimaça son aîné.
- Des cauchemards?
Dean poussa alors un long soupir. Il paraissait épuisé.
- Je pensais que ma mémoire serait...je ne vais pas me plaindre, ce n'est pas dutout mon genre! laissa-t-il entendre, je veux juste...
Il jeta un regard vers la fenêtre comme pour éviter celui de son cadet. Mais Sam le connaissait tellement bien qu'il pouvait presque entendre ses pensées. Il posa une main sur son bras pour lui montrer qu'il était là et Dean se tourna enfin vers lui, le regard humide.
- Je veux juste que ça cesse! avoua-t-il, tout bas.
Puis lentement, il cacha son visage dans les mains pour y pleurer en silence. Le coeur brisé de ne pouvoir rien faire pour lui, Sam sentait déjà les larmes montaient aux yeux. Il se pencha et prit son frère dans les bras. Dean se laissa aller en s'aggrippant à son cadet. Celui-ci resserra son étreinte. Il aurait tout donner pour endurer cette souffrance à sa place sachant que Dean avait fait tout celà pour lui.
Faisant les cents pas dans sa cuisine, Bela ne voulait pas répondre au téléphone qui sonnait pour la énième fois. Le répondeur se remit encore en marche et cette fois, la voix grave d'un homme se fit entendre. "Miss Talbot! Ma patience a des limites! Si vous n'êtes pas capable de me trouver cette pierre, j'engagerai quelqu'un d'autre! Je ne suis pas certain que vous soyez prête à cracher sur trois millions de dollars!" Ensuite, la tonalité du téléphone se fit entendre. La jeune femme jeta un rapide coup d'oeil sur la boîte posé sur la table puis se retourna pour avaler, cul sec, son verre de vin rouge. Elle hésitait et ce n'était pas dans ses habitudes mais ce qu'elle avait vêcu, ces derniers jours, l'avait sérieusement effrayé. Soudain, une lueur apparut derrière elle. La jeune femme se retourna d'un coup et se retrouva face à Teia.
- N'aies pas peur! dit celle-ci de sa voix douce.
- Vous n'êtes pas sensée apparaître aux damnés, s'étonna la jeune voleuse, figé sur place.
Téia esquissa un sourire.
- Je ne suis pas prisonnière de la pierre! remarqua-t-elle, et si je sens que je peux sauver une âme, je me sens obligée d'intervenir!
- Sauver une âme! répèta bêtement Bela.
- Tu te trouves à la croisé de ton destin, Bela, laissa entendre Téia, le choix que tu dois faire aura une incidence importante sur ton avenir, ainsi que sur ton âme!
Bela recula instinctivement en dévisageant la messagère d'un oeil incertain.
- Que voulez-vous dire par là?
Téia était presque transparente. Elle illuminait la pièce et Bela pouvait voir la boîte où se trouvait la pierre à travers son corps.
- Tu as le choix entre vivre comme tu l'as toujours fait jusqu'à maintenant ou prendre un tout autre chemin!
- Mais je n'ai fait de mal à personne, que je sache! se défendit la voleuse, en relevant fièrement le menton.
- Pour l'instant, non! Mais un jour viendra où, à force de ne pas te retourner pour voir les conséquences de tes actes, tu finiras par dévier de ta route et tu t'enfonceras toujours plus.
Bela fronça les sourcils comme si elle ne comprenait pas.
- Tu vas commettre une erreur qui coùtera la vie à beaucoup de personnes, expliqua Téia, et tu finiras ta vie, seule, riche mais désespèrément seule!
Bela fit mine de ne pas s'inquièter mais au fond d'elle, la peur commençait à prendre le dessus.
- Que dois-je faire, alors? Trouver un gentil mari, lui donner des enfants! Trop peu pour moi, merci!
- Tu peux trés bien continuer cette vie mais dans le respect de l'autre! Aprés tout, si tu vends des reliques qui ne manquent à personnes, il n'y a aucun crime mais tu as déjà fait pas mal d'erreur et je crois savoir que les frères Winchester en ont fait les frais.
Ne sachant pas quoi répondre, la jeune voleuse se détourna du regard de Téia.
- C'est à toi de faire ton choix! déclara celle-ci, en faisant mine de partir.
- Vous ne m'avez pas dit ce qui m'attendait si je choisis l'autre chemin! laissa entendre Bela, d'un air soudainement curieux.
Téia ne fut pas étonné de la question.
- Tu ne seras pas aussi riche que tu voudrais l'être mais tu pourras avoir des amis sur qui compter et qui pourront te faire confiance! C'est un luxe que tu n'as pas!
- Vous parlez des Winchester!
- Oui! Ils peuvent être de bons amis si tu pouvais arrêter de leurs causer des misères! Et puis, il me semble que l'un d'eux te plait tout particulièrement!
Bela leva les yeux au ciel comme pour montrer qu'il y avait erreur sur la personne mais Téia la dévisageait avec un grand sourire.
- Il ne s'est jamais écarté de sa route malgrés les malheurs qui ont frappés sa famille, c'est pour cette raison que je lui ai fait un cadeau, à lui et son frère! Je comprend que tu puisses t'interessé à lui! C'est une personne digne de confiance que tu devrais apprécier à sa juste valeur!
- Pourquoi? Parce qu'il est moitié ange, moitié humain? C'est d'un grotesque!
- Mème si tu n'es pas la femme qui lui ait destinée, sa présence dans ta vie fera de toi une personne meilleure!
Elle ne laissa pas le temps à la jeune femme de réagir et disparut aussi vite qu'elle était apparut dans la petite pièce. Bela demeura seule avec ses pensées.
Assis au fond d'un bar de la ville, Dean et Sam dégustaient leurs bières. Pas d'ordinateur ni de conversation sur d'éventuelle chasse. Juste le plaisir de sortir entre frère. Dean semblait détendu et avait mème commencer à draguer la jolie serveuse. Au moment de partir, il fut heurté par un homme soùl.
- Désolé! fit-il, pressé de rentrer au motel.
- Hé, mec! Regardes où tu vas!s'écria l'inconnu, en le poussant brutalement.
- Je me suis excusé, lança Dean, en fronçant les sourcils.
L'ivrogne le toisa du regard en serrant la mâchoire.
- Tu te prends pour qui? s'énerva-t-il, en préparant le poing, je vais t'arranger ta face, petit merdeux!
Sam commençait à craindre le pire. Il attrappa son aîné par le bras pour le tirer vers la sortie mais dans sa hâte de partir, il prit le coup de poing de l'ivrogne à la place de son frère.
- Espèce de malade! s'écria Dean, en se tournant vers son cadet, tu vas bien?
Mais l'ivrogne n'entendait plus rien et commençait à préparer un autre coup de poing que Dean n'eut aucun mal à stopper. Il lui tordit le bras jusqu'à ce qu'il soit obligé de s'agenouiller.
- Laisse mon pote tranquille! lança un autre homme, pas plus sobre que son ami, ou...
- Ou quoi? coupa Dean, en repoussant le premier, tu feras quoi, bonbonne à mousse?
Deux autres hommes se postèrent autour du jeune chasseur. Sam bondit sur ses jambes pour venir en aide à son frère. La bagarre éclata dans le petit café et les deux Winchester n'eurent aucun mal à mettre ses quatre hommes à terre. Quand Sam attrappa son frère pour sortir du bar, il aperçut une voiture de police se garer devant la seule issu. Poussant un soupir contrarié, Dean s'en voulait de s'être emporté si vite.
Le shériff avait pris leurs empreintes puisqu'ils n'avaient aucun papier sur eux et enfermés dans la mème cellule. Les deux autres cellules étaient occupées par les quatre ivrognes qui ronflaient depuis leur arrivée au poste de police. Dean et Sam se regardaient d'un air penaud.
- Je suis désolé! laissa entendre Dean, j'aurai pu éviter ça! C'est stupide de ma part!
- Non, je crois que ce type n'a pas apprécié que la serveuse te fasse un joli sourire! remarqua Sam, avec une moue, à mon avis, il a dû pas mal tenter sa chance et toi, tu arrives et tu obtiens un magnifique sourire!
Dean leva les yeux au ciel.
- Au lieu de dire n'importe quoi, aide moi à trouver un moyen pour nous sortir de là! Ils ont pris nos empreintes, je te signale!
Reprenant son sérieux, Sam fit mine de réflèchir.
- Papa et Bobby! Ils seront de retour dans la matinée de demain! dit-il, puisqu'on a droit à un coup de téléphone, ils pourront...
Il se stoppa aussitôt en voyant le shériff venir vers leur cellule.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cristal20

avatar

Nombre de messages : 260
Date d'inscription : 15/08/2007

MessageSujet: Re: Echappé de l'enfer   Mar 11 Mar - 18:21

- Sam Winchester, étudiant en droit à Stanford et son grand frère Dean, actuellement sans emploi! fit celui-ci en lisant ces informations sur la feuille qu'il venait de recevoir par fax, vous êtes bien loin de chez vous, les garçons! Qu'est-ce-qui vous amènent à Browning?
D'abord surpris, les deux frères se regardèrent en mème temps. Ce n'était pas le genre de discours qu'ils avaient l'habitude d'entendre de la part d'un policier. Puis, Sam se resaissit trés vite.
- On voyage dans tout le pays! dit-il, et puis, on était fatigué alors, on a...
- C'est bon! Je ne veux pas savoir ce que vous fêtes de vos journées, coupa le shériff, en ouvrant la porte de la cellule, je ne veux plus vous voir dans ce poste de police sinon votre casier judiciaire aussi clean soit-il, va commencer à noircir avec l'encre de ma machine à écrire! Si vous voyez ce que je veus dire, les garçons!
Sam hocha la tête en guise de réponse tandis que Dean demeurait interdit par ce qu'il venait d'entendre.
Arrivé dans leur chambre de motel, Dean se laissa tomber sur le lit.
- Quelle chance! Je ne comprend plus rien!
Sam s'était assis sur son lit et commençait à pianoter sur son ordinateur.
- C'est impossible! finit-il par dire, en tapant sur les touches!
- Mais encore!
- Il n'y a plus aucun avis de recherche sur nous ni au FBI ni a Détroit! s'étonna Sam, mieux encore, tu n'es plus considèré comme mort à Saint Louis!
A ces mots, Dean se redressa sur le lit.
- Quoi!
- Je t'assure! insista le cadet, nous ne sommes jamais aller en prison et notre nom ne figure plus dans cette attaque de banque du Milwaukee!
- C'est quoi cette histoire de dingue! s'étonna Dean, en se levant.
Il se posta derrière son frère et se pencha sur l'écran de l'ordinateur. Ils relirent tous les articles dans lesquels leur nom avait été prononcé et constatèrent que plus rien ne les reliaient à ces affaires.
John et Bobby étaient revenus de Buffalo. Sam les avait appelé pour leurs expliquer la situation alors qu'ils étaient encore dans l'avion. Les deux vieux chasseurs avaient fait une halte dans le Dakota du Sud, le temps que Bobby fasse quelques recherches rapide sur le phénomène. Au départ, ils ne savaient pas que la pierre avait une gardienne. Maintenant, Bobby savait exactement où chercher.
- Il semblerait que la gardienne de la pierre sâcrée ait la possibilité de faire ce genre de chose! remarqua-t-il, à la grande surprise des deux frères.
- Mais, je ne comprend pas! Je ne me souviens pas avoir entendu que quelqu'un ait formulé un voeu! s'étonna Sam, la gardienne l'aurait fait d'elle-mème?
Dean qui feuilletait le vieux livre de Bobby, leva les yeux et remarqua que toutes les têtes étaient tournées vers lui.
- Quoi!
- Peut-être que tu as eu une petite pensée! laissa supposer Sam.
- Oh, arrête! rumina son aîné, en esquissant une grimace, elle venait de sauver mon âme et tu crois que je vais faire la fine bouche et réclamer autre chose! Non! Ce n'est pas moi!
John regarda ses fils un court instant.
- On pourrait se poser la question toute la journée qu'on aurait pas plus de réponses! remarqua-t-il, en soupirant, l'important est que vous n'ayez rien, tous les deux, ça aurait pu être pire!
Dean et Sam se regardèrent avec un léger sourire sur les lèvres.
- Nous allons partir! Missouri nous attend!
Dean écarquilla les yeux de surprise.
- Missouri! répèta-t-il, d'un air étonné.
- La rivière Missouri! rectifia John, avec un sourire, il y a une jolie petite cabane là-bas, on y sera trés bien le temps que...
Il ne finit pas sa phrase puis se tourna vers Sam dont le sourire venait de disparaître. Pourtant, mème si ses deux fils avaient tenté de le convaincre de faire quelque chose pour rester, John avait aussitôt refusé. Il savait qu'il devait repartir. Un court silence s'instaura entre eux puis l'aîné fronça les sourcils.
- Au fait! Tu ne devais pas revenir avec une boîte! dit-il, en agitant les bras comme pour demander où elle se trouvait.
- Je l'ai laissé chez Bobby! répondit John, je préfère que vous découvriez le contenu aprés mon départ!
- Qu'est-ce-que c'est? s'enquit le cadet, sans cacher son émotion.
- Notre passé! Du moins, ce qu'il en reste!
Bobby était reparti pour le Dakota du Sud, laissant les Winchester profiter d'être encore ensemble pour quelques jours. Les trois chasseurs avaient élus dominile dans une petite cabane au bord de la rivière. La chasse ne faisait pas partie de leur priorité. Ils se contentaient de se remémorer tous les bons moments passés dans ce genre d'endroit. Mème si le temps passait à une vitesse folle, Dean et Sam préfèraient ne pas penser au fait que leur père ne serait plus là jusqu'à l'instant où John sentit qu'il s'affaiblissait de plus en plus. Il prit le temps de s'asseoir sur la chaise prés de la fenêtre.
- Papa! Tu vas bien! s'inquièta sam, en se penchant vers lui.
- Oui, je suis juste...un peu fatigué!!
- Tu devrais t'allonger! proposa Dean, ce serait...
- Non! Coupa John, j'ai encore une chose importante à vous dire!
Il grimaça en se levant tant bien que mal et se posta devant ses deux fils. D'un geste attendrissant, il posa une main sur les joues de l'un et de l'autre.
- Je vous aime, mes fils! laissa-t-il entendre, le regard humide, pas de la mème façon parce que vous êtes diffèrents mais tout aussi fort! Aucun père ne peut être plus fier que je le suis de vous deux!
Sam n'avait pas pu retenir ses larmes et la main posée sur le bras de son père, il n'arrivait plus à prononcer le moindre mot. Dean quand à lui, demeurait interdit. Il avait redouté ce moment depuis leur arrivée dans cette cabane. Soudain, le corps de John devint transparent. Il commençait à disparaître et Sam tentait de le retenir sans succés.
- Non, s'il te plaît! Reste encore un peu!
Dean sentit une boule se former dans sa gorge. Il voyait son père disparaître petit à petit et son frère complètement effondré. Il plaça un bras autour des épaules de son cadet pour le soutenir.
- Tout ira bien!
La voix de John résonnait encore dans la pièce alors qu'il n'était plus là. Cherchant à discerner la silhouette de son père, Dean eut la vue brouillée par les larmes. Sam s'était accroché à lui, pleurant sur son épaule.
Puis il s'écarta de son frère et plaqua les mains sur son visage.
- Nous avons pu lui dire au revoir, Sammy! Sans colère, sans rancoeur! C'est bien mieux que la dernière fois!
- Oui, tu as raison, et puis, tu es là! remarqua Sam, en reniflant comme un gamin.
- Oh, oui, Sammy! Et tu n'es pas prêt de te débarasser de moi!
Bobby n'avait pas touché à la boîte que John avait posé sur la table. Sam s'était installé juste en face de celle-ci mais n'osait pas la toucher. Dean était adossé contre le mur et attendait manifestement que son cadet l'ouvre mais celui-ci paraissait hésitant. Leur retour de Montana avait été silencieux et trés long. Enfin, l'aîné s'avança de la table et souleva le couvercle de la boîte. Il fut surpris d'y trouver tout un tas de photos de son frère et lui datant de diffèrentes époques. Etonné, Sam en prit quelques unes dans les mains et les regardait avec émotions.
- Comment a-t-il pu garder toutes ces photos sans qu'on s'en aperçoive? remarqua-t-il, le coeur serré.
Un sourire se dessina pourtant sur ses lèvres quand il vit une photo de lui et son aîné quand ils étaient au collège. Tout aussi curieux que lui, Dean fit défiler les autres photos dans ses mains jusqu'à ce qu'il tombe sur une enveloppe avec leurs prénoms dessus que John avait trés certainement déposé. N'ayant pas le coeur de l'ouvrir, il la déposa sur la table, juste à côté de Sam qui la fixa avec une certaine émotion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cristal20

avatar

Nombre de messages : 260
Date d'inscription : 15/08/2007

MessageSujet: Re: Echappé de l'enfer   Jeu 13 Mar - 1:49

Dans un accord commun mais néanmoins silencieux, Bobby se proposa et sortit une petite lettre de l'enveloppe.
- Mes chers fils, lit-il, aprés s'être éclairci la voix, si je me suis tant opposé à votre désir de vouloir me garder auprés de vous, c'est parce que ma mémoire me revient doucement et je sais, maintenant que votre mère m'attend dans un monde meilleur. Vous comprendrez que je n'avais pas le droit de vous en parler! Je sais que vous vous en sortirez trés bien et vous pourrez toujours compter sur Bobby. Il a été un ami précieux et sera toujours là pour vous quoiqu'il arrive. Ne faites pas comme moi! Ne négligez jamais les êtres que vous chérissez pour la chasse! Dean, mon petit joueur de base-ball préfèré quand à toi, Sam, mon petit rebelle, quelque soit le choix que vous ferait dans votre vie, je serais toujours trés fier de vous. Je vous aime!
Summergé par l'émotion, Bobby déposa la lettre sur la table et sortit de la pièce, préfèrant s'isoler. Au fur et à mesure que le vieux chasseur avait lu les mots, Sam n'avait pu retenir ses larmes tandis que Dean s'était approché de son frère pour déposer un main affectueuse sur l'épaule.
- Il est enfin avec maman, dit-il, d'une voix pleine d'émotion, c'est ce qu'il a toujours voulu!
Deux jours plus-tard, Bobby avait proposé aux deux frères de l'aider à donner un peu plus de lumière à sa maison.
- Pourquoi tous ces changements? Non pas que je trouve l'idée absurde! déclara Sam, en aidant le vieux chassseur à déplacer un meuble.
- Bah, il va me falloir de la place pour accueillir deux grands gaillards comme vous! répondit Bobby, maintenant que vous n'êtes plus fichés, ce serait bien que vous ayez une adresse fixe quand vous ne chasserez pas!
Dean et Sam avaient stoppé toute activité. Ils se regardèrent bêtement avant de tourner leurs regards vers le vieux chasseur.
- Tu sais, Bobby, ne te sens obligé de faire ça! remarqua l'aîné, en esquissant une moue bien à lui.
- Je vais être franc avec vous deux, si je le fais, c'est un peu pour moi, avoua Bobby, avec un petit sourire, je me sens bien seul dans cette grande maison! Enfin, si ça vous convient!
Les deux jeunes hommes paraissaient approuver la proposition de leur vieil ami.
- Parfait! fit Bobby, on va finir ça et, ensuite, je vais vous parler de votre nouvelle chasse si ça vous tente toujours, bien sûr!
Devant l'enthousiasme du vieux chasseur, Dean ne put réprimer un sourire.
Une semaine plus-tard.
Aprés avoir débarassé une vieille bâtisse d'un esprit vengeur, aux alentours de San Franscisco, Dean et Sam étaient rentrés à leur chambre de motel, épuisés. Le cadet avait émis le souhait de faire un saut à Palo Alto, voir ses amis d'université. Ils ne s'étaient pas encore habitués à leur nouveau statut de citoyens models mais n'en avaient pas abusé non plus. Pour eux, passer devant une patrouille de police sans faire profil bas relevait de l'exploit. C'était donc, sans crainte, que Dean avait accepté de suivre son frère jusqu'à palo Alto.
Sam sortit de la salle de bain, frais et prêt à revoir ses amis. Il se tourna vers son aîné qui furetait sur l'ordinateur, une tasse de café à la main.
- Pourquoi tu ne viendrais pas avec moi, proposa-t-il, Becky serait ravie de te revoir!
- Je n'en doute pas! Vu que mon double a tenté de la tuer, elle va être enchantée! ironisa l'aîné, en esquissant une légère grimace, je préfère m'en tenir à ce qu'on a prévu! Je passe te prendre ce soir!
- Mais toi, tu vas faire quoi en attendant? s'étonna Sam, un peu gêné de laisser son frère seul.
Dean lui adressa un sourire espiègle.
- La Baie de San Francisco est remplie de jolie filles en bikini!
Le cadet secoua négativement la tête en souriant. Son frère ne changerait jamais. Au mème moment, on frappa à la porte.
- Tu as dis à quelqu'un où nous sommes? s'enquit Dean, surpris.
- Non!
Toujours animés par leurs vieux réflexes, les deux jeunes chasseurs étaient sur le qui-vive. Sam alla ouvrir en cachant une arme derrière son dos. Quand il vit le visage de Bela, il esquissa une moue contrariée.
- Oh, mais je suis ravie de te revoir aussi! lança la jeune femme en entrant sans y être invitée.
Elle posa un sac sur la table devant Dean et se pencha vers lui.
- Dean Winchester devant un ordinateur si tôt et avec une tasse de café, en plus!
Le jeune homme la toisa du regard alors qu'elle retirait sa veste qu'elle balança négligemment sur le lit.
- Qu'est-ce-qui t'amènes ici, Bela? demanda-t-il, en fronçant les sourcils.
- Monsieur le grincheux est de retour! remarqua la voleuse, en prenant place juste en face de lui, dois-je te rappeler que tu me dois une faveur!
- C'est difficile de l'oublier! Tu n'as que ce mot la à la bouche!
- Mon coeur! Ne sois pas si amère, je te ramène une bonne surprise! laissa entendre la jeune femme en ouvrant son sac.
Elle en sortit la boîte de la pierre sâcrée qu'elle posa devant elle. Sam écarquilla les yeux d'étonnement tandis que Dean referma aussitôt l'ordinateur pour mieux voir la boîte.
- Mais...je croyais que tu l'avais déjà vendue! dit celui-ci, d'un air médusé.
- C'était mon intension mais j'ai eu une petite visite qui m'a persuadée de ne pas le faire! Votre amie, Téia!
Les deux frères se regardèrent sans cacher leur étonnement.
- Mais...comment est-ce possible? s'enquit Sam, je pensais qu'elle agissait uniquement pour les âmes damnées! Ou alors...
- La gardienne doit penser que notre chère Bela, ici présente, mérite d'être sauvée des enfers! déclara Dean, en ouvrant la boîte.
Il toucha la pierre du bout des doigts comme si elle était pouvait se briser à son toucher.
- Votre opinion à mon sujet me blesse! avoua la voleuse, quoiqu'il en soit, cette Téia vous a à la bonne! Elle m'a dit qu'elle vous avait fait un cadeau! Qu'est-ce-que c'est?
Dean lui adressa son plus beau sourire comme pour la toiser encore plus puis se redressa aussitôt.
- Que t-a-t-elle dit d'autre?
Attentif à la réponse, Sam s'assit sur la chaise prés de celle de son frère.
- Elle a parlé de la croisé de mon destin! Que certains de mes choix pourrait...enfin, des choses pas trés rassurantes au sujet de mon âme!
- Apparemment des choses qui t'ont vraiment fait peur! remarqua Sam, avec un petit sourire triomphant.
Bela croisa les bras devant elle en relevant le menton.
- Je n'ai pas envie de finir grignotée par ces horreurs! Je veux trouver un endroit sûr pour la pierre mais il est hors de question que je retourne dans cette mine!
Sam semblait trouver la situation amusante.
- Dis-nous, Bela! Juste par curiosité, combien ton client te donnait pour la pierre? demanda-t-il, aussitôt.
- Trois millions!
Dean siffla de surprise.
- Et bien! ça me surprend de t'avoir en face de moi! lança-t-il, ce n'est pas le moment que tu préfères, Bela! Etre au volant de ta voiture avec un sac rempli de billets à tes côtés!
Il se pencha pour refermer la boîte puis se frotta le visage en souriant.
- J'aimerai vraiment t'envoyer ballader aprés toutes les vacheries que tu nous as faites! avoua-t-il, en soupirant, mais une promesse est une promesse! Et puis, pour une fois, tu ne nous a pas joué un mauvais tour dans la mine! J'aurai pu en faire les frais! Je vais t'aider à la mettre en lieu sûr!
Sam se tourna vers son aîné.
- Mais attend! Où vas-tu trouver un endroit, ici, à San Francisco?
- J'ai ma petite idée, répondit son frère, en se tournant vers Bela, retrouve-moi à Foster City, dans la Baie de San Francisco! J'ai quelques coups de téléphone à passer!
Bela parut hésiter un instant puis remit la boîte dans le sac.
- J'y serais dans deux heures, mon ange! Tâche de ne pas être en retard!
Dean leva les yeux au ciel.
- Et arrête de m'appeler...
La porte claqua derrière la jeune femme.
- Mon ange! finit-il, en grimaçant, je déteste quand elle fait ça!
Sam arriva devant la grande demeure de Rebecca. La jeune femme l'attendait sur le seuil de la porte avec un grand sourire. Le cadet l'enlaça avec tendresse et serra une main amicale à Zach qui venait de les rejoindre.
- Tu vas m'en vouloir mais j'ai contacté tous nos amis de l'université, avoua la jeune femme, avec un petit sourire, ce soir, tu es le roi de la fête!
- Oh, Becky! J'aurais vraiment aimé mais ce soir, mon frère et moi, on reprend la route pour le Dakota du Sud!
- Allez, tu ne viens pas souvent! Je suis sûr que Dean acceptera de rester! avança Rebecca, et puis Zach a hâte de le rencontrer! S'il te plaît!
Elle fit une moue enfantine qui amusa le jeune homme.
- Tu sais que je ne peux pas te dire non! dit-il, trés bien, je l'appelerai dans la journée pour lui dire mais je t'ai prévenu, il déteste ce genre de fêtes!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cristal20

avatar

Nombre de messages : 260
Date d'inscription : 15/08/2007

MessageSujet: Re: Echappé de l'enfer   Lun 17 Mar - 17:23

Bela avait garé sa voiture prés du port. Les bras croisés devant elle, la jeune femme attendait depuis un bon quart d'heure déjà quand elle vit l'Impala se garer à côté de sa voiture.
- J'ai bien cru que tu m'avais oublié, lança-t-elle, en retirant ses lunettes de soleil.
- Oh comme j'aimerai que ce soit vrai! déclara Dean, avec un soupir.
Bela voulut répliquer mais le propiètaire du magasin de plongée se posta devant le jeune homme.
- Dean Winchester? dit-il, en tendant une main amicale, voilà vos clés! Vous êtes sûr de n'en avoir besoin qu'aujourd'hui? Vous avez payez pour le week-end! Ce serait dommage!
- Merci! Oui, ce n'est que pour une simple ballade!déclara Dean, en signant le papier que lui tendait l'homme.
- Trés bien! C'est vous qui voyez! Mais si l'envie vous prend de le garder jusqu'à demain, sachez que ça ne pose aucun problème pour moi! ajouta le propriètaire, votre bateau est amarré au numéro 17 du ponton! Bonne journée!
Sur ces mots, il s'éloigna à grandes enjambées. Bela dévisagea le jeune homme avec un air surpris.
- Un bateau? Moi qui pensait que c'était un simple point de rendez-vous! s'étonnat-t-elle, et puis tu le loues sous ton vrai nom! Serais-tu devenu fou?
Dean lui adressa son plus beau sourire. D'un pas sûr, il se dirigea vers le quai et longea le ponton pour s'arrêter devant le bateau en question. Bela étouffa un rire en voyant le nom du yacht.
- C'est vraiment pas drôle! lança le jeune chasseur en montant à bord.
- Avoues que c'est ironique, quand mème, insista la jeune femme, The Angel Hidden!
Quand elle rencontra le regard assasssin du jeune homme, elle se passa l'envie de sortir une nouvelle blague.
- Poses tes fesses par là et fais-toi oublier! grogna-t-il, en détachant le bâteau.
- Rassures-moi! Tu sais piloter!
Dean la toisa de son regard vert et mit le moteur en route. Quand le bateau commença à avancer sur l'eau, Bela faillit perdre l'équilibre et dû se retenir pour ne pas tomber. Sans broncher, elle décida de s'asseoir et se contenta de regarder la ville s'éloigner petit à petit. Aprés une bonne heure, Dean stoppa le yacht au beau milieu de la Baie.
- On est arrivé! déclara le jeune homme en dépliant une carte, on se trouve juste ici, à l'endroit le plus profond de la Baie!
Bela se leva et tenta de chercher une pointe de terre mais elle ne vit que de l'eau à perte de vue.
- C'est un endroit trés fréquenté, remarqua-t-elle, des plongeurs pourraient trouver la boîte!
Le jeune homme secoua négativement la tête.
- Mème avec un bon matériel, aucun homme ne peut tenir à cette profondeur et puis, d'aprés Sam, la boîte est sortie d'elle mème dans la mine, je suppose qu'en touchant le fond, elle s'enfoncera dans le sable.
- Tu supposes!
- Si ça ne te conviens pas, tu peux toujours repartir pour le Montana mais ce sera sans moi, lança Dean, et puis, je ne serais pas là si je n'étais pas à cent pour cent sûr de moi! J'ai fait des recherches et crois-moi, la Baie de San Francisco est rarement l'objet de fouille approfondies!
Il enfouit les mains dans les poches de son jean et attendait manifestement que la jeune femme prenne une décision. Bela lui adressa un regard admiratif.
- Je vois que tu as fait tes devoirs comme il faut! dit-elle, avec un sourire malicieux, dans ce cas, je ne vois aucun inconvénient!
Dean leva les yeux au ciel. Il s'accroupit pour prendre la boîte et l'ouvrit pour regarder la pierre une dernière fois. Il semblait avoir une certaine fascination pour cette pierre.
- Tu ne dois avoir aucun doute! dit une voix derrière eux.
Dean sursauta en mème temps que la voleuse. Téia venait d'apparaître dans un halo de lumière.
La boîte s'échappa des mains du jeune homme pour s'enfoncer dans l'eau. Dean se pencha pour la voir disparaître dans les profondeurs de la Baie.
- La pierre sera en sécurité jusqu'à ce qu'un autre humain ait besoin de ses pouvoirs! continua la gardienne, et toi, Dean Winchester, tu seras au coeur de sa nouvelle légende. Un jeune chasseur mi-homme, mi-ange, qui a sâcrifié son âme par amour pour son frère!
- Ce serait tellement plus simple si on pouvait m'oublier! avoua le jeune homme, avec une légère grimace.
- Tu fascineras beaucoup de personnes, Dean! Tu seras l'homme qui dépassera la légende! Ton nom restera à jamais lié à la pierre! déclara Téia, en se tournant vers Bela, je suis ravie que tu ais fait le bon choix! Tu as encore du chemin à faite mais tu es avec la bonne personne!
La voleuse regardait le jeune homme à la dérobée tandis que celui-ci fronçait les sourcils.
- Excusez-moi mais j'ai dû sauter un épisode!
- Téia est persuadée que tu es la seule personne qui puisse empêcher mon âme de finir en enfer! lança la jeune femme, à contre coeur.
Dean la détailla longuement puis se tourna vers la gardienne.
- Donnez moi des vampires à tuer, un esprit à envoyer en enfer, tout ce que vous voulez mais pas ça! Cette femme va me rendre dingue!
La gardienne esquissa un sourire.
- Tu t'acquitteras de ta tâche avec beaucoup plus d'entrain dans quelques temps, Dean! laissa-t-elle entendre, quand à toi, Bela, tu devras avoir une totale confiance en lui et tout lui dire!
- Attendez!
Alors qu'elle était sur le point de partir, Téia se retourna vers le jeune homme.
- Je n'ai pas eu l'occasion de vous remercier pour votre"cadeau"!
- Considère ce cadeau comme une intervention divine! Ton frère et toi l'avaient bien mérité! avoua Téia avant de disparaître dans le mème halo de lumière qui était apparu à son arrivée.
Les deux jeunes gens demeurèrent silençieux quelques secondes jusqu'à ce que Dean se tourne vers la jeune femme.
- De quoi parlait-elle? s'enquit-il, qu'est-ce-que tu es sensé me dire?
Bela se redressa d'un coup en grimaçant.
- Je ne suis pas encore prête! avoua-t-elle, bon! Puisque c'est fini, j'aimerai bien trouver quelques clients qui me permettront de récupèrer ces trois millions!
Dean enfouit les mains dans les poches de son jean en la fixant d'un regard réprobateur. Bela se sentit soudainement sur la défensive.
- Je ne vais pas dépouiller la veuve et l'orphelin! grogna-t-elle, en relevant le menton, je vais juste...trouver des contacts moins exigeants!
- C'est toi qui vois! lança le jeune homme, en haussant les épaules.
Il ne chercha pas à savoir ce qu'elle comptait faire ni mème où elle voulait se rendre. Si Téia l'avait choisit pour guider la voleuse sur un chemin plus lumineux, il restait persuadé que celle-ci n'agissait que par obligation. Il démarra le moteur du bateau et entreprit de rentrer au port. Bela s'était assise dans un coin, l'air pensif. Quand ils furent arrivés au port, elle resta prés de sa voiture tandis que Dean rendait les clés. Ce n'était plus le propriètaire mais une jeune femme qui l'accueillit avec un beau sourire. Bela repensait à ce que Téia lui avait dit au sujet de la nature de ses relations avec le chasseur. Il était évident que Dean la fuyait comme la peste et si elle voulait s'attirer ses bonne grâces, elle devait continuer à lui prouver qu'elle tenait vraiment à changer. Même si l'argent était toujours sa seule motivation, elle était bien décidé à prendre une nouvelle direction. Elle se surprit à être jalouse de cette vendeuse qui dévorait le jeune homme des yeux alors qu'il signait le reçu. Quand Dean sortit du magasin de plongée, il fut surpris de la trouver adossée contre sa voiture.
- Je te croyais partie!
- Je tenais à te remercier!
- Pourquoi? Pour t'avoir aidé à te débarassé de la pierre ou parce que je suis sensé être ton guide spirituel? s'enquit le jeune chasseur, avec une légère grimace, mème si la seconde partie ne m'enchante pas!
Bela prit son air le plus contrarié et ouvrit sa portière en ménageant sa colère.
- Tu n'es qu'un muffle, lança-t-elle, en s'installant au volant, ne te sens surtout pas obligé de le faire, je m'en sortirai bien toute seule comme je l'ai toujours fait!
Dean referma la portière et se pencha vers elle, si prés que leurs lèvres se touchaient presque.
- Je n'oublie pas que tu m'as sauvé la vie dans cette cabane, au Montana! laissa-t-il entendre, à voix basse, j'ignore pourquoi tu l'as fait mais ça veut sûrement vouloir dire que tu n'es pas si pourrie que ça!
Puis il plaqua une main sur sa joue et s'empara de ses lèvres. La jeune femme ne fit aucun mouvement de recul, bien au contraire, elle répondit à son baiser avec ardeur. Quand il s'écarta enfin d'elle, le jeune chasseur lui adressa un simple sourire et s'éloigna vers l'Impala. Reprenant son souffle, Bela humecta légèrement ses lèvres comme pour se rappeler ce baiser qui l'avait déboussolé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cristal20

avatar

Nombre de messages : 260
Date d'inscription : 15/08/2007

MessageSujet: Re: Echappé de l'enfer   Lun 17 Mar - 17:24

Quand son cadet l'avait appelé, une heure plus tôt, pour lui dire qu'une fête aurait lieu le soir-mème et que Rebecca tenait à ce qu'il soit présent, Dean n'en crut pas ses oreilles. Mais Sam lui avait fait promettre de venir. C'était juste une petite fête entre copains, pas d'artifice ni de fioriture! C'est donc, en jean et T.shirt que l'aîné se présenta à la belle demeure des Warren. Il y avait une bonne trentaine de jeunes gens, tous habillés simplement, ce qui rassura le jeune homme en pénètrant sur la terrasse. Ce fut Becky, elle-mème qui l'accueillit en l'enlaçant avec tendresse. Elle lui présenta son frère, Zach puis son fiancé, Jeff. Mal à l'aise, Dean cherchait son cadet du regard. Il l'apercut enfin, de l'autre côté de la piscine, entouré de quelques amis. Sam paraissait dans son élèment. Il avait un magnifique sourire sur les lèvres et semblait plutôt bien s'amuser. Débordée par tout ce monde, Rebecca s'excusa puis fila en cuisine. Enfin seul, Dean enfouit les mains dans ses poches et se ballada sur la terrasse sans quitter son frère des yeux. Mème si l'ambiance était trés agréable, elle lui paraissait trés snob. Lui qui ne connaissait pas ce monde, ne pouvait pas imaginer que son jeune frère ait pu vivre dans ce genre de lieux pendant quatre ans. Il devait s'attendre à ce que Sam lui fasse part de son désir de reprendre ses études.
Il ne voyait pas les autres invités le dévisager avec curiosité. Personne ne le connaissait et se demandait bien qui était ce jeune homme. De plus en plus mal à l'aise comme un poisson hors de son bocal, Dean sentit l'envie de s'isoler. Il aperçut un petit chemin qui menait à un magnifique jardin. Enfin seul, il s'assit sur un banc.
Sam était avec José, un jeune portoricain qui avait de l'humour à revendre. Consultant sa montre toutes les cinq minutes, il jetait des regards rapides autour de lui. Il aperçut enfin son aîné, les mains dans les poches, déambulant dans la petite foule d'invités et disparaître derrière le bosquet. Il s'excusa auprés de son ami puis traversa la grande terrasse pour emprunter le mème chemin que son frère. Celui-ci était assis sur un banc et semblait absorbé par ses pensées.
- Qu'est-ce-que tu fais là? s'enquit le cadet, en fronçant les sourcils.
Dean fit un léger sursaut.
- Je sais que tu n'aimes pas beaucoup ce genre de soirée mais fais un effort!
- Je suis là! Et crois moi, ce n'est pas l'envie de rebrousser chemin qui m'a manqué! remarqua Dean, en soupirant.
Sam prit place sur le banc juste en face du sien.
- Alors, c'est dans ce genre d'endroit que tu as vêcu pendant tes quatre années d'études! continua l'aîné, en regardant autour de lui, pas mal! ça n'a rien à voir avec nos petites chambres d'hotel miteuses!
- Dean!
- Ne t'inquiète pas! Je comprends! laissa entendre l'aîné, tu voulais devenir un grand avocat, aider les gens! Tu as de l'ambition et c'est trés bien pour toi! Et si c'est ce que tu veux, je tiens à ce que tu saches que ça ne pause aucun problème pour moi!
Il y eut un petit silence durant lequel Sam dévisagea son frère avec insistance.
- Ecoutes Dean! finit-il par dire, ce n'est pas parce que je viens voir des amis de fac que je veux absolument reprendre mes études!
- Ne te sens pas obligé de continuer à chasser à cause de moi! déclara Dean, en grimaçant, maintenant tu peux vraiment vivre comme tu l'as toujours voulu!
Sam esquissa un léger sourire.
- Je voulais vraiment faire quelque chose d'important, Dean! avoua-t-il, en se passant une main dans les cheveux, des avocats, il y en a des tas, ce n'est pas ce qui manque!
Il marqua une pause puis reprit aussitôt.
- Moi, je veux continuer à chasser parce que je pense que c'est là qu'est ma place! Je veux me battre pour préserver ce monde! Je ne l'avais pas compris avant! Maintenant, je sais que ce que nous faisons est trés important, nous menons une guerre clandestine et je veux pouvoir faire bouger les choses dans le bon sens!
Dean se pencha vers lui.
- Je ne veux pas qu'un jour, tu viennes me voir en me disant"si j'avais su"!
Sam demeura silencieux quelques secondes, l'air pensif.
- Cette année a été complètement dingue! laissa-t-il entendre, et je ne te parle pas de ces derniers jours!
- A qui le dis-tu? grimaça Dean, en repensant aux âmes perdues.
- Quand je pense à ce que nous sommes, en réalité! Au fait que nous ne soyons qu'à moitié humain, ça me donne plus envie de mener ce combat! Comme si nous devions protèger les deux mondes auquels nous appartenons!
Dean lui adressa un regard amusé avec une certaine étincelle de fièrté.
- Tu aurais fait un excellent avocat! Tu m'as convaincu!
Ils éclatèrent de rire en mème temps. Puis Sam se leva pour se camper devant son frère.
- Tu sais, Dean! La vie sans toi était morbide! Alors, je veux que tu me promettes de ne plus jouer les casse-cou! J'ai trop besoin de toi!
Dean esquissa un sourire.
- Je veux bien te croire! Tu devais t'ennuyer à mourir!
- Dean!
- Oh, c'est bon, j'arrête! déclara l'aîné, et oui, je ferai attention! Bon, on va rejoindre tes potes! Mais je te préviens, je refuse de parler à ce Martin quelque chose! Il a des tenances un peu..enfin t'as compris! Et puis il a un nom qui ressemble à une marque de pcjit pour toilette!
- Dean, s'il te plaît!
Mais Sam ne put d'empêcher de rire. Dean était décidémment incorrigible.
Six mois plus-tard.
Bela venait d'appeler Dean pour la énième fois mais elle tombait, sans cesse, sur son répondeur. C'était la troisième fois qu'elle avait collaboré avec les Winchester, ces six derniers mois. Elle avait perdu beaucoup d'argent en refusant de vendre une coupe datant de deux siècles et une dague espagnole mais ces deux artefacts étaient étroitement liés à des légendes cruelles qui avait causé la mort de beaucoup d'innocents. La voleuse avait souvent hésité mais le fait que les Winchester et Dean, en particulier, commençaient à lui accorder un peu plus de confiance lui donnait vraiment l'envie de changer. Mais ce qui l'avait beaucoup plus touché, c'était les remerciements de ces innocents épargnés qui auraient dû mourir si elle avait vendu ces objets. Pour la première fois de sa vie, elle se sentait utile et celà était nouveau pour elle.
Dean sortait à peine de la douche. Juste vêtu de son caleçon noir, il entra dans la chambre pour s'habiller quand il eut la surprise de voir Bela assis sur son lit.
- Qu'est-ce-que tu fous là? s'enquit-il, en fronçant les sourcils.
- Comme tu es désagréable dés le matin! remarqua la voleuse, en le détaillant de la tête au pieds, j'ai tenté de t'appeler sur ton portable mais monsieur n'a pas daigner répondre.
- Tu peux toujours essayer, il est tombé dans la rivière, rumina le jeune chasseur, visiblement de mauvaise humeur, avec la tête de ce maudit vampire!
- Estime-toi heureux d'être encore en vie! lança la voleuse, sur un air amusé.
Le jeune homme la foudroya de son regard vert.
- Quelque soit la raison de ta visite, ça attendra! grogna-t-il, j'ai passé la majorité de la nuit à courir dans les bois pour finir dans une eau glacée!
- Où es Sam? s'étonna Bela, en regardant autour d'elle.
- Il vient de partir pour Yellowstone! Un peu de tranquillité avec sa petite amie lui fera le plus grand bien! D'ailleurs, je me demande où il peut trouver encore l'énergie pour ça!
- C'est l'amour, mon ange! déclara la jeune femme, en se levant, tu devrais essayer!
Elle se campa devant lui et noua ses doigts derrière la nuque. Dean ne la repoussa pas mais ne fit aucun geste pour l'encourager. Il était bien trop fatigué pour entamer un énième conflit avec la jeune femme.
- Ecoute, Bela, je ne sais pas pourquoi tu es là mais repasse dans quelques heures, je serais frais et dispo pour t'écouter!
La jeune femme se mit sur la pointe des pieds pour l'embrasser.
- Bela! réussit à dire le jeune homme entre deux baiser, je suis crevé!
Mais la jeune femme était bien décidé à obtenir autre chose que les quelques baisers qu'ils avaient échangés au cours des derniers mois. Elle se colla si prés de lui qu'il sentit les formes génèreuses de sa poitrine contre son torse. Avec agilité, elle déboutonna son chemisier d'une main et dégagea son bras droit puis ensuite le gauche. Dean laissa errer ses mains sur son dos tandis que Bela continuait à retirer ses vêtement sans quitter ses lèvres. En quelques secondes, elle se retrouva entièrement nue. Elle sentait la douceur de ses mains parcourir la courbe de ses reins alors qu'il l'entraînait lentement vers le lit. Quand ils furent allongés, il étandit ses baisers le long de son cou en descendant jusqu'à ses seins fermes et tendus. Puis il s'empara à nouveau de ses lèvres. Elle se arqua contre lui, gémissant sous ses caresses, sentant tout son poid sur son corps. Bouillonnant de désir, elle n'en pouvait plus d'attendre, le suppliant de venir en elle. Sans plus attendre, il se fraya un chemin entre ses cuisses et la pénètra enfin, leurs arrachant un gémissement. Elle le sentait en elle, la remplir entièrement, oubliant les cris qu'elle ne pouvait refrèner. Plus il s'activait en elle, plus ils gémissaient, ondulant leurs deux corps dans un délicieux tumulte jusqu'à atteindre le paroxisme du plaisir.
Ils restèrent enlacés pendant quelques minutes puis le jeune homme se redressa aussitôt, s'accoudant sur le lit.
- Tu avais quelque chose à me dire! lui rappella-t-il, en dessinant des traits imaginaires sur le dos de sa partenaire.
Celle-ci se retourna pour se blottir contre lui.
- On est obligé d'en parlé maintenant! fit-elle, j'aimerai oublier la raison de ma venue et me concentrer sur ce que j'ai envie de faire.
Dean esquissa une légère grimace.
- Ah bon! Parce que ce n'est pas pour ça que tu es venue au départ! plaisanta-t-il, en feignant l'étonnement.
Bela lui lança un grand coup de coude dans le ventre ce qui provoqua un éclat de rire du jeune homme.
- Gros malin!
Il la vit bouder comme une enfant.
- Tu vas devoir me le dire quand mème! Je t'écoute!
La jeune femme hésita quelques seconde.
- Il y a un démon du nom de Galanith dans l'Indiana, dit-elle, sans le regarder, il sème la zizanie dans les famille. Il faudrait...
- Attend! coupa le jeune homme, tu veux que j'aille tuer un démon! Bien que ce soit mon boulot, il va falloir que tu m'expliques, au moins, pourquoi tu tiens à ce que je m'occupe de ce démon en particulier alors que tu ne t'ais jamais vraiment interessé à ça!
- C'est un démon! Voilà tout!
Dean fronça les sourcils.
- Qu'est-ce-que tu ne me dis pas? s'enquit-il, en la fixant avec insistance.
La jeune femme poussa, alors, un grand soupir. Elle repensa aux paroles de Téia et comprit que Dean ne pourra l'aider que quand il connaîtra la vérité.
- Quand j'avais douze ans, j'ai été possèdé par ce démon, avoua-t-elle, toujours en évitant son regard, mème si celà n'a duré que quelques semaines, il a causé beaucoup de dégats dans ma famille.
- Comment tu t'en ais sortie?
- J'ai été exorcisée par un prêtre et un chasseur! Mais le mal était fait et mes parents sont repartis en Angleterre sans moi.
- Pourquoi? Si tu n'étais plus possèdée, il n'y avait...
- Le démon a tuer ma petite soeur! coupa Bela, les yeux humides.
Dean lui adressa un regard surpris.
- Je comprend pourquoi tu as vu le bâteau, maintenant!
- Et pourquoi je vous ai volé le colt, avoua la jeune femme, je l'avais repèré mais je n'ai pas réussi!Je savais qu'en te rendant le colt, toi, au moins, tu réussirais à le tuer.
Le jeune chasseur secoua négativement la tête.
- Je ne comprend pas pourquoi tu n'as pas commencé par là! Ce démon serait de l'histoire ancienne si tu avais été honnète dés le départ!
Une larme coula le long du visage de la jeune femme. Elle baissa la tête comme si elle avait honte.
- Ton frère et toi, vous êtes si proches, si complices que je pensais que vous ne comprendriez pas! Moi-mème, je ne me pardonnerai jamais. Ma propre famille m'a repoussé!
Il la prit dans ses bars et elle se laissa bercer tout contre son torse, se sentant pour la première fois, en sécurité.
Assis sur le perron de la maison, Sam buvait une bière tout en profitant du soleil matinal. Son frère et lui venaient de tuer un démon dénommé Galanith qui prenait un malin plaisir à détruire des familles. Il pensa, alors, qu'il avait eu beaucoup de chance. Mème s'ils avaient vêcus dans des endroits plus sordides les uns que les autres, Dean et lui avaient su garder leur amour fraternel intact. A tout bien considèrer, c'était la seule chose qui comptait le plus. La porte s'ouvrit derrière lui. Son aîné tapota gentiment sur son épaule avant de s'asseoir à côté de lui.
- Tu penses à ta dulcinée! déclara-t-il, en esquissant un sourire espiègle.
- Non, je repense à notre parcours jusqu'à aujourd'hui et je me disais que j'avais beaucoup de chance!
- Comment ça?
- D'avoir un grand frère comme toi! avoua Sam, en remarquant qu'il mettait son frère mal à l'aise.
Il éclata de rire.
- Tu devrais arrêter la bière le matin, lança Dean, en agitant la main vers la bouteille, ça te grille les neurones!
Il se leva aussitôt et tira son cadet par le bras pour le forcer à se lever.
- Allez viens, bigfoot, on va aider Bobby à débarasser son champs de vieilles bagnoles!
Sam regardait son aîné s'éloigner vers le vieux chasseur. Il fut envahi par une énorme bouffée de joie en observant son frère rire aux éclats avec leur vieil ami. Quand il arriva à sa hauteur, il ne put s'empêcher de passer un bras autour de ses épaules. Ils formaient, à nouveau, une famille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Echappé de l'enfer   

Revenir en haut Aller en bas
 
Echappé de l'enfer
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ~~vos créations~~ :: fan'fiction-
Sauter vers: